Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Droits humains

RSS Feed

Centrafrique : Un ministre condamné à deux ans de prison

2015-04-12, Numéro 364

Le ministre du Tourisme, de la Culture et de l’Artisanat, Romaric Vomitiade, a été reconnu coupable d'attentat à la pudeur consommé avec violence. Il écope aussi, d'une amende de 300 000 FCFA et de 2 millions FCFA à titre de dommage et intérêts. Il a été condamné pour ses agissements contre une mineure de 16 ans. L’un de ses avocats, Me Jean-Louis Opalagna, dénonce "un complot" et affirme que le condamné va faire appel.

Burkina Faso : la tombe de Thomas Sankara mise sous scellé

2015-04-12, Numéro 364

La tombe du défunt président burkinabè, Thomas Sankara, et celles de 11 autres personnes assassinées en même temps que lui, le 15 octobre 1987, sont sous scellées pour des besoins de la justice, a confirmé vendredi 10 avril, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, l’un des avocats dans cette affaire. 
Pour l'avocat de la famille Sankara, la mise sous scellé des dites tombes veut dire que l'instruction du dossier a commencé et que le juge est en train de poser un certain nombre d'actes.

Egypte : 379 Frères musulmans jugés par la Cour criminelle

2015-04-12, Numéro 364

Les Frères musulmans sont toujours tenus à l’œil par les autorités égyptiennes. Et pour cause, le mercredi 8 avril, 379 d’entre eux ont été présentés par le procureur général à la Cour criminelle pour incitation à la violence et au meurtre. Un acte qui s’ajoute à la répression massive à l’encontre des Frères musulmans par le gouvernement. Ces membres des Frères musulmans ont été accusés d’actes de violence, de meurtre avec préméditation, de possession d’armes et d’attaques contre des institutions publiques lors de la dispersion du sit-in des islamistes en août 2013 à la suite de la chute du dirigeant islamiste Mohamed Morsi.

Erythrée : La situation des droits de l'Homme inquiète

2015-04-12, Numéro 364

En Erythrée, la faim, les mauvais traitements, les tortures et les arrestations arbitraires sont à l'ordre du jour et concernent hommes et femmes, jeunes et vieux et même des enfants. C'est ce qui ressort d'un rapport d'une commission d'enquête onusienne. Aujourd'hui les Erythréens sont, après les Syriens, le deuxième groupe d'émigrants, qui essaient de rejoindre l'Europe en tentant la périlleuse traversée de la Mer Méditerranée. Plus de 350 000 Erythréens ont quitté leur pays, soit 7% de la population. A tous les problèmes intérieurs s'ajoutent aussi les conflits larvés avec les pays voisins, avant tout avec l'Ethiopie, dont l'Erythrée a fait sécession en 1993 après des décennies de guerre civile

Gabon : Pierre Péan mis en examen pour diffamation contre Ali Bongo Ondimba

2015-04-12, Numéro 364

Le journaliste et écrivain Pierre Péan a été mis en examen par la justice française, à la suite de la plainte en diffamation déposée par le président gabonais Ali Bongo Ondimba pour les accusations contenues dans son livre "Nouvelles affaires africaines". Une première étape accueillie avec satisfaction par Libreville. Cette mise en examen intervient à la suite d'une plainte déposée par Ali Bongo Ondimba en novembre 2014, après la publication de ce livre, sous-titré "Mensonges et pillages au Gabon". Pierre Péan y accuse notamment le président gabonais d'avoir falsifié plusieurs documents, dont son acte naissance. Le journaliste affirmait notamment qu'Ali Bongo était un enfant nigérian adopté pendant la guerre du Biafra, à la fin des années 1960, par le défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba.

