Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Santé & VIH/SIDA

RSS Feed

Afrique : Les survivants d’Ebola présentent des pathologies inquiétantes

2015-05-10, Numéro 367

Ils ont survécu au pire, mais ne sont pas indemnes. Depuis plusieurs semaines, des complications sont observées chez des personnes ayant vaincu l’infection par le virus Ebola au cours de l’épidémie, qui affecte encore l’Afrique de l’Ouest. Des douleurs dans les membres inférieurs, des troubles visuels parfois sévères sont apparus chez des patients après qu’ils avaient quitté les centres de traitement une fois débarrassés du virus. L’origine de ces manifestations n’est pas élucidée pour l’instant. Le bilan le plus récent rendu public par l’Organisation mondiale de la santé, jeudi 7 mai, recense 26 626 cas de contamination dans les trois pays les plus affectés – la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone –, depuis le début de l’épidémie, en mars 2014. Sur ce total, 11 007 personnes sont mortes. Au moins 15 000 malades ont survécu.

Côte d’Ivoire : Guerre contre les produits éclaircissants

2015-05-10, Numéro 367

Depuis le 29 avril, la fabrication, la commercialisation et l'utilisation de certains produits éclaircissants sont interdites en Côte d'Ivoire. La décision du Conseil des ministres est une première en Afrique de l'Ouest. Que deviendront les produits déjà en vente ? Dans combien de temps les contrôles vont-ils avoir lieu ? A quoi s’exposeront les contrevenants ? Même si les questions restent encore sans réponse, la Côte d’Ivoire fait office de pionnier dans la sous-région. Aucun pays n’a encore officiellement interdit les produits de dépigmentation. Et pourtant, le fléau est partout présent.

Niger : Recrudescence de la méningite

2015-05-10, Numéro 367

De plus en plus de voix s'élèvent pour réclamer plus de vaccins contre la méningite au Niger. Sur l'ensemble des huit régions du pays, 265 décès sont enregistrés. A elle seule, la capitale Niamey enregistre 135 décès, ce qui crée la panique. Dans certaines grandes pharmacies, les vaccins sont arrachés à prix d'or, plus de 13 000 francs Cfa la dose, un peu plus de 20 euros, ce qui est hors de portée du citoyen lambda. Et malgré la mobilisation de l'Etat et de ses partenaires, la pénurie persiste.

Rd Congo : Environ 100 enfants morts de rougeole depuis janvier à Katanga

2015-05-10, Numéro 367

Environ cent enfants de zéro à cinq ans sont décédés depuis janvier dernier des suites de l’épidémie de rougeole dans le territoire de Pweto (Katanga), a affirmé jeudi 7 mai, le chef de secteur Moero, Shadrak Kazembe. Il a attribué la montée de cette épidémie au mouvement de la population dû aux incursions répétées des Maï-Maï dans cette région, située à plus de 200 km de Lubumbashi, chef-lieu du Katanga. Le territoire de Pweto connait une résurgence de rougeole six mois après que le Rotary club de Lubumbashi avait appelé le gouvernement congolais à pacifier les territoires de Mitwaba, Manono, Pweto et Malemba Nkulu pour permettre à plus de 6 000 enfants des déplacés, en errance dans cette partie du Katanga, de bénéficier de la campagne de vaccination contre la polio.

Afrique : Le mystérieux "syndrome post-Ebola"

2015-04-26, Numéro 366

Alors que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est sur le déclin, l'Organisation mondiale de la santé et les autorités sanitaires des pays touchés se penchent désormais sur les effets à long terme, très mal connus, du virus sur les survivants. Cécité partielle ou totale, troubles de l'audition, douleurs articulaires, céphalées : une proportion non négligeable des survivants, selon les sources, se plaint d'effets secondaires parfois très handicapants. A présent, l'Oms et les autorités sanitaires locales tentent de mieux connaître l'impact du virus et de son traitement sur les milliers de survivants.

Congo : Une épidémie de rage canine déclarée

2015-04-26, Numéro 366

Les responsables des services vétérinaires du Congo ont lancé mercredi 22 avril l'alarme sur la multiplication des cas de morsures de personnes par des chiens enragés. Ces cas sont enregistrés à Dolisie, une ville située à plus de 300 kilomètres au sud de la capitale, Brazzaville. "De janvier à avril 2015, nous avons déjà enregistré 64 cas de morsures de personnes par des chiens enragés à Dolisie. Parmi ces cas, un enfant a trouvé la mort", a expliqué un inspecteur vétérinaire en service dans cette région.

