Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Archives

Pambazuka News 364 : Foncier et semences : Résistances et luttes paysannes

Le journal électronique qui fait autorité est une plateforme de la justice sociale en Afrique.

Maintenez Pambazuka libre et indépendant ! Rejoignez maintenant les Amis de Pambazuka

http://www.pambazuka.org/fr/friends.php

Pambazuka news (Ed. française) ISSN 1753-6847

CONTENU: 1. Urgence, 2. Chroniques, 3. Plaidoyers & campagnes, 4. Arts & livres, 5. Droits humains, 6. Réfugiés & migration forcée, 7. Elections & gouvernance, 8. Corruption, 9. Développement, 10. Santé & VIH/SIDA, 11. Racisme & xénophobie, 12. Terres & droits fonciers, 13. Conflits & urgences




Sommaire de cette édition

URGENCE : Madagascar : Entre 200 000 et 350 000 personnes touchées par la famine.
CHRONIQUES : La politique foncière, c’est l’affaire de tous les citoyens
CAMPAGNES & PLAIDOYERS : Les lois semencières qui criminalisent les paysans : résistance et luttes
ARTS ET LIVRES : Madagascar : «Ady Gasy», un combat malgache.
DROITS HUMAINS : Centrafrique : Un ministre condamné à deux ans de prison.
REFUGIES ET MIGRATION FORCEE : Algérie : Arrestation de 500 migrants clandestins dans le sud.
ELECTIONS ET GOUVERNANCE : Burkina : Les pro-Compaoré iterdits aux élections d’octobre prochain.
CORRUPTION : Nigéria : La Suisse restitue 380 millions de Dollars.
DEVELOPPEMENT : Angola : La chute des prix du pétrole conduit à la crise.
SANTE ET VIH SIDA : Afrique du sud : Test d’un antibiotique contre la tuberculose multirésistante.
RACISME ET XENOPHOBIE : Afrique du sud : Aide aux immigrés victimes d’exactions.
TERRES ET DROITS FONCIERS : Sierra Léone : Des agriculteurs pourraient poursuivre OCTEA pour destruction de leurs champs.
CONFLITS ET URGENCE : Afrique : Gel des transferts de fonds entre le Kenya et la Somalie.




Urgence

Madagascar : Entre 200.000 et 350.000 personnes touchées par la famine

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/action/94449

Selon une étude des responsables du Programme alimentaire mondial, avec la grave sècheresse qui frappe actuellement le Sud de Madagascar, près de 47% de la population locale ne mange plus qu'un seul repas par jour. Au début de l'année, ce chiffre n'était que de 13%. Les régions les plus touchées par cette pénurie alimentaire sont l'Anosy (Amboasary Sud) et l'Androy (Beloha, Tsihombe et Bekily). Dans cette partie de la Grande île, entre 200.000 et 350.000 personnes sont frappées de plein fouet par la famine, et certains d'entre elles doivent même manger des cactus ou des tamarins pour pouvoir survivre.

http://bit.ly/1I3TOeJ





Chroniques

La politique foncière, c’est l’affaire de tous les citoyens

Collectif Tany

2015-04-15

http://pambazuka.net/fr/category/features/94489


c c CG
Considérant que les terres malgaches constituent une ressource naturelle importante dont tous les citoyens malgaches doivent veiller à la gestion et un territoire sur lequel ils devraient être les premiers à s’épanouir et se développer, le Collectif Tany souligne que l’ensemble des citoyens doit être pleinement informé et impliqué dans toutes les décisions prises concernant les terres.

Des travaux et débats au sujet de la politique foncière nationale sont en cours à Madagascar depuis juin 2014. Une première version de la Lettre de politique foncière 2015-2030 publiée en février a provoqué une grève des techniciens de l’administration des domaines au mois de mars, notamment à cause de propositions d’extension des compétences des communes dans la gestion foncière contenues dans cette première version, dont ils exigent la révision. Après un survol rapide des évolutions de la politique foncière à Madagascar et un rappel des évènements survenus autour de la consolidation de la réforme foncière, le Collectif Tany développe ses arguments pour un renforcement de la décentralisation de la gestion foncière et réitère ses propositions pour une politique foncière favorisant les intérêts de la majorité de la population.

L’acte 2 de la réforme foncière malgache est en cours d’élaboration. Selon les dernières informations, le texte de cette politique foncière, qui sera appliquée de 2015 à 2030, sera prêt au mois de mai 2015 et soumis au vote des députés à la prochaine session de l’assemblée nationale. Le Collectif Tany suit de près le processus et a transmis des propositions sur le contenu de la lettre de politique foncière qui décrira les aspects majeurs de cet acte 2 de la réforme foncière.

RAPIDE HISTORIQUE DE LA POLITIQUE FONCIERE A MADAGASCAR

Comme dans de nombreux pays d’Afrique, avant la colonisation, la possession de terres n’était pas documentée par écrit à Madagascar. Le régime colonial a imposé l’immatriculation et la possession de titres fonciers, pour permettre notamment aux colons de devenir propriétaires. Après la colonisation, l’Etat malgache a maintenu le système de présomption de domanialité qui considérait que toutes les terres appartenaient à l’Etat. Et le seul moyen reconnu légalement d’affirmer un droit sur la terre était la possession d’un titre foncier très long (plusieurs années) et très coûteux (500 dollars en moyenne, selon les experts) à obtenir.

En 2005, une réforme foncière a annulé la présomption de domanialité pour la remplacer par une présomption de propriété. Les apports les plus importants de cette réforme ont concerné

- la création de 5 types de statuts de terrains : le domaine public et le domaine privé de l’Etat, les propriétés privées titrées et les propriétés privées non titrées, ainsi que les terrains à statut spécifique,

- la reconnaissance des droits de propriété aux occupants des propriétés privées non titrées sur la base d’une reconnaissance sociale par une commission locale composée du Maire, du Conseil Communal, des ray aman-dreny, des voisins,

- et la décentralisation de la gestion foncière au niveau des communes à travers la création des guichets fonciers qui délivrent des certificats fonciers plus accessibles aux paysans en termes de coûts et de délais que les titres fonciers.

Quand les bailleurs de fonds qui ont appuyé cette réforme se sont retirés de Madagascar en 2009 à la suite de la crise politique, seul un tiers des 1500 communes malgaches était doté d’un guichet foncier. Entre la mise en place
du premier guichet foncier en 2006 et la crise de 2009, 60 000 certificats fonciers ont été délivrés, alors que de 1896 à 2009, 400 000 titres fonciers ont été délivrés.

En conséquence, actuellement, environ dix pour cent de l’ensemble des terrains et parcelles existant sur le territoire sont munis d’un titre foncier ou d’un certificat foncier, seuls documents légaux reconnus par la loi. Les familles malgaches, occupants de 90% des terrains, sont donc susceptibles d’être expulsés, avec ou sans compensation.

Suite aux élections législatives et présidentielles de décembre 2013, un lancement de l‘acte 2 de la réforme foncière a été initié en juin 2014 par les autorités (1).

LA PREMIERE VERSION DE LA LETTRE DE POLITIQUE FONCIERE 2015 ET LA GREVE DES TECHNICIENS DES SERVICES DES DOMAINES.

Suite à des réunions de consultation dans des grandes villes malgaches et après un Forum national sur le foncier de trois jours en février au CCI d’Ivato, où pour la première fois, les Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire mises en place par le Comité pour la Sécurité Alimentaire mondial ont été présentées publiquement à Madagascar, une version 1 de la Lettre de Politique Foncière 2015-2030 datée du 23 février 2015 a été publiée par le Ministère d’Etat en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement, en charge du Foncier (2). Cette version 1 a présenté divers nouveaux points par rapport à la Lettre de Politique Foncière précédente, notamment dans le sens d’une plus grande possibilité d’attribution de terres aux populations, d’un accroissement des responsabilités confiées aux instances communales dans la gestion des terres et d’une amélioration de la gouvernance foncière.

