Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Corruption

RSS Feed

Gabon : Un sous-préfet en prison pour trafic d’Ivoire

2013-03-10, Numéro 273

Impliqué dans le trafic illégal d’ivoire depuis un certain temps, le sous préfet du district de Bolossoville, au nord du Gabon, Athanase Edou Mebiame a été interpellé le 2 mars par les forces de l’ordre, selon un communiqué des Ong Conservation justice et le Fonds mondial pour la nature (Wwf). Le sous préfet arrêté jouait un rôle majeur dans le trafic d’ivoire et l’abattage à grand échelle des éléphants au Gabon. Selon les Ong, c’est lui qui fournissait armes et munitions aux braconniers et assurait également avec son véhicule de fonction, le transport d’ivoire jusqu’au Cameroun voisin.

Maroc : Le petit Zorro qui filme les corrompus se dévoile

2013-03-10, Numéro 273

Pendant 6 ans il a filmé des gendarmes corrompus au Maroc. Aujourd'hui, il montre son visage et défie, une fois de plus, le Makhzen. La vidéo, d'une dizaine de minutes, montre des automobilistes, des conducteurs d'autocars et de motos, donner de l'argent sans même s'arrêter, discrètement de la main à la main, à des gendarmes qui les laissaient passer sans contrôle. Il a pour la première fois accepté de donner des interviews à visage découvert à la presse marocaine, car «le personnage du sniper est devenu très connu, mais sans visage».

Afrique : La sécurité de l’Afrique de l’Ouest menacée par la drogue, les armes et la piraterie

2013-03-04, Numéro 272

Le trafic d’armes et de drogue ainsi que la piraterie maritime accentuent les menaces sur la sécurité en Afrique de l’Ouest, actuellement en guerre contre les jihadistes au Mali, selon un rapport de l’Onu publié lundi 25 février. La multiplication de ces menaces résulte de la faiblesse de l’Etat de droit qui rend la région “vulnérable” aux diverses contrebandes, selon le rapport, qui appelle à renforcer la lutte contre la corruption.

Maroc : La traque contre le blanchiment d’argent se renforce

2013-03-04, Numéro 272

En introduisant des modifications sur la réglementation liée au blanchiment d’argent, le Maroc franchit un autre pas dans sa lutte contre ce phénomène dont les conséquences peuvent être graves. En effet, un projet de loi adopté par le Conseil du gouvernement en janvier dernier, vient de passer le cap de la Commission de la Justice et de la législature à la Chambre des représentants. Ce texte doit être approuvé en séance plénière et publié au Bulletin officiel avant juin prochain pour éviter au Maroc d’être inscrit sur la liste noire du Groupe d’action financière internationale.

Sénégal : Abdoulaye Wade dans le collimateur

2013-03-04, Numéro 272

Depuis juillet 2012, plusieurs dignitaires de l’ancien régime sénégalais sont traqués par la gendarmerie, dans le cadre de l’enquête sur les biens mal acquis. Le cinéaste sénégalais Moussa Sène Absa, depuis Ouagadougou où il assiste au festival du film panafricain Fespaco, a invité le président Macky Sall à juger l’ex-chef d’Etat du Sénégal Abdoulaye Wade, à l’origine, selon lui, de tous les maux des Sénégalais. Depuis juillet 2012, date d’ouverture de l’enquête sur les biens mal acquis, l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade est épargné par la gendarmerie, qui a préféré fouiller ses proches collaborateurs, ainsi que ses enfants comme Karim Wade.

Sénégal : L’ancien conseiller NTIC de Wade arrêté pour corruption

2013-03-04, Numéro 272

L’ancien conseiller en Ntic du président, Abdoulaye Wade a été arrêté mercredi 27 février par les gendarmes et déféré au parquet. Le fils de l’ancien ministre de la justice Cheikh Tidiane Sy est soupçonné de blanchiment d’argent portant sur 7 millions de dollars. Cette accusation fait suite à une étude menée par des enquêteurs américains sur d’importants mouvements financiers effectués par M. Sy en direction de certaines ban­ques étrangères.

