Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Conflits & urgences

RSS Feed

Afrique : Le Nigeria et ses voisins réunis à Niamey contre Boko Haram

2014-10-07, Numéro 341

Niamey accueille mardi 7 octobre un sommet régional consacré à la lutte contre le groupe islamiste armé Boko Haram, dont la nette montée en puissance constitue une grave facteur d'instabilité pour les voisins du Nigeria, dont le Niger. Fin septembre lors de l'Assemblée générale de l'Onu, le président nigérien Mahamadou Issoufou avait appelé à "plus d'efforts et de coopération", "tant au niveau régional qu'international" afin de faire face à cette menace. La présence des présidents Goodluck Jonathan (Nigeria), Idriss Déby (Tchad) et Thomas Boni Yayi (Bénin) a été confirmée par leurs services de communication respectifs, contrairement à celle de Paul Biya (Cameroun), dont le pays, frontalier du Nigeria et des zones d'action de Boko Haram, est pourtant le premier concerné par la montée en puissance du groupe islamistes.

Afrique du Sud : Le sommet des Nobel de la paix annulé

2014-10-05, Numéro 341

La ville du Cap en Afrique du Sud, qui devait accueillir la 14e édition du sommet des prix Nobel de la paix du 13 au 15 octobre, a annoncé jeudi l'annulation de la manifestation en raison du refus de PrEtoria de délivrer un visa au dalaï-lama. Desmond Tutu, considéré comme la conscience nationale sud-africaine, avait dénoncé l'attitude du gouvernement sud-africain et accusé les successeurs de Nelson Mandela de «cracher au visage» de leur illustre prédécesseur. Le sommet des prix Nobel de la paix devait se tenir pour la première fois en Afrique et être dédié à la mémoire de Nelson Mandela décédé en décembre dernier.

Global : Les États-Unis suspendent leurs sanctions contre six pays

2014-10-05, Numéro 341

Le président Barack Obama a formellement suspendu, les sanctions de son gouvernement et les interdictions d’aide militaire à l’encontre du Yémen, du Rwanda et de la Somalie, conformément à une législation américaine contre l’enrôlement d’enfants-soldats, a indiqué le secrétaire d’État adjoint. La République centrafricaine, la République démocratique du Congo et le Soudan du Sud vont également bénéficier d’un régime allégé de sanctions, mais ces mesures punitives continueront d’être appliquées contre la Birmanie, le Soudan et la Syrie, accusés d’enrôler massivement des enfants dans leurs forces armées.

Libye : 36 soldats tués à Benghazi

2014-10-05, Numéro 341

Au moins 36 soldats ont été tués et plus de 70 blessés dans des attentats et des combats autour de l'aéroport de Benghazi entre des forces de l'armée libyenne et des milices islamistes. L'armée a affirmé avoir repoussé l'attaque des combattants islamistes qui ont essuyé «de lourdes pertes en hommes et en matériel, selon des sources militaires. Depuis le début du mois de septembre, les milices islamistes tentent de prendre le contrôle de l'aéroport, qui comprend à la fois un aérodrome civil et une base aérienne militaire.

Nigeria : Le chef de Boko Haram assure être en vie et diriger un califat

2014-10-05, Numéro 341

Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a assuré être toujours en vie, réfutant l'annonce de sa mort par l'armée nigériane, et diriger un "califat islamique" dans les villes sous son contrôle dans le nord-est du Nigeria, dans une nouvelle vidéo obtenue jeudi 2 octobre. L'armée nigériane avait affirmé la semaine dernière que Shekau était mort et que l'homme qui se faisait désormais passer pour lui dans les vidéos publiées par le groupe islamiste avait également été tué lors d'affrontements avec des soldats dans le nord-est du Nigeria. Le Etats-Unis comme de nombreux experts avaient mis en doute les dires de l'armée nigériane.

Nigeria : Plus 100.000 personnes ont fui dans l'est du Niger

2014-10-05, Numéro 341

Quelque 105.000 personnes sont arrivées depuis 2013 dans l'est du Niger, fuyant les attaques meurtrières des islamistes de Boko Haram au Nigeria et la répression féroce de l'armée. Pour le seul mois de septembre, plus de 16 549 personnes déplacées sont arrivées à Diffa (est nigérien), contre 10.543 en août, relève le Bureau de coordination des affaires humanitaires.

