Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Racisme & xénophobie

RSS Feed

Afrique : Mugabe évoque la xénophobie en Afrique du Sud

2015-05-10, Numéro 367

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a fustigé ses compatriotes qui s'expatrient en Afrique du Sud, à l'occasion d'un sommet régional tenu quelques jours après une vague de violences xénophobes dans ce pays voisin qui a fait au moins sept morts. Bien que ce sommet de la Communauté de développement de l'Afrique australe (Sadc) ait eu pour thème l'industrialisation de la région, les récents événements de Durban et de Johannesburg ont donné au chef de l'Etat zimbabwéen, hôte de la réunion, l'occasion de s'adresser à ses compatriotes. Des centaines de milliers de Zimbabwéens ont émigré vers l'Afrique du Sud voisine ces dernières années, pour échapper à la misère et au chômage dans leur propre pays.

Afrique du Sud : Les conséquences économiques des attaques xénophobes

2015-05-10, Numéro 367

Les récentes violences xénophobes pourraient être lourdes de conséquences. Dans un climat économique déjà morose pour l'Afrique du Sud, l'activité des compagnies sud-africaines basées à l'étranger pourrait être impactée. Les autorités craignent aussi des conséquences sur les exportations, sans compter les inquiétudes des investisseurs étrangers, qui créent de l'emploi dans le pays. Par ailleurs, de nombreux jeunes diplômés africains choisissent de s'installer en Afrique du Sud pour bénéficier de nouvelles opportunités. Ils forment un contingent de médecins et d'ingénieurs essentiel dans un pays qui manque encore de travailleurs qualifiés dans de nombreux domaines. Ils pourraient être plus réticents à l'avenir.

Afrique du Sud : Au secours, l'apartheid revient !

2015-04-26, Numéro 366

Un chef traditionnel qui appelle à la haine, des réfugiés qui se précipitent dans des camps en attendant d'être évacués vers leur pays d'origine, des consulats qui tentent à la hâte de recenser leurs ressortissants... En dépit des apparences, nous ne sommes pas dans un pays en guerre, mais dans l'Afrique du Sud de 2015. Les victimes ? Des migrants africains. Les insoutenables images de corps dévorés par les flammes suscitent l'indignation, mais aussi l'incompréhension du reste du continent. On compte aussi de nombreux blessés et des milliers de déplacés. Dans le pays de Nelson Mandela, où la majorité noire a si longtemps bénéficié de la solidarité africaine dans sa lutte contre l'apartheid, comment les migrants ont-ils pu devenir des cibles ?

Afrique du Sud : Le roi des Zoulous rejette toute responsabilité dans les violences xénophobes

2015-04-26, Numéro 366

Accusé d’être à l’origine d’une vague de violences xénophobes en Afrique du Sud, le roi des Zoulous Goodwill Zwelithini a, à son tour, appelé au calme, et rejeté toute responsabilité dans ces incidents meurtriers. Goodwill Zwelithini est largement accusé d’avoir été à l’origine des violences qui ont visé des étrangers venus d’autres pays d’Afrique. Il a, selon les médias, appelé fin mars les étrangers à «faire leurs bagages et quitter» le pays.

Afrique du Sud : Les violences xénophobes affectent l'économie

2015-04-26, Numéro 366

Depuis plus de deux semaines, l'Afrique du Sud connaît un nouvel épisode de violences xénophobes. Des migrants, dont des commerçants somaliens, font l'objet d'attaques répétées dans les rues de Durban et ses banlieues pauvres. Ils sont accusés de tous les maux par la population comme par certains responsables politiques. Explications.

Afrique du Sud : Aide aux immigrés victimes d'exactions

2015-04-12, Numéro 364

Le gouvernement sud-africain va aider les immigrés africains qui ont dû quitter leur domicile victimes de violences xénophobes, a assuré le ministre de l’Intérieur. Les exactions contre les étrangers sont courantes en Afrique du Sud. Plusieurs centaines de boutiques tenues par des immigrés ont notamment été mises à sac en janvier à Soweto, des troubles qui ont fait une demi-douzaine de morts. Les agresseurs sont souvent des concurrents locaux qui les accusent de casser les prix ou des chômeurs leur reprochant de voler le travail des Sud-Africains.