Algérie : Scandale à la Sonatrach

2013-02-24, Numéro 271

Le groupe public pétrolier algérien Sonatrach est de nouveau secoué par une nouvelle affaire de corruption. L’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, et d’autres dirigeants algériens, sont suspectés d’avoir touché une commission occulte de 197 millions d’euros, dans l’attribution d’un marché de 11 milliards de dollars accordé à une filiale de la société italienne ENI.

Madagascar : 11 personnes interpellées dans l'affaire de trafic de bois de rose

2013-02-24, Numéro 271

Informés d'une tentative d'exporTation illicite de bois de rose à Antalaha, les agents de la DST malgache ont saisi dimanche 17 février, des véhicules terrestres et maritimes déjà chargés de rondins de bois de rose dans le village d'Ambodiampana, Commune Ampohibe. A Madagascar, le bois de rose fait l'objet d'une interdiction d'exploitation, de coupe, de transport, de commercialisation et d'exportation depuis mars 2010.

Nigéria : La Cour suprême poursuit deux anciens responsables publics

2013-02-25, Numéro 271

La Cour suprême du Nigeria a donné des instructions à la Commission indépendante nigériane contre la corruption et les crimes financiers pour qu’elle entame de nouvelles poursuites judiciaires contre l’ancien président du Sénat, Adolphus Nwabara et l’ancien ministre de l’Education, le Professeur Fabian Osuji, pour leur implication dans le scandale financier de l’ordre de 55 million de naira (350.000 dollars) qui avait secoué la Haute chambre du parlement fédéral en 2005. Cette décision de la Cour suprême intervient trois années après que Nwabara et Osuji ont été blanchis par la Cour d’appel d’Abuja.

Afrique : Tunisie-Algérie : la frontière de tous les trafics

2013-02-04, Numéro 268

Armes, drogue, carburant, produits de consommation courante : tous les jours, des milliers de marchandises entrent illégalement sur le territoire tunisien. Déjà bien implantés du temps de Ben Ali, les trafics d'armes et de marchandises en tout genre avec le voisin algérien ont fortement augmenté depuis la chute du régime, en janvier 2011. Profitant du flottement sécuritaire postrévolutionnaire, les réseaux clandestins et terroristes ont prospéré le long de la frontière, de la côte méditerranéenne aux confins du Sahara tunisien. Cette zone frontalière est aujourd'hui une vaste passoire.

Bénin : Boni Yayi, capitaine d'un bateau à la dérive

2013-01-14, Numéro 266

Décidément, le Bénin est devenu un terreau fertile à la corruption. Car, c’est dans ce pays que naissent des scandales de tout genre dont l’ampleur dépasse souvent l’entendement. En effet, après l’affaire ICC-services, du nom de cette vaste escroquerie qui avait éclaboussé le pays de Mathieu Kérékou (président de 1972 à 1990 et de 1996 à 2006), il est aujourd’hui question d’une gestion opaque des fonds débloqués au profit du projet de construction de l’Assemblée nationale. Plus de 14 milliards de francs Cfa (plus de 2 millions d'euros), dit-on, ont été engloutis dans les travaux pour des résultats jugés insuffisants. Toute chose qui, à juste titre, a mis les députés hors d’eux-mêmes au point qu’ils ont fini par demander des comptes au gouvernement.

Gabon : Comment en finir avec la corruption

2013-01-14, Numéro 266

Le Gabon a mis en place une commission contre l'enrichissement illicite. Rideau de fumée ou vraie prise de conscience des ravages de ce fléau ? En cherchant bien, on devrait trouver que les dirigeants de ces pays possèdent, eux aussi, quelques bien mal acquis en région parisienne. Mais sans doute sont-ils plus discrets et font-ils moins de tapage.