Rd Congo : Le mystère de la présence des forces burundaises à Kiliba

2014-10-05, Numéro 341

La Mission des Nations unies pour le Congo (Monusco) ainsi que les gouvernements burundais et congolais démentent toujours officiellement la présence d'hommes en armes et en uniformes militaires burundais dans l'est du Congo. Et pourtant, ils sont bien là, dans la plaine de la Ruzizi (Sud-Kivu). Selon plusieurs sources, il existerait un accord secret entre Kinshasa et Bujumbura pour permettre à l'armée burundaise de mener des opérations contre des rebelles. Une explication qui ne correspond pas vraiment à la réalité du terrain. Explications

Rd Congo : Qu'est-ce qui bloque (encore) le désarmement des FDLR ?

2014-10-05, Numéro 341

Après la neutralisation du M23, la brigade d'intervention des Nations unies devait s'attaquer aux autres groupes armés notamment les rebelles rwandais Fdlr. Mais les pays de la région ont décidé d'accorder six mois à ces derniers pour qu'ils se rendent. Trois mois plus tard, zéro reddition… Au total, quelque 186 éléments Fdlr seulement se sont rendus jusqu'ici et "se trouvent actuellement dans des deux camps de transit gérés par la Monusco, à Kanyabayongo (Nord-Kivu) et à Walungu (Sud-Kivu)

Afrique : La RDC et Burundi se préparent à attaquer le Rwanda ?

2014-09-21, Numéro 339

Plus de 2 000 militaires Burundais seraient déjà dans les montagnes du Grand Kivu. La Rdc et Burundi veulent anticiper, avec le concours des Fdlr, et neutraliser Paul Kagame du Rwanda avant les élections de 2015 prévues au Burundi. Depuis plusieurs jours, les autorités burundaises ont découvert une infiltration organisée par le Rwanda sur son territoire. Ils estiment à 4 000 le nombre de Rwandais infiltrés dans les églises.

Afrique : L’Onu promet 90 millions de dollars pour les réfugiés maliens au Burkina

2014-09-21, Numéro 339

Une enveloppe de 90 millions de dollars, soit environ 45 milliards de francs Cfa, a été affectée aux réfugiés maliens accueillis par le Burkina Faso depuis la crise malienne de 2011, a révélé le coordonnateur humanitaire des Nations-Unies pour le Sahel. Près de 33 000 réfugiés maliens vivent sur le sol burkinabè. Selon lui, le nombre élevé des réfugiés et des enfants malnutris expose à des problèmes de santés alimentaires précaires et même à la maladie d’Ebola.

Centrafrique : Plusieurs généraux de la Seleka quittent le mouvement

2014-09-21, Numéro 339

Plusieurs généraux décident de quitter la Seleka et de s'éloigner de Michel Djotodia. Ils disent qu'ils sont en faveur de la réconciliation et pour l'unité du pays et entendent créer leur propre mouvement. Ils annoncent qu'ils vont se réunir rapidement dans la ville de Kaga-Bandoro. Il s'agit notamment de trois généraux (al-Khatim, Ahmat Abdallah Faya et Ali Darass) et du capitaine Ahmat Nadjad Ibrahim, jusqu'alors porte-parole du mouvement.

Djibouti : Les dessous de l'accord avec l'opposition

2014-09-21, Numéro 339

La troisième tentative aura été la bonne. Pouvoir et opposition étant parvenus à un accord global, les huit députés de l'Union pour le salut national (Usn, coalition de partis d'opposition) qui boycottaient les travaux de l'Assemblée depuis les législatives de février 2013 vont mettre fin à leur mouvement. En échange, le président Ismaïl Omar Guelleh a accepté que leurs indemnités parlementaires pour la période mars 2013-août 2014 leur soient rétroactivement versées. Le coût pour le Trésor public avoisine 54 millions de francs djibouti (231 500 euros). Par ailleurs, les chefs religieux membres de l'opposition ont été amnistiés conformément à la demande de l'Usn. Élargis le 27 août, Abderrahmane Bachir et Abderrahmane God, les religieux en question, restaient interdits d'activité politique. L'interdiction est désormais levée, ce qui leur permet de créer leur parti et de participer à la direction de l'Usn.

Global : Le Tchad accuse l'ONU d’utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

2014-09-21, Numéro 339

Le Tchad a dénoncé le traitement «discriminatoire» réservé à ses troupes au Mali, accusant la Mission de l’Onu (Minusma) de les utiliser comme «bouclier», après la mort de dix de ses soldats en trois semaines dans le nord du pays. Au Mali, des responsables du contingent tchadien ont exprimé les mêmes doléances, accusant la force de l’Onu de les traiter comme «du bétail pour les djihadistes». «Le gouvernement tchadien constate avec regret que son contingent continue à garder ses positions au nord Mali et ne bénéficie d’aucune relève. Pire, notre contingent éprouve des difficultés énormes pour assurer sa logistique, sa mobilité et son alimentation », affirme le gouvernement tchadien dans un communiqué.

