Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Réfugiés & migration forcée

RSS Feed

Afrique : Migrants morts dans le Sahara, des drames difficiles à chiffrer

2015-06-22, Numéro 372

L’Organisation internationale des migrations n’en finit pas de faire des découvertes macabres dans le désert du Niger : 18 personnes mortes de soif sur un axe rejoignant l’Algérie, 30 corps en décomposition retrouvés près de la ville de Dirkou, au nord-est d’Agadez en direction de la frontière libyenne. Les 18 corps avaient pu être identifiés, mais cette fois, l’état des corps ne le permet pas. Ils sont certainement décédés depuis plusieurs mois selon les autorités nigériennes. Comme souvent, c’est le véhicule des migrants qui est tombé en panne. Ils empruntent souvent des routes quasi impraticables et très dangereuses pour éviter les contrôles policiers. Entre janvier et avril 2015, l’Oim a dû prendre en charge plus de 5 100 personnes qui demandaient tout simplement une assistance afin de rejoindre leurs pays d’origine après avoir été refoulées par les autorités algériennes, libyennes ou marocaines.

Kenya : Rapatriement de 100 000 réfugiés somaliens d'ici décembre

2015-06-22, Numéro 372

gouvernement kényan va rapatrier 100 000 réfugiés somaliens d'ici décembre, a annoncé le commissaire kényan pour les affaires des réfugiés. Il a réitéré que le gouvernement respectera les lois internationales tout en relogeant les réfugiés somaliens. Le Kenya a signé un accord tripartite avec le gouvernement somalien et de le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés pour faciliter le rapatriement des réfugiés somaliens en douceur.

Sénégal : 14 274 réfugiés et 2.914 demandeurs d’asile enregistrés

2015-06-22, Numéro 372

Le Haut-commissariat des Nations unies a enregistré, au 1er janvier 2015, quelque 14 274 réfugiés et 2 914 demandeurs d’asile. Ces réfugiés composés pour l’essentiel de Mauritaniens (13 699) ne vivent pas sans problème. La célébration de la journée mondiale du réfugié a été une occasion hier pour ces derniers d’énumérer leurs maux et de faire la lumière sur la situation difficile et précaire des réfugiés et demandeurs d’asile au Sénégal.

Libye : Arrestation de 441 migrants clandestins

2015-06-08, Numéro 370

Les forces de sécurité libyennes ont arrêté jeudi 4 juin quelque 441 ressortissants africains qui projetaient d'émigrer clandestinement vers l'Europe. Le porte-parole de la force de sécurité centrale de Tripoli a fait savoir que les hommes de cette force avaient été informés par des habitants libyens des lieux où étaient susceptibles de se trouver des migrants clandestins dans la ville et qu'ils les avaient appréhendés.
Ces migrants ont été placés dans un centre de rétention. La plupart d'entre eux viennent de pays de la région subsaharienne.

Mauritanie : Les sénégalais dans la tourmente

2015-06-08, Numéro 370

La Mauritanie a institué depuis mars 2012 la carte de séjour pour tous les étrangers vivant sur son sol. Les Sénégalais, qui constituent la communauté la plus importante, ressentent plus les effets néfastes de ce sésame. La plupart d'entre eux travaillent dans l'informel et se disent incapables de réunir le montant de 50 000 Fcfa exigé pour avoir cette carte de séjour. Faute de quoi, ils sont interpellés et reconduits par bus à la frontière, Rosso. Récit…

Algérie : Arrestation de 500 migrants clandestins dans le Sud

2015-04-12, Numéro 364

Près de 500 migrants clandestins africains ont été arrêtés dans le sud de l'Algérie par l'armée, selon une information donnée par le ministère de la Défense. Et le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal estime que le phénomène de migration clandestine vers l'Algérie risque de perdurer, en raison de l'insécurité qui prévaut dans les pays du Sahel. Leur afflux a donné lieu à une hausse des comportements racistes, y compris dans la presse, dénoncés par des Ong.

Burundi : Le président appelle ceux qui se réfugient au Rwanda à rentrer

2015-04-12, Numéro 364

Le président burundais Pierre Nkurunziza appelle les Burundais qui étaient partis au Rwanda depuis mars, suite aux rumeurs d'insécurité, à rentrer chez eux d'ici un mois. Il appelle les autorités administratives de Kirundo (province burundaise limitrophe du Rwanda, Ndlr), les parlementaires élus dans la circonscription de Kirundo et les natifs de la province de Kirundo à faire tout leur possible pour les ramener au Burundi. Ces réfugiés burundais craignent de voir, lors des élections générales qui auront lieu de mai à septembre au Burundi, la situation dégénérer d'une manière similaire aux massacres interethniques qui avaient opposé les ethnies hutu, majoritaire, et tutsi, minoritaire, après la mort du président burundais Melchior Ndadaye en 1994.