Nigeria : Les pétroliers se goinfrent toujours

2012-12-17, Numéro 265

Nuhu Ribadu, l’ancien chef de l’agence nigériane anti-corruption, vient de publier un rapport officiel sur le secteur pétrolier au Nigeria. Réputé incorruptible, il avait dénoncé, il y a quelques années, « une grande banque française pivot du blanchiment au Nigéria » après un rapport sur le secteur financier. Son nouvel ouvrage suscite, d’ores et déjà, de vives réactions de la part des entreprises mises en cause et révèle un détournement de la rente, stupéfiant par son ampleur entre 2005 et 2011.

Sénégal : L’Etat contre Karim Wade

2012-12-09, Numéro 264

Alors qu’il a déjà été auditionné quatre fois par la gendarmerie à Dakar au regard des accusations d’enrichissements illicites qui sont portées contre lui, Karim Wade, le fils de l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, voit la justice sénégalaise s’acharner contre lui. L’Etat du Sénégal a déposé le 30 novembre dernier contre lui une plainte à Paris dans le cadre de son enquête. Une plainte contre «Karim Wade et X». La ministre de la justice Aminata Touré avait récemment avoué à la presse les soupçons de l’Etat sénégalais sur de possibles investissements en France des fonds objets de l’enquête en cours.

Sénégal : Le rapport 2012 de transparency internationale noircit le tableau

2012-12-09, Numéro 264

L’Ong Transparency international a publié son rapport 2012 sur l’état de la corruption dans le monde. Ce rapport qui concerne la période allant de « septembre 2011 à septembre 2012 » place le Sénégal dans une position inconfortable en matière de lutte contre la corruption. Il est noté que le Sénégal occupe la « 16e place en Afrique et la 94e place dans le monde sur 174 pays ». Le Forum civil Sénégalais propose au gouvernement des efforts visant à contenir la corruption dans ses limites normales/ code des marchés publics.

Afrique : Le Ghana lavé du blanchiment d'argent, le Nigeria proche de la sortie

2012-12-02, Numéro 263

Jadis considérés comme zones endémiques de blanchiment d'argent et de financement du terrorisme, le Nigeria et le Ghana ont réalisé de gros efforts dans la lutte contre ces fléaux. Ce qui est le résultat du dispositif de lutte mis en place dans ces pays avec la supervision du Groupe intergouvernemental d'action contre le blanchiment d'argent (Giaba). Selon le directeur général de cette organisation, certains pays tels que le Ghana, la Guinée Bissau, la Sierra Leone et le Mali ont adopté leurs stratégies nationales.

Sénégal : Karim Wade dans la tourmente des «biens mal acquis»

2012-12-02, Numéro 263

Le dossier du présumé enrichissement illicite de Karim Wade continue d’enregistrer des révélations quotidiennes. Le fils de l’ancien chef d’Etat, en l’occurrence Karim Wade est auditionné dans le cadre de l’enquête sur l’enrichissement illicite. Pour l’heure, il est à sa troisième audition. Rien que pour les nombreuses actions qu’on lui prête dans le secteur de l’aviation civile, Karim Wade gagnerait 5 millions F CFA toutes les heures. Le « super-ministre » du temps de son père, doit repasser devant les enquêteurs pour une quatrième fois, le 06 décembre prochain afin de justifier l’origine de ses biens.

Afrique : Le bon exemple venu de la commission de l’UEMOA

2012-11-25, Numéro 262

L’Afrique, le continent des élites ripoux est un cliché dont se gausse fréquemment la presse d’ici et d’ailleurs. Pas facile de conduire une politique de lutte contre la corruption sans tomber dans les travers des dénonciations fallacieuses ou sélectives où les puissants du jour règlent leurs comptes à leurs adversaires d’hier ou de demain. Suivez notre regard au Sénégal avec le président Macky Sall et sa subite envie de nettoyer les écuries d’Augias à Dakar.

