Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Terres & droits fonciers

RSS Feed

Kenya : Le président dénonce un gigantesque scandale foncier

2014-08-04, Numéro 336

Des entreprises ont fait main basse sur une zone côtière du nord du Kenya représentant presque la taille du Luxembourg et située près d'un projet géant d'infrastructures portuaires, ce qui a alimenté les violences meurtrières dans la région, a affirmé le président kényan Uhuru Kenyatta. Les terres en question, qui s'étendent sur plus de 2.000 kilomètres carré, ont été saisies "dans des circonstances douteuses, entachées de corruption", par 22 entreprises entre 2011 et 2012, a-t-il expliqué, ordonnant qu'elles soient rendues à leurs vrais propriétaires, suivant les conclusions d'un rapport ministériel.

Afrique du Sud : Les étrangers ne pourront plus acheter de terre

2014-07-27, Numéro 335

Le gouvernement sud-africain a annoncé son intention de «limiter» l'accès au sol des ressortissants étrangers «aux baux à long terme, avec un minimum de trente ans». Il ne devrait cependant pas exproprier ceux qui en possèdent déjà, a précisé le ministre du Développement rural et de la réforme agraire. Via cette mesure, le gouvernement souhaite accélérer sa politique de réforme agraire. Toutefois, cette loi ne devrait pas être présentée au Parlement avant la fin de l'année et, en cas d’adoption, elle n’entrerait pas en vigueur avant la fin de la législature, c’est-à-dire dans cinq ans. En 1991, la majorité noire du pays ne possédait que 13% des terres, selon une loi de 1913.

Afrique du Sud : Cinq ans de plus pour réclamer les terres spoliées sous l'apartheid

2014-07-06, Numéro 332

Le président Jacob Zuma a signé la loi permettant aux populations chassées de leurs terres d'en réclamer la restitution ou une compensation jusqu'au 30 juin 2019. Cette loi complète un processus précédent, achevé en 1998, qui avait conduit à l'examen de 80 000 demandes - examen toujours en cours -, mais n'avait selon les autorités pas été suffisant pour dédommager toutes les victimes. Une loi sur la terre de 1913 n'accordait aux non-Blancs que 10% du territoire sud-africain (une part ultérieurement portée à 13%), ce qui a conduit à de nombreuses expulsions, systématisées sous l'apartheid après 1948. Selon le gouvernement sud-africain, près de 400 000 demandes pourraient être enregistrées, l'opération devant coûter au budget de l'Etat entre 130 et 180 milliards de rands (9 à 12 milliards d'euros environ) sur quinze ans. Le gouvernement sud-africain envisage parallèlement une réforme agraire qui verrait le transfert aux ouvriers agricoles de 50% des terres exploitées par des fermiers blancs.

Rd Congo : Près de 50% des terres arables sont bradées

2014-07-06, Numéro 332

Dans son livre intitulé "Le futur", Al Gore, ancien vice-président des Etats-Unis, note que 48,8% des 120 millions d'hectares des terres arables que compte le Congo-Kinshasa sont déjà cédées aux étrangers. Un véritable bradage qui se fait malheureusement, dénonce l'ex numéro 2 sous Bill Clinton, au détriment du peuple congolais. Qui eut imaginé qu'au-delà de ses mines et de ses forets, la Rdc pouvait attirer autant de convoitises pour ses terres arables ? Et sur ce point précis, la Rd Congo a été bien dotée par la nature, parce qu'elle vient derrière le Brésil. La Rd Congo, c'est de larges étendues de terres fertiles et propices à l'agro-industrie.

Sénégal : Indignation chez les propriétaires terriens privés

2014-06-30, Numéro 331

Au Sénégal, le régime foncier libéral appliqué depuis une décennie favorise les acquisitions à grande échelle de terres arables par des investisseurs locaux et étrangers. De 2000 à 2010, plus de 657 000 hectares de terres, soit près de 17 pour cent des terres arables du Sénégal, ont été accordés à 17 entreprises privées. D'après l'Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (Cicodev), dix de ces entreprises sont sénégalaises et les sept autres sont étrangères.

