Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Réfugiés & migration forcée

RSS Feed

Côte d'Ivoire : Encore 38 000 Ivoiriens réfugiés au Libéria

2016-02-01, Numéro 393

Quelque 38.000 ressortissants ivoiriens sont encore réfugiés au Libéria voisin. Selon la chargée de terrain du Hcr à Guiglo, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, l'organisation humanitaire onusienne poursuit ses efforts pour favoriser le retour au pays des réfugiés. Plusieurs convois de plusieurs centaines réfugiés en provenance du Libéria se sont succédés ces derniers jours dans la zone de Toulepleu (ouest de la Côte d'Ivoire, zone frontalière ivoiro-libérienne), et l'accueil des réfugiés s'est déroulé dans l'enthousiasme. Ce récent retour du Libéria des vagues ivoiriens dans la région de Guiglo (ouest) fait suite à un accord multipartite entre le gouvernement ivoirien, le gouvernement libérien, le Haut-Commissariat des Nations-unies pour les réfugiés, la Mission des Nations-unies et les réfugiés eux-mêmes.

Maroc : Mohammed VI décide de rapatrier les Marocains "réfugiés" en Allemagne

2016-02-01, Numéro 393

Le roi du Maroc Mohammed VI et la chancelière allemande Angela Merkel ont pris la décision de rapatrier les migrants marocains qui ont été déboutés de leur demande de statut de réfugié en Allemagne, selon un communiqué. Certains migrants clandestins «se réclament fallacieusement de la qualité de réfugiés et ce, comme résultante d’un effet d’appel qui se veut humanitaire mais qui a été détourné de son objet et exploité massivement par des filières de trafic d’êtres humains, actives sur les deux rives de la Méditerranée», poursuit le communiqué.

Maroc : Le président de Melilla demande au Maroc de rapatrier les enfants des rues

2016-01-18, Numéro 391

Le président de la ville de Melilla demande au Maroc de rapatrier les 320 enfants mineurs qui vivent dans les rues du centre-ville et que le pays ne peut pas expulser. La loi organique 4/2000 sur les droits et les libertés des étrangers en Espagne prévoit que les enfants étrangers, et sans papiers, sur le territoire espagnol doivent être pris en charge par la Communauté autonome et mis sous tutelle si leurs familles ne sont pas identifiées. L’expulsion d’un mineur n’est envisageable que si une réunification avec la famille, identifiée, est possible ou si le pays d’origine s’engage à prendre l’enfant en charge.

Namibie : Des réfugiés craignent la torture à leur retour au pays

2016-01-18, Numéro 391

Des dizaines de réfugiés namibiens qui devaient rentrer dans leur pays au plus tard le 30 décembre 2015, ont fait part de leur crainte d’être torturés par les autorités namibiennes à leur retour au pays. Selon des documents judiciaires, l'un d'entre eux, Felix Kakula, a accusé le gouvernement namibien d'être ce qu'il a appelé «un transgresseur connu» de ses obligations en vertu de la Convention sur les réfugiés, une Convention des Nations Unies contre la torture et autres traitements cruels, inhumains ou humiliants.

Sénégal : Rapatriement des migrants échoués en Libye

2016-01-18, Numéro 391

Avec l’aide de l’Organisation internationale pour les migrations, le Sénégal a permis à un millier de ses migrants de revenir de Libye depuis le début de l’année 2015. Début janvier, 154 sénégalais coincés dans ce pays en guerre ont finalement accepté eux aussi de rentrer chez eux. De nouveaux départs sont prévus dans les semaines à venir.

Côte d'Ivoire : Retour de plus de 600 réfugiés du Liberia

2016-01-05, Numéro 390

Quelque 646 réfugiés ont repassé la frontière depuis le 18 décembre dernier après un an et demi de suspension en raison de l'épidémie d'Ebola au Liberia.

"L'objectif, c'est qu'avant la fin de l'année, 1 500 réfugiés ivoiriens reviennent en Côte d'Ivoire", selon la représentante des Nations unies en Côte d'Ivoire.

Près de 220 000 Ivoiriens se sont réfugiés au Liberia, fuyant la guerre civile de 2002 dans leur pays et le conflit post-électoral de 2011, qui a fait 3 000 morts.