Madagascar : Relance du programme de surveillance de la peste

2015-04-26, Numéro 366

Le programme de surveillance de la peste a été relancé à Antananarivo, sous l’égide de l’Institut Pasteur. Arrêté en 2006 faute de financements, ce programme reprend cette année jusqu'au mois de septembre. Selon les derniers chiffres, au moins 71 personnes sont mortes de la peste, sur plus de 260 cas recensés à Madagascar lors de cette saison des pluies. Cette saison n’est pas plus grave que la précédente. Mais ces trois dernières années, le nombre de cas a continuellement augmenté, faisant de Madagascar le pays le plus touché par cette maladie dans le monde.

Niger : 129 morts de méningite depuis le début de l'année

2015-04-26, Numéro 366

Le ministère nigérien de la Santé a fait état, le vendredi 24 avril, de 129 morts de méningite depuis le mois de janvier et constate que l’épidémie s’accélère. «La situation au 22 avril 2015, est à un total de 1 150 cas et 129 décès malheureusement», a affirmé le ministre. Un précédant bilan officiel faisait état de 85 décès sur 90.

Afrique du Sud : Test d’un antibiotique contre la tuberculose multirésistante

2015-04-12, Numéro 364

L’Afrique du Sud, sévèrement critiquée dans les années 2000 pour avoir tardé à réagir à l’épidémie de sida, est pionnière dans la diffusion pilote d’un nouvel antibiotique contre la tuberculose multirésistante. Depuis 2013, quelque 217 Sud-Africains sur 500 patients-test dans le monde ont été mis sous traitement à la bédaquiline par le laboratoire américain Janssen et près de 3.000 devraient suivre cette année. Alors que rien n’avait été inventé depuis 40 ans contre la tuberculose, ce médicament a reçu l’autorisation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’Afrique du Sud, à l’instar de la Russie, a cependant l’intention de passer sans attendre à la vitesse supérieure.

Congo : Epidémie de rougeole

2015-04-12, Numéro 364

Une épidémie de rougeole, qui sévit au Congo depuis la fin de l’année dernière, a fait déjà 24 morts sur 652 cas enregistrés dans six départements du pays, d’après le ministère congolais de la Santé et de la Population. ‘’Les enfants âgés de cinq ans sont évidemment les plus touchés et la plupart sont ceux qui n’ont pas été vaccinés lors des campagnes précédentes. Si l’on n'y prend garde, les zones les plus reculées et difficiles d’accès pourraient être touchées’ a-t-il alerté. Selon lui, cette épidémie gagne du terrain et s’étend rapidement sur d’autres départements du Congo, d’où la nécessité d’apporter une riposte.

Gabon : 14 milliards de FCFA pour doter tout le pays en médicaments

2015-04-12, Numéro 364

Il faut chaque année débloquer un budget de 14 milliards de FCFA pour doter tout le Gabon en médicaments, a déclaré le ministre délégué à la Santé, Youssouf Sidibe Nzenguet Kassa. Malheureusement l’Etat ne débloque par an que « 2 à 2,5 milliards de FCFA » pour l’achat des médicaments », a-t-il regretté. Conséquences, les hôpitaux et centres de santé du Gabon sont depuis des années de simples boîtes de distribution d’ordonnances. La pénurie de médicaments dans les hôpitaux est cependant atténuée par la création de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale. Cet assureur public impose également une liste très restrictive de médicaments pris en charge.

Afrique : Des Sierra Leonais fuient le confinement vers la Guinée voisine

2015-03-29, Numéro 362

Les Sierra-Léonais ont vécu vendredi 27 mars le premier jour de leurs trois jours de confinement, mesure radicale imposée pour la deuxième fois en six mois pour couper les chaînes de transmission d'Ebola, qui a conduit à des débordements dans une localité frontalière en Guinée. A l'exception des personnels de santé et des autorisations spéciales, les quelque six millions d'habitants du pays sont contraints de rester chez eux. Cependant, quelques centaines de Sierra-Léonais voulant échapper au confinement ont traversé la frontière avec la Guinée, pour Forécariah (ouest) et ses environs, où ils ont été accueillis avec hostilité par les habitants.

Afrique du Sud : Stérilisation forcée de femmes contaminées au VIH-Sida

2015-03-29, Numéro 362

La stérilisation forcée de femmes atteintes du Vih/sida est un sujet tabou en Afrique du Sud. Plusieurs organisations de défense des droits des femmes ont déposé une plainte cette semaine auprès de la Commission pour l'égalité des sexes, demandant l'ouverture d'une enquête. Du côté du gouvernement, on affirme qu'il n'existe aucune politique dans ce sens. Les organisations de défense des Droits des femmes disent avoir répertorié une cinquantaine de cas. Il s'agit de femmes, jeunes, pauvres, atteintes du Vih/sida et qui auraient été stérilisées dans des hôpitaux publics au moment de leur accouchement par césarienne.

