Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Santé & VIH/SIDA

RSS Feed

Cameroun : Epidémie de rougeole au Nord-ouest

2015-07-22, Numéro 376

Une épidémie de rougeole sévit depuis quelques jours dans la région du Nord-ouest du Cameroun où 109 cas ont été détectés, selon des sources hospitalières. Pour le moment, l’on n’a pas encore enregistré des morts, même si la situation est jugée « préoccupante » par le gouverneur de la région du Nord-Ouest. Ce dernier qui a entrepris une descente sur le terrain en visitant notamment des malades hospitalisés dans différentes institutions sanitaires de la région, a invité des populations à la «vigilance» en leur demandant de se rendre directement à l’hôpital dès qu’un cas suspect est noté.

Guinée : Un malade d’Ebola s’évade, 11 contacts identifiés

2015-07-22, Numéro 376

Malgré les efforts des autorités sanitaires du pays, l’épidémie à virus Ebola continue de se propager en Basse Guinée au grand dam du gouvernement qui pensait en finir avec cette maladie avant les grandes pluies. Après les préfectures de Coyah, Foréacariah et Dubreka, la préfecture de Kindia, située à 135 Km de Conakry vient d’être inscrite sur la liste de nouveaux foyers où le virus sévit avec des cas de personnes contaminées. Un patient déjà déclaré positif à Ratoma (Conakry) a contaminé plusieurs personnes en se rendant chez un guérisseur traditionnel à Kindia. De sources sanitaires, onze nouveaux contacts ont été identifiés dans l’entourage du guérisseur traditionnel qui a reçu le patient atteint du virus d’Ebola.

Liberia : Un deuxième patient mort d'Ebola depuis le retour de l'épidémie

2015-07-22, Numéro 376

Deux semaines après la réapparition de la fièvre hémorragique au Liberia, une malade d’Ebola est morte mardi 14 juillet dernier à Monrovia. Depuis le 30 juin, date du retour du virus après sept semaines d’absence, il s’agit du sixième cas confirmé et du deuxième décès. La victime, une femme résidant près de Monrovia, est la sœur de l’un des malades répertoriés. Ce décès accroît l’inquiétude au Liberia, où les habitants craignent désormais une propagation de l’épidémie au sein de la capitale. Dans les trois pays principalement frappés par l’épidémie – le Sierra Leone la Guinée, et le Liberia -, Ebola n’est pas enrayé.

Centrafrique : 23 enfants décèdent à la suite d’une épidémie de rougeole

2015-07-06, Numéro 374

L’épidémie de coqueluche et de rougeole, qui sévit depuis avril dernier à l’extrême nord de la République centrafricaine, a atteint 38 enfants dont 23 sont décédés, a annoncé un responsable du centre de santé local. Les responsables sanitaires de la région sont confrontés à d’énormes difficultés pour accéder aux sites où sévit l’épidémie à cause de l’état impraticable du réseau routier qui empêche toute lutte efficace contre des maladies qui ont pourtant disparu dans d’autres régions du pays gràce à la vaccination. La rougeole et la coqueluche ne font des victimes, pour le moment en Centrafrique, que dans les régions encore sous occupation des groupes armés où il n’existe aucun service administratif.

Rd Congo : 12 000 cas de rougeole enregistrés en 5 mois

2015-07-06, Numéro 374

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) a tiré la sonnette d’alarme jeudi 2 juillet sur l’épidémie de rougeole, qui s’étend dans l’Est du pays. Pendant les cinq premiers mois de 2015, le Katanga a à lui seul enregistré plus de deux mille cas. L’épidémie de rougeole a déjà causé la mort de 186 enfants, dont beaucoup ne sont pas vaccinés, dans cette province depuis le début de l’année, a indiqué Ocha. Cependant jusqu’à ce jour, selon le chargé de l’information publique et du plaidoyer à Ocha, il n’y a pas encore assez de moyens mobilisés pour stopper l’extension de cette épidémie. Un appel a été lancé aux bailleurs des fonds.

Sierra Leone : Six mois de prison pour les contrevenants aux règles anti-Ebola

2015-07-06, Numéro 374

Les contrevenants aux règles anti-Ebola seront désormais punis de six mois de prison dans une des trois zones encore touchées par la maladie en Sierra Leone, afin d'arrêter sa progression due, selon les autorités, à la persistance des rites funéraires. Les cadavres de malades d'Ebola sont particulièrement contagieux. Les autorités ont déjà sanctionné des responsables locaux, dont 10 chefs de villages, "par une amende de 500 000 leones (plus de 104 euros) chacun, mais les gens n'ont pas encore retenu la leçon.