Le 27 février, quelques jours après la présentation de cette version 1 au Conseil des Ministres (3), trois syndicats des techniciens du Service des Domaines organisent un sit-in d’avertissement puis se mettent en grève illimitée à partir du 9 mars (4). Les premières raisons de la manifestation diffusées tournent autour d’une note ministérielle de février 2015 qui aurait maintenu la suspension de l’attribution de terrains aux particuliers mais autorise l’attribution de terres aux investisseurs. Puis au fil des jours, différentes revendications liées à la Lettre de Politique Foncière version du 23 février 2015 apparaissent : les syndicats se plaignent notamment de ne pas avoir été consultés, demandent la révision de la nouvelle lettre de politique foncière, adoptée lors des assises du CCI d’Ivato, expriment le souhait que les services fonciers de l’Etat continuent à « gérer ses domaines privés » et « désapprouvent toute idée d’affectation de la gestion des domaines privés de l’État à la Commune » (5).

Ainsi les syndicats ont manifesté contre l’extension des compétences des communes car ils craignaient pour leurs prérogatives, voire pour leurs revenus. Les techniciens des services de l’administration des domaines ont protesté aussi contre la note ministérielle car la suspension de l’attribution de terrains aux particuliers lésait sûrement leurs intérêts.

Les syndicats ont suspendu leur grève le 23 mars suite à une entrevue entre une délégation des manifestants et des émissaires du Président de la République (6).

POUR UNE REPARTITION DES TACHES CLAIRES ENTRE LES SERVICES FONCIERS ET LES COMMUNES

Un choix politique majeur devra donc être pris au niveau de la gestion foncière dans les prochaines semaines :

- soit, conformément aux désidératas des techniciens des domaines, toutes les opérations et démarches concernant le Foncier continueront à être réalisées au niveau des 40 services fonciers de l’île notamment pour les habitants des plus de 1 000 communes qui n’ont pas de guichets fonciers.

- soit, conformément à la volonté déclarée par l’Etat malgache de poursuivre la décentralisation, l’extension de la gouvernance décentralisée du Foncier sera accélérée.

Si l’option centralisation des tâches par les services fonciers était retenue, et à supposer même qu’on arrive d’ici quelques années à doter les 119 districts d’un service foncier, cela restera toujours trop coûteux en temps et en argent pour les citoyens, notamment ceux des zones rurales. Les demandes et obtentions de document légal, tel que le titre foncier, les enregistrements, mutations, et autres procédures continueront à être un parcours du combattant difficilement réalisable malgré beaucoup de bonne volonté, à cause du temps de déplacements vers les bureaux et des va-et-vient multiples exigés des usagers, ainsi que des longs délais entre le dépôt d’une demande et la disponibilité des agents des domaines pour venir sur le terrain, sans parler des coûts.

En revanche, l’option gouvernance décentralisée du Foncier relève de la logique et du bon sens. Les démarches et procédures sur les terres, l’acquisition des documents et informations sur la situation juridique de leurs terrains et des parcelles de leur terroir, de leur fokonTany et commune, la connaissance des différentes lois sur le foncier seront facilitées si les bureaux concernés sont proches et accessibles à tous les citoyens.

Le Collectif Tany suggère que les agents communaux prennent en charge progressivement les actions requérant une présence sur le terrain, des enquêtes de voisinage, des témoignages des anciens et une reconnaissance sociale. Cette responsabilisation des agents et responsables des communes est pertinente aussi bien pour la reconnaissance des droits de chaque citoyen, que pour l’attribution de terrains à des personnes comme les paysans et les jeunes sans terre, à une communauté pour développer l’agriculture ou à des sociétés pour divers investissements, car seules les communautés locales connaissent les usages divers de leurs territoire comme les zones de pâturage qui sont trop souvent attribuées par les agents de l’Etat à des investisseurs. Les techniciens des services des domaines se focaliseront sur la formation des agents et responsables des communes, sur le suivi de la réalisation et le contrôle de légalité, en effectuant des visites systématiques par intermittence, et sur la coordination au niveau des districts ou de l’ensemble de l’île.

LES HAUTS RESPONSABLES ET LES ELUS FORTEMENT IMPLIQUES

Les grévistes des services des domaines ont agi de manière astucieuse et sournoise en commençant par justifier leur grève par la contestation et la divulgation de la note ministérielle qui suspendait l’attribution de terres aux particuliers mais pas aux investisseurs, car non seulement ils ont donné une image patriotique à leur mouvement mais en plus ils ont gêné grandement les dirigeants dont les techniciens des services des domaines détiennent plus d’un secret sur les transactions foncières.

Mais les intérêts corporatistes d’un millier de personnes passeront-ils avant l’intérêt général de millions d’habitants de toute l’île dont la Lettre de Politique Foncière s’efforce d’améliorer les conditions d’attribution et de gestion des terrains ?

Les dirigeants malgaches actuels vont-ils continuer à protéger les « puissants » au détriment de la majorité de la population ?

Des chercheurs, dont nous ne partageons pas forcément toutes les analyses et conclusions, viennent en effet de publier dans un ouvrage intitulé ‘Madagascar : anatomie d'un état de crise’ que « chaque régime a cherché à renforcer son pouvoir en [..] s’assurant le soutien d’un groupe restreint d’acteurs influents […] . Enfermé dans une logique de court terme, aucun n’a cherché à répondre aux aspirations populaires. Au contraire, l’oubli et l’exclusion de cette grande majorité, essentiellement rurale, a été une constante de l’histoire malgache. Ce sont les mécontentements accumulés de cette majorité qui à chaque fois, ont conduit à des mobilisations et au renversement des régimes en place » (7)

Les mêmes questions s’adressent aux députés et élus qui auront le dernier mot au moment du vote du texte sur la politique foncière.

LES PROPOSITIONS DU COLLECTIF TANY

Le Collectif Tany a déjà émis des propositions précises en vue de cette lettre de politique foncière 2015 (8). Au cours de l’étape actuelle des débats, le Collectif Tany tient à réitérer qu’un développement inclusif et durable nécessite

- la mise en place d’une politique de gestion des terres sécurisant les exploitations paysannes et favorisant en priorité les intérêts de la majorité de la population malgache constituée par les cultivateurs, éleveurs et pêcheurs, dans l’accès durable aux ressources et la promotion des investissements,

- le renforcement des droits des communautés locales qui vivent et travaillent sur les propriétés privées non titrées (PPNT) de manière légitime, et la légalisation des droits des occupants des terrains à statut obsolète,

- la mise en place prioritaire d’une loi sur les zones de pâturage de vastes surfaces,

- un inventaire des terrains de l’Etat déjà cédés à des individus et sociétés, nationaux ou étrangers, accompagné d’enquêtes sérieuses sur le terrain et suivi de la mise à disposition publique des données sur internet,

- l’arrêt de l’attribution de terres aux investisseurs, sous forme de bail emphytéotique, de concessions ou autres et l’arrêt des accaparements de terre, car ils foulent aux pieds les droits des familles malgaches.

Considérant que les terres malgaches constituent une ressource naturelle importante dont tous les citoyens malgaches doivent veiller à la gestion et un territoire sur lequel ils devraient être les premiers à s’épanouir et se développer, le Collectif TANY souligne que l’ensemble des citoyens doit être pleinement informé et impliqué dans toutes les décisions prises concernant les terres. Le Collectif TANY réitère également sa proposition d’un aménagement du territoire, notamment dans les zones rurales et périurbaines, accordant la priorité à la délimitation d’espaces du territoire dédiés exclusivement à l’autosuffisance alimentaire locale, et d’une utilisation des terres et de l’eau privilégiant les exploitations familiales et/ou communautaires afin d’assurer des emplois indépendants, des revenus décents et une alimentation correcte à la majorité des Malgaches des générations présentes et futures.