Gambie : Les auteurs présumés du coup d'Etat raté condamnés en catimini

2015-04-12, Numéro 364

Les soldats soupçonnés d'avoir participé au coup d'Etat manqué de décembre dernier en Gambie ont été jugés en catimini le 6 avril par une cour martiale mise en place par le président gambien Yayha Jammeh, annonce Amnesty International. Trois ont été condamnés à mort, trois à perpétuité. L'organisation de défense des droits de l'homme demande à Yayha Jammeh de ne pas exécuter ces soldats. D'après Amnesty International, ils étaient six à comparaître devant une cour martiale. Six soldats qui auraient été reconnus coupables de haute trahison, de conspiration, de mutinerie et d'aide à l'ennemi. Le procès s'est déroulé dans le plus grand secret. Ni journalistes, ni observateurs internationaux n’étaient présents. Toutes les demandes ont été rejetées.

Global : Renvoi devant un tribunal de 11 responsables marocains pour génocide au Sahara

2015-04-12, Numéro 364

Un juge espagnol a proposé, jeudi 9 avril, le renvoi devant un tribunal de onze fonctionnaires, policiers et militaires marocains pour génocide et assassinats entre 1975 et 1991 au Sahara occidental, ancienne colonie espagnole, annexée par Rabat en 1975. Le juge Pablo Ruz de l'Audience nationale, spécialisée dans les affaires complexes, estime qu'ils peuvent être jugés dans un arrêt notifiant la fin de son enquête et qui peut encore faire l'objet d'un recours. A cette date, le territoire espagnol est passé sous contrôle marocain, mais certaines victimes disposaient de pièces d'identité espagnoles. La justice espagnole avait alors enquêté sur les responsabilités éventuelles de treize suspects sur un total de trente-deux, dont certains sont morts, notamment l'ex-ministre Driss Basri, mort en 2007 à Paris, après avoir été pendant vingt ans le ministre de l'intérieur de feu le roi du Maroc Hassan II.

Mauritanie : L’esclavage déclarée illicite par les Ulémas

2015-04-12, Numéro 364

«L’esclavage est considéré comme illicite à partir d’aujourd’hui». Cette déclaration - Fatwa qui date du 31 mars dernier, émane de l’Association des Ulémas de Mauritanie qui cite à l’occasion, la Fatwa émise en 1981 et sur laquelle fut fondée la décision des autorités mauritaniennes de l’époque d’abolir l’esclavage. Une fois encore, les pouvoirs publics tergiversent devant la lancinante question de l’esclavage dans le pays. Acculé par les partenaires étrangers et les bailleurs de fonds partenaires, le gouvernement a fini par réagir, par personnes interposées. Cette nouvelle disposition, même si elle a le mérite de lever un coin du voile de la question de l’esclavage en Mauritanie, porte en elle les germes de la reconnaissance officielle des pratiques esclavagistes dans le pays…

Sénégal : Les conditions à respecter pour la Libération de Karim Wade

2015-04-12, Numéro 364

Ces derniers temps l’idée d’une grâce présidentielle en faveur de Karim Wade est de plus en plus agitée. Dans la perspective d’une décrispation et d’apaiser la tension politique des observateurs suggèrent à Macky Sall d’accorder la grâce au fils de son prédécesseur condamné à six ans par la Crei. Selon un ministre conseiller auprès du chef de l’Etat, la libération de Karim Wade ne dépendrait que de Me Abdoulaye Wade. Selon lui, Macky Sall est prêt à gracier Karim et il n’attendrait que la demande expressément formulée par son père.

Afrique du Sud : Mais où est passé Eugêne De Kock ?

2015-03-29, Numéro 362

Il y a près de deux mois, le 30 janvier 2015, la justice sud-africaine acceptait la demande de libération conditionnelle d'Eugêne De Kock, un ancien officier du régime blanc, considéré comme «l'ennemi public numéro 1» du temps de l'apartheid. Mais aujourd'hui ses proches disent ignorer précisément où il se trouve, et affirment qu'il ne bénéficie toujours pas de la liberté conditionnelle qui lui a été accordée. L'avocat d'Eugêne De Kock demande au ministère de la Justice de libérer son client qui serait détenu « illégalement » dans un lieu tenu secret.

