Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Femmes & genre

RSS Feed

Afrique : Donner des responsabilités aux femmes, une clé pour le développement du continent

2014-08-09, Numéro 337

La réunion de hauts responsables africains à Washington s'est penchée sur le sort des femmes en Afrique et la nécessité de valoriser davantage les jeunes filles, un élément-clé en vue du développement du continent. L'un des avis les plus pertinents émis lors de cette table ronde tenue dans le cadre du sommet Usa-Afrique, pour lequel la plupart des chefs d'Etat africains ont été conviés à Washington, a été donné par la porte-parole de l'Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma : quand vous voulez aborder le sujet des femmes, ne parlez pas aux hommes de leur épouse, mais parlez-leur de leurs filles. Après des discussions autour des programmes d'aides et les différentes initiatives traditionnelles prises pour aider à améliorer la condition des femmes, les participants ont également évoqué d'autres idées pouvant conduire à une évolution des mentalités sur un continent très ancré dans ses traditions.

Sénégal : Mobilisation pour le respect de la parité en politique

2014-08-04, Numéro 336

Plusieurs mouvements féministes sénégalais se sont regroupés pour faire valoir leurs droits. En effet, lors des dernières élections municipales et communales, plusieurs femmes politiques ont été écartées des bureaux des collectivités locales : c’est le cas à Bambey, Diourbel, Kaolack, Touba et même à Dakar. Le pays a pourtant adopté, le 28 mai 2010, une loi instituant la parité dans tous les corps électifs.

Maroc : Le rude combat des mères célibataires

2014-07-27, Numéro 335

Depuis 1985, l’association marocaine Solidarité féminine se bat pour offrir une meilleure vie aux mères célibataires qui sont exclues de la société. Les enfants nés hors mariages en effet ne sont pas tolérés et pointés du doigt, au Maroc. De nombreuses femmes se retrouvent démunies après des promesses de mariage non tenues par les pères de leur enfant. Même si le chemin est long pour qu’elles retrouvent leur place au sein de la société, l’association Solidarité féminine n’abdique pas de son côté, et compte bien les aider à retrouver leur dignité.

Sénégal : La parité mise à mal

2014-07-27, Numéro 335

La violation de la loi 2010-11 du 28 mai 2011 sur la parité dans l'installation des élus locaux vient allonger la liste des manquements de cette norme discriminatoire en faveur des femmes dans les institutions totalement ou partiellement électives. Dans la mise en place des bureaux et commissions des conseils municipaux, la parité n’a ainsi pas primée. Des hommes sont maires et adjoints au maire. Des femmes pourtant investies n’arrivent pas à être membres du bureau ou présidentes de commission. Est-ce une nouveauté ? En tout cas, devant l’absence d’une assemblée paritaire à l’hémicycle, les parlementaires ont servi des explications : «Le règlement intérieur de l’Assemblée nationale est régi par une loi organique tandis que la parité est prévue par une loi ordinaire».

Sénégal : L’Afard s’indigne du non respect de la parité

2014-07-20, Numéro 334

Le non respect de la parité dans la mise en place des bureaux et commissions des conseils municipaux et départementaux a poussé le Réseau des femmes africaines pour la recherche et le développement à qualifier cette attitude de «net recul démocratique» après l’espoir suscité par le vote de la loi sur la parité en 2010 au Sénégal. En réponse à cette mal donne «les organisations de la société civile demandent ainsi à toutes les organisations ou personnes physiques ayant noté des cas de violations fragrantes des dispositions de la loi et de son décret d’application d’intenter un recours au niveau du conseil d’état pour faire invalider toute instance municipale ou départementale non paritaire.

Zambie : La première dame demande la pénalisation du mariage précoce

2014-07-20, Numéro 334

La première dame de la Zambie, Chistine Kseba-Sata, a préconisé la pénalisation du mariage des enfants. Selon elle, outre le fait de mettre en péril la santé des filles et accroître le risque pour elles de devenir des victimes des violences et des abus, le mariage précoce a un impact négatif sur les générations futures. Elle a souligné que les systèmes de protection sociale devraient donner la priorité aux besoins des enfants victimes de ces mariages. En Zambie, le mariage précoce touche surtout dans les zones rurales, où les filles sont mariées de force dès l'âge de 15 ans.

