Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Santé & VIH/SIDA

RSS Feed

Afrique : Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

2014-11-30, Numéro 349

En Afrique, selon une étude américaine réalisée au Cameroun, publiée le 18 novembre 2014 dans la revue scientifique Nature Communications, le virus Nipah a déjà infecté de nombreuses personnes. Selon cette étude des henipavirus, tels que le virus Nipah ou le virus Hendra, ont été transmis par des chauves-souris à l'homme en Afrique, alors même qu'ils n'avaient été observés pour l'instant qu'en Australie et en Asie. Après avoir analysé les échantillons sanguins de 44 chauves-souris frugivores et de 487 personnes dans le sud du Cameroun, les chercheurs américains concluent que près de la moitié des chiroptères et environ 1 % des personnes étudiées présentaient des anticorps contre les henipavirus, notamment le virus Nipah. L'étude est donc formelle : les résultats indiquent soit une infection actuelle soit une infection passée... Les henipavirus, type Nipah, partagent avec les filovirus, type Ebola, le même réservoir naturel : les chauves-souris Pteropus.

Afrique : Un dollar pour trois mois de contraception

2014-11-30, Numéro 349

Simple, pas chère et efficace, c’est ainsi qu’est présentée la nouvelle contraception bientôt disponible dans plusieurs dizaines de pays défavorisés. Vendue à un dollar, elle se présente sous la forme d’une injection à usage unique et son action contraceptive se prolonge sur une période de 13 semaines. Cette nouvelle forme de contraceptif devrait convenir aux femmes qui ne veulent ou ne peuvent pas prendre une pilule chaque jour. Le contraceptif appelé Sayana Press a été mis au point par les laboratoires Pfizer avec l’appui de la Fondation Gates et le Children’s Investment Fund Foundation. Les premiers essais menés au Burkina Faso depuis juillet avec 75 000 doses ont confirmé l’intérêt du nouveau dispositif.

Global : Un premier vaccin prometteur contre Ebola

2014-11-30, Numéro 349

Le premier vaccin expérimental contre le virus Ebola à faire l'objet d'un essai clinique aux Etats-Unis a été bien toléré et a déclenché une bonne réponse immunitaire, montrent les premiers résultats prometteurs publiés mercredi 26 novembre. Le directeur de l'Institut des allergies et des maladies infectieuses explique envisager de mener des essais cliniques dits de phase 2 et 3 en Afrique de l'Ouest en 2015, précisant avoir à ce sujet des discussions avancées avec les responsables du Liberia et d'autres pays.

Guinée : Des malades d'Ebola fuient leur région

2014-11-30, Numéro 349

Des personnes atteintes du virus Ebola auraient fui la préfecture de Coyah, située à une cinquantaine de kilomètres de Conakry, capitale guinéenne, afin d'échapper aux équipes soignantes. Un homme a quitté la localité de Kendoumaya et on ne sait pas où il se trouve actuellement, alors qu'une femme est partie de Somaya, en compagnie de cinq membres de sa famille. Le suivi des contacts demeure une préoccupation pour l'autorité de coordination nationale de riposte contre l'épidémie de fièvre Ebola, dans cette préfecture, avec la mobilité des populations. A cela s'ajoute la réticence de certaines familles aux équipes anti-Ebola.

Guinée : Le président guinéen justifie le recours à la force contre Ebola

2014-11-30, Numéro 349

Le président guinéen Alpha Condé a justifié mercredi 26 novembre le recours à la force contre des populations récalcitrantes pour enrayer l'épidémie d'Ebola, qualifiée de "grand malheur" pour son pays. "Il y a encore des gens qui croient que Ebola ce sont des histoires. Il faut que la presse se mêle de la sensibilisation parce que nous avons des difficultés sur le terrain. Nous sommes obligés de faire recours aux imams pour la sensibilisation", a déclaré M. Condé.

Haïti : Le choléra continue de tuer !

2014-11-30, Numéro 349

Le choléra se propage toujours en Haïti. L’épidémie continue de faire des victimes, avec 132 personnes qui sont mortes et près de 15 000 qui ont été touchées par la maladie, en 2014, a révélé un rapport de l’agence onusienne chargée de l’urgence humanitaire (Ocha). Depuis l’apparition de l’épidémie en Haïti, en octobre 2010, «un nombre inacceptable de personnes ont été touchées avec près de 712 330 cas suspects, et une estimation de 8 655 décès», selon le rapport de l’Ocha.