Erythrée : Le service militaire à durée indéterminée crée "une génération de réfugiés"

2015-12-07, Numéro 389

Le service militaire à durée indéterminée en Érythrée «se poursuit» contrairement à ce qu'affirme le pays et crée «une génération de réfugiés» qui ne devraient pas être considérés comme «des migrants économiques», a estimé Amnesty International dans un rapport. Pendant leur service militaire, les familles sont séparées et les conscrits sont «lamentablement payés». Les personnes qui tentent d'échapper au service national sont détenues dans des conditions déplorables et souvent placées dans des cellules souterraines ou dans des conteneurs. D'après la loi érythréenne, le service militaire est limité à 18 mois, mais le pouvoir en place estime qu'il doit pouvoir compter sur sa population en cas de guerre.

Ethiopie : Rapatriement de 223 migrants illégaux emprisonnés au Malawi

2015-12-07, Numéro 389

Un total de 223 migrants éthiopiens emprisonnés pour la plupart depuis plus d'un an au Malawi pour séjour illégal ont été expulsés vers leur pays vendredi, a annoncé l'Organisation internationale des migrations. Bilan de Stéphane Trocher, directeur de l'OIM au Malawi…

Global : Le Canada suspend les renvois vers le Burundi

2015-12-07, Numéro 389

Le Canada suspend les renvois de ressortissants burundais vers leur pays d'origine qui est en proie à une violente crise politique depuis avril. «En raison des conflits armés et de la crise humanitaire au Burundi, veuillez noter qu'un sursis administratif aux renvois vers ce pays est immédiatement imposé», écrit l'Agence des services frontaliers du Canada. Ce pays est secoué par des violences depuis l'annonce de la candidature à un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza, finalement réélu en juillet lors d'un scrutin contesté. Plus de 200 personnes ont été tuées et 200 000 autres ont pris la route de l'exil vers les pays voisins.

Côte d’Ivoire : Près de 60 000 Ivoiriens toujours en exil

2015-11-22, Numéro 387

Près de 60 000 ivoiriens vivent encore exil sur environ 300 000 qui avaient fui leur pays au fort des violences post-électorales de 2010 qui ont fait au moins 3 000 morts, estime le Haut commissariat des Nations unies pour les refugiés et quelque 239 000 réfugiés ivoiriens ont été rapatriés jusqu’à fin octobre 2015. Les opérations de rapatriement ont dû être suspendues en raison de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. Avec la fin officielle de l’épidémie au Liberia et en Sierra Leone, le gouvernement ivoirien a annoncé en juin la reprise des opérations de rapatriement volontaire

Egypte : Quinze migrants africains tués par balles dans le Sinaï

2015-11-22, Numéro 387

Les corps de 15 migrants africains tués par balles ont été retrouvés dans le Sinaï en Égypte à la frontière israélienne, et huit autres blessés dont l’état de santé est stable ont indiqué des sources sécuritaires et un responsable de la Santé. Des associations de défense des Droits de l’homme dénoncent régulièrement ces passages illégaux de migrants qu’elles considèrent comme un « trafic d’êtres humains ».Le Sinaï est devenu ces dernières années de plus en plus instable en raison de la présence de jihadistes ayant fait allégeance à l’Etat islamique et de tribus hostiles au pouvoir.

Erythrée : Que sait-on de cet Etat secret ?

2015-11-22, Numéro 387

Le régime dictatorial de l’Érythrée provoque l’exil de milliers de migrants illégaux. Beaucoup fuient un service militaire qui s’apparente à une réquisition de la population masculine. Que sait-on de l’Érythrée, le premier pourvoyeur africain de réfugiés en Europe ? Pas grand-chose, à part les récits qu’en livrent ceux qui l’ont quittée. Des histoires de récits de service militaire à vie, d’absence de liberté, d’économie au ralenti…

Global : L’Ethiopie et l’UE signent un agenda commun sur la migration

2015-11-22, Numéro 387

L’Union européenne et l’Ethiopie ont signé à Malte une déclaration conjointe pour un agenda commun sur la migration et la mobilité, reflétant l’importance de l’Ethiopie comme grand pays d’origine, de transit et de destination des migrants illégaux et des réfugiés de la Corne de l’Afrique sur la route de l’Europe. Selon les termes de cette déclaration, les deux parties vont coopérer sur les questions de protection internationale, des besoins des réfugiés, de la migration légale, de la mobilité, de la migration irrégulière, du trafic et de la traite des êtres humains ainsi que de la politique de développement. Le financement sera mis à disposition pour la mise en œuvre d’activités concrètes, notamment à travers le Fonds d’affectation spéciale d’urgence de l’Ue pour l’Afrique, pour lequel l’Ue a déjà mobilisé 1,8 milliard d’euros.