Soudan du Sud : Le nombre de morts du choléra augmente, des milliers de personnes exposées

2015-07-06, Numéro 374

Les responsables sanitaires pensent que l'épidémie de cholera qui frappe le Soudan du Sud est partie début juin de bases de l'Onu surpeuplées dans la capitale Juba. A travers le pays, ces bases servent de refuge à quelque 140 000 Sud-Soudanais fuyant les combats. L'épidémie s'est depuis étendue à d'autres parties de la capitale. L'an dernier, au moins 167 personnes étaient mortes d'une précédente épidémie de choléra dans le pays. Sur deux millions de personnes, environ 1,5 million sont déplacées à l'intérieur du pays.
Les deux tiers des 12 millions d'habitants du pays ont besoin d'aide humanitaire et 4,5 millions de personnes n'ont pas suffisamment à manger, selon les acteurs humanitaires.

Afrique : La recrudescence des cas d’Ebola inquiète l’OMS

2015-06-22, Numéro 372

Depuis la mi-mai, le nombre de personnes contaminées par le virus Ebola repart à la hausse au Sierra Leone et en Guinée. L'Oms s'en inquiète. Après un net coup d'arrêt, le nombre de cas confirmés d'Ebola repart à la hausse. Depuis le 17 mai, «l'intensité et l'aire géographique de la transmission d'Ebola a augmenté», s'inquiète l'Oms. Dans son dernier compte-rendu, l'organisme a déclaré avoir recensé 31 nouveaux cas pour la première semaine de juin en Guinée et au Sierra Leone, donnant un net coup d'arrêt aux dernières baisses constatées.

Algérie : Les médecins privés en ligne de mire

2015-06-22, Numéro 372

Quelque 150 inspecteurs sont mobilisés par le ministère de la Santé pour passer au peigne fin le fonctionnement des cliniques et établissements privés relevant du même secteur. Un communiqué de presse du département de la Santé a indiqué que cette mesure de contrôle approfondi des médecins privés a été ordonnée par le ministre lui-même au vu, précise-t-on, de plusieurs dépassements constatés. Plusieurs sources concordantes ont déjà rapporté le recours des médecins privés à une tarification exagérée imposée à leur clientèle et aussi à cette habitude qu’ont les médecins privés de se faire remplacer et de confier de surcroît leur cabinet à des débutants sans se soucier des conséquences pouvant émaner du traitement réservé à leurs patients.

Centrafrique : 24 000 enfants sévèrement frappés de malnutrition

2015-06-22, Numéro 372

Selon le dernier rapport du Programme alimentaire mondial (Pam), qui dénombre au total 50 000 enfants malnutris en Centrafrique, pris en charge par des Organisations non gouvernementales, la malnutrition frappe sévèrement 24.000 enfants centrafricains. Les responsables du ministère centrafricain de la Santé et de la population a décidé de renforcer les capacités des agents de santé dans la prise en charge intégrée de la malnutrition. Les centres de santé manquant cruellement de personnel qualifié dans la prise en charge des enfants malnutris, le ministère de la santé espère que les agents formés, dans le cadre de l’opération en cours, pourront à leur tour transmettre, dans leurs structures sanitaires respectives, les techniques de prise en charge des enfants malnutris.

Mauritanie : Tous les médicaments désormais importés de France

2015-06-22, Numéro 372

Le gouvernement mauritanien a décidé récemment que tous les médicaments autorisés sur le marché national seraient exclusivement importés de France. Une option qui aura des conséquences notamment pour les exportateurs marocains, qui écoulaient 17,8% de leurs produits sur le marché mauritanien. Quelques quantités de produits pharmaceutiques venaient également de Tunisie et du Sénégal. Une des principales motivations des autorités mauritaniennes «est de fermer la voie aux médicaments contrefaits». Une mesure exceptionnelle devrait avoir pour effet une hausse du prix des produits pharmaceutiques au détriment du consommateur.

Niger : Le noma, épouvantable maladie de la misère et de la malnutrition

2015-06-22, Numéro 372

Son nez a disparu, tout comme sa lèvre et une partie de sa gencive supérieure, pour laisser place à une atroce béance : Mourdja, 13 ans, est défigurée par le noma, «maladie de la misère» causée par la malnutrition, très présente au Niger. «Le problème est que c’est une maladie très rapide. La nécrose se crée en 72 heures. Si le patient arrive chez nous avec une plaque noirâtre (sur le visage), c’est déjà trop tard», observe une infirmière de l’Ong suisse Sentinelles, qui lutte contre la maladie.