Madagascar : L'OMS alerte sur la peste

2014-11-30, Numéro 349

Depuis le mois de septembre, la peste a fait 40 morts sur 119 cas recensés à Madagascar. Avec un mort à Antananarivo, la capitale, l’Oms estime qu’il y a aujourd’hui un risque que la maladie se répande à cause de la densité de la population en ville et des défaillances du système de santé. Un comité d’action spécial vient d’être mis en place. Même si la peste est endémique à Madagascar avec des pics épidémiques chaque année entre septembre et mars, ce début de saison commence fort. Quarante morts, c’est un peu plus que l’année dernière à la même date et déjà les services de santé jugeaient la situation inquiétante en 2013.

Sierra Leone : Un seul repas par jour dans les zones affectées par Ebola

2014-11-30, Numéro 349

La faim touche les pays frappés par Ebola. 70 % des habitants des zones touchées en Sierra Leone sont réduits à un repas par jour, selon une étude publiée jeudi 27 novembre par la Fao. L’organisation onusienne avait en septembre fait part de ses "graves inquiétudes sur la sécurité alimentaire" en Guinée, au Liberia et en Sierre Leone, en raison des restrictions aux déplacements, aux achats dictés par la panique, aux pénuries alimentaires et à la hausse des prix

Afrique : Où sont passés les milliardaires africains dans la lutte contre Ebola ?

2014-11-17, Numéro 347

Mais où sont passés les milliardaires africains ? Alors que Bill Gates, cofondateur de Microsoft, et Mark Zuckerberg, Pdg de Facebook, annoncent donner respectivement 50 et 25 millions de dollars (soit près de 40 millions et de 20 millions d'euros) à la lutte contre Ebola, leurs homologues du continent se murent dans un silence assourdissant. Pas de nouvelles du Nigérian Aliko Dangote, l'Africain le plus riche (29e mondial), avec une fortune estimée à 22,8 milliards de dollars. Ni d'Isabel dos Santos, 7e fortune d'Afrique (et femme la plus riche du continent), 472e mondiale, avec 3,4 milliards de dollars d'avoirs. Ni de l'Égyptien Nassef Sawiris, 4e sur le continent et 243e au niveau mondial. Certes, des organisations non gouvernementales (tels Médecins sans frontières) ont laissé entendre qu'elles avaient davantage besoin de personnels sanitaires que d'argent. Il n'empêche, on aurait quand même aimé savoir les milliardaires africains en première ligne dans ce combat.

Afrique : Premiers essais de trois traitements possibles contre Ebola

2014-11-17, Numéro 347

Médecins sans frontières a annoncé jeudi 13 novembre qu'elle allait commencer les premiers essais de trois traitements cliniques de la fièvre hémorragique Ebola dans trois de ses centres en Guinée et au Liberia. En l'absence de traitement spécifique de cette épidémie qui frappe plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, ces essais visent à essayer de trouver une thérapie efficace. Les trois essais seront respectivement placés sous l'autorité de l'université d'Oxford avec le médicament antiviral brincidofovir dans le centre Elwa 3 de Monrovia, au Libéria. Ils seront placés sous l'autorité de l'Institut français pour la santé et la recherche médicale avec le médicament antiviral favipiravir à Guéckédou en Guinée. Enfin, c'est l'Institut de médecine tropicale d'Antwerp, avec une thérapie à base de sang et de plasma de convalescents, qui gérera l'essai à Conakry, la capitale guinéenne.

Global : Le cap des 5000 morts est franchi avec Ebola

2014-11-17, Numéro 347

Un nouveau cap a été franchi dans l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola. Le nombre de morts dus au virus a dépassé le seuil des 5000, avec 5160 décès enregistrés pour 14 098 cas, selon le dernier bilan de l'Oms. Le précédent bilan de l’Oms, arrêté au 4 novembre, faisait état de 4960 morts dans huit pays, sur 13268 cas. Ce constat intervient alors que le Mali a enregistré des cas de décès.