Cameroun : Des populations dénoncent l’accaparement de leurs terres par des exploitants miniers

2014-06-09, Numéro 329

Dans l’arrondissement de Ngoura, département du Lom et Djerem, région de l’Est Cameroun, ce n’est plus la lune de miel entre les populations locales et les exploitants miniers. Au cours d’une Assemblée générale des chefs traditionnels, les autorités traditionnelles de l’arrondissement de Ngoura, véritable terreau de l’exploitation de l’or dans la région de l’Est, ont dénoncé, devant le sous-préfet, l’accaparement de leurs terres par des exploitants miniers. Ces chefs traditionnels ont d’ailleurs mis en garde l’autorité administrative sur les risques de détérioration du climat social dans cet arrondissement, les populations étant en colère à la fois contre ces exploitants miniers et les autorités traditionnelles. Les seconds sont, en effet, soupçonnés de complicité avec les premiers.

Zimbabwe : Des supporters de Mugabe envahissent des plantations de sucre

2014-05-25, Numéro 327

Des proches du président Robert Mugabe ont envahi deux plantations de sucre dans le sud du Zimbabwe appartenant au groupe sud-africain Tongaat Hulett. Cette invasion rappelle la façon dont le président Robert Mugabe avait mené sa très controversée réforme agraire au début des années 2000, en envoyant des partisans, et notamment des "vétérans" de la guerre de libération zimbabwéenne occuper les terres exploitées par les colons blancs. Le gouvernement leur avait ensuite officiellement cédé ces terres.

Guinée : Un conflit domanial fait 19 blessés graves

2014-05-18, Numéro 326

Dix-neuf blessés graves ont été enregistrés dans un conflit domanial survenu mercredi 14 mai dans une région administrative, située à 350 km à l’est de Conakry. Ce conflit a éclaté entre deux communautés, notamment les anciens esclaves et les anciens maitres d’esclaves, au tour des lopins de terre cultivable. Chacune des communautés revendique la propriété exclusive des domaines (terres) qui font l’objet de conflit depuis des années et qui a fini par opposer les protagonistes. Devant l’ampleur des affrontements violents à coup de machettes, les autorités régionales ont déployé des forces de sécurité pour maintenir le calme et la quiétude sociale dans la cité.

Ethiopie : Des centaines de milliers de personnes délogés pour des plantations

2014-02-23, Numéro 314

L'Ethiopie est en train de déloger des centaines de milliers de personnes de la Vallée de l'Omo (sud) pour libérer des terres à des fins de plantations d'Etat de canne à sucre, a accusé le mercredi 19 février Human Rights Watch (Hrw). Selon l'organisation de défense des Droits de l’homme, jusqu'à 500 000 personnes sont concernées par cette entreprise, qui couvre "pratiquement" toute la vallée de l'Omo.

Sénégal : Adoption de la loi sur la baisse du loyer

2014-01-26, Numéro 310

L'adoption du projet de loi portant sur la baisse des loyers par l'Assemblée nationale au Sénégal a été bien accueillie par les populations. Même si certains manifestent leurs inquiétudes sur les éventuels litiges et conflits entre bailleurs et locataires lors de la mise en application de cette loi. 'Agence nationale des statistiques et de la démographie révèle que la hausse du coût des loyers est "de 256,06%" dans la région de Dakar de 1994 à nos jours. Et que les ménages consacrent près d'un tiers de leur budget à la location". Tandis que le coût moyen de la construction des logements n'a connu qu'une augmentation de 44,04%.

Afrique : Près de 8 000 000 d’ha de terre entre les mains d’investisseurs étragers

2013-11-13, Numéro 303

Des études faites en 2012 et présentés par la Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (Copagen) ont montré qu'environ 8 000 000 d'ha de terres, recensés dans les neuf pays de l’Afrique de l’Ouest, sont aux mains des investisseurs. Selon le point focal régional de Copagen, dans la majorité des cas rencontrés, les ententes sont conclues entre l’État, les sociétés et les autorités coutumières, avant d’en informer la population. Il signale que des communautés paysannes affectées par ces acquisitions ne sont pas consultées ou même informées.