Guinée : Au moins 21 blessés dans des violences

2014-09-21, Numéro 339

Quelque 21 personnes ont été blessées en Guinée lors d'une manifestation contre des officiels en campagne de sensibilisation sur l'épidémie d'Ebola dans le sud-est du pays. Le gouvernement a envoyé une délégation conduite par le ministre de la Santé, le médecin-colonel Rémy Lamah, pour ramener le calme après des violences ayant éclaté mardi 16 septembre dans le village de Womé, près de N'zérékoré, la deuxième plus grande ville de Guinée. N'zérékoré est située dans la zone forestière du pays, qui est la plus touchée par l'épidémie d'Ebola en Guinée. Les manifestants ont estimé que les membres de l'équipe de sensibilisation étaient "venus les tuer parce que, selon eux, Ebola n'est qu'une invention des Blancs pour tuer les Noirs".

Kenya : Un an après l'attaque du Westgate, les Somali toujours stigmatisés

2014-09-21, Numéro 339

Entre arrestations de masse et extorsions, les Somali se disent toujours victimes au Kenya de harcèlement et d'intimidation, un an après l'attaque du centre commercial Westgate de Nairobi par un commando islamiste lié aux insurgés somaliens shebab. La population somali au Kenya regroupe à la fois les Kényans d'ethnie somali et les Somaliens, pour la plupart réfugiés depuis que leur pays, frontalier du Kenya, a sombré dans le chaos en 1991. Pendant les quatre jours qu'a duré l'attaque, des hommes d'affaires d'Eastleigh ont apporté eau et nourriture aux soldats qui combattaient le commando et aux équipes médicales déployées autour du bâtiment. Des Kényans somali ont aussi risqué leur vie pour secourir des gens pris au piège dans le centre commercial. Cela n'a pas empêché les autorités kényanes de rafler en avril dernier des milliers de Somali à Eastleigh, officiellement pour débarrasser le quartier des sympathisants shebab, après de nouvelles attaques contre des bus, attribuées aux islamistes somaliens.

Lesotho : Réapparition du général Kamoli

2014-09-21, Numéro 339

Au Lesotho le général Tlali Kamoli, auteur présumé de la tentative de coup d’Etat du 30 août dernier et déserteur aurait quitté sa retraite des montagnes pour Maseru. Il est accusé de désertion des rangs de l’armée nationale et de haute trahison à l’Etat ; des accusations pouvant donner lieu à la condamnation à une peine capitale. Dans ces montagnes où il s’était retiré avec un matériel militaire important, il serait allé avec un minimum de 200 hommes d’élites. Le gouvernement de Thomas Thabane aurait demandé à toutes les forces de sécurité du pays de ne pas mettre la « main sur le traître » pour éviter un bain de sang avec les partisans du général Kamoli. La crise politique n’a pas trouvé une issue, malgré les tentatives vaines du médiateur, Jacob Zuma, président sud-africain.

Libye : L’Algérie veut éviter la guerre

2014-09-21, Numéro 339

Alors que l’option militaire semble se rapprocher et que les occidentaux envisagent probablement une intervention, l’Algérie pays voisin a de nouveau réitéré sa volonté de ne pas faire partie de cette coalition et à appelé à trouver une solution politique. C’est par la voix du ministre des Affaires étrangère s que la question a été évoquée. Il a condamné la violence qui gangrène le pays mais a aussi refusé toute option armée. Il a également exprimé la disponibilité de l’Algérie pour accueillir les différentes parties en conflit en Libye en vue de trouver un accord politique. Le Caire a lancé un appel à ses alliés tunisiens et algériens afin qu’ils se joignent aux opérations en cours.

Mali : La Minusma à nouveau endeuillée

2014-09-21, Numéro 339

Cinq soldats tchadiens de la Mission de l’Onu au Mali (Minusma) ont été tués jeudi 19 septembre par l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule dans le nord du pays, qui a également fait plusieurs blessés. L’armée malienne a confirmé l’information, dénonçant "une nouvelle provocation des terroristes au moment où une cérémonie était organisée à Aguelhoc, en mémoire des soldats tchadiens et africains tués dans le passé par des engins explosifs posés par les terroristes".