Afrique du Sud : Plainte contre Edward Zuma pour propos xénophobes

2015-04-12, Numéro 364

Une plainte a été déposée contre le fils du président de la République sud-africaine et le roi zoulou pour propos xénophobes. Edward Zuma a affirmé qu’il faillait déporter les étrangers vivant en Afrique du Sud, car ils sont dangereux. Il se faisait l’écho du roi zoulou Goodwill Zwelithini qui appelait les étrangers à faire leurs bagages et à quitter le pays. Le roi a depuis indiqué que ses propos avaient été mal interprétés. Mais les organisations des Droits de l’homme s’inquiètent et ont déposé une plainte auprès de la Commission sud-africaine des Droits de l’homme.

Afrique du Sud : Colère après la nomination d’une principale noire

2015-03-01, Numéro 358

En Afrique du Sud, une nouvelle affaire teintée de racisme agite une école primaire située à Roodepoort, dans la banlieue de Johannesburg. Une partie des parents d’élèves protestent contre la nomination d’une principale jugée incompétente. Sauf que la principale est noire, et les parents mécontents sont majoritairement métis. La police a dû s’interposer entre les parents d’élèves en guerre ouverte. Au début du mois de février, une école primaire sud-africaine avait déjà fait polémique en séparant les enfants selon leur couleur de peau. Face à la multiplication de ce genre de plaintes, le député provincial chargé de l’éducation a lancé une consultation dans toutes les écoles de la région.

Afrique du Sud : l'introuvable identité commune Noirs-Blancs

2015-02-15, Numéro 356

L'Afrique du Sud a fait un long chemin sur la voie de la réconciliation depuis la libération de Mandela en 1990, mais trouver une lecture de l'histoire commune entre Noirs et Blancs reste un défi non résolu pour la "Nation arc-en-ciel". Le 11 février dernier, le pays a célébré les 25 ans de la sortie de prison de son héros national, qui allait devenir quatre ans plus tard le premier président démocratiquement élu par toute la population. Mais de récents incidents ont démontré que les différentes communautés sont très loin d'avoir façonné une mémoire collective commune sur l'histoire du régime ségrégationniste d'apartheid, qui réduisit les Noirs à l'état de sous-citoyens pendant des décennies.

Afrique du sud : Deux nouveaux morts dans les violences des townships

2015-02-02, Numéro 354

Deux hommes ont été tués à Johannesburg, portant à six le nombre de morts depuis le début d'une vague de pillages de magasins tenus par des étrangers dans les townships et quartiers populaires. Cette éruption de violence a commencé à Soweto, le célèbre township aux portes de Johannesburg, après la mort d'un adolescent tué par un commerçant étranger. Le commerçant affirme s'être défendu contre des jeunes qui dévalisaient son magasin.
 L'incident a déclenché des pillages en série des magasins tenus par des étrangers, rappelant douloureusement la vague de violences xénophobes qui avait fait 62 morts en 2008.

Afrique du Sud : Les attaques xénophobes en augmentation

2015-01-04, Numéro 351

En Afrique du Sud, les autorités mettent en garde contre une augmentation des attaques xénophobes. Deux commerces tenus par des Somaliens ont été attaqués près de Durban, dans l'est du pays. Ces derniers ont été incendiés et leurs propriétaires grave...

Afrique du Sud : Le parti au pouvoir accuse l'opposition de racisme

2014-07-20, Numéro 334

Le Congrès national africain a accusé l'opposition Alliance démocratique (Da) de discrimination raciale contre les Africains noirs vivant dans des quartiers informels. Cette accusation est intervenue après que la Commission sud-africaine de droits de l'homme ait déclaré que la vision de Pots de Porta dans la ville du Cap est une violation des droits de l'homme. Les Pots de Porta sont un type de toilettes chimiques ou salles de bain portables. La grande majorité des toilettes chimiques, soit 84,4%, sont dans des établissements informels avec les populations qui sont " extrêmement noires". La Commission a conclu que l'Alliance démocratique qui dirige la ville du Cap était coupable de discrimination sur la base de race et a violé la Constitution.

Global : Hausse de xénophobie de 47% en France !

2014-06-22, Numéro 331

2013 est l’année noire de l’islamophobie en France. Le Collectif contre l’islamophobie en France (Ccif) a annoncé, jeudi 19 juin, dans un communiqué, avoir enregistré 691 actes islamophobes en 2013, soit 47,33% de plus que l’année précédente. De son côté, l’Observatoire national contre l’islamophobie, sous la tutelle du Conseil français du culte musulman (Cfcm), a fait état d’une augmentation de 11,3% : 62 actions et 164 menaces. Une large différence qui se traduit tout particulièrement par le fait que cet organe ne prend en compte que les plaintes déposées.

