Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Média & liberté d'expression

RSS Feed

Bénin : La directrice d'une chaîne privée condamnée pour offense au chef de l'Etat

2013-01-21, Numéro 267

Berthe Cakpossa, directrice d'une chaîne de télévision privée béninoise, a été condamnée à trois mois de prison ferme pour offense au chef de l'Etat Thomas Yayi Boni. Sa chaîne avait diffusé en septembre 2012 l'intégralité d'une intervention de Lionel Agbo, ancien porte-parole du président, devant la presse béninoise. Celui-ci accusait une partie des proches collaborateurs du président d'être corrompus. Suite à cette condamnation, les professionnels des médias ne cachent pas leur inquiétude

Somalie Un journaliste abattu, première victime somaliene en 3013

2013-01-20, Numéro 267

Au matin du 18 janvier 2013, Abdihared Osman Adan qui se rendait à son travail a été blessé par balles à trois reprises par des hommes armés non identifiés. Mortellement touché, ce journaliste de 45 ans est décédé. Membre actif de l’Union nationale des journalistes somaliens, il travaillait comme présentateur à la télévision et la radio de Shabelle Media Network. Il était l’un des rares journalistes à avoir refusé de vivre dans les locaux de la station, qui hébergent de manière permanente la quasi-totalité des employés du groupe afin de leur faire bénéficier des mesures de protection dont la radio s’est dotée.

Burundi : Une pétition pour soutenir Hassan Ruvakuki

2013-01-14, Numéro 266

Trois jours après son lancement, la pétition exigeant la libération du journaliste burundais Hassan Ruvakuki a déjà recueilli 1248 signatures la semaine denière. Correspondant du service en swahili de Radio France Internationale (RFI) et journaliste de la radio Bonesha FM, Ruvakuki a été condamné en appel, le 8 janvier 2013, à trois ans de prison ferme pour "participation à une association formée dans le but d'attenter aux personnes et propriétés".

Egypte : Un humoriste sous le coup d'une enquête judiciaire

2013-01-14, Numéro 266

Le procureur général d’Egypte a décidé d’ouvrir une enquête contre le célèbre humoriste égyptien Bassem Youssef. Un avocat islamiste avait déposé une plainte accusant celui-ci d’outrage au président Morsi à travers son émission hebdomadaire satirique sur une chaîne égyptienne. Une émission intitulée « Al Bernamég » et qui bat tous les records d’audimat. De nombreux artistes, intellectuels et journalistes ont annoncé leur soutien à Bassem Youssef qui, pour sa part, a décidé de continuer comme si de rien n’était.

Guinée : Le président Alpha Condé humilie les journalistes de la RTG

2013-01-14, Numéro 266

C’est lors d’une cérémonie de présentation des vœux pour la nouvelle année, le chef de l’Etat guinéen a fait le constat de la médiocrité des journalistes de la Rgt. « Quand je regarde la télévision guinéenne, après les informations je ferme parce que ce n’est pas une télévision », a-t-il déclaré. Et de supplier : «Il faut que la télévision soit là pour l’ensemble du pays (…) La télévision doit être au service du développement du peuple de Guinée c’est-à-dire au service des forces vives. »

Tunisie : Le patron d'Ettounsiya TV reste en prison

2013-01-14, Numéro 266

La justice tunisienne a décidé jeudi 3 janvier de maintenir en détention le patron de la chaîne privée Ettounsiya TV, Sami Fehri, et émis des mandats de dépôt à l'encontre de cinq anciens Pdg de la chaîne de télévision publique. Incarcéré en août dernier, M. Fehri est inculpé de complicité de détournement de fonds publics dans le cadre d'une affaire de corruption remontant à l'époque du président déchu Ben Ali, et au sujet de laquelle le gouvernement islamiste est accusé de pressions sur les médias. Il risque 10 ans de prison pour "préjudices financiers causés à la télévision publique" au profit de sa société de production.

