Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Santé & VIH/SIDA

RSS Feed

Afrique : Le sang des survivants au cœur d'un marché noir

2014-09-21, Numéro 339

En Afrique de l'Ouest, on ne sait plus comment contrer Ebola, qui a déjà infecté 4 800 personnes et fait 2 400 morts. Une catastrophe qui a provoqué l'apparition d'un nouveau commerce : celui du sang des personnes ayant résisté au virus. En effet, ce "sérum expérimental" a déjà permis la guérison de plusieurs victimes. Il est "riche en anticorps contre le virus mortel, et, comme il n'y a pour l'instant pas de médicament approuvé pour le combattre, certains désespèrent au point de se tourner vers le marché noir", rapporte The Washington Post. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'alerte de l'ampleur de ce commerce, compte tenu des dangers encourus par les victimes. Ces transfusions sanguines risquent de favoriser la transmission d'autres infections, et l'aggravation de l'état de santé des malades, rapporte le quotidien.

Afrique : Risque de propagation réel et fort du virus Ebola en Afrique centrale

2014-09-21, Numéro 339

Les pays de la Zone franc de l'Afrique centrale se sont inquiétés mardi 16 septembre, à Brazzaville d'un "risque de propagation réel et fort" de l'épidémie d'Ebola chez eux à partir de l'Afrique de l'Ouest où elle sévit. Le Tchad et le Cameroun sont frontaliers du Nigeria, l'un des pays touchés par l'épidémie d'Ebola qui, selon l’Oms, a fait près de 2.500 morts depuis le début de l'année en Afrique de l'Ouest. Le Congo-Brazzaville est limitrophe pour sa part de la République démocratique du Congo, dont une région reculée du Nord-Ouest est touchée par une épidémie d'Ebola distincte de celle d'Afrique de l'Ouest et qui a fait officiellement 39 morts depuis la mi-août.

Global : La mobilisation générale contre Ebola est sonnée

2014-09-21, Numéro 339

En se saisissant de l’épidémie d’Ebola, le Conseil de sécurité des Nations unies indique que le virus est maintenant considéré comme une menace pour la sécurité internationale. La résolution proposée invite tous les États membres à fournir de l’aide d’urgence : hôpitaux de campagne, équipes médicales. Elle demande également de mettre fin à l’isolement du Liberia, de la Guinée et de la Sierra Leone. Il s’agit de sonner la mobilisation générale, indique le porte-parole aux Nations unies. L’Onu estime déjà qu’il faut investir un milliard de dollars pour stopper l’épidémie.

Ouganda : Les préservatifs trop petits pour de nombreux Ougandais

2014-09-21, Numéro 339

Les préservatifs disponibles en Ouganda sont trop petits pour les "organes" de nombreux Ougandais, ont averti des députés de retour d'une tournée dans le pays, redoutant que ce problème de taille favorise la propagation du sida. Lors de cette tournée, dans des zones particulièrement touchées par l'épidémie, la commission parlementaire sur le Vih/sida a reçu de nombreuses plaintes d'Ougandais concernant la taille unique des préservatifs, apparemment pas adaptée à leur morphologie.

Sierra Leone : Les habitants de Freetown désertent les rues

2014-09-21, Numéro 339

Dans les pays touchés par Ebola, l'un des enjeux cruciaux c'est l'information des populations, la prévention et la détection de nouveaux cas. C'est le rôle, en Sierra Leone, des équipes qui ont commencé à sillonner le pays. Trois jours de confinement national du vendredi 19 au dimanche 21 septembre ont été décrétés. Durant ces 72 heures, 7 000 équipes d'agents de santé et de volontaires civils ont visité un million et demi de foyers. Du porte à porte à l'échelle d'un pays pour faire de la prévention et détecter des malades d'Ebola qui n'auraient pas été signalés.

Afrique : 932 décès dus à ebola selon un nouveau bilan de l'OMS

2014-08-09, Numéro 337

L'épidémie de fièvre hémorragique Ebola a tué 932 personnes en Afrique, selon un nouveau bilan diffusé mercredi par l'Organisation mondiale de la santé. Ce bilan établi au 4 août fait état de 45 nouveaux décès entre les 2 et 4 août ainsi que de 108 nouveaux cas recensés dans quatre pays d'Afrique de l'Ouest, la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria. Au total 1 711 cas ont été recensés dans ces quatre pays : 495 en Guinée (351 confirmés, 133 probables et 11 suspectés) dont 363 décès, 516 au Liberia (143 confirmés, 252 probables et 121 suspectés) dont 282 décès, 691 au Sierra Leone (576 confirmés, 49 probables et 66 suspectés) dont 286 décès, et 9 au Nigeria (0 confirmé, 2 probables et 7 suspectés) dont 1 décès.

