Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Justice Alimentaire

RSS Feed

Zimbabwe : Le pays au bord de la famine ?

2015-03-29, Numéro 362

La Grande-Bretagne va donner plus de 67 millions d'euros au Zimbabwe pour aider son agriculture. Une aide qui sera versée sur les quatre prochaines années, via la Fao, afin de relancer la production agricole. Une décision surprenante quand on sait que, depuis des années, le président zimbabwéen ne cesse de vilipender le Royaume-Uni. La production de maïs, l'aliment de base, va être réduite de moitié, cette année, en raison des intempéries. Le gouvernement a déjà annoncé qu'il allait devoir importer du maïs pour éviter des risques de famine dans certaines régions.

Cap-Vert : La Fao apporte son soutien à 7015 ménages suite à la sécheresse

2015-03-01, Numéro 358

Au Cap-Vert, la sécheresse qui a sévi durant l’année 2014 laisse environ 30 000 personnes dans une situation d’insécurité alimentaire nécessitant le recours à une aide d’urgence. Aussi, la FAO a-t-elle décidé d’investir 500 000 dollars pour soutenir 8237 ménages ruraux. Ce soutien se traduira essentiellement par la fourniture de semences, de fourrage et de matériel d’irrigation aux ménages les plus vulnérables. Ainsi, 7015 ménages bénéficieront de kit de semences de céréales, tandis que 554 autres familles bénéficieront de semences de légumes. Enfin, 668 ménages recevront des aliments destinés à leur bétail. Par cet effort, la Fao entend aider l’île à renforcer sa résilience face à cette crise.

Global : Autosuffisance en riz, le Japon vole au secours du Sénégal

2015-02-15, Numéro 356

Avec l’appui de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica) pour un montant de deux milliards de francs, le Sénégal est en plein dans l’exploitation du riz pluvial. Ainsi, c’est une production de six millions de tonnes de riz paddy par an qui est visée. Le Sénégal est un grand consommateur de riz, avec notamment 952 264 tonnes par an. Cependant, la production moyenne en riz qui avoisine les 300 000 tonnes est loin de couvrir les besoins en consommation. L’Etat est donc obligé d’importer 650 000 tonnes par an pour combler ce déficit. Financé à hauteur de deux milliards de francs pour une période de quatre ans, l’objectif de ce projet est de produire six millions de tonnes de riz Paddy. Ce, pour réduire considérablement l’importation du riz.

Afrique du Sud : Nouvelle menace d’une invasion de poulets congelés européens

2015-01-18, Numéro 352

Le marché sud-africain pourrait connaître prochainement de plus grandes importations de poulets congelés en raison de l’expiration des mesures anti-dumping appliquées par le pays aux produits en provenance de trois nations européennes à savoir les Pays-Bas, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Cependant le volume de ces importations pourrait être limité par l’épidémie de grippe aviaire qui sévit actuellement dans ces pays. En outre l’association sud-africaine des producteurs de volailles a demandé à l’Administration du commerce international d’enquêter sur des possibles pratiques de dumping qui seraient consécutive à la levée des mesures protectionnistes, afin de juger de la pertinence ou non de leur éventuelle reconduction.

Cameroun : Le concept «un patron, une plantation» se met en place

2015-01-18, Numéro 352

Une société anonyme, dénommée «1P1P S.A.», est envisagée dans les prochains mois afin de concrétiser le concept «un patron, une plantation» mis en place par le Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam). Le business plan de ce projet dégage un besoin d’investissement de l’ordre de 675 millions de francs Cfa dont la rentabilité brute moyenne annuelle est située entre 10,7% et 13,8%, en fonction des niveaux de concours bancaires mobilisables. A travers le concept «un patron, une plantation», le Gicam ambitionne de développer des projets similaires dans d’autres localités du pays afin de produire des exemples démonstratifs de l’agriculture dite de seconde génération dont le gouvernement annonce la mise en place depuis des années.

Kenya : Perte d’un tiers de la récolte de maïs en raison d’une épidémie

2014-11-02, Numéro 345

Le déclenchement d’une épidémie de nécrose létale affectant les plants de maïs au Kenya devrait entraîner la réduction d’un tiers la récolte nationale de la céréale. Dans le principal bassin de production du maïs, 70% des fermiers se livrant à cette culture ont été touchés. Cette situation a incité beaucoup de producteurs à arracher leurs plants de maïs et faire la transition vers d’autres cultures. Le Kenya qui avait produit 2,8 millions de tonnes au terme de la campagne s’étant achevé en juin 2014, escomptait une récolte analogue pour celle-ci. Le pays sera donc contraint de recourir à des importations plus grandes pour répondre à une demande de 3,75 millions de tonnes, en hausse de 2,7%.