Maroc : Près de 600 000 toxicomanes recensés

2014-11-17, Numéro 347

On estime aujourd’hui à plus de 600 000 le nombre de toxicomanes au Maroc, dont 15 000 sont accros à la cocaïne et à l’héroïne, d’après des chiffres officiels dévoilés par le ministère de la Santé. Et c’est le nord du pays qui arrive en tête des régions les plus touchées, surtout au sein des jeunes et des milieux défavorisés. Ce nombre est en augmentation constante. Actuellement, le Maroc compte cinq centres dédiés à des thérapies de substitution, notamment la méthadone. D’autres centres devraient ouvrir à partir de 2016.

Ouganda : Le pays débarrassé du virus de Marburg

2014-11-17, Numéro 347

L'Ouganda a annoncé mardi 11 novembre, être débarrassé de la fièvre hémorragique à virus de Marburg, aucun nouveau cas n'ayant été détecté dans le pays depuis 42 jours. Un technicien hospitalier d'un établissement de la capitale Kampala était décédé le 28 septembre de cette fièvre hémorragique voisine de celle à virus Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l'Ouest.

À la suite de ce décès, une centaine de personnes avaient été isolées et placées sous surveillance, mais aucun des tests réalisés sur elles ne s'est avéré positif.

Le délai de 42 jours imposés par l'Oms après l'apparition du dernier cas confirmé pour déclarer un pays débarrassé de Marburg correspond à deux fois la période maximale d'incubation.



Afrique : Le Sénégal sommé d’ouvrir ses frontières avec la Guinée

2014-11-17, Numéro 347

La désignation de Macky Sall comme président du groupe de contact au Burkina Faso n’est pas la seule mesure prise lors du Sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui s’est tenu à Accra. La Cedeao a également enjoint les Etats, comme le Sénégal, qui avaient fermé leurs frontières avec les pays affectés par le virus Ebola (comme la Guinée Conakry), de les ouvrir. Il a été jugé que ces mesures violaient l’une des dispositions les plus sacrées de la Cedeao, à savoir la libre circulation des personnes et des biens. Le Sénégal devra alors incessamment rouvrir ses frontières aux Guinéens. Une décision qui était resté en travers de la gorge du président Alpha Condé qui ne cessait de lancer des piques à son homologue Macky Sall.

Afrique : Mobilisation contre la polio dans la Corne de l’Afrique

2014-11-02, Numéro 345

Après 6 années d’absence des cas de polio, la Corne de l’Afrique voit la résurgence de la maladie. En effet, la région a enregistré 217 cas de poliomyélite dont plus de 194 pour la seule Somalie. C’est pourquoi le ministère de la Santé, en partenariat avec les bureaux respectifs de l’Oms et de l’Unicef à Djibouti a organisé un atelier sur la riposte transfrontalière contre l’épidémie de poliomyélite au niveau régional. Ces assises regroupent des professionnels de Djibouti, l’Ethiopie, la Somalie et du Yémen et des officiels onusiens.

Afrique : Plus de 50% de médicaments vétérinaires sont faux

2014-11-02, Numéro 345

Un corps vétérinaire international a certifié que plus de 50% des médicaments pour le bétail disponible en Afrique sont faux ou de qualité inférieure. Cela a causé des centaines de millions de dollars en pertes chaque année, estime le directeur principal de la politique et des affaires extérieures de l'Alliance mondiale pour les médecines vétérinaires.

Global : La France va expérimenter des tests de diagnostic rapide en Guinée

2014-11-02, Numéro 345

La France va expérimenter en Guinée des tests de diagnostic rapide pour Ebola, en particulier celui mis au point par le Cea qui permet une réponse en moins de 15 minutes. L’arrivée de tests fiables pour pouvoir réaliser des diagnostics rapides de cette maladie qui a fait environ 5 000 morts en Afrique de l’Ouest, permettrait de «changer la donne», a estimé le coordonnateur de la lutte contre Ebola pour la France.

Global : Le Pentagone placera tous ses soldats de retour d’Afrique de l’Ouest en quarantaine

2014-11-02, Numéro 345

Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a ordonné le mercredi 29 octobre, le placement de tous les soldats américains en quarantaine pendant 21 jours dès leur retour de mission en Afrique de l’Ouest, où ils participent à la lutte contre l’épidémie d’Ebola. Cette mesure ne concernait jusqu’à présent que l’armée de Terre, mais elle s’applique dorénavant « à tous les soldats (américains) qui contribuent à la lutte contre Ebola », a indiqué le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone, dans un communiqué. A l’heure actuelle, 121 soldats américains sont déployés au Sénégal et 983 au Liberia, dont une vingtaine de membres d’une équipe médicale de l’armée de l’Air qui forment du personnel sanitaire à Monrovia. Les effectifs pourraient monter jusqu’à 3.900 hommes, si nécessaire.