Cameroun : Le bilan du choléra s'alourdit

2014-08-10, Numéro 337

Les régions de l'Extrême-Nord, du Nord du Cameroun et de l'Adamaoua affrontent une épidémie de choléra depuis avril 2014. Les derniers chiffres officiels font état de 74 décès sur 1598 cas signalés. La présence de réfugiés et la menace de Boko Haram dans ces régions, couplée à la saison des pluies et au manque d'eau potable, favorisent les contaminations.

Burkina Faso : Fermeture de la chasse aux chauves-souris

2014-08-10, Numéro 337

Face aux menaces de propagation du virus Ebola qui a déjà fait plus de 700 décès en Afrique de l’Ouest depuis le début de l’année, le ministère de l’Environnement du Burkina a suspendu la chasse spéciale aux chauves-souris, vecteurs de la maladie à virus Ebola. La maladie à virus Ebola est causée par un virus transmis à l’homme par le biais de la chauve-souris, des rats, etc.

Burundi : 118 cas de choléra recensés

2014-08-10, Numéro 337

Le choléra a refait surface ces derniers jours au Burundi où 118 cas ont été recensés dont une trentaine en mairie de Bujumbura, dans les quartiers Nord de la capitale Kinama, Kamenge, Buterere et Cibitoki et plus de 90 cas dans la commune de Rumonge (sud-ouest du pays). Le responsable information, éducation et communication a indiqué que les communes touchées en mairie de Bujumbura sont celles qui ont été concernées par les inondations de mars dernier. Les sanitaires ont été détruits et actuellement il est difficile de creuser les toilettes, car, à un mètre, on atteint déjà la nappe phréatique.

Global : Un mystérieux sérum sauve deux Américains infectés par le virus Ebola

2014-08-09, Numéro 337

Le traitement contre Ebola est-il fin prêt ? Un sérum a sauvé deux Américains, le médecin Kent Brantly et son assistante Nancy Writebol, qui avaient contractés le virus Ebola pendant une mission au Liberia. Après avoir reçu plusieurs injections, les deux « miraculés » ont montré d’étonnants signes de rémission. « Vraisemblablement sauvés », ces derniers sont aujourd’hui hospitalisés aux Etats-Unis et seraient dans un état stable. Ce mystérieux sérum, nommé « MZapp », est un anticorps développé à partir de cellules de souris infectées. Il a été conçu par la firme de biotechnologie Mapp Biopharmaceutical Inc, basée à San Diego, en Californie.

Libéria : Le bilan s’alourdit, le pays instaure l’état d’urgence

2014-08-09, Numéro 337

Face à l'ampleur de la propagation du virus Ebola, la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, a proclamé l'état d'urgence. Au Nigeria, où 7 cas sont désormais enregistrés, les autorités affirment tout mettre en oeuvre pour contenir la propagation, espérant ainsi reprendre le contrôle sur la situation, alors que 282 Libériens sont déjà morts de l'épidémie. A Monrovia, l'un des principaux hôpitaux est également resté fermé toute la journée après la mort de son directeur, touché par le virus. Ellen Johnson Sirleaf a notamment déclaré que l’épidémie de virus Ebola «exige des mesures extraordinaires pour la survie de l'Etat».

Sierra Leone : L’armée déployée pour faire respecter les mesures de quarantaine

2014-08-09, Numéro 337

Le président sierra-léonais Ernest Bai Koroma a décidé le déploiement de centaines de soldats dans les différents centres médicaux qui soignent les patients atteints du virus Ebola, situés essentiellement dans l’est du pays. Cette décision vise à «dissuader les familles et les amis de malades présumés d’Ebola de les emmener de force des hôpitaux sans accord médical, ce qui est déjà arrivé dans certaines parties du pays, y compris dans la capitale», a indiqué un conseiller du Président, pour défendre cette «mesure de protection». La mesure est radicale. Le Président Ernest Bai Koroma a décrété l’état d’urgence, le 1er août dernier, pour une période de 80 jours. Une série de mesures restrictives a été mise en place comme le placement des foyers atteints du virus Ebola en quarantaine, la protection permanente des travailleurs sanitaires par la police et l’armée ainsi que des perquisitions afin de trouver des malades présumés.