Gambie : Risque de crise alimentaire

2014-10-05, Numéro 341

Selon les Nations-Unies et les autorités gambiennes, l’insécurité alimentaire serait un risque réel pour 600 000 Gambiens tandis que 200 000 autres ont besoin d’une aide urgente. Une réunion a été organisée à Dakar, entre les humanitaires et plusieurs ministres, pour aborder la situation. Robert Piper, le Coordonnateur humanitaire régional des Nations Unies pour le Sahel se dit inquiet ‘‘pour la santé des enfants.’’

Maroc : Le blé français rejeté

2014-10-05, Numéro 341

La France, qui a fourni en 2013 près de 70 % des importations de blé du Maroc en blé devrait voir sa part de marché descendre cette année à 20 %. Les importateurs marocains de céréales ont tourné le dos au blé français. Désormais, pour combler les besoins du marché local, c'est en Russie qu'ils font leurs emplettes. Explications.

Afrique : La résistance du riz africain à la sécheresse s'accroît

2014-08-04, Numéro 336

La presque totalité du riz cultivé dans le monde est de l'espèce Oryza sativa, communément appelée "riz asiatique". En Afrique, on cultive aussi de petites quantités de riz communément appelé "riz africain", connu sous le nom scientifique de Oryza glaberrima. Le riz africain résiste mieux à la sécheresse et à des sols plus acides que le riz asiatique. Son génome pourrait ainsi détenir la clé pour obtenir des espèces plus résistantes dans des conditions de cultures difficiles. On prévoit que la population mondiale passera de 7,1 milliards d'individus à 9 milliards d'ici à 2050. Pour arriver à nourrir toutes ces bouches, le défi pour les scientifiques est de multiplier par deux ou trois le rendement des cultures, tout en réduisant l'impact environnemental (moins d'eau, moins de pesticides...).

Afrique : La FAO demande un soutien d'urgence contre l'insécurité alimentaire

2014-07-27, Numéro 335

La Fao a appelé vendredi 25 juillet les bailleurs de fonds à renouveler l'engagement de lutte contre la faim et l'insécurité alimentaire au Sahel en protégeant et en renforçant la résilience des familles pauvres et extrêmement pauvres de la région. Les impacts de plusieurs conflits en cours et sécheresses récurrentes, ont exacerbé l'insécurité alimentaire dans la région. En février, la Fao a lancé un appel pour 116 millions de dollars en faveur de plus de 7,5 millions de personnes vulnérables au Sahel, dont seulement 16 millions de dollars, soit moins de 14%, ont été reçus à ce jour.

Global : Une "super banane" OGM au secours de l'Afrique

2014-06-22, Numéro 331

Utiliser les Ogm pour lutter contre la mortalité infantile. C’est l’idée développée par des chercheurs de la Queensland University of Technology, en Australie, qui ont mis au point une banane génétiquement modifiée plus riche en vitamine A. L’objectif : venir en aide au continent africain, où 650 000 à 700 000 enfants meurent et 300 000 autres perdent la vue chaque année à cause de carences en vitamine A. La banane étant un des produits les plus consommés en Afrique, les scientifiques ont donc imaginé cette «super-banane», qui pourrait être produite sur place. L’initiative a séduit Bill et Melinda Gates au point d’investir 10 millions de dollars (7,4 millions d’euros) dans le projet.

Madagascar : Un enfant sur deux victime de la malnutrition chronique

2014-06-15, Numéro 330

La statistique générale de l’Office nationale de la nutrition (Onn) montre qu’un enfant malgache sur deux est actuellement atteint de la malnutrition chronique. En termes de pourcentage, cette situation frappe 47,3% des enfants malgaches âgés de 0 à 2 ans (ou les 1 000 premiers jours de l’enfant). Une situation qui a provoqué en quelque sorte la hausse du taux de mortalité des enfants moins de 5 ans, soit 45%. Et si l’enfant survit, il pourrait devenir très vulnérable (intellectuellement et physiquement) en l’absence d’une meilleure prise en charge de sa croissance dans le futur.