Afrique du sud : Zuma reconnaît son échec à remplir son objectif de redistribution des terres

2013-06-24, Numéro 287

Le gouvernement sud-africain a échoué à remplir son objectif de redistribuer 30 % des terres aux habitants noirs pour 2014, a déclaré jeudi 20 juin le président Jacob Zuma. "Nous avons reconnu que l'objectif de redistribution de 2014 n'avait pas été rempli. Seuls 6,7 millions d'hectares de terres arables ont été transférées jusqu'à présent par les mesures de redistribution et de restitution", a déclaré M. Zuma. La Loi de 1913 sur les terres indigènes, adoptée par l'Union d'Afrique du Sud, accordait 80 % des terres à une minorité blanche représentant moins de 20% de la population, tout en empêchant les habitants noirs d'acheter ou d'occuper ces terres sauf en tant qu'employés d'une "personne blanche". Cette loi a été appliquée pendant 78 ans avant d'être révoquée en 1991.

Botswana : Les Bushmen se battent pour leur droit à la terre

2013-06-24, Numéro 287

Des centaines de Bushmen du Botswana qui ont échappé à l'expulsion grâce à une décision de justice réclament désormais que le gouvernement reconnaisse leur droit à la terre, a indiqué mardi 18 juin le groupe qui défend leurs intérêts. Le directeur de Khwedom - le groupe des droits des Bushmen -, a appelé le gouvernement à reconnaître Ranyane, leur terre ancestrale. La communauté vit de la terre, de la chasse et de la cueillette, cultive de quoi subsister, mais a un accès limité aux soins de santé.

Cameroun : Le pays où les logements sociaux n'existent pas

2013-05-26, Numéro 283

Améliorer les conditions de vie des Camerounais, c’est l’un des principaux engagements du président Paul Biya, au début de son quatrième mandat de sept ans, en octobre 2011... Seulement, le programme de construction de 10.000 logements sociaux lancé par le gouvernement pourrait bien ne pas atteindre ce but. Seul problème ? Ces appartements «sociaux» seront mis en vente à des prix bien trop élevés pour les Camerounais aux revenus modestes: entre 17 et 23 millions de francs Cfa (soit de 26.000 à 35.000 euros) alors que le salaire minimum mensuel culmine à 28 500 francs CFA (environ 45 euros). Africa Presse estime que devenir propriétaire de l’un de ces logements prendrait pas moins d’un demi-siècle… alors que l’espérance de vie moyenne des Camerounais est de 52 ans.

Namibie : Le gouvernement interpellé sur les pertes de terre des peuples autochtones

2013-05-05, Numéro 280

Le rapporteur spécial des Nations unies, chargé des droits des populations autochtones, James Anaya, a déclaré que le gouvernement namibien doit redoubler d'effort afin de résoudre la perte de terres au détriment des groupes autochtones et s'assurer que leurs traditions et coutumes sont préservées et qu'ils ne souffrent pas de marginalisation. Il a exhorté le gouvernement de la Namibie à redoubler d'effort afin de résoudre les questions d'insécurité liées à la terre, tout en respectant les droits des autres, conformément à leur régime foncier historique et traditionnel. Il a ajouté que le gouvernement doit revoir et réformer ses lois et politiques concernées 'afin de s'assurer qu'elles ne sont pas discriminatoires

Afrique : La Banque Mondiale veut mettre l'accent sur les droits fonciers

2013-04-14, Numéro 278

La Banque mondiale mettra un accent plus fort sur les questions de régime foncier et des investissements agricoles durables aux plans social et environnemental, a-t-elle annoncé lundi 8 avril. La banque, l'un des plus grands organismes de crédit de développement au monde, a également formellement réitéré sa préoccupation par rapport à "l'accaparement des terres" à grande échelle par des entreprises, qui a touché une grande partie de l'Afrique ces dernières années.