Maroc : Tensions entre les pêcheurs marocains et espagnols

2014-09-21, Numéro 339

Les pêcheurs espagnols exigent le remboursement des licences payées à l’Etat marocain étant donné la situation de crise qui existe entre eux et les pêcheurs marocains. Les pêcheurs marocains reprochent aux Espagnols d’user de méthodes déloyales pour ramener du poisson et n’hésitent pas à couper leurs filets de pêche tout en leur bloquant l’accès à la zone de pêche. «Dans ces conditions, il est préférable de rendre les licences et récupérer l’argent» donné à l’Etat marocain dans le cadre de l’accord de pêche Maroc-Union européenne, a déclaré l’un des armateurs espagnols

Nigeria : Des pourparlers secrets entre Boko Haram et l'armée

2014-09-21, Numéro 339

Des pourparlers tenus secrets auraient été engagés entre l'armée nigériane et la secte islamiste Boko Haram. Des sources proches de l'armée nigérianes ont indiqué que l'armée a pris sa responsabilité pour engager des discussions confidentielles avec Boko Haram. Selon la même source, des contacts sont établis avec les dirigeants de Boko Haram et une sorte d'accord serait en cours de se réaliser. L'accord consiste à éviter un assaut militaire de Boko Haram contre la ville de Maiduguri et l'armée s'abstient contre toute attaque sur les villes conquises par Boko Haram. Pour l'instant, selon la même source, le gouvernement fédéral n'est pas impliqué dans ce pourparlers car l'armée accuse les autorités politiques nigérianes de ne pas mettre à sa disposition ce qu'il faut pour faire face à la progression de Boko Haram

Afrique : L'Algérie n'interviendra pas en Libye

2014-08-09, Numéro 337

L'Algérie exclut d'intervenir militairement en Libye voisine pour aider à rétablir l'ordre alors que les combats entre milices rivales y font rage dans un climat de profondes divergences politiques, a assuré le Premier ministre Abdelmalek Sellal. La question d'une intervention de l'armée algérienne en Libye ou en Tunisie, également en proie à des violences, est souvent évoquée par des journaux locaux, mais M. Sellal a souligné que la Constitution "interdit à nos troupes de traverser les frontières".

Djibouti : Le peuple Djiboutien est en train de triompher contre la tyrannie de Guelleh

2014-08-09, Numéro 337

A Washington, ce sont près de 2308 Djiboutiens, Ethiopiens et Somaliens qui sont venus manifester en solidarité avec le peuple de Djibouti qui ont tous réclamé la fin de la dictature à Djibouti et le départ immédiat de M. Guelleh, l’orchestre central des crimes de guerre, génocide et crimes contre l’humanité.

Libye : Les 7 erreurs qu'il ne fallait pas commettre

2014-08-10, Numéro 337

Les incessants accrochages entre milices libyennes se sont transformés en une véritable guerre opposant les islamistes aux combattants de Khalifa Haftar. Il faut dire que, depuis la révolution, rien ne s'est passé comme il aurait fallu. Minée par de violents combats entre les groupes armés islamistes et leurs opposants, la Libye sombre dans la guerre civile. Près de trois ans après l'euphorie de la victoire contre le régime de Mouammar Kadhafi, les anciens révolutionnaires n'ont jamais lâché leurs armes, bien au contraire. De ce chaos ont jailli une coalition politique islamiste radicale et des groupes jihadistes qui affrontent les troupes du général à la retraite Khalifa Haftar. Retour sur les raisons d'un fiasco.

Mali : Iyad Ag Ghali, le leader d'Ansar Dine, réapparaît et menace la France

2014-08-09, Numéro 337

Après des mois de silence, Iyad Ag Ghali refait surface. Pour la première fois, il s'exprime dans une vidéo mise en ligne les réseaux jihadistes. Le leader du groupe jihadiste Ansar Dine, à l'origine de l'attaque de Konna, dans le nord du Mali, qui avait provoqué l'intervention Serval en janvier, 2013 y pointe son ennemi : l'Etat français. Détail important, le combattant ne fait aucune référence à Aqmi (al-Qaïda au Maghreb islamique). Seul compte son groupe, pourtant en sommeil depuis l'intervention Serval.

Mozambique : Signature d’un accord de paix entre le gouvernement et la Renamo

2014-08-09, Numéro 337

Un accord a été trouvé la semaine dernière pour mettre un terme aux hostilités entre le gouvernement mozambicain et l’ex-guérilla de la Renamo. Le texte doit encore être validé par le gouvernement et le leader de la Renamo, Afonso Dhlakama, actuellement en cache dans le province de Gorogonsa, dans le centre du pays, depuis octobre 2013. Les négociations ont nécessité une durée de 19 mois et 69 séances pour parvenir à cet accord. Le gouvernement a dû faire preuve de patience dans la mesure où l’ancienne guérilla anti-marxiste de la Résistance nationale mozambicaine est devenue le principal parti d’opposition.