Guinée : Recrudescence du virus Ebola

2015-02-15, Numéro 356

Le nombre de malades touchés par le virus Ebola est en hausse en Afrique de l’Ouest pour la seconde semaine consécutive, particulièrement en Guinée, précise, le mercredi 11 février, l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). Durant ces deux dernières semaines, 268 cas ont été identifiés en Afrique de l’Ouest. Les nouveaux cas recensés en Guinée proviennent principalement de la capitale Conakry où plusieurs incidents au niveau sécuritaire ont été recensés dans près d’un tiers des préfectures touchées par le virus. En effet, des inhumations ont eu lieu sans que les dispositions sanitaires afin d’éviter la propagation du virus soient mises en place. Cette hausse du nombre de cas intervient alors les Etats-Unis ont annoncé le retrait de leurs soldats engagés en Afrique de l’Ouest dans la lutte contre Ebola.

Kenya : Sept morts et 80 hospitalisés dans une épidémie présumée de choléra

2015-02-15, Numéro 356

Une épidémie présumée de choléra dans l'ouest du Kenya a fait au moins sept morts et a laissé 80 autres dans un état critique. Le Directeur de la santé pour le comté de Migori a affirmé que trois victimes sont mortes dans un hôpital de sous-district et quatre autres sont mortes chez eux en attendant d'être transporté à l'hôpital. Il appelé les responsables sanitaires dans le comté d'être en état d'alerte parce que certains décès sont survenus le long de la frontière. Il a également exhorté les écoles et les autres institutions à éviter des catastrophes possibles liées au choléra.

Madagascar : La peste fait des ravages

2015-02-15, Numéro 356

Les Malgaches luttent, depuis plusieurs mois, contre la peste. La bactérie s’est propagée à une vitesse folle durant les six derniers mois dans le pays. Selon l’Oms, plus de 260 cas ont été recensés, 71 malades ont trouvé la mort. Par ailleurs, avec l’arrivée de la saison des pluies, l’Oms craint que la peste ne fasse plus de victimes dans le pays.

Mozambique : Des rats géants pour dépister la tuberculose

2015-02-02, Numéro 354

Déjà connus pour leur capacité à désamorcer les mines, des rats géants sont désormais dressés pour détecter la tuberculose. Cette technique est utilisée au Mozambique depuis 2013, après avoir été introduite en Tanzanie par une Ong belge. Une méthode moins chère et surtout plus efficace que les tests de dépistage traditionnels. Les premières expériences avec des rats géants – des cricétomes des savanes – ont été menées en Tanzanie en 2002, avant d’être réalisées à plus grande échelle cinq ans plus tard. En janvier 2013, la technique est exportée à Maputo, la capitale du Mozambique. Grâce à leur excellent odorat, les rats dressés détectent la tuberculose dans des échantillons de crachats humains.

Sénégal : Réouverture des frontières terrestres avec la Guinée

2015-02-02, Numéro 354

Le Sénégal a rouvert la semaine dernière ses frontières terrestres avec la Guinée fermées depuis plus de cinq mois à cause d’Ebola, en raison des «efforts importants» de ce pays dans la lutte contre l’épidémie qui a nettement reflué dans les pays touchés. Les «personnes et les biens peuvent librement circuler par voie terrestre entre les deux pays», indique le ministère sénégalais de l’Intérieur dans un communiqué. Le Sénégal avait déjà rouvert en novembre ses espaces aérien et maritime aux avions et bateaux en provenance de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, les trois pays les plus touchés par le virus. A Conakry, capitale de la Guinée, l’annonce de cette réouverture a été saluée par une explosion de joie, avec notamment des applaudissements, des cris et des klaxons de voiture

Afrique : Plus de 180 millions de dollars d’aide aux pays touchés par l’Ebola

2015-01-18, Numéro 352

Les quatre pays africains (Guinée, Liberia, Sierra Leone et Mali), touchés par le virus de l’Ebola, ont reçu de la Banque islamique de développement une enveloppe financière, de 35 millions de dollar. La signature de la convention, s’est déroulée lundi 12 janvier 2015. Ce financement, devrait permettre aux pays touchés de davantage faire face au virus de la fièvre hémorragique Ebola. En plus de cette aide financière de la Bid, les pays touchés par le virus Ebola devront bénéficier d’une autre aide du Fonds monétaire international. L’institution a annoncé qu’elle s’apprête à verser une aide supplémentaire de 150 millions de dollars au Liberia, à la Sierra Leone et à la Guinée, les trois pays les plus touchés par l’épidémie d’Ebola.

