Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Elections & gouvernance

RSS Feed

Afrique du Sud : 6 minutes et 7 secondes de bruit et de silence pour Mandela

2014-12-01, Numéro 349

Toute l'Afrique du Sud est appelée à observer six minutes et sept secondes de bruit et de silence le vendredi 5 décembre en mémoire de l'ancien président Nelson Mandela, dont le pays célébrera le premier anniversaire du décès. Six minutes et sept secondes qui symbolisent les 67 ans de militantisme et d'action politique de l'icône de la lutte anti-apartheid et père de la démocratie sud-africaine, emprisonné 27 ans dans les geôles du régime raciste de la minorité blanche. "Ecoles, salles polyvalentes, églises, particuliers seront appelés à actionner cloches et sirènes, vuvuzelas ou hauts-parleurs à 09h56 et 53 secondes locales (07h56 et 53 secondes Gmt), suivi d'un moment de silence de 10h00 à 10h03 (08h00 à 08h03 Gmt) en hommage à Madiba". "L'hymne national sud-africain sera ensuite entonné partout où les gens sont assemblés", a ajouté le Centre pour la mémoire Nelson Mandela., qui inaugurera la veille une émouvante exposition de certains des 5.000 registres de condoléances signés aux quatre coins du monde.

Bénin : Les trois décisions qui ont achevé Yayi

2014-11-30, Numéro 349

A la suite du chaos auquel il a contribué, le président de la République, pensait bénéficier des bonnes grâces du président de la Cour constitutionnelle, Me Robert Dossou. Entre mars et octobre, c’était la fin d’un deal. La Cour rend une décision défavorable le 20 octobre 2011 sur la révision de certains articles de la Constitution. Puis, la Haute juridiction en condamnant le contenu de la lettre ouverte de M. Latifou Daboutou, adressée au chef de l’Etat, à l’effet de réviser la Loi fondamentale en sa faveur, cloue définitivement au pilori les velléités d’une révision opportuniste de la Constitution. Explications…

Burkina Faso : Des doutes sur le potentiel du nouveau gouvernement

2014-11-30, Numéro 349

Après plusieurs jours de tractations, le nouveau gouvernement de transition du Burkina a été dévoilé dimanche 23 novembre, mais de nombreux citoyens et experts émettent des doutes sur le potentiel de ces 26 femmes et hommes qui conduiront le pays durant un an jusqu’à l’organisation des élections libres et transparentes en 2015. Les deux principales personnalités de la transition, qui durera un an, occupent en plus deux ministères majeurs. Michel Kafando, président intérimaire, est également ministre des Affaires étrangères tandis que le lieutenant-colonel Isaac Zida cumule les fonctions de Premier ministre et de ministre de la Défense. Selon un analyste politique, la logique aurait boulu que l’on désigne à la tête des départements ministériels, des personnes qui connaissent bien les problèmes du ministère et qui ont assez de capacités et de personnalité pour faire la rupture.

Burkina Faso : Le général Gilbert Diendéré démis de ses fonctions

2014-11-30, Numéro 349

Gilbert Diendéré n'est plus patron du régiment de sécurité présidentielle. Le général vient d'être démis de ses fonctions sur décret du président de la transition Michel Kafando, jeudi 27 novembre. Le document ne donne toutefois pas de précisions quant à celui qui le remplacera à la tête de ce régiment stratégique. Michel Kafando avait admis qu’il fallait entamer des réformes au niveau de l’armée afin de supprimer "les clans" au sein de celle-ci.

Burkina Faso : Le nouveau ministre de la Culture démissionne

2014-11-30, Numéro 349

Adama Sagnon, ex-procureur sous le président déchu Blaise Compaoré, a rendu sa démission sous la pression de la société civile qui lui reproche son implication dans l’affaire Norbert Zongo, un journaliste dont l’assassinat en 1998 avait embrasé le pays. Il avait été nommé dimanche 23 novembre dans le gouvernement de transition qui doit gérer le pays pendant un an, sous la direction du Premier ministre, le lieutenant-colonel Isaac Yacouba Zida. Dans la lettre adressée au chef du gouvernement burkinabè, le ministre de la Culture et du Tourisme a justifié sa démission par "l’intérêt supérieur de la Nation", "la cohésion sociale" au sein des ministères dont il avait la charge et la "solidarité gouvernementale".