Cameroun : Des Centrafricaines réfugiées racontent leur histoire

2015-03-29, Numéro 362

Elles ont tout abandonné. Centrafricaines, Jamila, Kathy, Sukina et Emma n’ont eu d’autre choix que de fuir au Cameroun, suite au coup d’Etat du 24 mars 2013 qui a vu la chute du président François Bozizé. Traumatisées et épuisées, elles y ont rejoint les camps de réfugiés. Organisé par la Seleka il y a deux ans presque jour pour jour, le putsch a bouleversé la vie de milliers de familles. Témoignages…

Global : Le Canada veut expulser des congolais

2015-03-29, Numéro 362

Malgré un moratoire sur l'expulsion de sans-papiers vers la République démocratique du Congo, le Canada s'apprête à renvoyer au moins deux Congolais considérés comme des criminels de guerre, tous deux établis depuis 15 ans à Montréal. Ces hommes clament leur innocence. Leurs avocats préviennent qu'on les envoie droit vers la prison et la torture. Félicien Isomi, 45 ans, devra quitter le Canada, ordre de l'Agence des services frontaliers, quinze ans après qu'il s'est réfugié à Montréal. Il partira sans sa femme et ses trois enfants nés au Canada. Son compatriote Claude Mpia-Mena-Zambili, 48 ans, doit lui aussi prendre un avion à destination de Kinshasa.

Soudan : Plus de 20.000 déplacés

2015-03-29, Numéro 362

Plus de 20 000 personnes ont fui leur foyer en mars à cause des combats opposant l'armée aux rebelles dans l'Etat du Kordofan-Sud, une région du sud du Soudan, a affirmé vendredi 28 mars l'Onu, citant des chiffres du gouvernement soudanais. Khartoum mobilise depuis 2011 des troupes pour contrer une révolte armée dans le Kordofan-Sud et dans la région voisine du Nil-Bleu, où les rebelles armés s'estiment marginalisés par des autorités gouvernementales dominées par les Arabes. Les personnes déplacées ont trouvé refuge dans des villes et villages tenus par le gouvernement à l'est de la capitale du Kordofan-Sud.

Centrafrique : Des milliers de réfugiés affamés dans le nord-est de la Rdc

2015-03-01, Numéro 358

Des milliers de réfugiés ayant fui la crise en Centrafrique souffrent de la faim et sont menacés par la malnutrition dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où ils ont trouvé refuge. La direction générale des migrations, un organisme public congolais, estime que depuis décembre environ 30 000 Centrafricains ont traversé le fleuve Oubangui pour gagner la province de l'Équateur, dans le nord-est de la Rdc. Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés a pour sa part évalué leur nombre à 20 000.

Egypte : Plus de 25 000 Egyptiens ont fui la Libye

2015-03-01, Numéro 358

Quelque 25 529 Egyptiens ont fui le conflit en Libye pour retourner dans leur pays, certains via la Tunisie, depuis l'annonce le 15 février de la décapitation de 21 coptes par le groupe Etat islamique (Ei), ont indiqué vendredi 27 février les autorités égyptiennes. L'Egypte a appelé ses ressortissants à quitter ce pays après l'exécution par la branche libyenne de l'EI de 21 chrétiens coptes, la plupart égyptiens. L'armée de l'air égyptienne avait aussitôt bombardé des positions djihadistes en Libye et appelé à une intervention militaire internationale. 
Le ministère des Affaires étrangères égyptien a annoncé que "21.407 citoyens égyptiens sont passés par le poste-frontière de Salloum entre la Libye et l'Egypte", précisant que 4.122 citoyens avaient également été rapatriés en une semaine via la Tunisies. 

Le nombre d'Egyptiens vivant en Libye n'est pas connu, mais ils seraient plusieurs dizaines, voire centaines de milliers, selon les estimations. Ils travaillent notamment dans la construction et l'artisanat.

Niger : Les déplacés nigériens dans le dénuement

2015-03-01, Numéro 358

La Croix-Rouge a annoncé que des milliers de déplacés vivent dans un dénuement total dans la région de Diffa, au Niger, en raison du conflit qui sévit depuis plusieurs mois dans le nord-est du Nigeria et qui s'est étendu. Elle a annoncé qu'une partie de ces déplacés viennent de la ville de Bosso, où les combats les ont pris au dépourvu. Le Programme alimentaire mondial a annoncé avoir repris sa distribution de nourriture dans le sud-est du Niger, en situation d'"urgence humanitaire", après deux semaines d'interruption dues aux attaques des islamistes de Boko Haram en territoire nigérien.