Afrique du Sud : Les incendies de bidonvilles, symptôme du mal-logement

2013-03-19, Numéro 274

Avec l'hiver austral qui approche, le froid et son cortège d'incendies meurtriers causés par des accidents de chauffage redevient le pire ennemi des bidonvilles en Afrique du Sud, qui abritent un habitant sur dix malgré la construction de millions de maisons depuis la fin de l'apartheid en 1994. Cette crise du logement que la Constitution de la nouvelle Afrique du Sud démocratique croyait reléguer au passé en prescrivant en 1996 le droit de chacun à un logement décent, a pris un tour particulièrement aigu au Cap, la deuxième ville, dont la population a enflé de 30% en une décennie. Les incendies sont fréquents, quand bien même la municipalité fait son possible pour limiter les risques, y compris dans les zones d'urbanisation sauvage: 151 morts en 2011, 105 en 2012.

Mozambique : Les fermiers craignent les accaparements des terres par des étrangers

2013-03-17, Numéro 274

"En tant qu'Unac (Syndicat national des paysans du Mozambique), nous pensons que dans un très court terme, la terre deviendra plus rare pour les Mozambicains parce que le gouvernement est en tain d'attirer des investisseurs étrangers, affirmant que nous avons de vastes terres inexploitées", a déclaré João Palate, un porte-parole du syndicat. Les chiffres officiels du Centre de promotion des investissements indiquent que le Mozambique dispose d’environ 19 millions d'hectares de terres ayant un potentiel pour l'agriculture, la sylviculture et l'élevage - bien que seulement 5,6 millions d'hectares soient exploités.

Burundi : Des réfugiés de retour d’exil découvrent leurs terres occupées

2012-11-25, Numéro 262

Au Burundi, quelque 500 000 réfugiés sont rentrés d’exil depuis 2002, mais bon nombre de ces rapatriés, qui avaient fui le pays depuis 1972, ont eu la désagréable surprise de découvrir à leur retour que leurs terres étaient occupées. Jusqu’ici, la commission en charge des contentieux fonciers avait privilégié, dans le cadre de la réconciliation nationale, le partage de la terre entre l’ancien propriétaire et le nouvel occupant. Mais les choses ont changé depuis quelques temps, au risque de réveiller de vieux démons.

Afrique : 70 % des Africains de l’Ouest vivent dans des taudis

2012-11-18, Numéro 261

On vit mal en Afrique de l’Ouest. Près de 70 % des populations urbaines vivent dans des taudis ou dans des établissements informels. L’échec de l’aménagement urbain pose la problématique de la sécurité foncière. Le débat sur les moyens d’une sécurisation urbaine foncière est au centre d’un colloque organisé les 15 et 16 novembre par l’Institut d’Urbanisme et d’Aménagement de l’Université de Montréal. L’Onu Habitat note dans un rapport en date de 2008 que 70 % des populations urbaines vivent dans des taudis ou des établissements informels.

Global : Une ONG dénonce les accaparements de terres

2012-10-14, Numéro 256

Des militants de l'ONG Oxfam ont organisé mercredi 10 octobre à Tokyo, où se tient le sommet annuel du FMI et de la Banque mondiale, une petite saynète pour dénoncer l'"accaparement des terres" dans le Tiers-monde et appeler les grands argentiers de la planète à contrôler les prix des aliments. Oxfam a appelé la BM à geler temporairement ses investissements agricoles que l'organisation qualifie d '"accaparement".

Mali : Des paysans expropriés veulent récupérer leurs terres vendues

2012-09-17, Numéro 252

De petits paysans maliens tentent de récupérer, par la voie judiciaire, les terres qu’ils ont perdues au profit de gros investisseurs privés. Cette action intervient au moment où le Mali, en proie à l’instabilité politique et à une rébellion, n’intéresse plus ces investisseurs. L’acquisition de terres agricoles par des investisseurs privés depuis 2008 a finalement ouvert des hostilités de la part de petits paysans maliens devant la justice. Des paysans de cette zone espèrent que la procédure judiciaire leur permettra enfin de mettre un frein à la réquisition des terres qu’ils cultivent depuis des générations.