Burkina Faso : Un certain malaise chez les amis de Blaise

2014-11-30, Numéro 349

Que vont devenir les anciens cadres du parti de Blaise Compaoré après la chute de leur mentor ? Les nouvelles forces politiques au pouvoir hésitent entre deux démarches. Parmi les nombreux points d'interrogation qui subsistent autour du régime de transition figure la place à accorder aux cadres du Congrès pour la démocratie et le progrès (parti de Blaise Compaoré) et à leurs alliés de l'ancienne mouvance président. Alors que le lieutenant-colonel Zida et les militaires, invoquant une démarche "inclusive", se disaient plutôt favorables à leur intégration dans certaines instances de la transition, les leaders de l'ancienne opposition recommandent une participation a minima, et la plupart des organisations de la société civile ne veulent simplement pas en entendre parler.

Côte d'Ivoire : Gbagbo, actuellement détenu, candidat

2014-11-30, Numéro 349

L'ex-président Laurent Gbagbo, actuellement détenu par la Cour pénale internationale, sera bien candidat à la présidence du Front populaire ivoirien (Fpi), le parti qu'il a fondé, a-t-on appris mercredi 26 novembre auprès du Fpi. Son adversaire pour le futur scrutin interne, le président actuel du parti, Pascal Affi N'Guessan, a également vu sa candidature validée par ce comité. M. N'Guessan, qui dirige le Fpi depuis 2001, avait pourtant demandé la semaine dernière "le retrait pur et simple du nom" de Laurent Gbagbo de la liste des postulants en raison de sa "situation spécifique".

Global : Hollande enjoint les dirigeants africains de ne pas s'accrocher au pouvoir

2014-11-30, Numéro 349

En marge du sommet de la Francophonie à Dakar, le président français François Hollande a adressé jeudi 27 novembre, un message de bonne gouvernance aux dirigeants africains, les enjoignant de ne pas céder à la tentation de s’accrocher au pouvoir, notamment en modifiant la Constitution de leur pays. Il n’en a pas moins enfoncé le clou du devoir démocratique, citant comme exemple de bonne gouvernance la Tunisie, qui élit actuellement un nouveau président, après des élections législatives, fin octobre.

Global : La canadienne Michaëlle Jean, première femme et première non africaine à la tête de la Francophonie

2014-12-01, Numéro 349

Les dirigeants de la Francophonie réunis à Dakar ont désigné dimanche 30 novembre la Canadienne Michaëlle Jean comme nouvelle secrétaire générale de l'organisation, après d'intenses tractations qui ont coûté à l'Afrique un poste qu'elle a toujours détenu. C'est l'incapacité des pays africains à s'entendre sur une candidature unique parmi les quatre prétendants du continent qui a permis à l'ex-gouverneure générale du Canada d'origine haïtienne, âgée de 57 ans, de s'imposer à la tête de l'Organisation internationale de la Francophonie.

Global : La France ne veut pas «donner de leçons» aux dirigeants

2014-12-01, Numéro 349

Le président français François Hollande a assuré, lors du somment de la Francophonie à Dakar que son pays n'entendait "pas donner de leçons" aux dirigeants africains, après ses propos de la veille qui ont provoqué des remous au sommet de la Francophonie. La ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo a notamment jugé anormal "que ce soit le président français, François Hollande, qui décide ce qu'il va se passer dans les pays africains". Explications…

Global : Qui est Michelle Jean, Nouvelle Secrétaire général de l’OIF ?

2014-12-01, Numéro 349

Sans surprise, Michelle Jean vient de succéder au président Abdou Diouf au poste de Secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif). Et devient ainsi la première femme à occuper ce poste. Elle était l’une des favorites à cette course pour l’élection du nouveau Secrétaire général. Seule candidate à avoir parcouru les cinq continents dans le cadre de cette campagne, Marie Michelle Jean s’affirmait de plus en plus comme étant la seule à faire consensus face aux autres challengers. Née le 6 septembre 1957 à Port-au-Prince en Haïti, elle s’affiche grâce à sa double nationalité comme une citoyenne du monde. C’est en 1968 qu’elle quitte avec sa famille Haïti à cause du régime dictatorial Duvalier pour s’installer au Canada où à force de persévérance et de détermination, elle s’est construite une belle carrière.

Sénégal : Un homme politique crache son venin sur la Francophonie

2014-12-01, Numéro 349

S'il y a quelqu'un qui n'aime décidément pas la Francophonie, c'est bien Malick Noël Seck. A défaut d'avoir réussi à organiser son contre sommet, il a accordé une interview au Populaire pour dire toute sa colère contre la nouvelle forme de colonialisme dans lequel la France veut réinstaller l'Afrique.