Global : Un tribunal italien condamne un passeur somalien à 30 ans de prison

2015-02-15, Numéro 356

La Cour d'assise d'Agrigente en Sicile a condamné à 30 ans de prison un passeur somalien, pour viols et violences répétées contre des immigrés clandestins qu'il avait conduits à travers le désert vers la Libye avant leur traversée de la Méditerranée. Des survivants du naufrage survenu le 3 octobre 2013 près de Lampadusa (366 morts), avaient reconnu par la suite Mouhamud Elmi Muhidin, 34 ans, quand il avait lui-même débarqué d'un autre bateau sur cette petite île italienne. Il a été condamné pour traite des êtres humains, violences sexuelles, association criminelle ayant pour but de favoriser l'immigration clandestine. Plusieurs témoins au procès, dont plusieurs jeunes filles, l'avaient reconnu comme l'un des organisateurs des voyages vers l'Italie.

Guinée Bissau : 300 étrangers en situation irrégulière arrêtés

2015-02-15, Numéro 356

Plus de 300 étrangers vivant illégalement en Guinée-Bissau ont été arrêtés par les agents du service de l’immigration et des frontières, a annoncé le directeur général des migrations et des frontières. Ces arrestations ont eu lieu lors d'une opération de routine menée dans le cadre du plan du service de migration pour contrôler les ressortissants étrangers, qui vivent en Guinée-Bissau sans un permis de séjour. Des hommes âgés, des femmes avec leurs enfants et des jeunes garçons et filles figurent parmi les personnes arrêtées lors de cette opération qui s'est déroulée uniquement à Bissau. Les interpellés pour situation irrégulière proviennent notamment de la Guinée, de la Mauritanie, du Nigéria, de la Sierra-Leone, du Sénégal, du Ghana, du Niger et de la Côte d'Ivoire.

Libye : 300 migrants disparus dans des naufrages en Méditerranée

2015-02-15, Numéro 356

Ce sont deux bateaux qui auraient chaviré au large de la Libye. Le mercredi 11 février, ils n’étaient que neuf pour en témoigner, neuf survivants contre des centaines de disparus en mer. Selon le Haut Commissariat aux réfugiés des Nations unies, si l'on ajoute deux autres zodiacs potentiellement naufragés, plus de 300 migrants seraient portés disparus. En somme, il s'agit d'un nouveau drame de l’exode. Les rescapés ont rejoint l’île italienne de Lampedusa. Ils sont neuf, ils viennent du Mali et du Sénégal, et ils ont été secourus par un bateau italien.

Ouganda : Le PAM réduit les rations de nourriture pour 150.000 réfugiés

2015-02-02, Numéro 354

Le Programme alimentaire mondial de l'Onu a annoncé qu'il était forcé de réduire les rations de nourriture pour près de 150.000 réfugiés vivant en Ouganda à cause de financements insuffisants. Les réfugiés affectés sont ceux étant arrivés en Ouganda avant juillet 2013, ces derniers représentant près de la moitié des réfugiés recevant l'aide alimentaire du Pam en Ouganda. Les quelques 138 000 réfugiés ayant fui le Soudan du Sud depuis le début des combats en décembre 2013 et ceux identifiés comme étant extrêmement vulnérables par l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés ne sont pas concernés. Cette diminution des rations, qui a débuté mardi 27 janvier, survient alors que l'agence était en difficulté pour lever les quelque 30 millions de dollars supplémentaires pour la mise en oeuvre de ses opérations dans le pays d'Afrique de l'est pour les six prochains mois.

Niger : Plus de 1 800 clandestins nigériens reconduits d'Algérie

2015-01-18, Numéro 352

L'Algérie a reconduit en à peine un mois plus de 1 800 migrants clandestins nigériens dans leur pays, en grande majorité des enfants et des femmes qui y vivaient de la mendicité, a-t-on appris auprès de l'Organisation internationale. Ce rapatriement, qui a débuté le 10 décembre et vise à "protéger les femmes et les enfants", est organisé en collaboration entre l'OIL, des agences de l'Onu et le Croissant Rouge algérien, souligne le Bureau de la coordination des affaires humanitaires Puissance économique de l'Afrique du nord, l'Algérie est devenue une destination privilégiée pour les migrants subsahariens, supplantant la Libye en proie au chaos.