Soudan : Environ 166 000 déplacés au Darfour depuis le début de l'année

2015-11-22, Numéro 387

Les combats entre les forces armées soudanaises et les rebelles dans la région du Darfour (ouest) ont chassé de leur maison environ 166 000 personnes depuis janvier, a annoncé l'ONU. Cette région est minée depuis 2003 par une guerre entre des insurgés, qui se disent discriminés par le régime du président Omar el-Béchir, et les forces soudanaises. Ce conflit, qui a fait plus de 300 000 morts, vaut au président soudanais d'être recherché depuis 2009 par la Cour pénale international pour crimes de guerres, crimes contre l'humanité et génocide. L’Onu s'inquiète notamment des 2,5 millions de déplacés internes qui ont fui leur maison depuis le début du conflit et travaille avec Khartoum pour leur offrir des perspectives durables.

Botswana : Accord d’asile à 10 footballeurs érythréens

2015-11-08, Numéro 386

Le Botswana a accordé l'asile politique à dix footballeurs de l'équipe nationale d'Erythrée qui en avaient fait la demande mi-octobre après avoir disputé un match de qualification pour la Coupe du monde 2018. Les dix joueurs devraient maintenant être transférés dans un camp de réfugiés de Dukwi, dans le nord-est du pays. Un tribunal botswanais avait ordonné le 17 octobre le maintien dans le pays des dix joueurs que le gouvernement entendait renvoyer dans leur pays. Les dix Erythréens avaient participé à un match contre le Botswana dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2018.

Botswana : Dix footballeurs érythréens demandent l’asile politique

2015-10-25, Numéro 385

Tous les mois, des milliers de jeunes tentent de fuir l’Erythrée. Les footballeurs de l’équipe nationale en font partie. Dix d’entre eux ont profité d’un match au Botswana pour ne pas retourner au pays, mercredi 14 octobre. Ils ont été arrêtés et se trouvent en détention au commissariat de Kutwalmo à Francistown, au nord-est de Gaborone, la capitale. Leurs démarches pour obtenir le droit d’asile au Botswana s’avèrent périlleuses. Cet épisode s’ajoute à la liste des nombreuses «évasions par le football». En 2009, à Nairobi, au Kenya, une douzaine de footballeurs disparaît. Le ministre de l’Information érythréen, Ali Abdu, leur demande de revenir au pays, leur assurant qu’ils seraient «bien accueillis» malgré «leur trahison», un terme repris à chaque fois par les médias, aux mains du gouvernement. En vain.

Global : Départ de 68 Erythréens et Syriens pour la Finlande et la Suède

2015-10-25, Numéro 385

Un deuxième groupe de 68 demandeurs d'asile érythréens et syriens a quitté mercredi 21 octobre l'Italie à destination de la Finlande et de la Suède, dans le cadre de la difficile répartition de 160 000 réfugiés au sein de l'Ue. Le vol charter devait déposer 49 Erythréens à Tornio (Finlande) et 19 Syriens à Lulea (Suède), a expliqué le ministre italien de l'Intérieur. Pour le ministre italien, le projet de transférer 40 000 demandeurs d'asile d'Italie vers le reste de l'Europe au cours des deux prochaines années est "absolument faisable".

Afrique du sud : Plus de 14 000 Zimbabwéens expulsés

2015-10-15, Numéro 384

Plus de 14 000 Zimbabwéens ont été expulsés de l'Afrique du Sud au cours des neufs premiers mois de 2015. Les déportés ont été conduits au centre d'accueil et de soutien de Beitbridge géré par le ministère de la Sécurité sociale pour les dernières formalités. Des milliers de Zimbabwéens traversent chaque jour la frontière en direction de l'Afrique du Sud pour acheter des marchandises à revendre ou pour chercher du travail. Le nombre de Zimbabwéens résidant en Afrique du Sud est estimé à trois millions dont certains sont en situation illégale.