Madagascar : L’Etat dépense 700.000 Ariary par jour pour Ravalomanana

2014-11-30, Numéro 349

Le placement en résidence surveillée de l’ancien Président de la République Marc Ravalomanana coûte au moins 700 000 Ariary par jour à l’État. Ces dépenses concernent, en majeure partie, les coûts de restauration et les indemnités des éléments humains qui sécurisent la Résidence L’Amirauté d’Antsiranana.
En ce qui concerne les éléments militaires qui assurent la surveillance permanente, ils sont indemnisés à raison de 30 000 Ariary par jour. Ces éléments, issus de la Gendarmerie, de la Police nationale et de l’Armée, sont au nombre de 15 à 20 individus.
Mis à part les éléments des Forces de l’ordre, les gens de maison, chargés des travaux ménagers de la Résidence seraient rémunérés à 10 000 Ariary par jour.
Quant aux frais de restauration, l’ancien Chef d’État malgache bénéficie de repas achetés chez un restaurant local qui offre des menus de haute qualité.

Madagascar : Vers une réconciliation ?

2014-11-30, Numéro 349

L'ex-président Marc Ravalomanana, toujours détenu dans le nord de Madagascar, a reçu la visite cette semaine des médiateurs de l'Afrique australe (Sadc), optimistes sur les suites de la crise provoquée par le retour d'exil de l'ancien président. En exil en Afrique du Sud depuis son renversement en 2009, il est rentré clandestinement sur la Grande Ile mi-octobre. Personne ne sait comment il a pu gagner Madagascar et parvenir jusqu'à son domicile d'Antananarivo, sans être intercepté ou reconnu, voyageant sans passeport, consigné aux mains des autorités sud-africaines. "

Namibie : Premier vote électronique en Afrique

2014-11-30, Numéro 349

Dans l'isoloir, les électeurs trouveront, en lieu et place des traditionnels enveloppes et bulletins, des machines. Fabriquées en Inde, elles sont équipées d'écrans tactiles. C'est une première en Namibie et dans toute l'Afrique. Alors certains partis d'opposition ont intenté un recours de dernière minute pour faire reporter le vote. En vain ! Ce qu'ils craignent, ce sont des pannes ou des fraudes. Les autorités, elles, affirment au contraire que les résultats attendus seront plus fiables et plus rapides.

Nigeria : Crise politique, sécuritaire et économique, un cocktail électoral explosif

2014-11-30, Numéro 349

Insurrection de Boko Haram hors de contrôle, économie fragilisée, locaux de l'opposition saccagés: les problèmes s'accumulent sur tous les fronts au Nigeria à l'approche des scrutins présidentiel et législatif de février 2015. Pour le militant nigérian des Droits de l'homme Clement Nwankwo, "la crise politique est très grave": le gouvernement, "d'un niveau de corruption sans précédent", a perdu le contrôle de son propre parti et réagit de manière violente, une situation qui rappelle les heures les plus sombres du régime du dictateur Sani Abacha, à la tête d'une junte militaire brutale dans les années 1990.

Somalie : 14 ministres appellent le Premier ministre à démissionner

2014-11-30, Numéro 349

Quatorze ministres du gouvernement de Somalie ont signé un manifeste appelant le Premier ministre du pays, Abdiweli Sheikh Ahmed, à démissionner et à quitter ses fonctions pour résoudre le problème de la division persistante entre lui et le président Hassan Sheikh Mohamud. Le ministre de l’Intérieur et du Fédéralisme, Abdirahman Godah Barré, qui est un proche allié du président, a qualifié cette manoeuvre de solution si le Pm accepte et quitte son poste sans troubles. Les ministres signataires du manifeste comprennent les ministres de l’Intérieur, de la Défense, des Finances, des Affaires étrangères et de la Justice.

Togo : Des manifestations anti-Gnassingbé à Lomé

2014-11-30, Numéro 349

Des milliers de manifestants ont battu le pavé dans la capitale togolaise Lomé, pour réclamer une réforme de la Constitution qui empêcherait le président Faure Gnassingbé de briguer un nouveau mandant en 2015. Les reformes demandées ont été rejetées en juin par le Parlement, dominé par le parti au pouvoir. Lors d'une visite au Ghana cette semaine, le président Gnassingbé a déclaré que la Constitution en vigueur au Togo serait "rigoureusement respectée". Son père, Gnassingbé Eyadéma avait modifié la Constitution en 2002, supprimant la limitation du nombre de mandats présidentiels.