Global : Enquête au sein de la police française au sujet d'une "soirée negro"

2014-06-15, Numéro 330

Scandale en vue au sein de la police nationale française ? Une enquête administrative a été ouverte en fin de semaine dernière afin d'examiner le comportement de policiers qui auraient organisé une soirée privée baptisée "négro". La principale activité y aurait été de se moquer des Noirs. Le cliché a fait le tour des réseaux sociaux. Et il n'a sans doute pas fini de faire polémique. Une enquête administrative de la "police des polices" a été ouverte après que le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) a dénoncé le comportement de policiers qui se sont pris en photo grimés dans la vieille tradition raciste des spectacles "blackface", caricatures théâtrales de Noirs.

Algérie : Montée du racisme contre les immigrés subsahariens

2014-05-25, Numéro 327

«Ils ne se lavent pas !», «Ils ont emmené avec eux des maladies », «Ils ne travaillent pas», « Ils ne sont pas propres». Voilà les insultes abjects que certains déversent sur les immigrés subsahariens en Algérie. Le racisme à leur encontre prend de l'ampleur sans aucune retenue. Les migrants qui s'installaient dans la grande ville saharienne de Tamanrasset, proche du Mali et du Niger, ou ne faisaient que traverser l'Algérie pour tenter de rallier l'Europe, sont désormais nombreux à s'établir dans les métropoles du Nord. La crise en Libye, traditionnel pays d'accueil des subsahariens, a encore accentué le phénomène.

Algérie : Il y a 20 ans, l'assassinat des premiers religieux chrétiens

2014-05-11, Numéro 325

Vingt ans après l'assassinat en pleine violence islamiste de deux religieux chrétiens à Alger, un frère et une soeur catholiques font vivre leur mission d'aider les lycéens algérois, signe de la relation apaisée de l'Eglise avec les autorités et le peuple. On évoque plus souvent le drame des moines de Tibéhirine mais Frère Henri Vergès et Soeur Paul-Hélène Saint-Raymond, abattus le 8 mai 1994, furent les premiers des 19 religieux assassinés en Algérie lors de la décennie noire, qui a fait jusqu'à 200.000 morts selon les estimations officielles.

Mauritanie : Marche contre l'esclavage

2014-05-04, Numéro 324

Quelques milliers de mauritaniens ont pris part, mardi 29 avril, à la marche organisée par le comité de suivi du «Manifeste pour les droits politiques, économiques et sociaux des Haratines». Les marcheurs ont arboré des banderoles portant des slogans comme «Nous voulons une enquête quantitative et qualitative sur le phénomène de l’esclavage» «La terre appartient à celui qui la travaille», «non à l’exclusion continue…», «Jusqu’à quand l’impunité des coupable de délit d’esclavage. Un meeting a été marqué par un discours du président du Conseil national du manifeste des Haratines (Ndlr : Maures noirs), Mohamed Said Ould Homody, dans lequel il a souligné que cette manifestation soutenue par toutes les composantes de la société «marque un tournant décisif dans l’histoire de la société mauritanienne». Il a également rappelé que ce 29 avril 2013 a connu la proclamation officielle de la déclaration des droits politiques, économiques et sociaux des Haratines.

Algérie : Quand les noirs frappent à la porte

2014-04-27, Numéro 323

Aucune opération de recensement ne prenant en compte le critère ethnique, on ignore le nombre d'Algériens noirs. Le Mouvement national algérien, censé représenter l'émancipation de l'Afrique face au colon français, ne comptait nul dirigeant noir. Une note d'espoir, cependant. La visibilité des Noirs algériens s'améliore au fil du temps. Absents des hautes sphères du pouvoir, les Noirs seraient-ils cantonnés aux rôles d'amuseurs publics, balle au pied ou micro à la main ? Ce serait oublier les professeurs de médecine, les avocats reconnus ou les titulaires de chaires universitaires qui sont issus du Grand Sud. Ayant bénéficié, au même titre que les autres Algériens, de la démocratisation de l'enseignement supérieur, les habitants des régions sahariennes trustent même, aujourd'hui, les places de majors de promotion.