Afrique du sud : Menaces sur les fermes des blancs

2012-06-10, Numéro 244

La branche des jeunes du Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud, menace d'envahir les fermes des Blancs, estimant que cela est inévitable pour redresser les déséquilibres raciaux du passé. Depuis sa création en 1994, la Commission sud-africaine sur la restitution des droits fonciers a trouvé une solution à 74.808 des 79.696 revendications territoriales qui lui ont été soumises pour un coût de 16 milliards de rands.

Global : La FAO adopte des directives concernant le «land grabbing»

2012-05-28, Numéro 242

Dans une décision du 11 mai qui, selon la FAO « fera date », le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) a approuvé les nouvelles Directives volontaires pour une Gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale. Ces «principes et pratiques pouvant servir de référence aux gouvernements lors de l'élaboration des lois et de l'administration des droits relatifs aux terres, aux pêches et aux forêts» sont le fruit d'un processus de consultation lancé en 2009 par la FAO et finalisées par des négociations intergouvernementales menées par le CSA.

Afrique : Les droits de propriété, clé de la réduction de la pauvreté

2012-05-13, Numéro 240

L’accès égal pour tous les citoyens au droit de posséder des terres et des biens est crucial au développement économique d’un pays, selon les responsables du Millenium Challenge Corporation ou MCC (une agence de développement du gouvernement des Etats-Unis). La MCC a organisé un forum sur le thème du droit de propriété le 23 avril à Washington. A la fin de décembre 2011, la Société avait investi environ 259 millions de dollars en tout dans des projets liés aux droits de propriété dans une dizaine de pays africains.

Cameroun: La prison pour avoir refusé de céder ses terres aux Chinois

2012-03-04, Numéro 226

Un agriculteur de l'est a contesté une décision gouvernementale l'obligeant à céder ses terres aux agriculteurs chinois. Le Cameroun a adopté une politique de redistribution des terres qui favorise les investisseurs chinois au détriment de ses propres citoyens. Fa'a Embolo Joseph, un père de 59 ans, pourrait ainsi perdre ses 10.000 hectares de terres au profit de cultivateurs de riz chinois. Le 14 février, il a été condamné à un an de prison pour «rébellion» et a décidé de faire appel, ce qui lui a coûté 95 000 francs CFA (145 euros). L'année dernière, il avait purgé une peine de prison de quatre mois pour avoir bloqué l'accès à ses terres aux autorités, ainsi qu'à des ressortissants chinois.

Cameroun : Une Ong dénonce un scandale foncier

2012-02-19, Numéro 223

Au regard du rapport rendu public le 14 février 2012, à Yaoundé, c’est un scandale foncier que les populations du Sud-Ouest vivent. Selon le Centre pour l’environnement et le développement (Ced), un contrat signé le 17 septembre 2009, entre le gouvernement camerounais et Sg Sustainable oils Cameroon Plc (Sgsoc), une société détenue à 100% par l’Américaine Héraklès farms, octroie à cette dernière des droits sur 73.086 hectares de terres dans les départements du Ndian et du Koupé-Manengouba, sur 99 ans. Pour la mise sur pied d’une grande plantation industrielle de palmier à huile et d’une raffinerie.

Afrique : Les droits fonciers des communautés africaines en danger

2012-02-06, Numéro 221

A l’occasion d’un colloque organisé le mercredi 1er février à Londres, par Rights and Ressources Inititative (RRI) - une coalition internationale d’ONG -, une étude révèle que la faiblesse des systèmes fonciers met en danger les communautés rurales a...

Tanzanie : La tribu hadza célèbre ses premiers titres fonciers

2011-11-13, Numéro 213

L’une des rares tribus de chasseurs-cueilleurs d’Afrique de l’Est vient de célébrer la reconnaissance de ses droits à la terre. C’est la première fois qu’un gouvernement tanzanien reconnaît formellement les droits fonciers d’une tribu minoritaire. L’...

Afrique : Le droit coutumier empêche l’accès des femmes à la terre

2010-10-18, Numéro 163

La constitution de l’Ouganda accorde aux femmes l'égalité et la protection juridique contre les pratiques traditionnelles discriminatoires, mais il n'y a pas eu de réformes de la loi et cette disposition constitutionnelle a eu peu d'impact. Comme par...

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-61 | Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/