Sénégal : 67 000 ménages en situation de vulnérabilité

2014-06-15, Numéro 330

La crise alimentaire touche actuellement 67 500 ménages au Sénégal, selon le secrétaire exécutif du Conseil national à la sécurité alimentaire. Cependant, nonobstant ce nombre, qui représente des millions de sénégalais touchés par ce fléau, il précise tout de même qu’il n’y a pas de péril en la demeure. Il a cependant assuré que le gouvernement, conformément à ses prérogatives d’assurer la sécurité alimentaire à tout citoyen sénégalais, a décidé de prendre à bras-le-corps cette question depuis le 2 avril dernier avec le lancement du Plan de réponse 2014 d’assistance des ménages en situation d’insécurité alimentaire à la suite d’un Conseil interministérielle.

Burundi : La famine menace

2014-06-09, Numéro 329

Depuis février, les conditions climatiques menacent le Burundi. La sécheresse a détruit les cultures dans des secteurs où la pluie est déjà très rare. La grêle a aussi dévasté des champs dans d'autres régions du pays. De nombreux cultivateurs n'ont rien à récolter, car rien ne pousse dans certains secteurs touchés par la sécheresse. Même dans le nord du pays, réputé comme pour ses cultures, est touché. Les paysans appellent à l'aide.

Maroc : Vers une famine ?

2014-06-01, Numéro 328

Le Maroc importe la majorité de ses produits alimentaires de base comme les céréales et ces produits risquent de subir une hausse des prix dans les années à venir. De plus, ce que produit le Maroc ne peut satisfaire les besoins que de 13 millions d’hommes, soit moins de la moitié de sa population. Le chercheur américain David Archibald se base sur ces observations et déclare que le Maroc ne sera plus dans la capacité de répondre aux besoins alimentaires des marocains d’ici une dizaine d’années. Et la tendance ne fait que confirmer cette affirmation puisque depuis 2005, les importations alimentaires progressent d’environ 15% par an. La balance alimentaire du Royaume est d’ailleurs déficitaire depuis 2007.

Afrique : Risque de pénurie alimentaire d'ici 20 ans

2014-05-18, Numéro 326

L'Afrique risque d'être confrontée à une crise alimentaire dans les 15 à 20 prochaines années, à moins que des mesures concrètes ne soient adoptées pour réaliser le potentiel de culture du continent, a déclaré le ministre nigérian de l'Agriculture, Akinwumi Adesina, dans une interview. Un véritable engagement est nécessaire pour financer la production de récoltes et de nourriture, et impliquer davantage de jeunes du continent dans l'agriculture, sans quoi les conséquences seront graves, a-t-il expliqué. M. Adesina a lancé cet avertissement peu après une discussion en comité sur l'investissement dans l'agriculture comme source de croissance, à l'occasion du récent Forum économique mondial pour l'Afrique à Abuja.

Global : Un agronome ougandais à la vice-présidence de Slow Food

2014-03-23, Numéro 318

En élisant Edie Mukiibi à sa vice-présidence, l’organisation écolo-gastronomique italienne Slow Food International marque son engagement en Afrique. Le jeune agronome ougandais de 28 ans sera notamment chargé de créer de nouveaux jardins potagers sur le continent. Alors qu’il n’est encore qu’étudiant, ce passionné d’agriculture conseille régulièrement aux fermiers de sa localité de privilégier des espèces locales, de limiter l’usage d’engrais et, surtout, de renouer avec les pratiques agricoles traditionnelles.

Afrique : Insécurité alimentaire au Sahel

2014-03-09, Numéro 316

Dans le Sahel, des centaines de milliers de personnes sont menacées par la faim. Selon le Programme alimentaire mondial, rien qu'en Mauritanie, un habitant sur cinq est touché par la crise alimentaire. La Mauritanie fait partie de neuf pays africains (avec le Burkina Faso, le Cameroun, la Gambie, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Tchad) identifiés par le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires comme ceux dont les habitants sont menacés par la famine et la malnutrition en 2014. Depuis longtemps, les zones de pêche au large de la côte mauritanienne sont considérées comme surexploités. En plus des pêcheurs qui jettent leurs filets, il y a aussi de grands navires industriels venus de Chine et d'Europe. Conséquence : les ressources naturelles du pays diminuent de plus en plus alors que les prix des denrées alimentaires ne cessent d'augmenter.