Angola : Des Ong dénoncent des rafles visant des Ouest-Africains

2015-01-04, Numéro 351

Huit organisations guinéennes, maliennes, mauritaniennes et sénégalaises de défense des droits humains ont, dans un communiqué de la Fidh, dénoncé les autorités angolaises d'être engagées dans une nouvelle opération de lutte contre l'immigration clandestine qui s'apparente à une véritable traque aux migrants. Elles demandent aux autorités angolaises de "mettre immédiatement un terme aux pratiques d'arrestation et de détention arbitraire perpétrées par les forces de sécurité". Elles incitent également les pays d'origine des migrants visés et l'Union africaine à réagir. L'Angola, en plein essor depuis la fin de la guerre civile en 2002, attire des ressortissants de nations voisines mais aussi d'Afrique de l'Ouest qui tentent par tous les moyens de gagner ce pays de langue portugaise.

Afrique : Expulsion de 3 000 Nigériens d’Algérie

2014-11-30, Numéro 349

L'Algérie va bientôt expulser quelque 3 000 femmes et enfant nigériens, tous considérés comme des migrants clandestins et "sans emploi", a affirmé le 25 novembre, le Premier ministre du Niger. L'Algérie a promis de mettre les moyens de transport nécessaire à l'acheminement des migrants dans le nord du Niger, a assuré M. Rafini. Des programmes de "réinsertion sociale" seront ensuite élaborés par les migrants une fois de retour dans leur zone d'origine, a-t-il dit. Le Niger, l'un des pays les plus pauvres au monde, à la natalité la plus forte de la planète (7,6 enfants par femme), est confronté à des crises alimentaires récurrentes. L'émigration y est massive.

Erythrée : Asmara accuse le HCR et des gouvernements étrangers d'inciter les Erythréens à fuir

2014-11-30, Numéro 349

L'Erythrée, l'un des pays les plus fermés et répressifs au monde, a accusé vendredi 28 novembre certains "gouvernements" et "agences" notamment le Haut-Commissariat aux Réfugiés de l'Onu de provoquer, pour de "sombres objectifs politiques", la fuite de milliers de jeunes Erythréens vers l'étranger. Chaque mois, des milliers de jeunes Erythréens fuient leur petit pays de la Corne de l'Afrique, peuplé d'environ six millions d'habitants, pour échapper à la poigne de fer du président Issaias Aferworki et à un dur service militaire obligatoire pour garçons et filles, d'une durée théorique de 18 mois mais en pratique prolongeable indéfiniment. Le Hcr a annoncé mi-novembre que 5.000 Erythréens avaient franchi la frontière avec l'Ethiopie en octobre et 1.200 la seule première semaine de novembre.

Global : L'Europe lance sa lutte contre l'immigration clandestine

2014-11-30, Numéro 349

Le ministre italien des Affaires étrangères a annoncé vendredi 28 novembre à Rome le lancement du "processus de Khartoum" impliquant l'Ue et des pays de la Corne de l'Afrique dans la lutte contre les causes et les travers de l'immigration clandestine. "Fermer nos frontières n'est pas une réponse. Nous voulons affronter les problèmes en trouvant des accords avec les pays africains pour combattre avant tout les causes de ces départs en masse", a déclaré le chef de la diplomatie allemande.

Burundi : Plus de 7 000 réfugiés congolais vivent difficilement au camp de Musasa

2014-11-17, Numéro 347

Plus de 7000 réfugiés congolais vivant au camp de Musasa, au Nord du Burundi, déplorent leurs conditions de vie. Ils ont saisi, le week-end dernier, l’Office de protection des réfugiés pour dénoncer cette situation. Ces réfugiés congolais se plaignent de ne plus pouvoir s’offrir une alimentation équilibrée depuis que le perdiem de leur ration alimentaire individuelle a été revue à la baisse. Elle est passée de 12,5 dollars américains à 10 dollars. Ces Congolais se plaignent également de la qualité de leurs soins de santé et des mauvaises conditions d’études de leurs enfants. Certains parents ont affirmé, sous le sceau de l’anonymat, que leurs filles mineures subissaient des violences sexuelles dans le camp de Musasa. Ces parents n’osent pas en parler au chef du camp car ils affirment subir des intimidations.

Afrique : Plus de 200 Erythréens fuient chaque jour en Ethiopie

2014-11-02, Numéro 345

Plus de 200 Érythréens fuient chaque jour leur pays pour rejoindre l'Éthiopie voisine en passant par une frontière ultra-sécurisée et dangereuse, affirment les Nations unies dans un rapport qui note une hausse du phénomène. Des dizaines de milliers d'Érythréens ont déjà fui leur pays, tenu d'une main de fer par le président Issaias Afeworki. La plupart tentent d'échapper à un enrôlement militaire dont ils ne savent jamais quand il prendra fin et cherchent souvent, au bout du compte, à rejoindre l'Europe.