Paris, le 11 avril 2015


CE TEXTE VOUS A ETE PROPOSE PAR PAMBAZUKA NEWS



* Ne vous faites pas seulement offrir Pambazuka ! Devenez un Ami de Pambazuka et faites un don MAINTENANT pour aider à maintenir Pambazuka LIBRE et INDEPENDANT !
http://pambazuka.org/en/friends.php

** Le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches - TANY

*** Veuillez envoyer vos commentaires à [email protected] ou commentez en ligne sur le site de Pambazuka News

**** Les opinions exprimées dans les textes reflètent les points de vue des auteurs et ne sont pas nécessairement celles de la rédaction de Pambazuka News

REFERENCES

(1) http://www.observatoire-foncier.mg/index.php?mode=article&type=list&cat=53
(2) http://www.foncier.gov.mg/images/LPF2v1.pdf
(3) http://bit.ly/1D4LdEm
(4) http://bit.ly/1Ifw7jN
(5) http://matv.mg/techniciens-fonciers-maintien-de-la-greve/
(6) http://matv.mg/service-des-domaines-reprise-des-activites-lundi/
(7) M. Razafindrakoto, F.Roubaud , J-M Wachsberger, D'une crise l'autre. Introduction thématique. Dossier Madagascar : anatomie d'un état de crise, Afrique Contemporaine 251.
(8) http://terresmalgaches.info/spip.php?article94





Plaidoyers & campagnes

Les lois semencières qui criminalisent les paysans : résistance et luttes

La Via Campesina, Grain

2015-04-15

http://pambazuka.net/fr/category/advocacy/94490


c c OS
Aux yeux des multinationales qui cherchent à imposer des lois leur offrant le contrôle sans condition des terres, de l’agriculture, des denrées alimentaires et des profits qui peuvent être réalisés dans ce secteur, ces pratiques semencières ancestrales sont un obstacle de taille. Ce qui est en jeu ici, ce sont les fondements de l’agriculture paysanne, ni plus ni moins.

Les semences paysannes, base de la production alimentaire, sont attaquées de toutes parts. Dans de nombreux pays, les lois votées sous pression des grandes entreprises limitent de plus en plus l’utilisation que les paysans peuvent faire de leurs semences. La conservation et la réutilisation des semences, une pratique millénaire à base de l’agriculture, est ainsi rapidement devenue une pratique criminelle.

Il faut agir ! Un nouveau livret et un poster édités par La Via Campesina et Grain exposent la façon dont les multinationales et les gouvernements s’y prennent pour freiner l’échange et la protection des semences par les paysans ; mais ces derniers ne se laissent pas faire.

Selon Guy Kastler de La Via Campesina : « Le contrôle des semences doit se trouver entre les mains des paysans et des paysannes. C’est ce principe, base même des procédés de production, qui assure la souveraineté alimentaire des communautés rurales et des populations urbaines face aux multinationales et leurs énormes profits. Au cours des siècles, les paysans ont trié et sélectionné des milliers de variétés de semences qui ont fait le chemin jusqu’à notre époque et se retrouvent maintenant à la base des régimes alimentaires du monde entier ».

Il se fait que, aux yeux des multinationales qui cherchent à imposer des lois leur offrant le contrôle sans condition des terres, de l’agriculture, des denrées alimentaires et des profits qui peuvent être réalisés dans ce secteur, ces pratiques semencières ancestrales sont un obstacle de taille. Pour La Via Campesina, les lois doivent au contraire garantir les droits des paysans de conserver, d'utiliser, d'échanger, de vendre leurs semences et les protéger de la biopiraterie.
« Avec le soutien des gouvernements, les grandes entreprises mènent l'offensive sur le plan juridique, pour prendre le contrôle des semences. Elles se permettent non seulement de privatiser les semences grâce à de nouvelles lois, mais s'accordent également de nouveaux droits pour pouvoir entrer de force chez les paysans et détruire leurs semences » , explique Camila Montecinos de Grain.

Les lois qui concernent les semences évoluent et s’endurcissent en réponse aux désidératas de l’industrie biotechnologique et semencière. Les soi-disant « accords de libre-échange », les traités d’investissements bilatéraux et les initiatives d’intégration régionales renforcent l’impact des autres droits de propriétés sur les semences en apparence moins contraignant.

Ce qui est en jeu ici, ce sont les fondements de l’agriculture paysanne, ni plus ni moins. Dans le monde entier, des mouvements sociaux, et surtout des associations de paysannes et de paysans, se sont levés et se sont mobilisés pour empêcher le vote de telles lois.

Les multinationales et les gouvernements comptent sur la confidentialité et le manque de transparence, car ils savent que des citoyens bien informés rejetteraient l’idée de la privatisation des semences.

Ce livret a pour objectif de renforcer la résistance en permettant au plus grand nombre, et tout particulièrement aux communautés rurales les plus touchées par cette problématique, de comprendre ces lois de l'industrie, leurs objectifs et leurs impacts. Il entend aussi insister sur le rôle que jouent les mouvements sociaux pour faire voter des lois qui, au contraire, protègent les droits des paysans : leur succès est une condition incontournable de la souveraineté alimentaire et par conséquence de la souveraineté politique des peuples.

TABLE DES MATIERES

1. Comment les législations semencières convertissent les semences paysannes en semences illégales
2. Afrique : un trésor menacé
3. Les Amériques : la résistance massive contre les lois Monsanto
4. Asie : la lutte contre une nouvelle vague de semences industrielles
5. Europe : les paysans s’efforcent de sauver la diversité agricole


CE TEXTE VOUS A ETE PROPOSE PAR PAMBAZUKA NEWS



* Ne vous faites pas seulement offrir Pambazuka ! Devenez un Ami de Pambazuka et faites un don MAINTENANT pour aider à maintenir Pambazuka LIBRE et INDEPENDANT !
http://pambazuka.org/en/friends.php

** Source : http://viacampesina.org/fr

*** Veuillez envoyer vos commentaires à [email protected] ou commentez en ligne sur le site de Pambazuka News

**** Les opinions exprimées dans les textes reflètent les points de vue des auteurs et ne sont pas nécessairement celles de la rédaction de Pambazuka News





Arts & livres

Madagascar : «Ady Gasy», un combat malgache

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/books/94450

C’est un film qui rend justice à l’inventivité de l’Afrique. « Ady Gasy » du Malgache Lova Nantenaina est un documentaire tourné à Madagascar qui montre comment les habitants surmontent les crises grâce à la débrouillardise et à une solidarité teintée d’humour. Le film se termine par une adresse aux grands de ce monde, dans la tradition du kabary, l'art oratoire malgache. Le message est simple : le génie d'un peuple ne se résume pas à des statistiques sur la pauvreté.

http://rfi.my/1aUoPY8


Malawi : La police n'hésitera pas à abattre ceux qui s'en prendront aux albinos

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/books/94451

Le police du Malawi n'hésitera pas à ouvrir le feu sur les "dangereux criminels" qui attaquent les albinos afin de vendre leurs organes pour des rites de sorcellerie, a averti le chef de la police. Les albinos sont victimes depuis plusieurs mois d'une vague d'attaques à travers l'Afrique, les Nations Unies s'inquiétant notamment de la situation en Tanzanie, au Burundi et au Malawi.
Le Conseil des droits de l'homme de l'Onu a décidé en mars de nommer un expert chargé d'enquêter sur "les agressions et les violations généralisées dont sont victimes les personnes atteintes d'albinisme".

http://bit.ly/1D8eHEr


Mali : L’Unesco restaure les mausolées de Tombouctou

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/books/94453

Tombouctou, ville du nord du Mali est aux mains des djihadistes depuis 2012, une partie du patrimoine culturel cette ville a été détruite ou abîmé. Les mausolées des Saints de Tombouctou qui font parties du patrimoine culturel mondial de l’Unesco n’ont pas échappé aux assauts des djihadistes. En janvier dernier, les djihadistes ont été chassés de la ville. De ce fait, l’Unesco a entamé des travaux de restauration des mausolées de la ville. Les populations de Tombouctou sont très impliquées dans ce projet de restauration. Près de 140 emplois ont été créés afin de rénover les lieux culturels de la ville. Le projet compte rénover 14 mausolées, cependant pour le moment, le financement n’est pas au rendez vous.