Soudan du Sud : la maladie du ver de Guinée en passe d'être éradiquée

2015-06-22, Numéro 372

Le Soudan du Sud est en passe d'éradiquer la dracunculose, plus communément appelée maladie du ver de Guinée, après neuf mois sans cas déclaré, a annoncé vendredi 19 juin, le gouvernement. Selon le ministère sud-soudanais de la Santé, le pays n'a pas recensé de cas depuis octobre 2014, alors qu'en 2006, il en comptait plus de 20 500. La dracunculose est une maladie parasitaire invalidante provoquée par un long ver filiforme. Rarement mortelle, elle est exclusivement transmise par l'ingestion d'eau contaminée par des puces d'eau parasitées.

Afrique : Une plante chinoise donne de l’espoir contre la malaria

2015-06-08, Numéro 370

L’espoir est permis pour de nombreux pays africains dans la lutte contre la malaria qui tue par milliers les populations sur le continent. En effet, depuis octobre, l’hôpital de Tulu Boto en Ethiopie, pays affecté par le paludisme, un médicament réalisé sur la base d’une plante chinoise est utilisé dans sa phase test pour le traitement des malades à la place de la traditionnelle quinine. Les résultats se sont révélés probants. Récit…

Botswana : Des appareils auditifs solaires

2015-06-08, Numéro 370

La société botswanaise Deaftronics a développé des appareils auditifs solaires. Appelé Solar Ear, cet appareil est doté d’une batterie à chargeur solaire qui permet de prolonger la durée d’utilisation de ce type d’appareil dans les pays en voie de développement. Deagtronics forme actuellement une équipe de malentendants dans trois pays du continent pour l’assemblage et la distribution du Solar Ear.

Afrique du Sud : Test d’un antibiotique contre la tuberculose multirésistante

2015-04-12, Numéro 364

L’Afrique du Sud, sévèrement critiquée dans les années 2000 pour avoir tardé à réagir à l’épidémie de sida, est pionnière dans la diffusion pilote d’un nouvel antibiotique contre la tuberculose multirésistante. Depuis 2013, quelque 217 Sud-Africains sur 500 patients-test dans le monde ont été mis sous traitement à la bédaquiline par le laboratoire américain Janssen et près de 3.000 devraient suivre cette année. Alors que rien n’avait été inventé depuis 40 ans contre la tuberculose, ce médicament a reçu l’autorisation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’Afrique du Sud, à l’instar de la Russie, a cependant l’intention de passer sans attendre à la vitesse supérieure.

Congo : Epidémie de rougeole

2015-04-12, Numéro 364

Une épidémie de rougeole, qui sévit au Congo depuis la fin de l’année dernière, a fait déjà 24 morts sur 652 cas enregistrés dans six départements du pays, d’après le ministère congolais de la Santé et de la Population. ‘’Les enfants âgés de cinq ans sont évidemment les plus touchés et la plupart sont ceux qui n’ont pas été vaccinés lors des campagnes précédentes. Si l’on n'y prend garde, les zones les plus reculées et difficiles d’accès pourraient être touchées’ a-t-il alerté. Selon lui, cette épidémie gagne du terrain et s’étend rapidement sur d’autres départements du Congo, d’où la nécessité d’apporter une riposte.

Gabon : 14 milliards de FCFA pour doter tout le pays en médicaments

2015-04-12, Numéro 364

Il faut chaque année débloquer un budget de 14 milliards de FCFA pour doter tout le Gabon en médicaments, a déclaré le ministre délégué à la Santé, Youssouf Sidibe Nzenguet Kassa. Malheureusement l’Etat ne débloque par an que « 2 à 2,5 milliards de FCFA » pour l’achat des médicaments », a-t-il regretté. Conséquences, les hôpitaux et centres de santé du Gabon sont depuis des années de simples boîtes de distribution d’ordonnances. La pénurie de médicaments dans les hôpitaux est cependant atténuée par la création de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale. Cet assureur public impose également une liste très restrictive de médicaments pris en charge.

Afrique : Des Sierra Leonais fuient le confinement vers la Guinée voisine

2015-03-29, Numéro 362

Les Sierra-Léonais ont vécu vendredi 27 mars le premier jour de leurs trois jours de confinement, mesure radicale imposée pour la deuxième fois en six mois pour couper les chaînes de transmission d'Ebola, qui a conduit à des débordements dans une localité frontalière en Guinée. A l'exception des personnels de santé et des autorisations spéciales, les quelque six millions d'habitants du pays sont contraints de rester chez eux. Cependant, quelques centaines de Sierra-Léonais voulant échapper au confinement ont traversé la frontière avec la Guinée, pour Forécariah (ouest) et ses environs, où ils ont été accueillis avec hostilité par les habitants.