Afrique du Sud : Agression d'une écrivaine admiratrice de Salman Rushdie

2015-03-29, Numéro 362

Parce qu'elle avait fait l'éloge de l'auteur des «Versets sataniques» devant des élèves, Zainub Priya Dala a été frappée au visage avec une brique par trois inconnus. Pendant son intervention dans une ville qui abrite une importante communauté indienne et musulmane, plusieurs élèves et enseignants avaient ostensiblement quitté la salle après qu'elle ait expliqué ce qu'elle appréciait chez Salman Rushdie. Salman Rushdie reste haï par certains militants musulmans qui l'ont forcé à renoncer à participer à un festival de littérature en Inde en 2012 après une menace de mort.

Côte d'Ivoire : Dans l’enfer de la prison pour mineurs

2015-03-29, Numéro 362

Le premier choc, c’est l’odeur. Celle des excréments, engluée dans une humidité poisseuse impossible à chasser dans ces couloirs sans lumière. Chaque semaine pourtant, les bénévoles de la fondation Amigo, des religieux catholiques pour la plupart, aident les enfants de la prison pour mineurs à Abidjan à balayer leur dortoir et à récurer les sanitaires, constamment bouchés. Reportage…

Egypte : L'ex-ministre de l'Intérieur de Moubarak libéré

2015-03-29, Numéro 362

L'ex-ministre de l'Intérieur du président égyptien déchu Hosni Moubarak est sorti de prison mercredi 25 mars après avoir été récemment acquitté dans une affaire de corruption. Le général Habib al-Adly dirigeait d'une main de fer la toute-puissante police égyptienne, dont les exactions et les abus ont été l'un des déclencheurs de la révolte populaire, qui chassa Moubarak du pouvoir en 2011. Il lui était reproché d'avoir abusé de ses fonctions au sein de l'Etat - notamment en tant que chef du puissant département de la sécurité nationale, puis en tant que ministre de l'Intérieur - pour s'enrichir illégalement, lui sa femme et ses quatre enfants.

Gambie : Arrêtée pour avoir publié l’image d’un policier battant une élève

2015-03-29, Numéro 362

Les Gambiens de l’intérieur comme ceux de la diaspora ont envahi les médias sociaux pour exiger la libération de Aminata Manneh, une militante de l’égalité de genre, interpellée par la police pour avoir posté une image controversée sur sa page Facebook. Etudiante à l’Université de la Gambie, la jeune activiste qui est actuellement en stage à l’American Corner de l’ambassade des Etats-Unis à Banjul, n’a plus été vue depuis son arrestation la semaine dernière. Manneh se rendait à son travail lorsqu’elle a vu un policier en train de battre une élève à l’aide d’une longue chaîne. Ella a alors décidé de filmer cette scène dérangeante pour la partager sur les médias sociaux, et pour remettre en question le devoir du personnel de sécurité de la Gambie.

Gambie : Banjul fait fi des mises en garde sur la détérioration de la situation des droits humains

2015-03-29, Numéro 362

La Gambie a fait preuve de mépris à l’égard de la communauté internationale en refusant tout un ensemble de recommandations visant à remédier à la détérioration de la situation des droits humains, a déclaré Amnesty International. Le gouvernement gambien n’a accepté que 93 des 171 recommandations émises dans le cadre de son Examen périodique universel aux Nations unies, à Genève.

Global : Le Rwanda et les archives du génocide

2015-03-29, Numéro 362

En amont du colloque Foccart organisé par les Archives nationales les 26 et 27 mars à Paris, «Le Monde Afrique» publie des articles autour de la question des archives en Afrique, donc de la mémoire. A l’occasion de la vingtième commémoration du génocide des Tutsi en avril 2014, plusieurs pétitions d’associations militantes ou de chercheurs demandaient l’ouverture totale des archives civiles et militaires relatives au rôle de la France au Rwanda. Retour sur les archives du génocide rwandais avec le chercheur Rémi Korman.