Libye : Les populations noires, boucs émissaires des milices

2014-04-27, Numéro 323

Bien que représentés dans les plus hautes sphères, les Noirs sont trop souvent assimilés aux mercenaires de Kaddafi, et, à ce titre, persécutés. Pourtant, dans cette Libye plus tournée vers le désert que vers la Méditerranée, la couleur de peau compte bien moins que l'appartenance tribale ou régionale. Mais les rancœurs politiques et claniques, elles, sont tenaces. Et nul n'a oublié l'influence de Béchir Salah Béchir, l'indéfectible directeur de cabinet de feu Mouammar Kaddafi, souvent seul homme noir des délégations de la Jamahiriya. Né au Niger et issu de l'ethnie touboue, ce fidèle de l'ancien régime représente, pour de nombreux Libyens, le côté intriguant des Libyens noirs.

Soudan du Sud : Le retour des vieux démons des Violences ethniques

2014-04-27, Numéro 323

Des civils ont été pris pour cible dans deux attaques sanglantes la semaine dernière au Soudan du Sud. Ils ont de surcroît été ciblés sur des critères ethniques. Ces violences à caractère communautaire rappellent les heures les plus sombres de la seconde guerre civile soudanaise et sont l’un des aspects les plus sombres du conflit qui a éclaté en décembre dernier. Un aspect qui s’est immédiatement manifesté après la rupture entre Riek Machar et Salva Kiir. Des civils nuers (l'ethnie de Machar) ont alors été pris pour cible. A Juba, la capitale, certains ont été tués simplement parce qu'ils ne savaient pas parler dinka (la langue de l'ethnie de Kiir).

Afrique du Sud : Les Blancs occupent 62 % des postes de direction

2014-04-13, Numéro 321

Le rapport de la Commission pour l'équité dans l'emploi (Cee) constate que deux décennies après la fin de l'apartheid, il existe une tendance 'stupéfiante et contradictoire' en terme de promotion de groupes désignés pour occuper des postes de haut niveau.

Il révèle que les Blancs occupent 62 % des postes de direction, contre 19 % pour les Noirs, 8 % pour les Indiens, les métis 5% et les ressortissants étrangers 4%.

En terme de représentation des sexes, 79,4% des postes de direction sont occupés par les hommes, seul 1,5 % de ces postes étant détenu par des personnes handicapées.

Pour la ministre du Travail, 20 ans de démocratie n'ont pas suffit pour se débarrasser totalement de l'héritage de l'apartheid et le rythme de la transformation de la société et du monde du travail reste très lent.



Tunisie : Une marche contre le racisme

2014-03-02, Numéro 315

Du 18 au 21 mars prochain, une marche contre le racisme anti-noirs aura lieu dans les grandes villes de Tunisie. Les organisateurs de la marche dénoncent « la marginalisation et la discrimination » envers les noirs en Tunisie qui existe depuis longtemps et est même devenu normal. En Tunisie, on estime que 15% de la population est noir de peau. Ce qui représente une part non négligeable des Tunisiens. En Tunisie, aucune loi ne condamne les discriminations raciales. Ce qui est donc reproché ici, c’est le laisser-faire face à ces actes racistes quotidiens, car selon les victimes, s’ils étaient condamnés, ils pourraient bien disparaître.

Afrique du Sud : Violences racistes à Pretoria

2014-02-23, Numéro 314

Suite à une vague de violences racistes le jeudi 20 février à Pretoria, des commerçants somaliens et pakistanais ont dû fuir. Les troubles ont éclaté dans la soirée de mardi après l'agression d'une fillette de dix ans par un commerçant étranger qui l'accusait de lui avoir volé un paquet de bonbons.

La petite fille est morte de ses blessures et les habitants du township en colère ont pillé et incendié au moins 65 magasins du quartier.


Maroc : La nouvelle politique migratoire marocaine cache de mauvais traitements á répétition

2014-02-23, Numéro 314

Au Maroc, les migrants continuent d'être victimes de violations des droits de la personne aux mains des forces de l'ordre et d'habitants animés par le ressentiment, malgré les réformes de la politique migratoire dont les organisations locales de défense des droits de l'homme s'étaient félicitées lors de leur annonce il y a cinq mois. Les efforts récents déployés par le Maroc pour instaurer un système d'asile reconnaissant les réfugiés pour la première fois, ainsi que les projets visant la régularisation d'un certain nombre de migrants sans papier et l'arrêt des expulsions sommaires vers l'Algérie, ont été salués comme autant d'initiatives allant dans le bon sens. Mais les récits de migrants victimes de violences coutumières continuent d'affluer.