http://bit.ly/1cmgwVJ





Droits humains

Centrafrique : Un ministre condamné à deux ans de prison

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94429

Le ministre du Tourisme, de la Culture et de l’Artisanat, Romaric Vomitiade, a été reconnu coupable d'attentat à la pudeur consommé avec violence. Il écope aussi, d'une amende de 300 000 FCFA et de 2 millions FCFA à titre de dommage et intérêts. Il a été condamné pour ses agissements contre une mineure de 16 ans. L’un de ses avocats, Me Jean-Louis Opalagna, dénonce "un complot" et affirme que le condamné va faire appel.

http://bit.ly/1Fz03Va


Burkina Faso : la tombe de Thomas Sankara mise sous scellé

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94469

La tombe du défunt président burkinabè, Thomas Sankara, et celles de 11 autres personnes assassinées en même temps que lui, le 15 octobre 1987, sont sous scellées pour des besoins de la justice, a confirmé vendredi 10 avril, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, l’un des avocats dans cette affaire. 
Pour l'avocat de la famille Sankara, la mise sous scellé des dites tombes veut dire que l'instruction du dossier a commencé et que le juge est en train de poser un certain nombre d'actes.

http://bit.ly/1FLAbIi


Egypte : 379 Frères musulmans jugés par la Cour criminelle

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94433

Les Frères musulmans sont toujours tenus à l’œil par les autorités égyptiennes. Et pour cause, le mercredi 8 avril, 379 d’entre eux ont été présentés par le procureur général à la Cour criminelle pour incitation à la violence et au meurtre. Un acte qui s’ajoute à la répression massive à l’encontre des Frères musulmans par le gouvernement. Ces membres des Frères musulmans ont été accusés d’actes de violence, de meurtre avec préméditation, de possession d’armes et d’attaques contre des institutions publiques lors de la dispersion du sit-in des islamistes en août 2013 à la suite de la chute du dirigeant islamiste Mohamed Morsi.

http://bit.ly/1Oo9229


Erythrée : La situation des droits de l'Homme inquiète

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94434

En Erythrée, la faim, les mauvais traitements, les tortures et les arrestations arbitraires sont à l'ordre du jour et concernent hommes et femmes, jeunes et vieux et même des enfants. C'est ce qui ressort d'un rapport d'une commission d'enquête onusienne. Aujourd'hui les Erythréens sont, après les Syriens, le deuxième groupe d'émigrants, qui essaient de rejoindre l'Europe en tentant la périlleuse traversée de la Mer Méditerranée. Plus de 350 000 Erythréens ont quitté leur pays, soit 7% de la population. A tous les problèmes intérieurs s'ajoutent aussi les conflits larvés avec les pays voisins, avant tout avec l'Ethiopie, dont l'Erythrée a fait sécession en 1993 après des décennies de guerre civile

http://bit.ly/1cmg9KC


Gabon : Pierre Péan mis en examen pour diffamation contre Ali Bongo Ondimba

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94418

Le journaliste et écrivain Pierre Péan a été mis en examen par la justice française, à la suite de la plainte en diffamation déposée par le président gabonais Ali Bongo Ondimba pour les accusations contenues dans son livre "Nouvelles affaires africaines". Une première étape accueillie avec satisfaction par Libreville. Cette mise en examen intervient à la suite d'une plainte déposée par Ali Bongo Ondimba en novembre 2014, après la publication de ce livre, sous-titré "Mensonges et pillages au Gabon". Pierre Péan y accuse notamment le président gabonais d'avoir falsifié plusieurs documents, dont son acte naissance. Le journaliste affirmait notamment qu'Ali Bongo était un enfant nigérian adopté pendant la guerre du Biafra, à la fin des années 1960, par le défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba.

http://bit.ly/1Oo8xVy


Gambie : Les auteurs présumés du coup d'Etat raté condamnés en catimini

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94438

Les soldats soupçonnés d'avoir participé au coup d'Etat manqué de décembre dernier en Gambie ont été jugés en catimini le 6 avril par une cour martiale mise en place par le président gambien Yayha Jammeh, annonce Amnesty International. Trois ont été condamnés à mort, trois à perpétuité. L'organisation de défense des droits de l'homme demande à Yayha Jammeh de ne pas exécuter ces soldats. D'après Amnesty International, ils étaient six à comparaître devant une cour martiale. Six soldats qui auraient été reconnus coupables de haute trahison, de conspiration, de mutinerie et d'aide à l'ennemi. Le procès s'est déroulé dans le plus grand secret. Ni journalistes, ni observateurs internationaux n’étaient présents. Toutes les demandes ont été rejetées.

http://rfi.my/1JB3COD


Global : Renvoi devant un tribunal de 11 responsables marocains pour génocide au Sahara

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94454

Un juge espagnol a proposé, jeudi 9 avril, le renvoi devant un tribunal de onze fonctionnaires, policiers et militaires marocains pour génocide et assassinats entre 1975 et 1991 au Sahara occidental, ancienne colonie espagnole, annexée par Rabat en 1975. Le juge Pablo Ruz de l'Audience nationale, spécialisée dans les affaires complexes, estime qu'ils peuvent être jugés dans un arrêt notifiant la fin de son enquête et qui peut encore faire l'objet d'un recours. A cette date, le territoire espagnol est passé sous contrôle marocain, mais certaines victimes disposaient de pièces d'identité espagnoles. La justice espagnole avait alors enquêté sur les responsabilités éventuelles de treize suspects sur un total de trente-deux, dont certains sont morts, notamment l'ex-ministre Driss Basri, mort en 2007 à Paris, après avoir été pendant vingt ans le ministre de l'intérieur de feu le roi du Maroc Hassan II.

http://bit.ly/1CwRhpU


Mauritanie : L’esclavage déclarée illicite par les Ulémas

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94455

«L’esclavage est considéré comme illicite à partir d’aujourd’hui». Cette déclaration - Fatwa qui date du 31 mars dernier, émane de l’Association des Ulémas de Mauritanie qui cite à l’occasion, la Fatwa émise en 1981 et sur laquelle fut fondée la décision des autorités mauritaniennes de l’époque d’abolir l’esclavage. Une fois encore, les pouvoirs publics tergiversent devant la lancinante question de l’esclavage dans le pays. Acculé par les partenaires étrangers et les bailleurs de fonds partenaires, le gouvernement a fini par réagir, par personnes interposées. Cette nouvelle disposition, même si elle a le mérite de lever un coin du voile de la question de l’esclavage en Mauritanie, porte en elle les germes de la reconnaissance officielle des pratiques esclavagistes dans le pays…

http://bit.ly/1GXlFPg


Sénégal : Les conditions à respecter pour la Libération de Karim Wade

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/rights/94462

Ces derniers temps l’idée d’une grâce présidentielle en faveur de Karim Wade est de plus en plus agitée. Dans la perspective d’une décrispation et d’apaiser la tension politique des observateurs suggèrent à Macky Sall d’accorder la grâce au fils de son prédécesseur condamné à six ans par la Crei. Selon un ministre conseiller auprès du chef de l’Etat, la libération de Karim Wade ne dépendrait que de Me Abdoulaye Wade. Selon lui, Macky Sall est prêt à gracier Karim et il n’attendrait que la demande expressément formulée par son père.

http://bit.ly/1JB42nU





Réfugiés & migration forcée

Algérie : Arrestation de 500 migrants clandestins dans le Sud

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/refugees/94422

Près de 500 migrants clandestins africains ont été arrêtés dans le sud de l'Algérie par l'armée, selon une information donnée par le ministère de la Défense. Et le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal estime que le phénomène de migration clandestine vers l'Algérie risque de perdurer, en raison de l'insécurité qui prévaut dans les pays du Sahel. Leur afflux a donné lieu à une hausse des comportements racistes, y compris dans la presse, dénoncés par des Ong.