Afrique : 125 millions de femmes victimes d’excision

2014-06-22, Numéro 331

Encore largement répandue sur le continent africain, l’excision met en danger chaque année la vie et la santé de milliers de femmes et des jeunes filles en âge de procréer. L'association Développement et Santé vient de publier, en partenariat avec le collectif Excision, parlons-en !, un bulletin spécial consacré à cette pratique. Créé début 2013, le collectif permet à des associations et Ong francophones de partager leurs informations sur l’excision et de mieux faire connaître le sujet à travers l'organisation de conférences. Cette étude examine tous les aspects liés à cette pratique encore largement répandue notamment en Afrique sub-saharienne, depuis la prévention jusqu’à la chirurgie réparatrice.

Maroc : Benkirane ne veut pas que les femmes travaillent

2014-06-30, Numéro 331

Les associations de défense des droits des femmes ont réagi aux propos sexistes tenus par le Premier ministre devant les parlementaires. Abdelilah Benkirane n'y est pas allé de main morte. Devant les parlementaires, le Premier ministre, et également chef du parti islamiste Justice et Développement, a livré sa vision de la femme active marocaine. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que son approche n'est pas dans la logique du respect de l'égalité des genres. "Les femmes qui travaillent ne trouvent plus le temps de se consacrer à leurs enfants et à leur famille", a-t-il dit. Et d'ajouter : "C'est une faute", non sans avoir dénoncé le modèle européen. "Les foyers marocains se sont éteints lorsque les femmes sont sorties pour travailler’’. Aussitôt, Nouzha Skalli, ancienne ministre de la Famille et de la Solidarité, a dénoncé ces propos "scandaleux". Et elle a raison, car la Constitution de 2011, adoptée durant le Printemps arabe, consacre bien l'égalité des droits entre les sexes et exhorte l'État à oeuvrer pour la parité.

Rd Congo : 107 millions de dollars pour les victimes de violences sexuelles

2014-06-30, Numéro 331

La Banque mondiale a approuvé, jeudi 26 juin, le versement de 107 millions de dollars à trois pays de la région des Grands Lacs : la République démocratique du Congo, le Rwanda et le Burundi pour venir en aide aux victimes de violences sexuelles. Ces fonds permettront d’apporter une aide psychologique, sanitaire et économique aux personnes ayant survécu à des «agressions sexuelles ou basées sur le genre », indique l’institution dans un communiqué. Selon la Banque mondiale, ce projet bénéficiera à plus de 640 000 femmes, dont plus de la moitié vivent en Rdc où les violences sexuelles se sont propagées à la faveur du conflit entre l’armée et des groupes rebelles dans l’Est du pays.

Soudan : Fermeture d'un centre pour le droit des femmes

2014-06-30, Numéro 331

Les autorités soudanaises ont fermé sans aucune explication mardi 24 juin centre pour le droit des femmes qui existait depuis 17 ans à Khartoum, a indiqué sa directrice. "Ils ont fait irruption et ont dit : 'S'il vous plait demandez à votre équipe d'arrêter le travail'", a expliqué Fahima Hashim, du Centre Salmmah de ressources pour les femmes. La notice officielle de fermeture émane du Registre des sociétés mais selon Mme Hashim l'ordre est venu du puissant Service national de renseignement et de sécurité. Elle a aussi indiqué ignorer les raisons de la fermeture. Le gouvernement de M. Béchir a souhaité plus de liberté politique mais la fermeture du centre pour les femmes fait douter de son engagement en faveur des réformes.

Burundi : 19 530 cas de violences sexuelles faites aux femmes en 2013

2014-06-15, Numéro 330

Au total, 19 530 cas de violences sexuelles faites aux filles et aux jeunes femmes ont été enregistrés au Burundi en 2013, a révélé vendredi 13 juin, la présidente du Collectif des Associations et Ong Féminines du Burundi (Cafob). Les provinces du nord de Kirundo et de Kayanza battent le record dans ces violences, respectivement avec 5 763 cas et 2 409 cas. A la question de savoir les causes majeures de la concentration de ces violences sexuelles dans les deux provinces nordiques burundaises, elle a souligné que la plupart de ces violences revêtent tantôt un caractère psychologique ou alors une dimension socio-économique avec en toile de fonds une liaison avec des actes de concubinage et de consommation abusive de l'alcool.

Egypte : Stopper les violences sexuelles contre les femmes, un défi pour Sissi

2014-06-15, Numéro 330

La vidéo d'une étudiante agressée sexuellement par un groupe d'hommes pendant les célébrations d'investiture du président Sissi a mis en lumière le problème endémique des violences faites aux femmes en Egypte, les militants dénonçant l'insuffisance des mesures prises par les autorités. Diffusés sur internet, ces images, qui semblent avoir été filmées avec un téléphone portable, montrent une jeune femme nue portant des traces de sang et des ecchymoses, escortée par des policiers et une ambulance, alors que des dizaines d'hommes continuent à se masser autour d'elle. La scène se déroule au milieu d'une foule réunie place Tahrir au Caire pour fêter l‘investiture du nouveau président égyptien, Abdel Fatah al-Sissi. L'Egypte a adopté ce mois-ci sa toute première législation punissant spécifiquement le harcèlement sexuel, avec une série de sanctions allant de l'amende à la prison ferme.