Burkina Faso : Un quotidien interdit de parution pour une semaine

2012-12-17, Numéro 265

Le Conseil supérieur de la communication (Csc) du Burkina suspend la parution du journal «Le Quotidien» pour une semaine - du lundi 17 décembre au dimanche 23 décembre 2012 inclus. La particularité du journal réside, d’après le Csc, «dans son orientation vers le sensationnel et le fait divers, caractérisée par la publication intempestive d’images choquantes et violentes à sa "Une" et dans ses pages intérieures, ainsi que de nombreuses violations du droit à l’image des citoyens, notamment des enfants». Pour sa part, «Le Quotidien» explique qu’il «prend acte de cette mesure» et «assume les conséquences».

Mali : Informer malgré la censure

2012-12-17, Numéro 265

Etre journaliste à Gao, dans le nord, est désormais dangereux. Malgré le péril islamiste, Kader Touré résiste sur les ondes. A la tête de Radio Hania, ce journaliste passionné et trois de ses collègues s'efforcent, au gré des pannes et des intimidations, à jouer leur rôle : informer les populations. Radio Hania, qui émettait en continu, est astreinte à une cure d'amaigrissement forcée. "Les émissions de divertissement et les plages musicales représentaient 80% de notre temps d'antenne. Mais avec l'interdiction de jouer la musique, cela n'est plus possible", témoigne Abdoul Kader Touré.

Egypte : La presse suspend sa parution pour protester "contre la tyrannie"

2012-12-09, Numéro 264

Plusieurs quotidiens indépendants et d'opposition égyptiens ont décidé de ne pas paraître mardi 4 décembre pour protester contre les articles concernant la presse et les libertés dans le projet de Constitution devant être soumis à référendum le 15 décembre. Par ce décret, le président islamiste Mohamed Morsi a considérablement élargi ses pouvoirs, mettant notamment ses décisions et la commission chargée de rédiger la future Constitution égyptienne à l'abri de tout recours en justice.

Egypte : Après les magistrats, les journalistes se révoltent

2012-12-02, Numéro 263

Les Frères musulmans ont appelé leurs partisans à se rassembler dans les rues du Caire pour soutenir le président égyptien, alors que l'exécutif est violemment critiqué en raison d'un décret constitutionnel renforçant ses pouvoirs, notamment judiciaire. les journalistes ont également décidé de cesser le travail, au terme d'une assemblée générale extraordinaire particulièrement houleuse. Les quelques 3 500 journalistes présents ont voté à une majorité écrasante ce qu'ils ont baptisé «Le Manifeste pour la liberté».

Soudan : Confiscation de journaux ayant écrit sur le "complot" déjoué

2012-12-02, Numéro 263

Tous les exemplaires d'Al Mushad Al An, un journal apparu il y a deux semaines, ont été saisis lors de leur impression, a indiqué le rédacteur en chef Gamal Angara, précisant ne pas avoir été "informé officiellement" des raisons de la saisie. Selon lui, la confiscation pourrait être liée à des articles du journal évoquant la promesse d'une centaine d'avocats de défendre le général Salah Gosh, dont le gouvernement a affirmé qu'il faisait partie des 13 personnes arrêtées jeudi 29 novembre dans le cadre d'un "complot" déjoué contre la sécurité de l'Etat. Le général Gosh a dirigé pendant près de 10 ans les puissants services de sécurité, avant d'être remplacé en 2009.

Bénin : Le président fait suspendre des émissions sur une télévision privée

2012-11-25, Numéro 262

La Haute autorité de l'audiovisuel et de la communication (Haac) du Bénin a suspendu jeudi 22 novembre deux émissions de débats de la chaîne privée de télévision privée du Bénin, Canal 3, pour une durée de deux semaines à trois mois, suite à une plainte du chef de l'Etat, Boni Yayi, qui soutient que ces émissions représentent une menace pour la paix et l'unité nationale. Il s’agit des forums de discussions sur la chaîne, qui se déroulent tous les matins, et l'émission hebdomadaire «à palabres».