Rd Congo : Les cours suspendus dans des écoles d'Oicha, occupées par les déplacés

2014-11-02, Numéro 345

Les cours ont cessé dans plusieurs écoles de la ville d'Oicha, dans l'est de la Republique déocratique du Congo (RDC), à cause de l'occupation des salles de classe par les personnes déplacées ayant fui les récents massacres perpétrés par les rebelles ougandais de l'Adf en territoire de Beni (Nord-Kivu), qui ont fait plus de 80 morts. Selon des sources administratives, ces déplacés venus des villages de Mukoko, Mayimoya, Linzosisene, Kiaskivi et Eringeti vivent dans des conditions déplorables, sans aucune assistance humanitaires.

Soudan du sud : Les terribles conditions de vie des déplacés sud-soudanais

2014-10-19, Numéro 343

Dans la base de l'Onu de Bentiu, au Soudan du Sud, près de 50 000 civils ayant fui le conflit qui ravage le pays depuis mi-décembre vivent entassés dans un environnement fétide, de la boue jusqu'aux genoux. Malgré les conditions terribles, tous sont trop terrifiés pour retourner chez eux, craignant d'être massacrés en raison de leur appartenance ethnique. Le conflit, entré dans son 11e mois, trouve ses racines dans la rivalité politique au sein du régime entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar, mais il a aussi fait remonter d'anciennes rancoeurs ethniques.

Tanzanie : Naturalisation de quelque 200 000 réfugiés burundais

2014-10-19, Numéro 343

La Tanzanie va accorder la citoyenneté à quelque 200 000 Burundais, réfugiés depuis plus de 40 ans dans le pays. Une mesure qualifiée de "sans précédent" par le Haut-Commissariat de l'Onu aux réfugiés. Cette mesure avait été initialement prise en 2010 et concernait quelque 162 000 réfugiés burundais, mais le processus avait été interrompu un an plus tard. Ce sont ces mêmes réfugiés auxquels s'ajoutent leurs enfants nés depuis qui sont concernés. La Tanzanie accueille l'une des communautés de réfugiés les plus nombreuses d'Afrique dont des centaines de milliers de Burundais qui ont fui des violences ethniques qui ont ensanglanté à plusieurs reprises leur pays depuis plus de 40 ans.

Erythrée : Les dangereux circuits de l’émigration

2014-10-05, Numéro 341

Le chemin de l'immigration en Erythrée suit trois axes. L'Ethiopie ou le Soudan puis la traversée des déserts avant de rallier la Libye pour tenter la traversée vers Lampedusa ou alors le Maroc pour franchir les barbelés de Melilla et Ceuta, seuls points de passage terrestre entre l'Afrique et l'Europe, deux minuscules provinces espagnoles sur le sol marocain. L'exil prend aussi la direction d'Israël via l'Egypte. Dans les deux cas, les candidats à l'immigration sont rapidement la proie de bandes organisées, groupes criminels, passeurs qui les dépouillent, les maltraitent et les obligent au travail forcé avant de les entasser sur des chalutiers.

Sénégal : Rapatriement de sénégalais de la Centrafrique

2014-10-05, Numéro 341

Compte tenu de la dégradation de la situation politique et sécuritaire en République centrafricaine (Rca), le gouvernement sénégalais a encore lancé une opération visant à rapatrier de ce théâtre de tensions des Sénégalais qui y étaient jusqu’à ce jour. La première opération de rapatriement de Sénégalais vivant en Rca date de janvier 2013. Avec les 120 Sénégalais qui arrivent dans le cadre de cette deuxième vague et dont certains vivaient au Cameroun, le Sénégal aura rapatrié plus de 600 de ses ressortissants de cette partie centrale de l’Afrique en cours de cette année 2014.

Egypte : L'existence d'une "mafia" de passeurs reconnue

2014-09-21, Numéro 339

L’Egypte a reconnu, le mercredi 17 septembre, l’existence sur son territoire d’une «mafia» de passeurs permettant à des migrants clandestins de se rendre en Europe, une semaine après le naufrage en Méditerranée d’une embarcation qui avait quitté ce pays avec 500 personnes à bord. Partis d’Égypte, les migrants clandestins étaient en route pour l’Italie lorsque leur bateau a été volontairement embouti près de l’île de Malte par leurs passeurs égyptiens et palestiniens, parce qu’ils avaient refusé de monter dans une embarcation plus petite, ont raconté des survivants. Seules dix personnes ont survécu à ce naufrage, «le plus grave de ces dernières années» en Méditerranée, selon l’Organisation internationale pour les migrations

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/