Afrique du Sud : Stérilisation forcée de femmes contaminées au VIH-Sida

2015-03-29, Numéro 362

La stérilisation forcée de femmes atteintes du Vih/sida est un sujet tabou en Afrique du Sud. Plusieurs organisations de défense des droits des femmes ont déposé une plainte cette semaine auprès de la Commission pour l'égalité des sexes, demandant l'ouverture d'une enquête. Du côté du gouvernement, on affirme qu'il n'existe aucune politique dans ce sens. Les organisations de défense des Droits des femmes disent avoir répertorié une cinquantaine de cas. Il s'agit de femmes, jeunes, pauvres, atteintes du Vih/sida et qui auraient été stérilisées dans des hôpitaux publics au moment de leur accouchement par césarienne.

Guinée : Recrudescence du virus Ebola

2015-02-15, Numéro 356

Le nombre de malades touchés par le virus Ebola est en hausse en Afrique de l’Ouest pour la seconde semaine consécutive, particulièrement en Guinée, précise, le mercredi 11 février, l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). Durant ces deux dernières semaines, 268 cas ont été identifiés en Afrique de l’Ouest. Les nouveaux cas recensés en Guinée proviennent principalement de la capitale Conakry où plusieurs incidents au niveau sécuritaire ont été recensés dans près d’un tiers des préfectures touchées par le virus. En effet, des inhumations ont eu lieu sans que les dispositions sanitaires afin d’éviter la propagation du virus soient mises en place. Cette hausse du nombre de cas intervient alors les Etats-Unis ont annoncé le retrait de leurs soldats engagés en Afrique de l’Ouest dans la lutte contre Ebola.

Kenya : Sept morts et 80 hospitalisés dans une épidémie présumée de choléra

2015-02-15, Numéro 356

Une épidémie présumée de choléra dans l'ouest du Kenya a fait au moins sept morts et a laissé 80 autres dans un état critique. Le Directeur de la santé pour le comté de Migori a affirmé que trois victimes sont mortes dans un hôpital de sous-district et quatre autres sont mortes chez eux en attendant d'être transporté à l'hôpital. Il appelé les responsables sanitaires dans le comté d'être en état d'alerte parce que certains décès sont survenus le long de la frontière. Il a également exhorté les écoles et les autres institutions à éviter des catastrophes possibles liées au choléra.

Madagascar : La peste fait des ravages

2015-02-15, Numéro 356

Les Malgaches luttent, depuis plusieurs mois, contre la peste. La bactérie s’est propagée à une vitesse folle durant les six derniers mois dans le pays. Selon l’Oms, plus de 260 cas ont été recensés, 71 malades ont trouvé la mort. Par ailleurs, avec l’arrivée de la saison des pluies, l’Oms craint que la peste ne fasse plus de victimes dans le pays.

Mozambique : Des rats géants pour dépister la tuberculose

2015-02-02, Numéro 354

Déjà connus pour leur capacité à désamorcer les mines, des rats géants sont désormais dressés pour détecter la tuberculose. Cette technique est utilisée au Mozambique depuis 2013, après avoir été introduite en Tanzanie par une Ong belge. Une méthode moins chère et surtout plus efficace que les tests de dépistage traditionnels. Les premières expériences avec des rats géants – des cricétomes des savanes – ont été menées en Tanzanie en 2002, avant d’être réalisées à plus grande échelle cinq ans plus tard. En janvier 2013, la technique est exportée à Maputo, la capitale du Mozambique. Grâce à leur excellent odorat, les rats dressés détectent la tuberculose dans des échantillons de crachats humains.

Sénégal : Réouverture des frontières terrestres avec la Guinée

2015-02-02, Numéro 354

Le Sénégal a rouvert la semaine dernière ses frontières terrestres avec la Guinée fermées depuis plus de cinq mois à cause d’Ebola, en raison des «efforts importants» de ce pays dans la lutte contre l’épidémie qui a nettement reflué dans les pays touchés. Les «personnes et les biens peuvent librement circuler par voie terrestre entre les deux pays», indique le ministère sénégalais de l’Intérieur dans un communiqué. Le Sénégal avait déjà rouvert en novembre ses espaces aérien et maritime aux avions et bateaux en provenance de la Guinée, du Liberia et de la Sierra Leone, les trois pays les plus touchés par le virus. A Conakry, capitale de la Guinée, l’annonce de cette réouverture a été saluée par une explosion de joie, avec notamment des applaudissements, des cris et des klaxons de voiture