Centrafrique : Menaces de mort contre un journaliste

2012-11-25, Numéro 262

La vie du correspondant de Radio Ndeke Luka à Bozoum (nord), Armando Yanguendji, est menacée. Selon les faits qui ont été rapportés à la Rédaction de Radio Ndeke Luka le 18 novembre, par l’un des nombreux témoins qui a requis l’anonymat, c’est en public que le capitaine Rodrigue Bozizé à menacé de le tuer. Joint au téléphone pour sa version des faits, ce dernier a déclaré n’avoir fait qu’une mise en garde pour prévenir le correspondant de toutes informations tendant à perturber la quiétude de la population de Bozoum.

Djibouti : Liberté provisoire pour un militant des Droits de l’homme

2012-11-25, Numéro 262

La chambre d’accusation de la Cour d’appel de Djibouti a décidé de placer un activiste des Droits de l’homme, Houssein Ahmed Farah, en liberté provisoire sous contrôle judiciaire, apportant ainsi une réponse favorable à sa quatrième demande de libération provisoire. Les avocats ignorent les motifs exacts de cette décision. Ahmed Farah était maintenu arbitrairement en détention préventive depuis le 11 août 2012 sur la base d’accusations manifestement infondées, sans qu’aucune instruction n’ait été menée.

Burundi : Prison à vie requise en appel contre un journaliste

2012-11-18, Numéro 261

L'accusation a requis vendredi 16 juillet en appel la confirmation de la peine de prison à vie prononcée en première instance contre le journaliste burundais de la radio française RFI, Hassan Ruvakuki, accusé de « terrorisme » devant un tribunal du Burundi. Le procureur, sous les protestations de la foule venue assister, à l'intérieur et à l'extérieur de la salle d'audience, au procès, a également demandé la confirmation des peines (perpétuité ou 15 ans de prison) prononcées contre les 22 co-accusés du journaliste. Le verdict est prévu le 8 janvier.

Maroc : Deux journalistes tabassés par les forces de l'ordre

2012-11-18, Numéro 261

Y a-t-il une avancée dans le domaine de la liberté de la presse sous le gouvernement de Benkirane ? Les journalistes et photographes qui étaient présents lors du sit-in organisé par le Mouvement du 20 février à Casablanca, savent que non. A deux jours de la célébration de la Journée nationale de l'information, les forces de l'ordre ont présenté à leur manière un «cadeau» aux journalistes et photographes en les tabassant et rouant de coups. L'intervention musclée, les insultes et l'intimidation sont devenues «une monnaie courante» chez les forces de l'ordre quand il s'agit des journalistes et des photographes qui sont en train de faire leur travail malgré les multiples condamnations et réclamations répétées de la part du Syndicat national de la presse marocaine.

Rwanda : Le journaliste Gatera Stanley condamné à un an de prison ferme

2012-11-18, Numéro 261

Détenu depuis août 2012 pour un article jugé « discriminatoire », le journaliste rwandais Gatera Stanley a été condamné mardi 14 novembre à une peine d’un an de prison ferme et 30 000 francs rwandais d’amende. Rédacteur en chef du journal Umusingi, il s’est vu mis aux arrêts suite à la publication dans son journal d’un article intitulé « comment les hommes qui poursuivent les femmes tustie à cause de leur beauté risquent d’avoir des problèmes ? » paru dans la rubrique amour de son journal. Cet article a été jugé discriminatoire, et lui a conduit directement en prison.

Sénégal : La concentration des médias, une arme à double tranchant

2012-11-18, Numéro 261

Les groupes Walf, Sud, Avenir Communication, Futurs Médias, D-Média réalisent l'essentiel du tirage et des audiences au Sénégal. Reste à savoir si ces groupes sont plus indépendants pour autant. Car dans un environnement économique marqué par la crise, le secteur des médias subit des contre coups que cache mal l’illusion de bonne santé financière qui est affichée.