Global : La communauté africaine d'Inde cible d'attaques racistes

2014-02-02, Numéro 311

Comme pour trouver un exutoire aux conditions de vie difficile, les Indiens font la chasse aux ressortissants africains. D'aucuns les appellent «Congolais». D’autres les surnomment «Habshi», un terme dérivé du mot «Abyssinie», l'ancien nom de l'Ethiopie. Certains vont même jusqu'à les comparer à des singes. A Khirki, un quartier populaire du sud de New Delhi, les Africains sont devenus indésirables. Accusés de perturber la tranquillité du voisinage, les Nigérians, Ghanéens, Ougandais ou Camerounais qui habitent la capitale indienne cristallisent les ressentiments. La polémique prend une dimension nationale après qu’un ministre du gouvernement a comparé les Africains résidant en Inde à «un cancer», et qu’un autre, a annoncé être sur le point de les renvoyer chez eux.

Afrique du Sud : Polémique après les propos jugés racistes du vice-président de l’ANC

2013-11-20, Numéro 304

En Afrique du Sud, la polémique enfle autour de propos tenus par le vice-président de l’Anc. En campagne électorale dans le nord du pays, Cyril Ramaphosa aurait mis en garde contre les « Boer», un terme qui fait référence aux descendants des colons hollandais, mais qui reste un terme très sensible en Afrique du Sud. Depuis, la classe politique mais aussi de nombreux Sud-Africains s’insurgent contre des paroles considérées comme irrévérentes. Les propos ont été tenus par Cyril Ramaphosa, vice-président de l’Anc en campagne le week-end dernier dans le nord du pays. Il répondait à une mère de famille au chômage, qui expliquait qu’elle était déçue par l’Anc et n’irait pas voter aux prochaines élections.

Global : Le racisme est-il devenu politiquement correct en France ?

2013-11-13, Numéro 303

Injures racistes à l’encontre de la Garde des Sceaux, multiplication de propos xénophobes sur Internet, abus de langage dans le monde politique… Les langues se délient, et certains comme Harry Roselmack crient au retour du racisme. Décryptage.

Global : La chasse au faciès continue en Russie

2013-10-29, Numéro 301

Le 10 octobre, un homme est poignardé dans la banlieue de Moscou par un Caucasien. Des émeutes anti-immigrés s'ensuivent. Que fait la police ? Elle rafle les étrangers en situation irrégulière. Cible de leur vindicte : les populations venues d'Asie centrale et du Caucase. Certains (parmi lesquels 30 millions de musulmans) sont des citoyens russes à part entière depuis l'époque lointaine où l'Union soviétique était une mosaïque de peuples et de nationalités. D'autres sont issus des Républiques de l'ex-Urss qui ont proclamé leur indépendance en 1991. D'autres enfin sont des migrants en situation irrégulière : Chinois, Vietnamiens, Africains, etc.

Global : Les clichés racistes d'une marque de cigarettes sud-coréenne

2013-10-29, Numéro 301

On n'arrête pas le progrès. Ni la bêtise. Après les dérives du Front national (FN) en France, dont une élue a comparé la ministre française de la Justice Christiane Taubira à un singe, et celles en Italie avec les attaques contre la député italienne Cécile Kyenge, voilà qu'un fabricant de cigarettes sud-coréen, KT&G, entre dans la danse. Celui-ci commercialise depuis un mois la marque "This Africa". Sur les paquets : deux chimpanzés faisant sécher des feuilles de tabac au-dessus d’un feu.

Global : La ministre française Christiane Taubira comparée à un singe, la justice est saisie

2013-10-23, Numéro 300

La candidate Front national aux municipales qui a comparé la ministre de la Justice, Christiane Taubira, à un singe a été suspendue et convoquée par les instances disciplinaires du parti de Marine Le Pen, le vendredi 17 octobre. Anne-Sophie Leclere a assumé un photomontage publié sur sa page Facebook montrant, côte à côté, un petit singe et Christiane Taubira avec comme légende : «A la limite, je préfère la voir dans un arbre après les branches, que la voir au gouvernement». Une organisation de défense des droits a saisi la justice.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-140 | Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/