http://bit.ly/1Dy8ovg


Burundi : Le président appelle ceux qui se réfugient au Rwanda à rentrer

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/refugees/94427

Le président burundais Pierre Nkurunziza appelle les Burundais qui étaient partis au Rwanda depuis mars, suite aux rumeurs d'insécurité, à rentrer chez eux d'ici un mois. Il appelle les autorités administratives de Kirundo (province burundaise limitrophe du Rwanda, Ndlr), les parlementaires élus dans la circonscription de Kirundo et les natifs de la province de Kirundo à faire tout leur possible pour les ramener au Burundi. Ces réfugiés burundais craignent de voir, lors des élections générales qui auront lieu de mai à septembre au Burundi, la situation dégénérer d'une manière similaire aux massacres interethniques qui avaient opposé les ethnies hutu, majoritaire, et tutsi, minoritaire, après la mort du président burundais Melchior Ndadaye en 1994.

http://bit.ly/1PyX2MH





Elections & gouvernance

Burkina : Les pro-Compaoré interdits aux élections d'octobre prochain

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94424

Les députés du Burkina Faso ont adopté un nouveau code électoral controversé interdisant aux partisans du président déchu Blaise Compaoré de participer aux scrutins d'octobre, à rebours des scrutins "inclusifs" exigés par la communauté internationale, avec 75 voix pour, 10 contre et 3 abstentions. Le projet de loi, dans sa dernière mouture, rend "inéligibles" les personnes ayant "soutenu un changement inconstitutionnel portant atteinte au principe de l'alternance démocratique". Ce texte fait référence à la tentative de révision de la Constitution fin octobre par Blaise Compaoré afin de se maintenir au pouvoir, et qui avait finalement causé sa chute.

http://bit.ly/1I3T8Gl


Burundi : Tension et insécurité autour d’un troisième mandat

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94426

La tension monte au Burundi, poussant une population qui ne se souvient que trop bien de la longue guerre civile (1993-2005) à fuir vers le Rwanda voisin, quelques semaines avant des élections législatives en mai et une élection présidentielle qui doit se tenir en juin. La peur se trouve aussi du côté du pouvoir, comme dans tous les pays où les chefs d’Etat sont tentés de modifier leur Constitution pour se maintenir en poste. Du côté des autorités burundaises, un climat de tension et d’insécurité est entretenu depuis plus de 18 mois afin de dissuader toute velléité de soulèvement populaire.

http://bit.ly/1ajM5Oj


Guinée : L'opposition interpelle le président après plusieurs agressions

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94439

L'opposition guinéenne s'insurge contre les agressions dont sont victimes des personnalités politiques depuis plusieurs mois. Après l'assassinat d'un ancien ministre en février, le porte-parole de l'opposition Aboubacar Sylla a été poursuivi par des motards qui ont fait feu sur son véhicule. L'opposition s'est emparée de l'affaire pour dénoncer une insécurité grandissante contre le personnel politique. Elle avait même promis d'apporter les preuves de l'existence d'escadrons de la mort avant d'y renoncer, affirmant vouloir protéger ses sources. Le gouvernement reste serein face à la polémique et rappelle que la lutte contre l'impunité est justement l'un de ses combats.

http://rfi.my/1NsmpRU


Guinée : L'opposition réclame les élections communales avant la présidentielle

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94440

Les partis de l'opposition guinéenne ont annoncé mercredi 8 avril l'organisation des manifestations à Conakry, les 13 et 16 avril, pour réclamer la tenue d'élections communales avant l'élection présidentielle prévue le 11 octobre 2015. Selon leur porte-parole, les responsables de l'opposition sont déterminés à se battre pour arrêter le processus électoral en cours et qui fonctionne sur la base d'un chronogramme de la "discorde". Pour ce faire, ils ont décidé, entre autres, de boycotter tous les travaux de l'Assemblée nationale en retirant ses députés et de ne plus reconnaître la Commission électorale nationale indépendante.

http://bit.ly/1FLzn6j


Madagascar : La possible candidature Mme Ravalomanana inquiète ses adversaires

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94448

La date de dépôt de candidature pour les prochaines élections communales et municipales a démarré le 8 avril mais personne n’a encore déposé des dossiers pour de nombreuses raisons. Les états major politiques affûtent leurs armes et s’observent. Chacun veut connaître les futurs adversaires avant de fixer définitivement la liste. Dans le camp de l’ancien président Ravalomanana le nom de son épouse circule pour figurer à la tête de liste du Tim (son parti) dans la capitale. Ce qui est probable dans la mesure où elle a été déjà candidate aux dernières présidentielles mais écartée par la Haute cour constitutionnelle.

http://bit.ly/1IDHTHT


Madagascar : Marc Ravalomanana de retour sur la scène politique

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94447

L'ancien président de Madagascar, Marc Ravalomanana, fait son grand retour sur la scène politique. Pour la première fois depuis son arrestation en octobre 2014, l'ancien chef d'État a pris la parole devant la presse. Il a engagé son parti, le Tim (Tiako I Madagasikara), pour les prochaines élections municipales annoncées le 31 juillet prochain. Cependant son retour est discuté, car Marc Ravalomanana est toujours sensé être assigné à résidence. Il est aussi condamné aux travaux forcés à perpétuité pour la mort de manifestants abattus.

http://rfi.my/1GAjnXC


Niger : L’opposition menace de boycotter les élections

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94456

L'opposition nigérienne a récemment annoncé qu’elle n’irait pas aux élections prévues dans un an si le régime continue sa politique de «concassage». Le groupe d'opposition l'Ardr déplore la manipulation du gouvernement d'Issoufou. Le gouvernement tenterait également de remplacer tous les représentants de l'opposition par des dissidents à la solde du régime au sein des différentes structures chargées de superviser les élections : le Conseil national du fichier électoral biométrique, le Conseil national de dialogue politique, la Commission électorale nationale indépendante. Une lettre de protestation a d'ailleurs été officiellement adressée au Premier ministre Brigi Raffini en ce sens.

http://bit.ly/1FLzTB2


Nigéria : Les Nigérians de retour aux urnes pour élire les puissants gouverneurs

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94457

Le samedi 11 avril était de nouveau un jour de vote pour les Nigérians. Deux semaines après le succès de son candidat à l’élection présidentielle, le parti Apc espère consolider sa victoire au niveau local à l’occasion des gouvernatoriales. Un scrutin important pour le Nigeria. Les gouverneurs des 36 Etats jouissent de pouvoirs étendus dans le pays le plus peuplé du continent. Au Nigeria, les gouverneurs sont puissants. Ils tiennent les cordons de la bourse et jouissent de pouvoirs étendus dans une vaste palette de secteurs : transport, logement, éducation, santé, presque tous les domaines finalement à part les pouvoirs régaliens.

http://rfi.my/1D8eJMo


Ouganda : Plusieurs suspects arrêtés après l’assassinat de la procureure

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94444

Dix jours après l’assassinat de la procureure Joan Kagezi en Ouganda, l’enquête avance. En effet, plusieurs suspects ont été arrêtés le jeudi 9 avril. Parmi les suspects figurent un ancien détenu de la prison américaine de Guantanamo. Selon le porte-parole du département d’Etat, Marie Harf, «des membres du gouvernement américain ont apporté leur soutien à une opération de l’Ouganda qui a permis d’appréhender plusieurs individus soupçonnés d’être impliqués dans l’assassinat de la procureure».

http://bit.ly/1GXltzf


Rwanda : Paul Kagamé fait cap sur 2017

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94461

La campagne pour sa réélection a déjà commencé. Et le chef de l'État rwandais, Paul Kagamé, n'entend pas recevoir de leçons de l'étranger quant à une éventuelle révision de la Constitution. Pour lui, les choses sont claires : "2017, c'est l'affaire du peuple." Entretien.