Afrique : La bataille contre Ebola loin d'être terminée, selon l'Onu

2015-01-04, Numéro 351

L’Afrique de l’Ouest est loin d’être débarrassée d’Ebola, a déclaré vendredi 2 janvier le chef sortant de la Mission des Nations unies pour la lutte contre Ebola, Anthony Banbury. Il invite donc la communauté internationale à poursuivre ses efforts contre l’épidémie. «Ce qui m’inquiète surtout, c’est quand nous allons atteindre des chiffres plus bas — ce qui devrait arriver assez tôt en 2015, j’en suis convaincu… Mais deux cas par-ci et trois cas par-là, cela reste une menace préoccupante pour n’importe quelle communauté ou n’importe quel pays», a-t-il souligné, appelant la communauté internationale à ne pas se détourner de l’Ebola jusqu’à ce que l’épidémie soit entièrement éradiquée. Les recherches pour trouver un nouveau remède contre l’épidémie se poursuivent. Le sang de Fabrizio Pulvirenti, médecin italien qui avait contracté le virus Ebola et a été déclaré guéri vendredi, sera utilisé pour fabriquer du plasma et soigner d’autres malades en Afrique de l’Ouest.

Afrique : l’OMS autorise un vaccin pour les bébés

2015-01-12, Numéro 351

Pour lutter contre le fléau de la méningite A en Afrique subsaharienne, l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) vient d’autoriser l’utilisation du vaccin MenAfriVac chez les nourrissons de moins d’un an. Le vaccin MenAfriVac, déjà utilisé chez les enfants et adultes de 1 à 29 ans, s’est révélé très efficace lors des précédentes campagnes de vaccination. Son coût, inférieur à 50 centimes de dollar la dose, est suffisamment bas pour permettre son introduction à la grande échelle dans les pays concernés, explique l’Oms.

Afrique : Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

2014-11-30, Numéro 349

En Afrique, selon une étude américaine réalisée au Cameroun, publiée le 18 novembre 2014 dans la revue scientifique Nature Communications, le virus Nipah a déjà infecté de nombreuses personnes. Selon cette étude des henipavirus, tels que le virus Nipah ou le virus Hendra, ont été transmis par des chauves-souris à l'homme en Afrique, alors même qu'ils n'avaient été observés pour l'instant qu'en Australie et en Asie. Après avoir analysé les échantillons sanguins de 44 chauves-souris frugivores et de 487 personnes dans le sud du Cameroun, les chercheurs américains concluent que près de la moitié des chiroptères et environ 1 % des personnes étudiées présentaient des anticorps contre les henipavirus, notamment le virus Nipah. L'étude est donc formelle : les résultats indiquent soit une infection actuelle soit une infection passée... Les henipavirus, type Nipah, partagent avec les filovirus, type Ebola, le même réservoir naturel : les chauves-souris Pteropus.

Afrique : Un dollar pour trois mois de contraception

2014-11-30, Numéro 349

Simple, pas chère et efficace, c’est ainsi qu’est présentée la nouvelle contraception bientôt disponible dans plusieurs dizaines de pays défavorisés. Vendue à un dollar, elle se présente sous la forme d’une injection à usage unique et son action contraceptive se prolonge sur une période de 13 semaines. Cette nouvelle forme de contraceptif devrait convenir aux femmes qui ne veulent ou ne peuvent pas prendre une pilule chaque jour. Le contraceptif appelé Sayana Press a été mis au point par les laboratoires Pfizer avec l’appui de la Fondation Gates et le Children’s Investment Fund Foundation. Les premiers essais menés au Burkina Faso depuis juillet avec 75 000 doses ont confirmé l’intérêt du nouveau dispositif.

Global : Un premier vaccin prometteur contre Ebola

2014-11-30, Numéro 349

Le premier vaccin expérimental contre le virus Ebola à faire l'objet d'un essai clinique aux Etats-Unis a été bien toléré et a déclenché une bonne réponse immunitaire, montrent les premiers résultats prometteurs publiés mercredi 26 novembre. Le directeur de l'Institut des allergies et des maladies infectieuses explique envisager de mener des essais cliniques dits de phase 2 et 3 en Afrique de l'Ouest en 2015, précisant avoir à ce sujet des discussions avancées avec les responsables du Liberia et d'autres pays.