Guinée : Haro sur les charlatans qui prétendent vaincre Ebola

2014-11-02, Numéro 345

La fièvre hémorragique virale à Ebola continue ses ravages en Guinée, n’épargnant personne, encore moins, ces charlatans, marabouts et guérisseurs qui prétendent pourtant pouvoir éradiquer la maladie grâce à leurs sciences. En effet, beaucoup d'entre-eux sont décédés en tentant de soigner des malades ayant fui les structures sanitaires pour aller leur confier leur sort.

Liberia : Savon et désinfectant pour l'anniversaire de la présidente

2014-11-02, Numéro 345

En raison de l'épidémie d'Ebola ayant eu "de graves répercussions sur le pays et ses habitants, Mme Sirleaf (née le 29 octobre 1938, Ndlr) a décidé de fêter son 76e anniversaire discrètement, sans faste", a expliqué la présidence libérienne dans un communiqué. Cela n'a toutefois pas empêché des responsables du pays ou d'organisations, ainsi que des particuliers, de venir lui présenter leurs vœux d'anniversaire, lui manifester leur soutien dans la lutte contre Ebola et, pour certains, lui faire des cadeaux dans l'air du temps : des seaux, du savon et du désinfectant. Ces présents symboliques ont été apportés à Mme Sirleaf par des membres d'une association de diplômés d'une grande école d'agriculture du pays.

Global : L’ONU ne dispose que de 100 000 dollars pour faire face à Ebola

2014-10-19, Numéro 343

L’Onu est de plus en plus préoccupée par l’Ebola. Le fonds des Nations Unies destiné à lutter contre le virus Ebola ne dispose que de 100 000 dollars, et non des 20 millions annoncés par le secrétaire général Ban Ki-moon, rapporte le vendredi 17 octobre le New York Times. Que représente alors les 20 millions annoncés à la presse par Ban Ki-moon ? Ils représentent tout simplement le total des promesses d’aide et non l’argent réellement versé, ont précisé des responsables du fonds interrogés par le quotidien américain. A ce jour, seule la Colombie a déjà versé sa contribution, soit 100 000 dollars. Selon le journal américain, même lorsque les 20 millions seront versés, on sera encore loin du milliard de dollars jugé nécessaire par les Nations unies pour combattre de façon efficace l’épidémie.

Rd Congo : La multiplication des épidémies d'Ebola inquiète

2014-10-19, Numéro 343

Une étude publiée dans la revue New England Journal of Medicine, le jeudi 16 octobre, assure que la flambée de l’épidémie du virus Ebola en Rdc est indépendante de celle qui sévit depuis le mois de mars en Afrique de l’Ouest. Les souches ne sont pas les mêmes. Retour sur le foyer épidémique apparu en République démocratique du congo, en août dernier…

Sierra Leone : Des rescapés d’Ebola espèrent retrouver une place dans la société

2014-10-19, Numéro 343

Sierra Leone : Des rescapés d’Ebola espèrent ret rouver une place dans la société Ils ont remporté la bataille contre Ebola mais y ont perdu des proches, leur travail, des biens, leur vie d’avant. En Sierra Leone, des rescapés réunis par les autorités et l’Onu pour partager leur expérience espèrent retrouver une place dans la société.

Afrique : De nombreux enfants orphelins d’Ebola privés de tout soutien familial

2014-10-05, Numéro 341

De nombreux enfants ayant perdu au moins un de leurs deux parents à cause d'Ebola, se retrouvent seuls au monde, rejetés par le reste de la famille en raison de la "peur de la contamination", a signalé l'Unicef dans un communiqué le mardi 1er octobre. "Ces enfants ont besoin en urgence d'une attention et d'un soutien particuliers, d'autant que beaucoup d'entre eux se sentent indésirables, voire abandonnés", souligne le directeur régional de l'Unicef pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre.

Afrique : Menace d‘un "désordre civil imminent" à cause d'Ebola

2014-10-05, Numéro 341

Alors que le monde perçoit quelques signes de contrôle de la pire épidémie d'Ebola que l'Afrique de l'ouest ait connue, un expert kenyan met en garde contre l'existence d'un "désordre civil imminent" en Afrique si Ebola continue de se propager. D'après les derniers chiffres de l'Organisation mondiale de la santé, le bilan des victimes d'Ebola a atteint 3 338 morts sur 7 178 cas en Afrique de l'ouest le 28 septembre.