Zimbabwe : Lutte à couteaux tirés pour succéder au président Mugabe

2014-11-30, Numéro 349

"Quand mon heure sera venue, je vous le dirai!", a lancé récemment le président zimbabwéen Robert Mugabe qui, à 90 ans, arbitre dans la pure tradition autocratique une lutte à couteaux tirés pour sa succession avant le congrès de son parti la semaine prochaine. Après avoir mis l'opposition Ko en 2013, la battant à plates coutures lors d'élections législatives et présidentielle contestées pour fraudes, le vieux chef d'Etat a joué sa nouvelle carte: sa femme, Grace. Cette promotion surprise a fait une victime, Joice Mujuru, 59 ans, vice-présidente du pays depuis 2004 et que M. Mugabe semblait destiner à la fonction suprême. En quelques semaines, Mme Mujuru, ancienne compagne d'armes de la guerre d'indépendance et veuve d'un général décédé dans un incendie mystérieux en 2011, a été accusée de tout : incompétence, corruption, et même d'avoir comploté pour tuer le président.

Afrique : Après le Burkina, à qui le tour ?

2014-11-17, Numéro 347

L’évolution de la situation politique au Burkina met en alerte maximum certains chefs d’Etat africains, qui craignent une éventuelle contamination de leurs populations par le syndrome burkinabé. Ainsi, dans les deux Congo (Rdc et Congo-Brazzaville), les autorités rivalisent d’ingéniosité pour empêcher leurs populations de s’informer sur les péripéties ayant conduit le peuple burkinabé à prendre ses responsabilités face à la boulimie de pouvoir du désormais ex-président Blaise Compaoré. Brouillage de signal pour perturber la réception radio-télé, censure de la presse étrangère, interdiction aux organes de presse publics de relayer les informations sur l’évolution de la situation au Burkina, menaces diverses, bref, rien n’a été épargné par Denis Sassou-Nguesso et Joseph Kabila pour empêcher leurs populations d’apprendre comment un peuple peut chasser un dictateur.

Afrique : Blaise Compaoré va poser ses valises au Maroc

2014-11-17, Numéro 347

Si l’ancien président Blaise Compaoré a trouvé refuge à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire depuis le 31octobre, ce se serait qu’une destination provisoire. Il devrait bientôt quitter ce pays, dont il a la nationalité par les liens du mariage, pour le Maroc. Ce déplacement, selon La Lettre du Continent, a fait l’objet d’un accord entre Alassane Ouattara et le roi Mohammed VI. Il pourrait intervenir au cours de la semaine du 17 novembre, à partir d’un avion de la flotte présidentielle ivoirienne. Le départ de Blaise Compaoré devrait permettre à Alassane Ouattara d’atténuer les tensions nées de sa présence en Côte d’Ivoire où l’ancien chef d’Etat burkinabè est considéré comme le bras ayant appuyé, sinon financé, la rébellion menée par Guillaume Soro. Et depuis son arrivée en Côte d’Ivoire, la presse pro Gbagbo s’est déchaînée.

Algérie : questions autour de l'hospitalisation Bouteflika

2014-11-17, Numéro 347

Abdelaziz Bouteflika est revenu à Alger samedi 15 novembre. Le président algérien était hospitalisé depuis deux jours dans le sud de la France. Le manque d'information sur l'état de santé du chef de l'état suscite la colère de ses opposants. Les autorités avaient pourtant un temps promis un communiqué mais il n'est jamais venu. Adnan Mehdi, rédacteur en chef au quotidien El Watan, n'est pas surpris par cette omerta. Pour lui, la question de la santé présidentielle est d'autant plus sensible que plusieurs partis d'opposition jugent le président incapable de gérer le pays. Ils exigent l'application de l'article 88 de la constitution pour qu'Abdelaziz Bouteflika soit destitué pour raison de santé. « C’est pour cela qu’ils [l'Etat algérien] ne veulent pas communiquer autour de cette question » insiste Adnan Mehdi.

Burkina Faso : Annulation des passeports de Blaise Compaoré et de ses proches

2014-11-17, Numéro 347

Les passeports diplomatiques de plusieurs dignitaires du régime déchu ont été annulés. Ce qui était dit sur un ton interrogatif s’est révélé effectif. Des sources proches du ministère des Affaires étrangères l’ont en effet confirmé. Retour de bâton ou mesures conservatoires ?

Burkina : La charte de transition adoptée

2014-11-17, Numéro 347

Au Burkina Faso, les forces politiques et civiles sont parvenues à un accord avec les militaires au pouvoir. Le document adopté à l'unanimité, jeudi 13 novembre, prévoit un président civil pour diriger la transition. La version validée de la Charte de la transition a fait l’objet de plusieurs amendements, qui ont eu pour effet notamment de réduire le nombre d’institutions. Le Conseil national de la transition (Cnt), qui fera office de parlement, sera composé de 90 membres : 30 pour l’ancienne opposition, 10 pour l’ancienne majorité, 25 pour la société civile et 25 autres pour les forces de défense et de sécurité.