Guinée : Des malades d'Ebola fuient leur région

2014-11-30, Numéro 349

Des personnes atteintes du virus Ebola auraient fui la préfecture de Coyah, située à une cinquantaine de kilomètres de Conakry, capitale guinéenne, afin d'échapper aux équipes soignantes. Un homme a quitté la localité de Kendoumaya et on ne sait pas où il se trouve actuellement, alors qu'une femme est partie de Somaya, en compagnie de cinq membres de sa famille. Le suivi des contacts demeure une préoccupation pour l'autorité de coordination nationale de riposte contre l'épidémie de fièvre Ebola, dans cette préfecture, avec la mobilité des populations. A cela s'ajoute la réticence de certaines familles aux équipes anti-Ebola.

Guinée : Le président guinéen justifie le recours à la force contre Ebola

2014-11-30, Numéro 349

Le président guinéen Alpha Condé a justifié mercredi 26 novembre le recours à la force contre des populations récalcitrantes pour enrayer l'épidémie d'Ebola, qualifiée de "grand malheur" pour son pays. "Il y a encore des gens qui croient que Ebola ce sont des histoires. Il faut que la presse se mêle de la sensibilisation parce que nous avons des difficultés sur le terrain. Nous sommes obligés de faire recours aux imams pour la sensibilisation", a déclaré M. Condé.

Haïti : Le choléra continue de tuer !

2014-11-30, Numéro 349

Le choléra se propage toujours en Haïti. L’épidémie continue de faire des victimes, avec 132 personnes qui sont mortes et près de 15 000 qui ont été touchées par la maladie, en 2014, a révélé un rapport de l’agence onusienne chargée de l’urgence humanitaire (Ocha). Depuis l’apparition de l’épidémie en Haïti, en octobre 2010, «un nombre inacceptable de personnes ont été touchées avec près de 712 330 cas suspects, et une estimation de 8 655 décès», selon le rapport de l’Ocha.

Madagascar : L'OMS alerte sur la peste

2014-11-30, Numéro 349

Depuis le mois de septembre, la peste a fait 40 morts sur 119 cas recensés à Madagascar. Avec un mort à Antananarivo, la capitale, l’Oms estime qu’il y a aujourd’hui un risque que la maladie se répande à cause de la densité de la population en ville et des défaillances du système de santé. Un comité d’action spécial vient d’être mis en place. Même si la peste est endémique à Madagascar avec des pics épidémiques chaque année entre septembre et mars, ce début de saison commence fort. Quarante morts, c’est un peu plus que l’année dernière à la même date et déjà les services de santé jugeaient la situation inquiétante en 2013.

Sierra Leone : Un seul repas par jour dans les zones affectées par Ebola

2014-11-30, Numéro 349

La faim touche les pays frappés par Ebola. 70 % des habitants des zones touchées en Sierra Leone sont réduits à un repas par jour, selon une étude publiée jeudi 27 novembre par la Fao. L’organisation onusienne avait en septembre fait part de ses "graves inquiétudes sur la sécurité alimentaire" en Guinée, au Liberia et en Sierre Leone, en raison des restrictions aux déplacements, aux achats dictés par la panique, aux pénuries alimentaires et à la hausse des prix

Afrique : Où sont passés les milliardaires africains dans la lutte contre Ebola ?

2014-11-17, Numéro 347

Mais où sont passés les milliardaires africains ? Alors que Bill Gates, cofondateur de Microsoft, et Mark Zuckerberg, Pdg de Facebook, annoncent donner respectivement 50 et 25 millions de dollars (soit près de 40 millions et de 20 millions d'euros) à la lutte contre Ebola, leurs homologues du continent se murent dans un silence assourdissant. Pas de nouvelles du Nigérian Aliko Dangote, l'Africain le plus riche (29e mondial), avec une fortune estimée à 22,8 milliards de dollars. Ni d'Isabel dos Santos, 7e fortune d'Afrique (et femme la plus riche du continent), 472e mondiale, avec 3,4 milliards de dollars d'avoirs. Ni de l'Égyptien Nassef Sawiris, 4e sur le continent et 243e au niveau mondial. Certes, des organisations non gouvernementales (tels Médecins sans frontières) ont laissé entendre qu'elles avaient davantage besoin de personnels sanitaires que d'argent. Il n'empêche, on aurait quand même aimé savoir les milliardaires africains en première ligne dans ce combat.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/