Liberia : Julius, le «ressuscité» d'Ebola

2014-10-05, Numéro 341

Au Liberia, survivre à Ebola, ce n'est pas encore revivre normalement. Peurs, suspicions, le climat d'anxiété ambiant ne permet pas toujours aux patients guéris de réintégrer pleinement la société. Alors pour lutter contre cette exclusion, la meilleure arme de ces survivants, c'est un certificat de guérison, délivré à la sortie de l'hôpital. Quand Julius montre le précieux sésame, il le manipule avec mille précautions pour ne pas le froisser.

Madagascar : Une épidémie de peste sévit

2014-10-05, Numéro 341

La République de Madagascar est actuellement touchée par une épidémie de peste. Cinq districts du pays sont particulièrement concernés : Mandritsara, Soanierana Ivongo, Ikongo, Tsiroanomandidy et Ikalamavony. Le dernier bilan du ministère de la santé publique, publié le 25 septembre 2014, fait état de 84 cas recensés, dont 39 décès. Transmise notamment par le rat noir, la maladie se propage plus rapidement que le virus Ebola, relate le directeur général de l'Institut Pasteur de la Grande île. Des équipes médicales sont mobilisées par l'Etat malgache pour assurer la prise en charge des cas. La maladie sévit toujours à Madagascar qui a enregistré au cours de ces 15 dernières années 45 % des cas de peste en Afrique, d’après le centre de contrôle et de prévention des maladies.

Rd Congo : L’histoire génétique du virus du sida

2014-10-05, Numéro 341

La pandémie de sida a débuté à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, dans les années 20, avant de se propager dans le monde en pleine mutation, ont déterminé des chercheurs en reconstituant le cheminement de cette infection responsable de 36 millions de morts. Les résultats de ces travaux parus jeudi 2 octobre dans la revue américaine Science suggèrent que l’ancêtre commun du Vih est "très probablement" apparu à Kinshasa vers les années 1920. Les virologues savaient déjà que ce rétrovirus a été transmis des singes à l’homme au moins à treize reprises, mais qu’une seule de ces transmissions a abouti à l’émergence du Vih-1, à l’origine de la pandémie qui a entraîné près de 75 millions d’infections à ce jour, la plus grande partie en Afrique subsaharienne.

Afrique : Le sang des survivants au cœur d'un marché noir

2014-09-21, Numéro 339

En Afrique de l'Ouest, on ne sait plus comment contrer Ebola, qui a déjà infecté 4 800 personnes et fait 2 400 morts. Une catastrophe qui a provoqué l'apparition d'un nouveau commerce : celui du sang des personnes ayant résisté au virus. En effet, ce "sérum expérimental" a déjà permis la guérison de plusieurs victimes. Il est "riche en anticorps contre le virus mortel, et, comme il n'y a pour l'instant pas de médicament approuvé pour le combattre, certains désespèrent au point de se tourner vers le marché noir", rapporte The Washington Post. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'alerte de l'ampleur de ce commerce, compte tenu des dangers encourus par les victimes. Ces transfusions sanguines risquent de favoriser la transmission d'autres infections, et l'aggravation de l'état de santé des malades, rapporte le quotidien.

Afrique : Risque de propagation réel et fort du virus Ebola en Afrique centrale

2014-09-21, Numéro 339

Les pays de la Zone franc de l'Afrique centrale se sont inquiétés mardi 16 septembre, à Brazzaville d'un "risque de propagation réel et fort" de l'épidémie d'Ebola chez eux à partir de l'Afrique de l'Ouest où elle sévit. Le Tchad et le Cameroun sont frontaliers du Nigeria, l'un des pays touchés par l'épidémie d'Ebola qui, selon l’Oms, a fait près de 2.500 morts depuis le début de l'année en Afrique de l'Ouest. Le Congo-Brazzaville est limitrophe pour sa part de la République démocratique du Congo, dont une région reculée du Nord-Ouest est touchée par une épidémie d'Ebola distincte de celle d'Afrique de l'Ouest et qui a fait officiellement 39 morts depuis la mi-août.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/