Libéria : L'ex-président libérien Charles Taylor restera dans une prison britannique

2015-03-29, Numéro 362

Les juges d'un tribunal international ont rejeté la demande de l'ex-président libérien Charles Taylor de purger au Rwanda le reste des 50 ans de sa peine de prison pour crimes contre l'humanité, a indiqué mercredi 25 mars à La Haye le Tribunal spécial pour la Sierra Leone. Cette décision été saluée à Freetown par un porte-parole du gouvernement, Abdulai Bayratay, ainsi qu'un amputé durant la guerre civile, Brima Sillah. Charles Taylor, 67 ans, avait été reconnu coupable en avril 2012 d'avoir aidé et encouragé une campagne de terreur visant à obtenir le contrôle de la Sierra Leone voisine en fournissant armes, munitions et autres aides logistiques au Front révolutionnaire uni en échange de diamants.

Libye : Les défenseurs des droits de l'homme très exposés

2015-03-29, Numéro 362

Les défenseurs des Droits de l'homme en Libye sont de plus en plus menacés, attaqués, enlevés ou tués, alerte un rapport de l'Onu publié mercredi à Genève. Ce rapport, établi par le bureau des droits de l'Homme sur place et par la mission des Nations Unies pour la Libye (Misnul), énumère de nombreux cas dans le pays, mais également sur des personnes réfugiées hors de Libye. Après le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011 par un soulèvement soutenu par l'Otan le pays a sombré progressivement dans le chaos, avec la prise de la capitale Tripoli par une coalition de milices en août 2014 et la fuite du gouvernement reconnu internationalement à l'est du pays. Quelque 200 000 à 300 000 Libyens sont désormais armés, dix fois plus que les 20 000 à 30 000 Libyens qui s'étaient soulevés contre Kadhafi, selon le rapport.

Rd Congo : Les militants pro-démocratie s'estiment en danger

2015-03-29, Numéro 362

C’est le malaise chez les partisans de la Lucha, la Lutte pour le changement. Il y a dix jours des militants burkinabés, sénégalais et congolais avaient été arrêtés après une réunion portant sur la démocratie. Dix jours après, la plupart a été libérée mais plusieurs Congolais sont encore détenus. Leurs pairs s’estiment en danger. La Lucha s’estime victime de harcèlement et d’intimidation. L’un des membres du mouvement en a fait l’expérience. Il a été kidnappé par des hommes non identifiés la semaine dernière. Il a subi plusieurs interrogatoires, de plusieurs heures. Il raconte son calvaire et sa détention de plusieurs jours…

Rd Congo : Les Pygmées rêvent d'avancées politiques

2015-03-29, Numéro 362

Les Pygmées de la République démocratique du Congo espèrent profiter du deuxième Festival international des peuples autochtones, qui s'est ouvert vendredi 28 mars à Kinshasa, pour pousser au vote d'une loi défendant leurs intérêts, a déclaré le coordonnateur de la Dynamique des groupes des peuples autochtones (Dgpa). En juillet 2014, une proposition de loi sur la protection et promotion des droits des peuples autochtones pygmées avait été déposée à l'Assemblée nationale. Depuis, le texte n'a pas encore été examiné, déplore la Dgpa, qui regroupe 43 organisations. Les Pygmées sont un peuple de chasseurs-cueilleurs que l'on trouve en Rdc, en Centrafrique, au Congo, au Cameroun ou encore au Gabon. Leur mode de vie est menacé par la déforestation, les mines, l'extension des terres agricoles et l'exploitation des multinationales

Rwanda : La Fidh sous contrôle du gouvernement

2015-03-29, Numéro 362

La Fédération internationale des ligues des droits de l'homme estime que sa ligue au Rwanda, la Liprodhor, est définitivement sous le contrôle du gouvernement rwandais. Un constat effectué après la décision de la Cour d'appel de Kigali de rejeter l'ultime recours de l'ancienne direction de la Liprodhor qui avait été écartée en 2013. Après deux ans de bataille judiciaire, il n’y a plus de possibilité de recours.