Algérie : La fièvre aphteuse se propage

2014-08-04, Numéro 336

L'Algérie risque sérieusement une propagation de fièvre aphteuse. Après l'apparition, en début de semaine, d'un foyer à Sétif, d'autres ont été signalés à travers les wilayas de Constantine, Béjaïa et Bouira. L'apparition de ces foyers a pour origine l'importation frauduleuse d'ovins et de bovins de Tunisie où la maladie a fait son apparition en mai dernier. Pour tenter de minimiser les dégâts, les marchés de bétail des wilayas touchées seront fermés, notant que cette mesure est la première prise suite à la signalisation de la fièvre aphteuse. Des actions de sensibilisation des éleveurs doivent être intensifiées, recommande la même source.

Comores : Une nouvelle loi pour protéger les personnes séropositives

2014-08-04, Numéro 336

L'Onusida salue la nouvelle loi en vigueur depuis juin dernier aux Comores et qui vise à renforcer la protection des personnes porteuses du virus Vih dans l'archipel. La nouvelle loi garantit ainsi la libre circulation des séropositifs et "interdit toute restriction à l’entrée, au séjour et à la résidence" aux Comores en raison du statut sérologique. La loi assure entre autres la disponibilité du traitement médicamenteux contre le Vih aux Comoriens et aux ressortissants étrangers porteurs du virus dans l'archipel. L'arsenal juridique veille également à ce que les personnes incarcérées dans les centres pénitentiaires des Comores puissent bénéficier des services de prévention et de traitement. Le test de dépistage obligatoire comme condition sine qua non à l'accès à un emploi ainsi que le licenciement lié à la séropositivité, sont prohibés

Global : Contrôles médicaux pour des participants au sommet USA-Afrique

2014-08-04, Numéro 336

Des participants au sommet USA-Afrique à Washington, venant de pays affectés par le virus Ebola, subiront des contrôles médicaux à leur arrivée aux Etats-Unis, a annoncé le président Barack Obama. Le président américain s'est voulu rassurant, affirmant qu'"Ebola n'est pas quelque chose qui se transmet facilement".

Guinée : Conakry accueille un sommet sur Ebola

2014-08-04, Numéro 336

La mobilisation pour venir à bout de l'épidémie d'Ebola s'intensifie. Des représentants de Côte d'Ivoire et des trois pays où le virus fait des ravages la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone sont réunis à Conakry. Les chefs d'Etats veulent de toute évidence renforcer la lutte contre le virus qui a déjà fait, selon les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé, plus de 700 morts dans la sous région ouest-africaine. Dans cette lutte Monrovia et Freetown ont déjà pris des mesures très strictes allant de la mise en quarantaine de certaines localités à la fermeture des écoles au Liberia ou encore à l'état d'urgence sanitaire décrété en Sierra Leone.

Liberia : La grande mobilisation contre Ebola

2014-08-04, Numéro 336

Le Liberia a décidé de fermer ses écoles «sans exception» pour tenter d'empêcher une propagation de l'épidémie qui y sévit ainsi que dans d'autres pays voisins d'Afrique de l'Ouest, a annoncé mercredi 30 juillet, sa présidente Ellen Sirleaf Johnson. «Tous les marchés dans les zones frontalières» avec la Sierra Leone, la Guinée et la Côte d'Ivoire, ont également «l'ordre de fermer jusqu'à nouvel ordre», a-t-elle ajouté. Elle a en outre annoncé que «tout le personnel non essentiel» des ministères et des administrations devront se mettre «en congé obligatoire de 30 jours» et que le «vendredi 1er août» était «déclaré chômé pour permettre la désinfection des bâtiments publics».

Libye : Le système de santé au bord de l'effondrement

2014-08-04, Numéro 336

Les autorités libyennes craignent un "effondrement total" du système de santé en Libye, où le chaos pousse les étrangers à fuir, en particulier les Philippins qui représentent près de 60% du personnel médical du pays. Face aux violences faisant rage à Tripoli et Benghazi (est), plusieurs pays ont commencé à évacuer leurs ressortissants et personnels diplomatiques. Tripoli s'inquiète tout particulièrement du départ de 3 000 soignants et médecins philippins, mais aussi des employés indiens, qui représentent 20% du personnel médical. Le 20 juillet, Manille a appelé ses ressortissants -- estimés à 13 000 -- à quitter la Libye, après la découverte du corps décapité d'un travailleur philippin à Benghazi.