http://bit.ly/1DUPssA


Sénégal : Débat sur la réduction ou non du mandat du président Sall

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94467

Le Collège Exécutif National (CEN) de la Convergence des Cadres Républicains (CCR) s’est réuni le 09 avril 2015 à la permanence de BBY (Benno Bokk Yaakaar), en marge d’une rencontre avec des plénipotentiaires de la Coordination des Cadres de And Jëf PADS Authentique. Appréciant la situation politique nationale, le CEN invite les militants et sympathisants de l’APR, à mobiliser leur esprit créatif et leur intelligence critique pour accompagner le Président de la République et son Gouvernement dans leurs efforts quotidiens, en vue de satisfaire la demande sociale et de poser les bases de l’émergence. Dès lors, le CEN estime qu’il est inopportun d’engager déjà le pays dans une longue précampagne électorale qui serait néfaste pour l’économie et le climat social. Aussi le CEN se réserve le moment de la campagne pour le référendum, prévue en 2016, afin de développer ses arguments en faveur de la réduction du mandat de sept (7) à cinq (5) ans, conformément aux engagements maintes fois proclamés par le Président de la République. A ce propos, le CEN dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com rappelle que, dans une société de tradition orale comme la nôtre, la parole donnée demeure une parole d’honneur qui a une valeur sacrée.

http://bit.ly/1HgYeAR


Sénégal : Le tribunal se déclare incompétent pour juger l’ancien premier ministre

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94471

Hissène Habré devra chercher d'autres voies et moyens pour mieux se pourvoir contre l'ancienne ministre de la Justice, devenue par la suite Premier ministre, Aminata Touré. Le tribunal correctionnel de Dakar s'est déclaré le jeudi 9 avril, incompétent pour juger l'actuelle “Envoyée spéciale” du président de la République, Macky Sall. Mimi Touré était poursuivie, via ses avocats, par l'ex-président tchadien, Hissène Habré, en attente d'être jugé pour crime contre l'humanité par la Cour d'assises des chambres africaines extraordinaires créées au sein des juridictions sénégalaises. Hissène Habré lui reproche d'avoir mis en place les chambres africaines devant le juger en se basant sur un faux document qu'elle a produit.

http://bit.ly/1ymwdGp


Soudan : L'UE juge non "crédibles" les prochaines élections

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94464

L'Union européenne a annoncé jeudi 9 avril qu'elle ne soutenait pas la tenue la semaine prochaine d'élections au Soudan, estimant qu'elles "ne peuvent donner un résultat crédible et légitime dans tout le pays". L’Ue a regrette "l'échec à entamer un véritable dialogue national" promis par le régime en janvier 2014 pour tenter de régler les crises multiples qui secouent le Soudan, appauvri et ravagé par les conflits, notamment celui au Darfour qui a fait 300.000 morts depuis 2003, selon l'Onu.

http://bit.ly/1Oo9LQS


Zimbabwe : L'ancienne vice-présidente conteste son exclusion du parti au pouvoir

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/elections/94466

En guerre ouverte avec le président Robert Mugabe, Mme Mujuru, 59 ans, avait perdu sa vice-présidence en décembre. Elle a été exclue de la Zanu-PF, le parti dominant depuis l'indépendance, accusée entre autres d'avoir comploté contre le vieux dirigeant. "Je fais partie de ceux qui ne peuvent être exclus de la Zanu-PF originelle et authentique", a-t-elle déclaré dans un communiqué, sa première réaction officielle depuis son exclusion. La décision est le fruit d'une "campagne dénuée de substance, malveillante et haineuse", a poursuivi Mme Mujuru. Grace Mugabe avait, entre autres amabilités, affirmé que Mme Mujuru était incompétente et que son mari faisait l'essentiel de son travail.

http://bit.ly/1CIcYCk





Corruption

Nigeria : La Suisse restitue 380 millions de dollars

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/corruption/94458

Entre 1993 et 1998, le général Sani Abacha avait détourné 2,2 milliards de dollars. L’argent qui avait été placé dans des banques suisses revient au compte-gouttes, mais pas forcément dans les bonnes poches. Explications…

http://bit.ly/1CFnwBS





Développement

Afrique : Soudan, Ethiopie et Egypte se partagent les eaux du Nil

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/development/94436

Le Soudan, l’Ethiopie et l’Egypte, trois pays traversés par le Nil, ont signé à Khartoum un accord de principe pour la construction du barrage géant surnommé « Grande renaissance ». Il sera édifié en Ethiopie et donc bien en amont de l’Egypte. Le Caire dépend à 90 % du fleuve Nil pour son approvisionnement en eau et les autorités égyptiennes ont montré des signes de résistance avant la signature de cet accord. Elles craignaient que la construction du plus grand barrage d’Afrique n’affecte le débit du fleuve. Ses deux partenaires ont assuré au Caire que ce barrage ne nuira pas à l’approvisionnement en eau de l’Egypte

http://bit.ly/1NsmgOi


Angola : La chute des prix du pétrole conduit à la crise

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/development/94423

L'Angola à l'heure de l'austérité. Comme tous les pays producteurs de pétrole, ce pays est affecté par la baisse du prix de l'or noir depuis plusieurs mois. Le pétrole représente 75 % de ses recettes fiscales et 90 % de ses exportations. Cela signifie donc une perte considérable de revenus, une diminution du volume de dollars en circulation dans le pays et un ralentissement économique. Et les conséquences sociales sont lourdes…

http://rfi.my/1PyWVk4


Burkina : La grippe aviaire pourrait fragiliser l'économie

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/development/94425

Le Mali a décidé d'interdire les importations de volaille en provenance du Burkina Faso. La Côte d'Ivoire a déjà pris la même mesure. Les deux pays espèrent ainsi se protéger d'une épizootie de grippe aviaire déclarée chez leur voisin. Quelque 115 000 volailles ont été abattues au Burkina pour contenir la maladie. La question est sérieuse. L'élevage est le troisième secteur pourvoyeur de devises au Burkina.

http://rfi.my/1GAiQFa


Côte d’Ivoire : Adoption d’un projet de loi reconnaissant le statut d’agriculteur

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/development/94431

Le gouvernement ivoirien a adopté, mercredi 8 avril, un projet de loi portant «orientation agricole» qui reconnait désormais le «statut d’agriculteur et d’entreprise agricole». Le Chef de l’Etat Alassane Ouattara s’est engagé à faire adopter rapidement ce projet de loi. L’agriculture occupe 66 % de la population active et contribue à 70 % aux recettes d’exportation. Elle est cependant, dominée par le binôme café et le cacao qui représentent 40 % des recettes d’exportation et 20 % du Produit intérieur brut (PIB) et fait vivre directement ou indirectement près de 7 millions personnes.

http://bit.ly/1cmg5dN


Ethiopie : Les millionnaires prospèrent à l'ombre de l'État

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/development/94435

A première vue, l'Éthiopie semble être une terre hostile pour les grands entrepreneurs. Dans le pays, les industries clés sont fermées aux groupes étrangers et les entreprises publiques dominent les grands secteurs de l'économie. Mais des données publiées dernièrement par New World Wealth, un cabinet sud-africain de recherche et de conseil, en ont surpris plus d'un. Café, immobilier, hôtellerie... Malgré la mainmise des entreprises publiques sur l'économie, de plus en plus d'hommes d'affaires éthiopiens parviennent à s'enrichir dans des domaines en pleine expansion.

http://bit.ly/1CDuw5H


Global : La France annule pour 65 millions d’euros la dette du Mali

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/development/94468

Le ministre français des Finances Michel Sapin a informé le président malien Ibrahim Boubacar Keïta de l'annulation de 43 milliards de francs CFA, soit 65 millions d'euros, de la dette du Mali, ont affirmé vendredi 10 avril, les deux parties. Paris détenait cette créance auprès de Bamako depuis 1984, une "dette monétaire" d'un montant initial de 229 millions d'euros qui faisait suite à la réintégration du pays dans l'Union économique et monétaire ouest africaine.

http://bit.ly/1HgYhwp





Santé & VIH/SIDA

Afrique du Sud : Test d’un antibiotique contre la tuberculose multirésistante

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/hivaids/94419

L’Afrique du Sud, sévèrement critiquée dans les années 2000 pour avoir tardé à réagir à l’épidémie de sida, est pionnière dans la diffusion pilote d’un nouvel antibiotique contre la tuberculose multirésistante. Depuis 2013, quelque 217 Sud-Africains sur 500 patients-test dans le monde ont été mis sous traitement à la bédaquiline par le laboratoire américain Janssen et près de 3.000 devraient suivre cette année. Alors que rien n’avait été inventé depuis 40 ans contre la tuberculose, ce médicament a reçu l’autorisation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’Afrique du Sud, à l’instar de la Russie, a cependant l’intention de passer sans attendre à la vitesse supérieure.