Libéria : Ellen Johnson-Sirleaf dans la légende des pouvoirs africains de son vivant

2014-06-01, Numéro 328

Surnommée la "Dame de fer", la présidente du Liberia est aussi appréciée à l'étranger qu'elle est controversée dans son pays. Portrait.

Maroc : L’alarmante explosion du mariage des mineures

2014-06-01, Numéro 328

Dix ans après la promulgation du Code de la famille au Maroc, c’est l’heure du bilan : il n’a pas permis de limiter le mariage des mineures. En 2004, quelque 7,75% des mineurs étaient mariées, un chiffre qui est passé à 11,47% en 2013, ce qui correspond à une hausse de 18 341 cas en 2004 à 35 152 en 2013. Une augmentation vertigineuse qui alerte les protecteurs des droits de la femme et des enfants, moins d’une semaine après la journée nationale de l’enfant. Des chiffres qui cachent aussi de nombreux drames familiaux, car la majorité des mineures qui se marient se voient contraintes d’abandonner leurs études et de se soumettre à une vie de famille qu’elles n’ont pas toujours souhaité. Les cas de suicides ne sont par conséquence pas rares.

Burundi : Les femmes lancent la campagne "Allez au-delà de 30%"

2014-05-25, Numéro 327

A l'approche des élections de 2015, les représentantes de l'Association des femmes journalistes du Burundi, du Collectif des associations et Ong féminines du Burundi, et de la Synergie des partenaires pour la promotion des droits des femmes ont lancé une campagne qu'elles ont appelée "Allez au-delà de 30%" afin d'augmenter la représentativité des femmes dans les postes de prise de décision.

Guinée : Les femmes parlementaires en ordre de bataille contre les inégalités

2014-05-18, Numéro 326

Le Forum des 24 femmes parlementaires de Guinée, militant au sein des partis de la mouvance présidentielle et ceux de l’opposition, qui a vu récemment le jour, a pour but d’œuvrer « efficacement » aux travaux de l’Assemblée nationale, mise en place à la suite des élections législatives du 28 septembre dernier. Dr Zalikatou Diallo, secrétaire générale de la nouvelle structure, a expliqué que pour corriger ces disparités il faut commencer par le Parlement où les femmes parlementaires vont suggérer la création d’une 13ème commission qui s’occupera de l’aspect Genre et équité, exhortant également le ministère de l’Action sociale à la rédaction du projet du code civil révisé et à la transmission de la loi sur la parité à l’Assemblée nationale.

Maroc : L'égalité hommes-femmes avance à reculons

2014-05-18, Numéro 326

Quelque 800 personnes, en majorité des femmes, ont manifesté dimanche 11 mai à Rabat pour réclamer l'application de la Constitution adoptée en 2011, qui prévoit d'œuvrer pour la parité hommes-femmes, à l'appel d'une coalition qui dit regrouper plus de 500 Ong. Les manifestants ont d'autre part critiqué le gouvernement, qualifié de "machiste", et dénoncé "ses atermoiements dans l'application de l'article 19". Cet article consacre qu'hommes et femmes jouissent, à égalité, des mêmes droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental. Il prévoit également la création d'une Autorité pour la parité et la lutte contre toutes formes de discrimination.

Algérie : Sept femmes dans le gouvernement

2014-05-11, Numéro 325

Abdelaziz Bouteflika a nommé le premier gouvernement de son quatrième mandat, désignant Abdelmalek Sellal comme premier ministre. Parmi ses membres, on compte 12 nouveaux venus dont 5 des 7 femmes ministres. Portraits…

Mauritanie : Une femme candidate à l'élection présidentielle du 21 juin

2014-05-11, Numéro 325

Une femme a déposé sa candidature à l'élection présidentielle prévue le 21 juin en Mauritanie, a annoncé mercredi 7 mai, le Conseil constitutionnel dans un communiqué, un fait rare dans ce pays islamique. Mme Mint Moulaye Idriss, 57 ans, candidate indépendante, est la deuxième femme à se porter candidate à une élection présidentielle en Mauritanie, après Aicha Mint Jedeine qui s'était présentée en 2003 contre le président Maaouiya Ould Taya (1984-2005). En Mauritanie, pays islamique où la charia est en vigueur, les femmes sont généralement faiblement représentées dans les institutions.