Mali : A peine sorti de la crise, le pays en proie à la faim

2014-03-09, Numéro 316

Les groupes d’aide humanitaire au Mali préviennent qu’il est urgent de répondre aux besoins humanitaires. Il faudra notamment s’assurer que les populations extrêmement vulnérables du nord du pays reçoivent plus d’aide alimentaire. Dans une déclaration, 11 Ong ont tiré la sonnette d’alarme sur la pénurie alimentaire dans le nord du Mali. Leurs préoccupations portent notamment sur le début précoce de la saison maigre, qui commence habituellement en avril ou en mai et qui coïncide avec l’épuisement des réserves des ménages ; la dégradation des pâturages et la perte probable de bétail ; les conséquences des mauvaises récoltes de la saison 2012-2013 ; le mauvais état des routes et l’insécurité qui continuent d’entraver l’accès à l’aide.

Niger : Les agriculteurs dépassés par les défis chroniques

2014-03-09, Numéro 316

Au Niger, les agriculteurs des régions frappées par la sécheresse sont confrontés à une dangereuse combinaison de défis – sécheresse chronique, dégradation de la terre, nuisibles et semences de piètre qualité – qui menacent de les enfoncer davantage dans la faim et la pauvreté. Les agriculteurs rapportent que les pluies sont arrivées tardivement et ont cessé de manière précoce en 2013, ce qui a ruiné leurs récoltes. Bon nombre des 400 familles que compte le village ont déjà épuisé leurs réserves, selon un chef de village. La survie de 75 pour cent des foyers du village dépend de transferts de fonds émis par des membres de la famille ayant émigré – souvent en Libye, au Nigeria ou à Agadez, dans le nord du Niger.

Niger : Opération de vente de céréales à prix modéré au profit des populations vulnérables

2014-03-02, Numéro 315

Suite aux mauvais résultats et afin de résorber le déficit céréalier consécutif à la mauvaise campagne hivernale 2013, le gouvernement nigérien a procédé au lancement officiel, le jeudi 27 février, à Niamey, d'une opération de vente de céréales à prix modéré au profit des populations vulnérables. Cette opération a été planifiée par le gouvernement nigérien pour venir en appui aux populations en insécurité alimentaire sévère et les populations victimes d'inondations sur une période de six mois à compter de la mi-février, sur l'ensemble du territoire national. Ce sont quelques 9 500 tonnes de céréales qui ont été programmées pour démarrer l'opération selon la répartition par région, département et commune, à 13 000 F le sac de céréales de 100 kg. Les ventes à prix modérés se feront à l'unité de mesure locale et s'étaleront dans le temps afin de favoriser une régulation des prix sur les marchés, précise le gouvernement.

Kenya : Le manque de pluies affectera la sécurité alimentaire

2014-02-09, Numéro 312

Le Kenya fait face à un déficit céréalier en raison du manque de pluies et des conditions sèches dans ses principales régions de la culture, a estimé samedi 8 février le Fonds des Nations unies pour l'alimentaire et l'agriculture (Fao) dans son dernier rapport. Selon le Fao, la production de céréales du Kenya devrait baisser de 11% en 2014 par rapport à 2013 en raison de la sécheresse. Les régions les plus touchées sont le sud-est et la région côtière du pays, où le retard de pluies a entraîne un retard de la plantation et la sécheresse de novembre 2013 a conduit une baisse de recoltes.

Afrique : Le PAM distribue des demi-rations d’aide alimentaire faute d’argent

2014-01-15, Numéro 309

Faute d’argent, les rations d’aide alimentaire ont été diminuées de moitié pour plus d’un million de personnes secourues par le Programme alimentaire mondial, notamment au Zimbabwe et en République démocratique du Congo. Il y aura de nouvelles réductions à partir de février, a exposé le Pam dans un courrier où il en appelle aux Etats donateurs. Cette agence des Nations Unies recherche au total quelque 180 millions de dollars pour toute la zone australe africaine, Zimbabwe, Mozambique, Madagascar et Rdc. L’appel est d’autant plus urgent que les premiers mois de l’année sont une période cruciale dans le sud du continent

Global : Slow Food, une chance pour l’Afrique

2014-01-09, Numéro 308

En période de fêtes et de bombances, on a parfois une pensée distante pour tous ceux qui ne mangent pas à leur faim dans le monde, à commencer par les Africains, l’Afrique où une personne sur cinq reste sous-alimentée. Mais si, au lieu d’être un problème, la nourriture devenait la solution pour l’Afrique ? C’est la conviction du mouvement italien Slow Food. L’association fondée par Carlo Petrini compte aujourd’hui plus de 100 000 membres dans le monde et milite pour un modèle de développement différent, centré sur l’alimentation et la valorisation des produits traditionnels. Reportage sur le site de l'association Slow Food France.