Afrique du Sud : La télévision publique recadre ses journalistes

2012-11-11, Numéro 260

Les journalistes de la télévision publique sud-africaine, la SABC, ont reçu pour ordre de leur direction de ne pas utiliser les mots «domaine» ou «Zumaville» pour évoquer la propriété du président Jacob Zuma, dont la rénovation aux frais des contribuables fait scandale. La résidence de Jacob Zuma à Nkandla, dans le Kwazulu natal, défraie la chronique depuis des semaines. Il faut dire qu’il s’agit d’une résidence hors norme, avec un héliport, des bunkers sous terrains, des clôtures, selon le médiateur de la République qui a décidé d’ouvrir une enquête.

Burundi : Hassan Ruvakuki continue de clamer son innocence

2012-11-11, Numéro 260

Le procès en appel du correspondant de RFI en swahili, Hassan Ruvakuki, se poursuit à Gitega au Burundi. Condamné en première instance à la perpétuité pour «actes de terrorisme», pour avoir organisé une attaque lancée par une nouvelle rébellion à partir de la Tanzanie en novembre 2011, puis d'en avoir fait la publicité, alors qu'il ne faisait que son métier de journaliste, Hassan Ruvakuki peut désormais s'expliquer face aux juges. Il ne nie pas être allé en Tanzanie à l’époque, « mais je suis allé, a-t-il expliqué, en tant que journaliste, pour faire mon travail en couvrant la naissance d’une nouvelle rébellion.»

Erythrée : Brouillage de Radio Erena

2012-11-11, Numéro 260

Radio Erena, un média érythréen en exil, basé en France, émettant par satellite dans la corne de l’Afrique et soutenu par RSF fait l’objet d’un brouillage le 6 novembre 2012. Selon cette organisation, les enquêtes de géolocalisation consécutives au brouillage du signal indiquent que la porteuse pirate provient d’Erythrée. Asmara serait donc responsable de cette manœuvre visant à bâillonner Radio Erena. Ce média indépendant dérange le gouvernement de ce pays classé, depuis cinq ans, en dernière position du classement mondial de la liberté de l’information

Sénégal : L’Etat favorable à la dépénalisation des délits de presse

2012-11-11, Numéro 260

Le débat sur la dépénalisation des délits de presse était posé sous le règne d’Abdoulaye Wade. Macky Sall élu le 25 mars 2012 veut parachever le processus enclenché par son prédécesseur. Sur le principe, le chef de l’état est favorable mais exige «une contrepartie» de la part des professionnels des médias afin de prévenir les excès. Le chef de l’Etat s’exprimait au cours d’un dialogue avec les patrons de presse du continent, dans le cadre du 5è Forum des leaders des média africains qui s’est terminé vendredi 9 novembre à Dakar.

Soudan : Une journaliste menacée a pu fuir le pays

2012-11-11, Numéro 260

La journaliste Somaia Ibrahim Ismail "Hundosa", enlevée et torturée par les services de renseignement et de sécurité soudanais, a pu fuir le pays, tard dans la soirée du 6 novembre 2012. La jeune journaliste et activiste avait subi des sévices en raison de son opposition à la politique du président Omar el-Béchir. Ses geôliers lui ont rasé les cheveux parce qu’ils "ressemblaient à des cheveux d’Arabes alors qu’elle n’est qu’une esclave du Darfour".

Burkina Faso : Prison ferme et lourdes amendes pour deux journalistes

2012-11-04, Numéro 259

Issa Lohé Konaté, directeur de publication de l’hebdomadaire burkinabé L’Ouragan, et Roland Ouédraogo, rédacteur du même titre de presse, ont été condamnés, le 29 octobre 2012, par le tribunal de grande instance de Ouagadougou, à douze mois de prison ferme, quatre millions de francs FCA (6 000 euros) d’amende et 500 000 francs FCA (750 euros) de dommages et intérêts. L’Ouragan est également interdit de publication pour six mois.