Sénégal : Procès prévu de l'ex-président Habré, "une première dans le monde"

2015-03-29, Numéro 362

Le procès de l'ex-président tchadien Hissène Habré, prévu avant la fin de l'année au Sénégal devant un tribunal spécial pour "crimes contre l'humanité, crimes de guerre et torture", représentera "une première dans le monde", a affirmé vendredi 28 mars à Dakar un responsable de Human Rights Watch. "C'est la première fois dans le monde que les dirigeants d'un Etat vont juger le dirigeant (déchu) d'un autre Etat. C'est au Sénégal que ce procès historique va se faire", a affirmé Reed Brody, conseiller juridique pour l'Ong.

Global : La justice américaine libère sous caution le "cerveau" du putsch contre Jammeh

2015-03-01, Numéro 358

L’information, qui n’est pas pour plaire au dirigeant Gambien, Yaya Jammeh vient des Etats-Unis, pays que l’autocrate gambien considère comme une puissance ennemie. Eh bien, la Justice fédérale américaine a libéré Cherno Njie sous caution. Ce dernier est nommément cité par les renseignements internes américains du Fbi comme étant le bailleur et le cerveau du coup d’Etat manqué contre Jammeh, le 30 décembre 2014 à Banjul. L’homme affaire Gambien, qui a aussi la nationalité américain, a humé l’air de la liberté partielle retrouvée grâce à la décision du juge du tribunal fédéral de Minneapolis. Le juge a d’abord déclaré que puisque Cherno Nji a plaidé non coupable, il revient à l’accusation de prouver, au-delà de tout soupçon, que l’ennemi déclaré de Jammeh est bien coupable. Aux avocats de Cherno Nji, le juge leur a enjoint ainsi qu’à leur client, de prouver son innocence. Le juge à aussi décidé que le Gambien, basé au Texas, peut bénéficier de meilleurs conditions au même titre que ses coaccusés Papa Faal et Alhagie Barrow, eux aussi libérés sous caution.

Le Malawi s'apprête à interdire les mariages d'enfants

2015-03-01, Numéro 358

Le Malawi s'apprête à interdire le mariage précoce de petites filles avec une loi interdisant le mariage des moins de 18 ans. La mesure, qui fait débat depuis 2001, est réclamée par les militants des droits des enfants et des élus qui observent que le Malawi est l'un des pays d'Afrique australe où le mariage des enfants connaît son taux le plus élevé, ce qui nuit à la promotion des filles et les empêche de finir leur scolarité. Jeudi 19 février dernier, un député, Uladi Mussa, a proposé en vain le renvoi du texte en commission en affirmant qu'il contrevenait à la Constitution et nécessitait un amendement constitutionnel. La loi fondamentale autorise les mariages à partir de 16 ans avec le consentement des parents. Or, les mariages précoces sont le plus souvent liés à la pauvreté, les familles préférant caser leur fille mineure et qu'elle abandonne l'école, selon les experts. La moitié des 15 millions d'habitants au Malawi vit sous le seuil de pauvreté.

Mauritanie : L’institution esclavagiste plus forte que les antiesclavagistes

2015-03-01, Numéro 358

L’emprisonnement pour deux années fermes de trois leaders antiesclavagistes internés à Aleg, et le réquisitoire prononcé à l’encontre de trois autres, menacés d’une condamnation pour 3 ans, semble être la réponse éloquente de l’Etat mauritanien à la feuille de route proposée par les Nations Unies pour l’éradication de l’esclavage dans ce pays. Pour préserver sa quiétude, longtemps perturbé par le mouvement anti-esclavagiste Ira, et d’autres organisations, le système esclavagiste semble avoir eu le dernier mot dans son bras-de-fer face à ses adversaires. Les yeux sont actuellement tournés vers l’épée de Damoclès suspendue sur la tête de trois autres leaders du mouvement Ira contre, lesquels un réquisitoire pour un emprisonnement de 3 ans a été requis par le ministère public. Par comparaison, l’histoire retiendra que sur les cinquante affaires d’esclavagisme avérées, soumises depuis des années aux juridictions mauritaniennes, il n’y a eu qu’une seule condamnation.