Afrique : Les chauve-souris africaines dans le viseur de la FAO

2014-07-27, Numéro 335

L'organisation de l'Onu pour l'alimentation et l'agriculture s'inquiète du danger que représente la consommation de la chauve-souris frugivore, soulignant son rôle direct dans la propagation de l'épidémie d'Ebola en Afrique. Principal animal ciblé, avec certains primates et différentes espèces de céphalophes (antilopes africaines, ndlr), la chauve-souris frugivore est un mets très apprécié dans cette région du globe.

Afrique du Sud : Dépister toute la population et généraliser les ARV

2014-07-27, Numéro 335

Le gouvernement sud-africain entend généraliser les tests du sida à toute la population et mettre rapidement tous les séropositifs sous traitement, a annoncé le 23 juillet le ministre de la Santé. Revenant de la conférence internationale sur le sida de Melbourne, M. Motsoaledi en a rappelé les objectifs : que 90 % des gens connaissent leur statut en 2030, que 90 % des séropositifs soient sous traitement et que 90 % des personnes sous traitement n’aient plus de charge virale.

Cameroun : Le choléra a fait 50 morts dans la région de l’Extrême-Nord

2014-07-27, Numéro 335

Selon le Délégué régional de la Santé publique de l’Extrême-Nord du Cameroun, le département du Mayo Tsanaga est le plus touché par le choléra qui sévit dans cette zone, tous ses six districts de santé étant affectés. Les arrondissements les plus touchés sont Mogodé, avec 887 cas déclarés, la Vina, avec 221 cas et Bora, qui compte déjà 102 cas. En outre, 157 personnes souffrant du choléra ont été contaminées en touchant un malade décédé de choléra, bien que la majeure partie des malades sont contaminés à l’eau de boisson. Selon la même source, le fait que 75 pour cent de malades arrivent à l’hôpital dans un état de déshydratation très modéré ou sévère n’arrangent pas les choses.

Côte d’Ivoire : L’ouest de la Côte d’Ivoire menacé par le virus Ebola

2014-07-27, Numéro 335

Le ministère ivoirien de la Santé et de la Lutte contre le sida a tiré la sonnette d’alarme le mercredi 23 juillet 2014, dans un communiqué sur le risque très élevé de propagation de la fièvre Ebola sur le territoire ivoirien. Cette sortie des autorités est consécutive à l’enregistrement d’un cas suspect de ce tueur impitoyable dans un village du Libéria qui fait frontière avec la Côte d’Ivoire.

Rd Congo : Vaccination de 38 000 enfants contre la rougeole

2014-07-27, Numéro 335

Dans le cadre de la campagne de vaccination menée dans différentes zones de l’est de la Rdc, l’équipe d’urgence Msf de la province du Sud-Kivu a achevé, la semaine dernière, une campagne de vaccination contre la rougeole dans le district de Minova. Près de 38 000 enfants âgés de 6 mois à 15 ans en ont bénéficié. L’équipe d’urgence s’est à présent déplacée vers la région voisine de Kalonge, également située dans la province du Sud-Kivu, pour continuer les vaccinations. Quelque 65 000 enfants devraient être immunisés dans les deux prochaines semaines.

Guinée : L'épidémie d'Ebola est difficilement contrôlable

2014-07-20, Numéro 334

Après un séjour à Conakry, en Guinée, le responsable du pôle d'identification virale de l'institut Pasteur évoque les difficultés rencontrées sur le terrain pour endiguer l'épidémie d'Ebola. Jamais l’épidémie n’aura été si meurtrière depuis la découverte du virus en 1976. Et les chiffres les plus récents sont alarmants. Dans un rapport publié mardi 15 juillet, l’Organisation mondiale de la santé fait état de 68 décès en seulement cinq jours, du 8 au 12 juillet. Si le taux de létalité de 60 % est moins virulent que pour d'autres souches du virus, le bilan de l’épidémie de fièvre hémorragique en Guinée, en Sierra Leone et au Libéria, dépasse les 600 morts pour l'année 2014. Face à cette crise sans précédent, les gouvernements des pays concernés peinent à mettre en œuvre les mesures d'urgence, malgré le sommet sanitaire d'Accra, au Ghana, qui a réuni, début juillet, onze chefs d'États africains.