Tunisie : Un geste historique relatif aux droits des femmes

2014-05-04, Numéro 324

Les Nations Unies ont confirmé la réception de la notification de la Tunisie de retirer officiellement l'ensemble de ses réserves spécifiques à la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (Cedaw). Ces réserves avaient permis à la Tunisie de ne pas souscrire à certaines dispositions, notamment sur les droits des femmes au sein de la famille, même si le pays avait ratifié la Convention. La Tunisie a entamé ce processus en 2011, mais n’a formellement notifié l'Onu que dans les derniers jours. La Tunisie est le premier pays de la région à supprimer toutes les réserves spécifiques au traité. Cependant, la Tunisie a maintenu une déclaration générale indiquant que le pays «n’adoptera en vertu de la Convention, aucune décision administrative ou législative qui serait susceptible d’aller à l’encontre des dispositions du chapitre premier de la Constitution tunisienne». Or, l’article Premier de ce Chapitre I de la constitution tunisienne indique que la religion de la Tunisie est l’Islam. Cette déclaration devrait également être retirée, car aucun pays ne devrait utiliser sa propre constitution comme une excuse pour ne pas respecter les normes internationales, selon Human Rights Watch.

Burundi : Les tambourinaires changent de sexe

2014-04-27, Numéro 323

Du jamais vu : des femmes tambourinaires au Burundi. Certains hommes burundais voient ce phénomène comme un pas en avant vers l'égalité des sexes, mais d'autres le considèrent comme une trahison de la culture et de l'histoire du Burundi. Une femme maçonne, mécanicienne, chauffeur, ... Les hommes burundais croyaient avoir tout vu et semblaient avoir tout accepté. Mais aujourd'hui, ils n'en reviennent pas : des femmes tambourinaires !

Gambie : Les femmes exigent un siège dans les instances politiques

2014-04-27, Numéro 323

Le compte à rebours pour les élections générales de 2016 en Gambie a commencé avec une démarche rare visant à réunir les femmes politiques de tout le spectre politique divisé afin d’assurer une représentation accrue des femmes. Au cours de la dernière semaine du mois de mars, l’Ong locale de défense des droits des femmes appelée Comité gambien sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des femmes et des enfants (Gamcotrap) a lancé une campagne demandant des réformes politiques afin d'assurer la participation effective des femmes dans tous les postes de leadership politique.

Gabon : Projet d'alphabétisation numérique des femmes

2014-04-20, Numéro 322

Une organisation non-gouvernementale gabonaise œuvrant dans la lutte contre la pauvreté et la précarité des femmes a lancé jeudi 17 avril à Libreville, un vaste projet d'alphabétisation numérique des femmes. La formation concerne les notions de base en bureautique pour permettre à ces femmes de maîtriser l'outil informatique et surtout les communications électroniques beaucoup moins coûteuses par rapport au traditionnel fax et appels téléphoniques. L'Ong Malachie qui dispense gracieusement ces formations aux femmes issues des milieux défavorisés a bénéficié pour ce projet, d'une aide matérielle de la Banque mondiale. L'Agence nationale des infrastructures numériques, chargé de briser la fracture numérique dans le pays participe également dans cet ambitieux projet qui vise à donner plus d'autonomie à la femme issue des milieux défavorisés.

Maroc : L'égalité hommes-femmes avance à reculons

2014-04-20, Numéro 322

La réforme constitutionnelle de 2011 au Maroc prévoit de grandes avancées, mais curieusement tout piétine. Quelque 800 personnes, en majorité des femmes, ont manifesté dimanche 13 avril à Rabat pour réclamer l'application de cette Constitution qui prévoit d'œuvrer pour la parité hommes-femmes, à l'appel d'une coalition qui dit regrouper plus de 500 Ong. Ils ont appelé également à protéger "la sécurité de la femme dans les lieux publics" et "les droits des femmes dans le partage des biens", sur la base de "la parité comme droit et non comme privilège". Les manifestants ont d'autre part critiqué le gouvernement, qualifié de "machiste".