Rd Congo : Le patron de l’armée de terre suspendu

2012-11-25, Numéro 262

Le général Gabriel Amisi, chef d’état-major de l’armée de terre de la République démocratique du Congo (RDC), a été suspendu de ses fonctions après avoir été cité dans un rapport de l’ONU l’accusant d’être impliqué dans un trafic d’armes destinées à divers groupes armés, a annoncé jeudi 22 novembre le gouvernement. Il s’agit d’une mesure provisoire prise par le président congolais Joseph Kabila qui a ordonné au gouvernement de mener une « enquête approfondie afin de déterminer les responsabilités dans ce trafic illégal et criminel ».

Sénégal : L’étau se resserre sur Karim Wade

2012-11-25, Numéro 262

Karim Wade réussira-t-il à échapper à la pression judiciaire ? Les auditions s’enchainent pour le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade accusé d’enrichissement illicite et biens mal acquis. De nouveau interrogé jeudi 22 novembre par les enquêteurs, ce n’est qu’à 3 heures du matin qu’il a quitté la gendarmerie. Aucune information n’a filtré. Et pour le moment, impossible de savoir si les charges ont été reconnus contre lui. Il s’agissait de sa quatrième audition après deux en juillet dernier et une le 15 novembre. Des millions de dollars ont été retrouvés dans un de ses comptes bancaires.

Gabon : Pascaline Bongo Ondimba visée par la justice française

2012-11-18, Numéro 261

Exemptée jusqu’à ce jour dans l’affaire dite des «biens mal acquis», l’ex-Directeur de cabinet de feu président Omar Bongo Ondimba, par ailleurs fille aînée du défunt, Pascaline Mferry Bongo Ondimba, pourrait tomber sous le coup d’une poursuite judiciaire en France au sujet de cette épineuse affaire. La fille aînée de feu Président Omar Bongo Ondimba, serait une pièce importante dans l’affaire des « biens mal acquis » qui a secoué ces dernières années les relations entre Libreville et Paris.

Global : Dubaï collabore avec le Sénégal dans la traque des biens mal acquis

2012-11-18, Numéro 261

Après les autorités françaises, canadiennes et américaines, voilà que Dubaï s'y met dans la traque des biens mal acquis engagée au Sénégal. On se souvient que l'ancien super ministre et fils de l'ancien président de la République avait tellement d'entrées aux Émirats arabes unis qu'à la question de savoir s'il voulait être maire de Dakar, à la veille des locales de 2009, il ironisait en rétorquant qu'il voulait être maire de Dubaï. Pour cela, ses compatriotes dubaïotes vont envoyer le Procureur de Dubaï pour aider à la traque des biens mal acquis de l'ancien régime

Maroc : Une raison culturelle pour expliquer le corruption ?

2012-11-18, Numéro 261

On la savait endémique dans le secteur public au Maroc, elle est aussi bien ancrée dans le privé : il s’agit de la corruption. Et pour cause, la publication des conclusions de la dernière enquête de Transparency International portant sur le secteur privé au donne un verdict sans appel : le Maroc a un niveau de corruption supérieur à la moyenne puisque son score est de 4,1, dépassant la moyenne pour les 30 pays étudiés qui est de 3,3, alors que 55 % des entreprises marocaines interrogées ont admis que c’est une pratique très courante au Maroc. Transparency International en déduit une banalisation culturelle de la corruption au Maroc. A-t-elle raison ?

Sénégal : Karim Wade et six anciens responsables interdits de sortie du pays

2012-11-18, Numéro 261

Le fils et ancien ministre de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, Karim Wade, et six dignitaires de l'ancien régime dont quatre ex-ministres, soupçonnés d'enrichissement illicite, ont reçu interdiction de quitter le Sénégal, a-t-on appris vendredi 16 novembre de source proche de l'enquête. Le fils Wade a été entendu par la section de recherches de la gendarmerie de Colobane, un quartier de Dakar, dans le cadre des enquêtes ouvertes par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI).