Ouganda : La procureure de la CPI appelle le chef de la rébellion LRA à se rendre

2015-03-01, Numéro 358

La procureure de la Cour pénale internationale (Cpi), Fatou Bensouda, a appelé, vendredi 27 février, le chef de la sanguinaire Armée de résistance du seigneur (Lra) Joseph Kony, inculpé de crimes contre l'humanité et crimes de guerre, à se rendre, lors d'un déplacement en Ouganda. Fatou Bensouda effectue une visite de cinq jours en Ouganda pour rendre compte à la population et aux autorités de Kampala de l'état d'avancement du dossier contre un ex-lieutenant de Kony, Dominic Ongwen, qui s'est rendu le mois dernier et a déjà comparu à La Haye. La Cpi a, au total, inculpé cinq chefs de la milice ougandaise, qui sévit depuis près de 30 ans en Afrique centrale. Selon l'armée ougandaise, seul Kony serait encore en fuite: les trois autres sont sans doute morts.

Rd Congo : Abrogation d’une loi injuste

2015-03-01, Numéro 358

Le président de la République Démocratique du Congo a promulgué la loi électorale – modifiant la Loi n° 06/006 du 9 mars 2006, telle que modifiée par la Loi n° 11/003 du 25 juin 2011 – votée en seconde lecture par la Chambre basse, lors de la séance extraordinaire du 25 janvier 2015, après l’amendement en amont de l’article 8-3 par la Chambre haute. Cette disposition, qui liait le recensement de la population aux élections présidentielle et législatives prévues en novembre 2016, a été à l’origine du mécontentement des populations et des manifestations dans les rues de quelques villes ayant occasionné une quarantaine de morts et de nombreux blessés graves

Rwanda : infâme nomination à la Commission nationale des Droits de l’Homme

2015-03-01, Numéro 358

Ignoble, honteuse, vile, abjecte, rares sont les qualificatifs en mesure de qualifier l’infamie de la décision du gouvernement rwandais de nommer Sam Kanyemera, dit Sam Kaka, à la Commission nationale des droits de l’Homme, alors que ce dernier est sous mandat d’arrêt international pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre, soit les violations les plus graves des droits de l’Homme connues par l’ordre international. En outre, Sam Kaka est mis en examen par la justice française pour «complicité d’assassinats en relation avec une entreprise criminelle», pour le rôle qu’il aurait joué dans l’attentat du 6 avril 1994 contre l’avion du président Habyarimana, attentat considéré comme l’élément déclencheur du génocide. C’est la deuxième fois que cet ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise est nommé à ce poste, après une première nomination au cours de l’année 2010.

Niger : Un «important chef» de Boko Haram arrêté

2015-02-15, Numéro 356

Un "important chef" présumé de Boko Haram, qualifié de "financier" des islamistes dans la zone de Diffa, a été arrêté jeudi 12 février, a indiqué un responsable politique de cette région du sud-est du Niger, attaquée depuis une semaine par le groupe armé. Natif de Diffa, Kaka Bounou, alias «Capitaine», est âgé d'une trentaine d'années, selon un habitant de Diffa, qui le présente comme le «banquier» qui «recrute les jeunes» pour le compte de Boko Haram. Ses liens avec Boko Haram étaient bien connus de tous mais personne n'osait le dénoncer par peur de représailles.

Rd Congo : Plus de 500 détenus vivent dans des conditions déplorables

2015-02-15, Numéro 356

Plus de 500 personnes sont détenues dans des conditions déplorables dans les prisons de sept territoires du Maniema ainsi que de trois communes de Kindu. L’Ong Médecins chrétiens au service des prisonniers a livré ces statistiques, jeudi 12 février, au terme d’une tournée de donation des vivres et non vivres aux détenus des territoires de Lubutu et de Punia. Dans son rapport, cette Ong indique que plusieurs prisonniers souffrent de paludisme, de dermatose et d’infections sexuellement transmissibles. La plupart de ces détenus dorment à même le sol, faute de lits et ne sont pas convenablement nourris.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/