Burkina Faso : Signature de la charte de transition

2014-11-17, Numéro 347

La charte de transition, qui va permettre de lancer concrètement les travaux de la transition politique, a été signée le dimanche 16 novembre, sous les applaudissements de tous les acteurs impliqués dans cette transition : les forces de défense et de sécurité, les partis politiques, les autorités religieuses et la société civile. Les applaudissements ont été particulièrement nourris lorsque le lieutenant-colonel Zida a levé vers le ciel le document signé. Applaudissements également pour tous les autres signataires : Zéphirin Diabré le leader de l’opposition politique, Amadou Dabo député de l’ancienne majorité au pouvoir, le juriste Luc Marius Ibriga pour la société civile. C’est ce dernier qui a véritablement conçu ce texte fondateur.

Burkina Faso : La Constitution est rétablie

2014-11-17, Numéro 347

Suspendue le 31 octobre dernier par le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida, la Constitution a été «rétablie» le samedi 15 novembre, annonçant le processus de retour à une vie constitutionnelle normale au Burkina, telle que souhaitée par les acteurs. Intégralité de la déclaration lue par le porte-parole, le colonel David Kabré...

Burkina : Le château de François Compaoré ou le musée des rumeurs

2014-11-17, Numéro 347

Avant, on accélérait le pas ici. On passait la tête baissée et c'est tout juste si l'on osait jeter un oeil quand le portail s'ouvrait. Parfois même, on traversait la route pour ne pas avoir à longer le mur de l'enceinte. C'était absurde peut-être, mais c'était ainsi : cette maison, et surtout son propriétaire, faisait peur. Aujourd'hui, le labyrinthe qui servait de château à François Compaoré - une succession de pièces donnant sur d'autres pièces situées à cinq minutes du Conseil de l'entente, là où le frère du président avait installé son bureau, et plus près encore du stade d'entraînement de son club de coeur, l'Étoile filante de Ouagadougou - est devenu l'un des lieux les plus fréquentés de la capitale. On s'y presse comme pour se convaincre que oui, l'insurrection a eu raison du clan Compaoré. Pour la plupart, c'est un pèlerinage que d'y pénétrer. Une sorte d'exorcisme.

Burkina Faso : Le FMI gèle son aide En attendant la formation d’un gouvernement

2014-11-17, Numéro 347

Le Fonds monétaire international (Fmi) a indiqué qu’il attendrait la formation d’un gouvernement «reconnu internationalement» au Burkina Faso pour reprendre son aide au pays. En décembre dernier, le Fonds a ouvert une ligne de crédit de 41,6 millions de dollars sur trois ans en faveur du Burkina Faso dont le versement par tranches est soumis à des audits trimestriels et à des réformes. Mais la crise politique ouverte par la chute du président Blaise Compaoré, le 31 octobre, après 27 ans de règne, a mis ce processus entre parenthèses. 
Jeudi 13 novembre, l’armée au pouvoir et les civils sont tombés d’accord sur les institutions de la transition, mais le casting gouvernemental fait toujours débat.

Burkina Faso : Michel Kafando, président de transition

2014-11-17, Numéro 347

Les tractations, qui ont duré toute la nuit, auront permis au collège de désignation du président de la transition de s'accorder sur un nom: celui de Michel Kafando. C'est donc ce diplomate qui sera chargé de conduire le Burkina Faso vers des élections dans un an. Michel Kafando est diplomate. Il a été ambassadeur du Burkina Faso auprès des Nations unies, entre 1981-1982, puis entre 1998-2011. Entre 1982 et 1983, l'homme a occupé le fauteuil de ministre des Affaires étrangères dans plusieurs gouvernements. Il a été préféré au journaliste Cheriff Sy et à l'ancienne ministre de l'Essor familiale, Joséphine Ouédraogo.

Burkina Faso : Pourquoi le peuple refuse d’être sous la houlette du Lieutenant-colonel Zida ?

2014-11-17, Numéro 347

L’Armée Burkinabè étant partie prenante de Peuple, protectrice de ce même Peuple, et garante de l’intégrité territoriale, il convient de relever que rien ne justifierait une attitude de peur ou de haine vis à vis de cette institution nationale. Le Peuple Burkinabè aime et respecte son Armée. Par conséquent, il refuse qu’on l’accuse de haïr l’Armée au point de «tirer à boulets rouges» sur elle. Explications…

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/