Sida : L’épidémie pourrait prendre fin d’ici 2030, selon l’ONU

2014-07-20, Numéro 334

Grâce à une meilleure lutte contre le virus du sida dans le monde, l’Onu affirme qu’il est possible de mettre fin à l’épidémie d’ici 2030. Bonne nouvelle concernant le virus du sida. Près de 19,1 milliards de dollars (14,1 milliards d’euros) ont été consacrés à la lutte contre le sida en 2013, selon l’Onusida qui estime que les besoins d’ici 2015 se situeront entre 22 et 25 millions de dollars. Selon l’Onusida, «s’ouvre à nous une fragile fenêtre de cinq ans durant lesquelles nous devrons construire à partir des avancées qui ont été réalisées». L’organisation va même plus loin, «si nous accélérons la cadence, nous pourrions être en mesure de mettre fin à l’épidémie à l’horizon 2030. Dans le cas contraire, nous risquons de perdre une décennie, voire plus».

Zambie : Les personnes en situation de handicap laissés en rade dans la lutte anti-sida

2014-07-20, Numéro 334

Les personnes en situation de handicap en Zambie, dont le nombre est estimé à près de 2 millions, se heurtent à d'importants obstacles en matière de prévention, de dépistage et de traitement du Vih, le virus du sida, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport.

Ce rapport de 80 pages, intitulé «We Are Also Dying of AIDS : Barriers to HIV Services and Treatment for Persons with Disabilities in Zambia» (« 'Nous aussi, nous mourons du sida' : Obstacles entravant l'accès des personnes handicapées aux services et aux traitements anti-VIH en Zambie »), documente les difficultés auxquelles font face les personnes handicapées en Zambie, à la fois dans leur communauté et au sein du système de santé.

Afrique du Sud : Les rites de passage font 23 victimes

2014-07-06, Numéro 332

Le nombre de décès liés aux rites initiatiques s'élève à 23 en Afrique du Sud cette année, a annoncé le gouvernement sud-africain jeudi 3 juillet, dans un communiqué. Les décès sont le plus souvent dus à des opérations de circoncision ratées. Selon les statistiques officielles, 104 autres adolescents ont dû être hospitalisés en raison de cas de déshydratation, de septicémie provoquée par la circoncision, de gangrène, ou d'autres maladies chroniques. Le vice-ministre chargé des Affaires traditionnelles exhorte tous les membres de la communauté à signaler à la police toute école initiatique illégale. Une campagne policière a entraîné la fermeture d'un certain nombre d'écoles initiatiques illégales à travers le pays. Selon la coutume traditionnelle, les initiations sont normalement des rites de passage qui marquent l'entrée des garçons dans la vie adulte. Elles se déroulent généralement durant les mois de juin et juillet.

Kenya : 3.000 nouveaux cas de fistule chaque année

2014-07-06, Numéro 332

Le Kenya enregistre environ 3. 000 nouveaux cas de fistule obstétricale chaque année, et seules 7, 5 % des femmes affectées sont en mesure d'accéder à des soins médicaux, ont rapporté vendredi 4 juillet des responsables du principal hôpital du pays. Le directeur général de l'hôpital national de Kenyatta a déclaré à Nairobi que cette incidence des fistules restait très élevée dans le pays en raison du faible accès à des services de santé génésiques de qualité, ainsi qu'en raison du faible niveau d'alphabétisation. Chaque année, de 50 000 à 100 000 femmes dans le monde sont touchées par une fistule obstétrique, c'est-à-dire d'une perforation de la filière pelvienne.

Afrique : L'OMS veut des "mesures drastiques" contre Ebola

2014-06-30, Numéro 331

L'Organisation mondiale de la santé a appelé jeudi 26 juin à la mise en place de "mesures drastiques" pour lutter contre l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave qui ait existé, et va organiser les 2 et 3 juillet à Accra une réunion avec les ministres de la Santé de onze pays.


Burundi : Un pays en situation de malnutrition chronique

2014-06-22, Numéro 331

Le Burundia a organisé, la semaine dernière, des Etats généraux d'une agriculture en crise alors que ce pays est aussi l'un des plus densément peuplés en Afrique avec près de 400 habitants au kilomètre carré. Un pays confronté au défi de nourrir et de procurer des protéines à la population, alors que la viande lui est totalement inaccessible. Une situation qui n'existait pas il y a une vingtaine d'années. Les choses ont effectivement totalement changé aujourd'hui. La population, à plus de 90% agricole, a été multipliée par deux, les propriétés familiales ont été drastiquement rétrécies, les sols ne sont plus fertiles et il y a eu la guerre civile.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/