Zimbabwe : Du maïs importé pour nourrir la population

2014-01-09, Numéro 308

Le Zimbabwe, a commencé à importer 150 000 tonnes de maïs d'Afrique du Sud pour faire face à sa plus grave crise alimentaire depuis des années, qui menace de famine quelque 2,2 millions d'habitants de sa population rurale. Cette livraison, ajoutée à celle d'un montant égal importée de Zambie l'année dernière, permettra au Zimbabwe de reconstituer des stocks de nourriture suffisants pour les quatre prochains mois. Environ 2 millions de Zimbabwéens ruraux devraient avoir besoin d'une aide alimentaire au cours de l'année à venir, selon les estimations du Programme alimentaire mondial. Le Zimbabwe a besoin d'environ 2,2 millions de tonnes de maïs chaque année pour nourrir sa population de 13 millions d'habitants.

Afrique : Près de 11 millions de personnes menacées par la famine

2013-12-14, Numéro 307

Près de 11 millions de personnes en Afrique de l'Ouest et au sahel sont menacées par la famine malgré une campagne agro-pastorale 2013-2014 "globalement assez bonne" dans la région, estiment les experts du Réseau de prévention des crises alimentaires en Afrique de l'Ouest et au Sahel (Rpca). A l'issue de sa 29ème réunion annuelle tenue à Abidjan, le Rpca a relevé des "risques d'insécurité alimentaire et nutritionnelle localisés" en raison des "prix encore élevés" des denrées

Global : Coup d’envoi de l’Année internationale de l’agriculture familiale 2014

2013-12-14, Numéro 307

L'Onu a lancé l'Année internationale de l'agriculture familiale 2014 afin de souligner le vaste potentiel détenu par les agriculteurs familiaux dans l'éradication de la faim et la conservation des ressources naturelles. Dans les pays développés comme en développement, plus de 500 millions de fermes familiales – exploitations faisant essentiellement appel aux membres de la famille pour la gestion et la main-d'œuvre – produisent les aliments qui servent à nourrir des milliards d'êtres humains.

Tunisie : L'ancienne directrice de l'Afp à Tunis récompensée

2013-12-18, Numéro 307

"Le prix d'Honneur Akademia a été décerné à Mme Hamida Ben Salah, un symbole de ceux qui ont défendu, pendant la dictature honnie, la liberté d'expression et l'engagement pour la déontologie journaliste dans la modestie et la discrétion", a annoncé l'Université de la Manouba, l'une des principales du pays, qui a créé cette récompense après la révolution de janvier 2011. Ce prix salue son travail pendant plus de vingt ans à l'Afp lors desquels elle a transmis "à l'opinion publique internationale ce qui ne se disait pas dans les médias locaux" sur la répression de l'opposition, le musellement de la liberté d'expression et les élections truquées.

Afrique : Près de 11 millions de personnes menacées par la famine

2013-12-07, Numéro 306

Près de 11 millions de personnes en Afrique de l'Ouest et au sahel sont menacées par la famine malgré une campagne agro-pastorale 2013-2014 "globalement assez bonne" dans la région, estiment les experts du Réseau de prévention des crises alimentaires en Afrique de l'Ouest et au Sahel (Rpca). A l'issue de sa 29ème réunion annuelle tenue à Abidjan, le Rpca a relevé des "risques d'insécurité alimentaire et nutritionnelle localisés" en raison des "prix encore élevés" des denrées.

Global : Coup d’envoi de l’Année internationale de l’agriculture familiale 2014

2013-12-07, Numéro 306

L'Onu a lancé l'Année internationale de l'agriculture familiale 2014 afin de souligner le vaste potentiel détenu par les agriculteurs familiaux dans l'éradication de la faim et la conservation des ressources naturelles. Dans les pays développés comme en développement, plus de 500 millions de fermes familiales – exploitations faisant essentiellement appel aux membres de la famille pour la gestion et la main-d'œuvre – produisent les aliments qui servent à nourrir des milliards d'êtres humains.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-138 | Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/