Sénégal : L’odeur de l’argent sale pollue la scène politique

2012-11-18, Numéro 261

Sept mois après l’élection de Macky Sall à la tête du Sénégal, la gestion des affaires publiques est lourdement polluée par des accusations de corruption et de blanchiment d’argent sale portées par le nouveau pouvoir contre des dignitaires de l’ancien régime (défait le 25 mars 2012), qui accusent à leur tour le nouveau président et ses collaborateurs, notamment le Premier ministre Abdoul Mbaye des mêmes pratiques.

Algérie : L’association de lutte contre la corruption non agréée par l’Etat

2012-11-11, Numéro 260

L’association nationale de lutte contre la corruption (ANLC) en Algérie, qui tout dernièrement s’est vue refuser l’agrément de la part du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, a organisé mardi 6 novembre une conférence de presse pour dénoncer un «refus nul et non avenu » car « non motivé ». La façon dont les pouvoirs publics ont accueilli le projet de l’association a été qualifiée d’ «absurde» par les membres de l’association.

Guinée : Assassinat d’une femme clé dans la lutte contre le détournement de fonds

2012-11-11, Numéro 260

C’est au sortir d’une réunion de plus d’une heure, qui s’est tenue au ministère du Budget, vendredi 10 novembre, que Mme Aïssatou Boiro a été assassinée par des inconnus, dans le quartier chic de Kipé, dans la banlieue nord de Conakry. Un crime qui a tout l’air d’être un règlement de comptes entre cadres guinéens, contre une femme qui a démantelé en mai dernier une tentative de détournement de fonds de plus de 13 milliards de francs guinéens, soit environ 1,5 million d’euros, des guichets de la Banque centrale de Guinée.

Guinée: L'assassinat d'Aïssatou Boiro entraîne une levée de boucliers

2012-11-14, Numéro 260

Le président guinéen Alpha Condé s'est dit « choqué » par l'assassinat vendredi 9 novembre à Conakry de la directrice du Trésor public de Guinée, Aïssatou Boiro. Le chef de l'Etat a affirmé que cet assassinat ne le détournera pas de la lutte contre la corruption, dont Aïssatou Boiro était l'un des fers de lance. Rarement, pour ne pas dire jamais, l'assassinat d'une personnalité administrative n'avait autant marqué l'opinion guinéenne que celui d'Aïssatou Boiro.

Cameroun : Trafic d'organes dans les morgues des hôpitaux

2012-11-04, Numéro 259

Fin août, une famille qui se rendait à la morgue de l'hôpital Laquintinie de Douala au Cameroun est tombée sur une personne en train d'arracher des cheveux et des ongles à leur fils mort quelques jours plus tôt. Ils ont porté plainte mais, depuis, les témoignages se multiplient pour dénoncer ces profanations au vu et au su du personnel médical. Le ministère de la Santé publique vient de prendre des mesures et de révoquer des fonctionnaires.

Togo : Inculpation de l’ex-ministre de l’administration territoriale

2012-11-04, Numéro 259

Le collectif des avocats de la défense de l’ex-ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation et le porte-parole du gouvernement, Pascal Akoussoulèlou Bodjona, inculpé dans l’affaire d’escroquerie internationale impliquant Loic le Flock Pringent, est monté au créneau. Il dénonce des vices de procédure dans l’inculpation de leurs clients. Pour le collectif, les évènements qui ont conduit à l’interpellation de Pascal Bodjona et surtout la manière dont la justice à procéder au traitement de son dossier montre que les garanties indispensables à la défense de ce dernier ont été mises sous le boisseau, ou mieux, ont été sacrifiées sur l’autel des intérêts privés inavoués mais évidents.

Précédent ... 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 | 181-210 | 211-240 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/