Sénégal : Boko Haram menace de frapper Dakar lors du sommet de la Francophonie

2014-08-10, Numéro 337

Le mouvement terroriste Boko Haram a, à travers l’un de ses nombreux sites de propagande, proféré des menaces contre le sommet de la Francophonie qui se tiendra à Dakar. Dans un message laconique, ces terroristes disent décider à combattre les mécréants qui souillent la terre des musulmans. Cette information est à prendre au sérieux car un des combattants de Ansar Dine au Mali, Ahmed Oul Amara, tué par les soldats français dans une attaque, avait déclaré que son mouvement dispose d’hommes dans toutes les capitales de la Cedeao. S’il est vrai que les mouvements terroristes de l’Afrique de l’Ouest s’imbriquent et luttent pour les mêmes raisons, les risquent seraient réels. Les autorités françaises, sénégalaises sont donc averties.

Soudan du Sud : Des milliers d'enfants tués ou enlevés pour combattre

2014-08-10, Numéro 337

Des milliers d'enfants ont été délibérément pris pour cible et tués ou enlevés pour devenir des combattants dans le conflit qui ensanglante depuis près de huit mois le Soudan du Sud, ont expliqué vendredi 8 août des experts de l'Union africaine. Plus de 900 enfants ont été enlevés dans l'état de Jonglei (est), en proie aux combats et des cas de viols de garçons et de filles ont été confirmés. Dans la ville de Bor (est), les corps de 490 enfants ont été découverts dans des fosses communes après des affrontements.

Soudan du Sud : L’ONU brandit la menace de sanctions

2014-08-10, Numéro 337

Le Conseil de sécurité de l’Onu a brandi vendredi 8 août la menace de «sanctions ciblées» contre les parties au conflit au Soudan du Sud qui s’obstinent à ne pas respecter les accords conclus. Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil «exhortent le président Salva Kiir, l’ancien vice-président Riek Machar, et toutes les parties à mettre en oeuvre de toute urgence l’accord de règlement» du 9 mai dernier. Ils «se déclarent prêts à examiner», en concertation avec l’Igad et l’Union africaine, «toutes les mesures, y compris les sanctions ciblées, qu’il faudrait prendre contre ceux dont les agissements menacent la paix, la stabilité et la sécurité au Soudan du Sud, notamment ceux qui font obstacle à l’application des accords en vigueur».

Tchad : Bras de fer et boules puantes au ministère de la Justice

2014-08-10, Numéro 337

Le ministre tchadien de la Justice est sous le feu des critiques d'une partie du corps judiciaire qui réclame son départ. Selon son entourage, Me Bechir Madet est victime d'une cabale d'un lobby qui ne supporte pas sa croisade contre la corruption. Les deux syndicats tchadiens de la magistrature, aphones depuis plusieurs mois, sont devenus audibles depuis le 25 juillet. Outrés par ce qu'ils considèrent, venant du ministre de la Justice, Me Bechir Madet, comme une insulte à leur profession, ils ont publié un communiqué demandant le départ du Garde des sceaux, qui se serait rendu coupable "de déclarations sans fondements à l'endroit des magistrats dans les médias", de "dérapages" et "d'ingérences dans les affaires judiciaires". En cause : des sorties du ministre dans la presse contre l’incompétence voire la corruption de certains magistrats. Dans l'entourage du ministre, ces accusations font sourire. On indique que la subite agitation des magistrats est mue par la volonté d'étouffer la publication prochaine d’un rapport de contrôle du ministère de la Moralisation qui mettrait en cause plusieurs responsables du syndicat.

Afrique : La Tunisie n'exclut pas la fermeture de ses frontières avec la Libye

2014-08-04, Numéro 336

La forte dégradation de la situation sécuritaire en Libye risquant de provoquer l’arrivée massive aux frontières tunisiennes de flux très importants de réfugiés libyens et étrangers, en très peu de temps, les autorités tunisiennes, dans l’incapacité à gérer ces flux, envisagent la fermeture provisoire des frontières. Cette option est à l’étude au sein de la cellule de crise interdépartementale mise en place par le chef du gouvernement Mehdi Jomaa et coordonnée par le ministre des Affaires étrangères, Mongi Hamdi. Une véritable catastrophe humanitaire risque de survenir.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/