Afrique : Plus de 180 millions de dollars d’aide aux pays touchés par l’Ebola

2015-01-18, Numéro 352

Les quatre pays africains (Guinée, Liberia, Sierra Leone et Mali), touchés par le virus de l’Ebola, ont reçu de la Banque islamique de développement une enveloppe financière, de 35 millions de dollar. La signature de la convention, s’est déroulée lundi 12 janvier 2015. Ce financement, devrait permettre aux pays touchés de davantage faire face au virus de la fièvre hémorragique Ebola. En plus de cette aide financière de la Bid, les pays touchés par le virus Ebola devront bénéficier d’une autre aide du Fonds monétaire international. L’institution a annoncé qu’elle s’apprête à verser une aide supplémentaire de 150 millions de dollars au Liberia, à la Sierra Leone et à la Guinée, les trois pays les plus touchés par l’épidémie d’Ebola.

Afrique : La bataille contre Ebola loin d'être terminée, selon l'Onu

2015-01-04, Numéro 351

L’Afrique de l’Ouest est loin d’être débarrassée d’Ebola, a déclaré vendredi 2 janvier le chef sortant de la Mission des Nations unies pour la lutte contre Ebola, Anthony Banbury. Il invite donc la communauté internationale à poursuivre ses efforts contre l’épidémie. «Ce qui m’inquiète surtout, c’est quand nous allons atteindre des chiffres plus bas — ce qui devrait arriver assez tôt en 2015, j’en suis convaincu… Mais deux cas par-ci et trois cas par-là, cela reste une menace préoccupante pour n’importe quelle communauté ou n’importe quel pays», a-t-il souligné, appelant la communauté internationale à ne pas se détourner de l’Ebola jusqu’à ce que l’épidémie soit entièrement éradiquée. Les recherches pour trouver un nouveau remède contre l’épidémie se poursuivent. Le sang de Fabrizio Pulvirenti, médecin italien qui avait contracté le virus Ebola et a été déclaré guéri vendredi, sera utilisé pour fabriquer du plasma et soigner d’autres malades en Afrique de l’Ouest.

Afrique : l’OMS autorise un vaccin pour les bébés

2015-01-12, Numéro 351

Pour lutter contre le fléau de la méningite A en Afrique subsaharienne, l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) vient d’autoriser l’utilisation du vaccin MenAfriVac chez les nourrissons de moins d’un an. Le vaccin MenAfriVac, déjà utilisé chez les enfants et adultes de 1 à 29 ans, s’est révélé très efficace lors des précédentes campagnes de vaccination. Son coût, inférieur à 50 centimes de dollar la dose, est suffisamment bas pour permettre son introduction à la grande échelle dans les pays concernés, explique l’Oms.

Afrique : Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

2014-11-30, Numéro 349

En Afrique, selon une étude américaine réalisée au Cameroun, publiée le 18 novembre 2014 dans la revue scientifique Nature Communications, le virus Nipah a déjà infecté de nombreuses personnes. Selon cette étude des henipavirus, tels que le virus Nipah ou le virus Hendra, ont été transmis par des chauves-souris à l'homme en Afrique, alors même qu'ils n'avaient été observés pour l'instant qu'en Australie et en Asie. Après avoir analysé les échantillons sanguins de 44 chauves-souris frugivores et de 487 personnes dans le sud du Cameroun, les chercheurs américains concluent que près de la moitié des chiroptères et environ 1 % des personnes étudiées présentaient des anticorps contre les henipavirus, notamment le virus Nipah. L'étude est donc formelle : les résultats indiquent soit une infection actuelle soit une infection passée... Les henipavirus, type Nipah, partagent avec les filovirus, type Ebola, le même réservoir naturel : les chauves-souris Pteropus.

Afrique : Un dollar pour trois mois de contraception

2014-11-30, Numéro 349

Simple, pas chère et efficace, c’est ainsi qu’est présentée la nouvelle contraception bientôt disponible dans plusieurs dizaines de pays défavorisés. Vendue à un dollar, elle se présente sous la forme d’une injection à usage unique et son action contraceptive se prolonge sur une période de 13 semaines. Cette nouvelle forme de contraceptif devrait convenir aux femmes qui ne veulent ou ne peuvent pas prendre une pilule chaque jour. Le contraceptif appelé Sayana Press a été mis au point par les laboratoires Pfizer avec l’appui de la Fondation Gates et le Children’s Investment Fund Foundation. Les premiers essais menés au Burkina Faso depuis juillet avec 75 000 doses ont confirmé l’intérêt du nouveau dispositif.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/