http://bit.ly/1CI95xs


Congo : Epidémie de rougeole

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/hivaids/94430

Une épidémie de rougeole, qui sévit au Congo depuis la fin de l’année dernière, a fait déjà 24 morts sur 652 cas enregistrés dans six départements du pays, d’après le ministère congolais de la Santé et de la Population. ‘’Les enfants âgés de cinq ans sont évidemment les plus touchés et la plupart sont ceux qui n’ont pas été vaccinés lors des campagnes précédentes. Si l’on n'y prend garde, les zones les plus reculées et difficiles d’accès pourraient être touchées’ a-t-il alerté. Selon lui, cette épidémie gagne du terrain et s’étend rapidement sur d’autres départements du Congo, d’où la nécessité d’apporter une riposte.

http://bit.ly/1GAiU7P


Gabon : 14 milliards de FCFA pour doter tout le pays en médicaments

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/hivaids/94437

Il faut chaque année débloquer un budget de 14 milliards de FCFA pour doter tout le Gabon en médicaments, a déclaré le ministre délégué à la Santé, Youssouf Sidibe Nzenguet Kassa. Malheureusement l’Etat ne débloque par an que « 2 à 2,5 milliards de FCFA » pour l’achat des médicaments », a-t-il regretté. Conséquences, les hôpitaux et centres de santé du Gabon sont depuis des années de simples boîtes de distribution d’ordonnances. La pénurie de médicaments dans les hôpitaux est cependant atténuée par la création de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale. Cet assureur public impose également une liste très restrictive de médicaments pris en charge.

http://bit.ly/1JB3Chn





Racisme & xénophobie

Afrique du Sud : Aide aux immigrés victimes d'exactions

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/racism/94421

Le gouvernement sud-africain va aider les immigrés africains qui ont dû quitter leur domicile victimes de violences xénophobes, a assuré le ministre de l’Intérieur. Les exactions contre les étrangers sont courantes en Afrique du Sud. Plusieurs centaines de boutiques tenues par des immigrés ont notamment été mises à sac en janvier à Soweto, des troubles qui ont fait une demi-douzaine de morts. Les agresseurs sont souvent des concurrents locaux qui les accusent de casser les prix ou des chômeurs leur reprochant de voler le travail des Sud-Africains.

http://bit.ly/1FLyAlI


Afrique du Sud : Plainte contre Edward Zuma pour propos xénophobes

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/racism/94420

Une plainte a été déposée contre le fils du président de la République sud-africaine et le roi zoulou pour propos xénophobes. Edward Zuma a affirmé qu’il faillait déporter les étrangers vivant en Afrique du Sud, car ils sont dangereux. Il se faisait l’écho du roi zoulou Goodwill Zwelithini qui appelait les étrangers à faire leurs bagages et à quitter le pays. Le roi a depuis indiqué que ses propos avaient été mal interprétés. Mais les organisations des Droits de l’homme s’inquiètent et ont déposé une plainte auprès de la Commission sud-africaine des Droits de l’homme.

http://rfi.my/1CFmLsy





Terres & droits fonciers

Sierra Léone : Des agriculteurs pourraient poursuivre OCTEA pour la destruction de leurs champs

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/land/94463

En Sierra Léone, la compagnie minière Octea pourrait bientôt avoir des démêlés avec la justice. En effet, des agriculteurs de Kono réclament réparation à la compagnie pour la destruction de leurs récoltes. Les producteurs affirment qu’Octea a provoqué l’inondation de leurs champs en y redirigeant l’eau provenant d’un puits de mine. Les agriculteurs qui produisaient essentiellement des cultures vivrières comme le maïs, l’arachide ou le gombo ont également porté l’affaire devant le propriétaire foncier qui leur louait ces terres.

http://bit.ly/1IV9cdt





Conflits & urgences

Afrique : Gel des transferts de fonds entre Kenya et Somalie

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94442

Les Somaliens, qui subissent eux aussi des attentats shebab, et leurs proches vivant au Kenya se sentent victimes d'une "punition collective", après la fermeture de fait par les autorités kényanes des compagnies de transfert d'argent, indispensables à la survie de beaucoup en Somalie. Le Kenya a gelé, le mercredi 8 avril, les comptes bancaires de 85 personnes et entités suspectées de liens avec les miliciens somaliens shebab, responsables de l'attaque du 2 avril contre l'université de Garissa qui a fait 148 morts, dont 142 étudiants. Figurent dans cette liste 14 compagnies de transfert d'argent, dont les activités sont de facto suspendues.

http://bit.ly/1O3t0gw


Centrafrique : Djotodia et Bozizé ne signent pas l’engagement de Nairobi

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94428

Les délégations d'anti-balaka et d’ex-Seleka présentes à Nairobi depuis novembre 2014, ont signé une déclaration d'engagement par laquelle ils reconnaissent les accords de Brazzaville. Les anciens présidents Michel Djotodia et François Bozizé devaient aussi signer, mais ils ne l'ont pas fait. C'est l'épilogue du feuilleton à rebondissements qui a agité la vie politique centrafricaine depuis la fin de l'année dernière. L'accord, devant être négocié discrètement à Nairobi, avait été rejeté par l'ensemble des partenaires internationaux de la Centrafrique et en particulier la France. Sous la pression et pour ne pas se résoudre à un fiasco, les négociateurs ont transformé cet accord en « déclaration d'engagement ». Un engagement des signataires à rallier l'accord signé à Brazzaville en juillet 2014 et à reconnaître de fait l'actuelle transition centrafricaine.

http://rfi.my/1NdKMTg


Gabon : Heurts à Libreville après la mort d’André Mba Obame

2015-04-14

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94473

L'opposant gabonais André Mba Obame s'est éteint dimanche 12 avril à l’âge de 57 ans. Fondateur du parti l’Union nationale, il était passé dans l'opposition après avoir été un des ministres d'Omar Bongo, père de l’actuel président Ali Bongo. André Mba Obame s’est éteint à Yaoundé, au Cameroun, où il était soigné depuis plusieurs jours. Cette annonce a provoqué des violences à Libreville, marquées par l’incendie de l’ambassade du Bénin à Libreville. L’ambassadeur est toujours sur place. Le Bénin a protesté contre les «agissements inamicaux» qui ont conduit à cet incident et demande aussi au gouvernement gabonais de lui donner des explications officielles.

http://rfi.my/1DDtwjJ


Global : L’ambassadeur de Djibouti appelle les ressortissants à quitter le Yémen

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94432

Depuis le déclenchement des raids de la coalition arabe, Djibouti a lancé une vaste opération d’évacuation de ses ressortissants vivant au Yémen. Mais il reste encore de nombreux Djiboutiens sur le territoire yéménite La situation sécuritaire se dégradant de plus en plus, l’ambassadeur Douhour a appelé les ressortissants de son pays quitter le Yémen. Depuis le déclenchement de la guerre au Yémen, quelque 4068 personnes d’une trentaine de nationalités différentes ont été évacuées du Yémen vers Djibouti par le couloir maritime et 579 personnes, toutes nationalités confondues, l’ont été par voie aérienne.

http://bit.ly/1IDHyVU


Guinée : L’inévitable déchirure entre pouvoir et opposition…

2015-04-14

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94472

La Guinée semble se diriger dorénavant vers le point de non retour dans le différend autour du chronogramme électoral, qui a amené l’opposition à projeter des marches de protestation prévues respectivement le 13 et le 16 avril. Des manifestations de rue qui auront lieu, après la journée « ville morte » qui s’est déroulée le jeudi dernier dans la capitale, et qui avait été partiellement suivie. L’opposition entend réagir au blocage politique mis en œuvre par le pouvoir, afin de permettre à la Commission électorale de préparer les élections sans que les partis politiques de l’opposition ne soient associés à quoique ce soit.