Djibouti : Liberté provisoire exigée pour le journaliste Houssein Ahmed Farah

2012-11-04, Numéro 259

Reporters sans frontières et le réseau Avocats Sans Frontières demandent à la présidente de la Cour suprême djiboutienne, d’ordonner enfin la libération de Houssein Ahmed Farah, correspondant du site d’informations La Voix de Djibouti. Ce dernier est en prison depuis 84 jours précaire et ses conditions de détention l’aggravent encore. Le journaliste est accusé de s’être soustrait au contrôle judiciaire auquel il était soumis depuis le 23 juin 2011, suite à une accusation non établie de "participation à un mouvement insurrectionnel" et d’avoir distribué de fausses cartes d’électeurs d’un parti politique dissout par décret présidentiel, ce qui a été qualifié de "faux et usage de faux".

Cameroun : Le gouverneur du Nord s’acharne sur la presse

2012-10-29, Numéro 258

Otto Wilson Joseph et les médias dans sa région se regardent en chien de faïence depuis un certain temps. Le gouverneur n’a pas pu digérer le fait qu’après enquête, les médias aient publié la peine quotidienne que vivent les victimes des inondations à Pitoa et à Garoua 2e. Depuis ces enquêtes, les autorités administratives ont formellement fermé les sites de recasement aux hommes des médias. Pour les victimes qui campent à Kartasko, il leur est interdit de s’entretenir avec les journalistes sur leurs peines quotidiennes.

Gambie : Acquittement logique de deux journalistes

2012-10-29, Numéro 258

La justice gambienne a abandonné, le 23 octobre 2012, des charges de "conspiration" et d’"incitation à la violence" retenues contre les journalistes Baboucarr Ceesay et Abubaccar Saidykhan. Les deux journalistes avaient été arrêtés et détenus pendant près de quatre jours, en septembre dernier, pour avoir appelé à manifester pacifiquement contre les exécutions de prisonniers condamnés à mort.

Tchad : Les défenseurs de «N'Djamena Bi-Hebdo» dénoncent

2012-10-29, Numéro 258

Le collectif des avocats des leaders du syndicat du Tchad et du journal N’Djamena Bi-Hebdo ont annoncé, mercredi 24 octobre, avoir écrit au procureur de la République pour dénoncer le fait qu’il est interdit à toutes les imprimeries d’éditer le journal malgré l’appel qui devrait normalement suspendre l’exécution de la sentence. Condamné à la mi-septembre pour avoir publié une pétition contre le régime du président Déby, le journal fermé pour trois mois devrait cependant continuer à paraître, estiment les avocats. Ce que conteste le procureur.

Tunisie : Les tensions entre le pouvoir et les médias se prolongent

2012-10-29, Numéro 258

Le gouvernement tunisien, dominé par le parti islamiste Ennahda, entretient l'ambiguïté sur sa vision des médias, alternant promesses de respect de la liberté de la presse et discours menaçants. Confrontées à une grève sans précédent des journalistes le 17 octobre, les autorités ont promis de céder sur une revendication-clé: appliquer deux décrets vieux d'un an, l'un organisant la liberté d'expression et l'autre mettant en place un organe indépendant pour réguler l'audiovisuel. Mais une semaine après cette annonce, la profession est toujours en attente d'un calendrier, et les ONG ont demandé au gouvernement de faire preuve de clarté.

Somalie : Un 16e journaliste assassiné depuis le début de l'année

2012-10-29, Numéro 258

Ahmed Saakin Farah Ilyas, journaliste pour la chaîne privée Universal Television à Las Anod, dans l’Etat autoproclamé du Somaliland (nord du pays) est le 16e journaliste assassiné en Somalie depuis le début de l’année. Le jeune homme est mort alors qu’il rentrait à son domicile, le 23 octobre 2012, après avoir reçu plusieurs balles dans la tête. Ses assassins n’ont pas encore été identifiés.

Précédent ... 91-120 | 121-150 | 151-180 | 181-210 | 211-240 | 241-270 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/