Afrique : Appel pour rapatrier des migrants illégaux éthiopiens bloqués en prison au Malawi

2015-09-28, Numéro 382

L’Organisation internationale pour les migrations a lancé un appel aux dons pour rapatrier du Malawi en Ethiopie 387 migrants illégaux, incarcérés dans une prison surpeuplée de Lilongwe, des mois après avoir purgé leur peine. Le Malawi est un pays de transit pour de nombreux Ethiopiens, Somaliens et autres Africains en route pour l'Afrique du Sud, pays le plus industrialisé du continent. La plupart des migrants éthiopiens incarcérés au Malawi, entrés dans ce pays depuis la Tanzanie voisine, ont été arrêtés et reconnus coupable d'entrée illégale au Malawi.

Afrique : Protéger les enfants des régions en crise

2015-09-28, Numéro 382

Dans la région du Lac Tchad, 1,4 million d'enfants ont été chassés de chez eux. L'Unicef rapporte, vendredi 18 septembre, qu'un demi-million d'enfants supplémentaires ont fui les attaques des islamistes de Boko Haram au Nigeria, au Niger, au Cameroun et au Tchad au cours des cinq derniers mois. L'Unicef a annoncé avoir accru ses opérations dans la région du lac Tchad. Mais l'agence manque de fonds : pour le moment elle n'a reçu qu'un tiers des 50 millions de dollars nécessaires pour financer ses opérations régionales en 2015.

Mali : Les réfugiés toujours réticents à rentrer au pays

2015-09-28, Numéro 382

Les élections régionales maliennes n'auront pas lieu le 25 octobre prochain. Parmi les arguments avancés par les acteurs politiques et les groupes armés qui avaient plaidé pour ce report figure l'insécurité dans le nord du pays, mais aussi la question des réfugiés maliens qui ont fui le pays depuis 2013. Selon les derniers chiffres du Hcr, ils sont encore plus de 136 000, principalement en Mauritanie, au Niger et au Burkina Faso. Si plus de 30 000 sont déjà rentrés selon le gouvernement, beaucoup refusent de quitter les camps pour l'instant.

Bénin : Thomas Boni Yayi, médiateur au Burkina

2015-09-14, Numéro 380

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, président en exercice de la Cedeao, a chargé son homologue béninois de faciliter le dialogue entre les candidats aux élections présidentielle et législatives du 11 octobre, au Burkina Faso. «Cette mission de facilitation consistera à faire en sorte que toutes les parties (…) puissent se mettre d'accord pour que ces élections soient libres, transparentes et démocratiques", a précisé le ministre béninois des Affaires étrangères. Le Conseil constitutionnel du Burkina Faso a publié une liste provisoire de 16 candidats à l’élection présidentielle. Elle avait reçu 22 candidatures.

Erythrée : Les raisons d'un exil désespéré

2015-09-14, Numéro 380

Troisième grand groupe de migrants, avec les Syriens et les Afghans, à tenter de rejoindre l’Europe, les Érythréens ont de multiples raisons de chercher à quitter leur pays, soumis depuis 22 ans au régime dictatorial du président Issayas Aferworki. «On veut partir ! N’importe où, mais partir !», lancent de jeunes Érythréens qui tuent le temps sous une toile de tente dans le camp de réfugiés d’Hitsats, en Ethiopie, à quelques kilomètres de la frontière érythréenne. Le nombre de jeunes en uniforme en atteste : une des causes principales du départ est le service militaire obligatoire, officiellement de dix-huit mois, mais qui peut durer des décennies. Et en fait de service militaire, les jeunes sont souvent employés aux tâches les plus ingrates par l’Etat, sans salaire.

Erythrée : L’impossible retour des enfants érythréens réfugiés en Ethiopie

2015-09-14, Numéro 380

Il a 10 ans mais en paraît à peine 7. Au milieu de ses amis qui se bousculent dans la cour de récréation, sous le crachin, l’enfant bafouille, une fois passé les premiers rires. Pourquoi a-t-il franchi la frontière ? Pour faire comme les autres, ceux qu’ils voyaient s’en aller. Il vit dans la région. A ses yeux, la frontière n’est une rivière qu’on traverse. Ses parents ? Ils sont restés en Erythrée. Le petit gaillard est coincé. Les processus de rapatriement, autrefois assurés par le Comité international de la Croix-Rouge, sont grippés depuis 2009. Dans le centre pour enfants d’Endabaguna, dans le nord de l’Ethiopie, 172 mineurs de 6 à 17 ans attendent qu’on statue sur leur sort.