http://bit.ly/1crKYxD


Kenya : L'attaque de Garissa, le double échec des politiques kényanes

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94443

Marginalisation historique des populations somali et plus largement musulmanes, incapacité plus récente à sécuriser le pays : pour les analystes, le massacre de l'université de Garissa (148 morts) découle largement d'échecs politiques successifs au Kenya. Garissa, comme les autres régions frontalières de la Somalie, telles Mandera, Wajir ou la côte kényane - de l'archipel de Lamu au port de Mombasa - est le théâtre d'attaques chroniques, d'ampleur variable, des islamistes somaliens shebab. Voisines d'une Somalie livrée au chaos depuis plus de deux décennies, dont elle sont séparées par 700 km de frontière poreuse, ces régions pauvres, longtemps négligées, peuplées majoritairement de Somali et de Swahili musulmans stigmatisés, est devenue une cible privilégiée des islamistes: ils y trouvent relais, terreau propice à la radicalisation, et pour toute opposition un appareil sécuritaire faible.

http://bit.ly/1CwQWDB


Libye : Les palais de Kadhafi ne sont plus que ruines

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94446

Avant la chute du régime, les Libyens n'osaient pas s'en approcher. Il ne reste aujourd'hui qu'un terrain vague de la résidence la plus célèbre de Mouammar Kadhafi, dont un autre palais accueille désormais un marché aux animaux. Résidence personnelle mais aussi Qg du régime, il comprenait zoo, piscine, centres de commandement, caserne et même des tentes, le "Guide" ayant toujours prétendu vivre comme un bédouin. Bab Al-Aziziya n'est aujourd'hui plus que ruines après avoir été rasé par les bombardements de l'Otan puis détruit et pillé par les rebelles qui ont renversé Kadhafi en 2011. Les autorités de transition voulaient transformer Bab Al-Aziziya en une zone verte, un parc d'attraction pour les familles. Un ex-Premier ministre avait proposé en 2012 d'y construire une bibliothèque, un théâtre et un monument à la mémoire des "martyrs de la révolution libyenne".

http://bit.ly/1JB3GOn


Mali : L'Onu demande aux rebelles du nord de signer l'accord d'Alger

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94452

Le Conseil de sécurité de l'Onu a demandé instamment le vendredi 10 avril, aux rebelles du nord du Mali de signer sans délai l'accord de paix d'Alger avec le gouvernement malien. Dans une déclaration adoptée par consensus, les 15 pays membres "exhortent les groupes armés de la Coordination à parapher le projet d'accord et demandent à tous les acteurs qui ont de l'influence sur les parties prenantes au Mali de l'utiliser dans ce sens".

http://huff.to/1I3TSeD


Nigeria : Un émir dans la ligne de mire

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94459

Ancien gouverneur de la Banque centrale, Son Altesse royale Muhammad Sanusi II s'est attiré les foudres d'un pouvoir rongé par l'affairisme. Et la secte djihadiste Boko Haram poursuit de sa haine ce musulman réformiste. Le parcours du souverain de Kano raconte tous les tourments du pays le plus peuplé d'Afrique…

http://bit.ly/1I3TYD0


Nigéria : Peut-on compter sur le nouveau président nigérian contre Boko Haram ?

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94441

Le Nigeria reste en proie à l’insurrection islamiste mais l’arrivée au pouvoir du nouveau président élu Muhammadu Buhari laisse entrevoir l’espoir d’un redressement sur le plan de la sécurité. Réussira-t-il là où son prédécesseur Goodluck Jonathan jugé inapte et impuissant face à la progression de Boko Haram, a échoué? Le défi est immense mais au regard de l’attitude de certains pays du nord à son égard, la crédibilité de celui qui incarne désormais le changement et l’espoir au Nigeria ne semble souffrir d’aucun doute. C’est après la passation de pouvoir avec Goodluck Jonathan que doit se tenir le sommet des chefs d’Afrique centrale et de l’Ouest sur la lutte contre Boko Haram, initialement prévu le 8 avril à Malabo en Guinée équatoriale.

http://bit.ly/1D8ewcj


Rwanda : La déclassification des archives du génocide saluée

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94460

L'annonce de la déclassification par les autorités françaises, des archives sur le génocide au Rwanda, a été plutôt bien accueillie, même si l'on attend de voir quel est le contenu de ces documents. «La relation politique, diplomatique et militaire franco-rwandaise pendant la période 1990-1995, a été un domaine bien gardé », a déclaré le ministre rwandais de la Justice, Johnston Busingye. «Peut-être que ce qu’il s’est passé à l’époque sera finalement révélé et permettra de faire la lumière sur de nombreuses zones grises», a-t-il poursuivi. Le ministre a toutefois ajouté espérer que «la déclassification soit totale». Toutefois le scepticisme reste de mise. Kigali pointe régulièrement du doigt la France concernant son rôle dans le génocide.

http://bit.ly/1D8eL7e


Sénégal : Echanges de tirs entre l’armée et des éléments rebelles casamançais

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94470

Après l’accalmie de ces dernières semaines, les armes lourdes ont encore parlé dans le Sud du Sénégal, en Casamance. Un accrochage entre l’armée et les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance se serait soldé par plusieurs blessés dans les rangs des éléments rebelles. Une reprise des hostilités qui risque de porter un coup dur au processus de paix en Casamance.

http://bit.ly/1O3tRxO


Tchad : 71 soldats tués en deux mois et demi dans la guerre contre Boko Haram

2015-04-12

http://pambazuka.net/fr/category/conflict/94445

Le Tchad a payé un lourd tribut pour son engagement au Mali. C'est également le cas au Nigeria dans la lutte contre Boko Haram. "Depuis le déclenchement le 3 février d'une offensive terrestre au Nigeria depuis le Cameroun, puis depuis le Niger, 71 de nos vaillants soldats sont tombés glorieusement sur les différents champs de bataille. Nous déplorons également 416 blessés dans nos rangs, tout cela pour une cause juste et noble qui est celle de faire régner la paix et la sécurité dans la sous-région", a déclaré vendredi 10 avril le général de corps d'armée, chef d'état-major de l'armée tchadienne. Le Tchad n'a jamais indiqué officiellement le nombre total de soldats engagés dans la guerre contre les islamistes nigérians, mais selon des sources militaires, les effectifs sont de l'ordre de 5 000 hommes.

http://bit.ly/1z6XdEz





/\/\//\/\/\//\/\/\//\/\/\//\/\/\//\/\/\//\/\/\//\/\/\//\/\/\//\


Fahamu – Réseaux pour la Justice Sociale
www.fahamu.org/

© Sauf indication contraire, tous les contenus publiés ici le sont avec autorisation sous les termes de la licence « Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 3.0 Unported »

Pambazuka News, le journal électronique qui fait autorité est une plateforme de la justice sociale en Afrique. Il fournit des commentaires et des analyses approfondies sur la politique, les sujets d’actualité, le développement, les droits humains, les réfugiés, les questions de genre et la culture en Afrique.

Pour nous lire sur Internet, consultez le site www.pambazuka.org

Si vous ne souhaitez plus figurer sur la liste de nos abonnés, veuillez écrire à [email protected] et votre adresse sera aussitôt retirée.

Pour les détails supplémentaires: www.pambazuka.org/fr/about.php

Pambazuka news peut être visionné en ligne: www.pambazuka.org/fr/

Le RSS est disponible sur www.pambazuka.org/fr/newsfeed.php

Pambazuka News est publié grâce au soutien d’un certain nombre de bailleurs de fonds dont les coordonnées peuvent être obtenues en passant par l’adresse www.pambazuka.org/fr/about.php

Pour VOUS ABONNER ou VOUS DESABONNER, allez sur:
pambazuka.gn.apc.org/cgi-bin/mailman/listinfo/pambazuka-news-fr

ou envoyez un message à [email protected] avec le mot ABONNER ou DESABONNER dans la case réservée à l’objet selon le cas.

Les points de vue exprimés ici sont ceux des auteurs eux-mêmes et ils ne représentent pas nécessairement ceux de Pambazuka News ou Fahamu.

ISSN 1753-6847

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/