Namibie : L'échange des femmes entre amis fait débat

2014-03-30, Numéro 319

Les tribus ovahimba et ovazemba ont résisté aux assauts de la modernité. Elles mènent une paisible vie pastorale loin de tout, vivant le plus souvent dans des huttes de terre sèche. Les hommes se prêtent ou s’échangent leurs femmes, entre amis. Mais il ne s’agit pas d’échangisme au sens occidental du terme, ni de triolisme : le couple d’un jour est laissé seul pendant l’acte, l’autre conjoint restant à l’écart dans une autre hutte. Mais les femmes n’ont pas leur mot à dire. Elles se doivent de coucher avec les amis de leur mari, ce que la féministe Rosa Namises considère comme un viol. Selon le responsable du projet sida du Centre d’assistance légale, la plupart des femmes voudraient voir cette tradition disparaître. Le député Kazeongere Tjeundo veut, lui, promouvoir l’usage des préservatifs de façon à instaurer des «bonnes pratiques». Afin, dit-il, que le sida ne soit pas utilisé comme un prétexte pour forcer son peuple à renoncer à ses pratiques ancestrales.

Egypte : Un nouveau cas relance la question du harcèlement sexuel

2014-03-23, Numéro 318

Un nouveau cas de harcèlement sexuel, dans une faculté du Caire, a déclenché un tollé en Egypte après que le doyen de l'Université a mis en cause la "tenue vestimentaire" de la jeune fille. Sur les images, largement relayées et commentées sur les réseaux sociaux, plusieurs vigiles l'entourent, après être parvenus à l'exfiltrer des toilettes. Elle s'y était réfugiée pour échapper à une foule d'étudiants qui l'insultaient copieusement et tentaient de la déshabiller. Dans le plus peuplé des pays arabes, 99,3% des femmes affirment avoir déjà subi un harcèlement sexuel "sous quelque forme que ce soit", assurait l'Onu dans un rapport publié en 2013.

Mozambique : Des femmes manifestent contre les violeurs épousant leurs victimes

2014-03-23, Numéro 318

Des militantes mozambicaines ont manifesté à Maputo pour demander de changer le code pénal datant de l’ère coloniale autorisant les auteurs de viol à éviter la prison ferme s’ils épousent leur victime, une campagne relayée par Amnesty International. La clause controversée, prévoyant dans ce cas cinq ans de prison avec sursis pour le violeur qui épouse sa victime, figure dans le projet de nouveau code pénal actuellement en discussion finale au Parlement qui a déjà approuvé les grandes lignes du code en décembre. « Epouser un violeur ? Non ! », proclamaient les pancartes des manifestantes, environ 300, qui ont défilé derrière une jeune mariée en robe blanche souillée de sang et ont comparé leur cause à celle des femmes d’Afghanistan ou d’Inde.

Afrique : Ces 20 femmes africaines qui font bouger le continent

2014-03-09, Numéro 316

Le 8 mars de chaque année, le monde célèbre la femme. L'occasion pour dresser une liste de femmes africaines qui, par leurs actions et initiatives, chacune dans leur domaine, essayent de faire avancer le continent. L'époque où les femmes africaines étaient réduites aux tâches ménagères est révolue. Aujourd'hui, elles participent, au même titre que les hommes, à la vie sociale et publique. Et elles sont plus nombreuses à se distinguer dans ce qu'elles font au quotidien. À l'occasion du 8 mars, la journée internationale de la femme, voici un portfolio interactif de 20 femmes africaines, qui font bouger le continent…

Burkina Faso : Les «10 commandements» des femmes à Blaise Compaoré

2014-03-09, Numéro 316

Les femmes du Burkina Faso ont exprimé leurs préoccupations au président du Faso, Blaise Compaoré, le 6 mars 2014 à l’occasion du 4e forum dédiés à elles, sur le thème : « Entreprenariat féminin : problématique du financement des activités économiques des femmes ». L’événement a été une occasion pour les femmes d’exposer au président Compaoré ainsi qu’au gouvernement et aux partenaires techniques et financiers, les obstacles qui les empêchent d’exceller dans les activités économiques.

Il ressort que les femmes ont de la volonté, de la combativité et des initiatives, mais qu’elles sont limitées dans leurs ambitions par le faible accès aux financements. Doléances…

Rdc Congo : Deuxième forum mondial des femmes francophones

2014-03-09, Numéro 316

Le deuxième forum mondial des femmes de l'espace francophone a eu lieu les 3 et 4 mars dans la ville de Kinshasa. Cette rencontre qui se tenait sous le thème "Femmes actrices de développement" était une occasion de plus pour dresser le tableau de la situation de la femme dans les pays concernés. Pour l'actuelle présidente de la Centrafrique, Catherine Samba Panza, présente à cette rencontre, le respect des droits de la femme, une facilité d’accès aux services de santé, à l'éducation et à la formation permettra le développement harmonieux de la femme au sein de la société. Elle a également profité de cette tribune pour appeler au soutien des femmes durant la crise qui sévit actuellement en Centrafrique, car elles sont nombreuses à faire face à diverses formes de violence.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/