Global : La Libye prête à coopérer avec l'Europe

2015-09-14, Numéro 380

La lutte contre le trafic très lucratif des passeurs, notamment au départ de la Libye, est au cœur des politiques qui tentent de réguler le flot migratoire vers l’Europe. Le vice-premier ministre libyen, Abdessalem Al-Badri, s’est dit prêt, jeudi 10 septembre, à coopérer avec les Européens pour détruire les bateaux de ces trafiquants qui s’enrichissent sur le dos de migrants. Avec toutefois une condition : que les Européens ne renvoient pas en Libye les personnes interceptées en mer...

Rd Congo : L'Onu arrêtera de nourrir près de 7 000 ex-rebelles en septembre

2015-08-31, Numéro 379

La Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (Monusco) a annoncé qu'elle cesserait en septembre de nourrir près de 7 000 ex-rebelles congolais et étrangers, expliquant qu'elle manquait de fonds et que Kinshasa devait prendre le relais. Une source à la Monusco a précisé que le chiffre de 6.800 évoqué comptaient "sûrement" les femmes et les enfants cantonnés avec les ex-rebelles, mais elle n'a pas pu préciser quel pourcentage ils représentaient. La Monusco gère un programme de désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation des rebelles étrangers. La gestion des camps d'ex-combattants, congolais ou non, revient à la Rdc, et la Monusco apporte une aide alimentaire et logistique. La Monusco reste une des plus grandes missions onusienne au monde avec quelque 20 000 hommes et un budget annuel de 1,4 milliard de dollars.

Togo : Rapatriement de 199 Togolais du Nigeria

2015-08-31, Numéro 379

Depuis quelques jours, la question d’une menace de rapatriement qui planerait sur 199 Togolais réfugiés au Nigeria, se pose avec acuité dans la presse togolaise. A en croire le chef de la diplomatie togolaise, cette affaire d’expulsion des Togolais du Nigéria n’est pas la première. Cependant, le gouvernement fait des pieds et des mains pour leur venir en aide. Le gouvernement a mis en place les moyens de transports pour les ramener à Lomé et une fois arrivée, ils seront été pris en charge par le ministère de l’Action sociale. Selon les informations, ces Togolais auraient quitté le Bénin où ils étaient depuis 2005 pour des raisons liées à l’élection présidentielle de cette année.

Djibouti : Plus de 200 réfugiées yéménites arrivés par voie maritime

2015-08-03, Numéro 377

Un bateau commercial yéménite avec à son bord 216 personnes fuyant la guerre au Yémen est arrivé mercredi 29 juillet à Djibouti. Ces réfugiés, tous de nationalité yéménite et pour la plupart des femmes et des enfants, semblent en bonne santé. Les autorités djiboutiennes ont annoncé que le pays connaît depuis le 10 juillet 2015 une reprise de l'afflux des réfugiés yéménites. Par ailleurs, selon des informations relayées par les médias locaux, le gouvernement se préparerait même à un afflux massif de réfugiés en provenance du Yémen, alors que des informations prévoient l'intensification prochaine des hostilités dans les régions limitrophes du détroit de Bab-El Mandeb qui sépare les deux pays. Djibouti, qui partage une frontière maritime avec le Yémen, accueille sur son sol plusieurs milliers des réfugiés yéménites.

Global : La colère des réfugiés en France

2015-08-03, Numéro 377

Après avoir été expulsés de la rue Pajol (18ème), à Paris, où ils logeaient, au moins 150 migrants, dont des Erythréens, Soudanais, Libyens et en grande majorité des Afghans, ont débarqué, jeudi 30 juillet, dans l’association féminine "Ni pute ni soumise". Après un accord avec l’association qui n’avait pas les moyens de les loger, ils ont accepté, ce vendredi 31 août, de quitter les lieux pour poursuivre leur quête de logement.

Global : Plus de 600 migrants repêchés au large de la Libye

2015-08-03, Numéro 377

Cette fois, le pire a été évité pour ces centaines de migrants en perdition à 80 km de la Libye alors qu’ils cherchaient à rejoindre l’Italie. Un navire irlandais, mobilisé dans le cadre de l’opération européenne de surveillance Triton, et un bateau affrété par Médecins sans frontières ont secouru les passagers de fortune. Dans le navire secouru, 13 cadavres ont été retrouvés. Plusieurs régions italiennes, dont la Lombardie, la Toscane, ou encore la Campanie, ont accepté d’accueillir ces plus de 600 migrants, dont 59 enfants.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/