Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Elections & gouvernance

RSS Feed

Afrique du Sud : Mmusi Maimane, premier Noir élu à la tête du principal parti de l'opposition

2015-05-10, Numéro 367

L'Alliance démocratique (Da), le principal mouvement de l'opposition en Afrique du Sud, a pour la première fois porté un Noir à sa tête dimanche 10 mai, en la personne de Mmusi Maimane, le président de son groupe à l'Assemblée nationale sud-africaine. Il succède à Helen Zille, 64 ans, qui avait annoncé en avril qu'elle ne briguerait pas un nouveau mandat à la tête de la Da, qu'elle a dirigée pendant huit ans. Mmusi Maimane a grandi à Soweto, qui fut en pointe dans la lutte contre l'apartheid, dans une famille Anc. Diplômé en théologie, parfois surnommé "le Barack Obama de Soweto" pour ses talents d'orateur, il est devenu en 2014 chef du groupe parlementaire DA à l'Assemblée nationale, ce qui lui donne le titre de chef de l'opposition.

Burkina Faso : Quel avenir pour le CDP sans Blaise Compaoré ?

2015-05-10, Numéro 367

En situation délicate depuis la chute de son mentor, le parti de Blaise Compaoré a tenu son congrès. Objectif : désigner son nouveau président et remettre ses troupes en ordre de bataille pour les prochaines élections présidentielle et législatives. Comment survivre au départ d'un homme qu'on a servi pendant près de vingt ans ? Depuis la chute de Blaise Compaoré, le 31 octobre 2014, le Congrès pour la démocratie et le progrès (Cdp) traverse une crise sans précédent, a mis une bonne partie de ses cadres hors-jeu pour les prochaines élections.

Guinée : L’opposition veut donner une chance au dialogue

2015-05-12, Numéro 367

L'opposition a annulé sa manifestation prévue en ce début de semaine pour se donner une chance de dialoguer avec le parti au pouvoir. L'opposition conteste le calendrier électoral, qui prévoit une présidentielle en octobre prochain et une élection communale au premier trimestre 2016. De son côté, le parti au pouvoir se dit ouvert au dialogue, mais exclut toute modification de ce calendrier. Le chef de file de l'opposition et le président devraient se rencontrer dans les jours qui viennent. Pour cette rencontre, l'opposition part avec deux objectifs en tête : négocier la libération de plusieurs dizaines de personnes condamnées au cours des dernières manifestations, et faire modifier le calendrier électoral, qui selon elle, ne respecte pas l'accord conclu le 3 juillet 2013.

Guinée : l'ex-chef de la junte, Dadis Camara, se porte candidat

2015-05-12, Numéro 367

L'ex-chef de junte de Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara (2008-2009) a annoncé à Ouagadougou, où il vit en exil depuis 2010, son intention de se porter candidat à l'élection présidentielle prévue en octobre dans son pays. Moussa Dadis Camara était à la tête de la junte qui a pris le pouvoir en Guinée fin 2008, à la mort du président Lansana Conté, avant d'être président de transition. Il est notamment cité dans l'assassinat d'au moins 157 opposants, tués le 28 septembre 2009 par des soldats lors d'un rassemblement pacifique à Conakry, contre sa candidature à la présidentielle de l'année suivante.

Afrique : Les dirigeants de la Cemac autorisent la libre circulation des citoyens

2015-05-10, Numéro 367

Les chefs d'Etat de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac) ont décidé d'autoriser immédiatement la libre circulation des citoyens de la sous région dans les six pays de la sous région, a indiqué le communiqué final de la 12ème session ordinaire du sommet des chefs d'Etat. Le sommet de la Cemac a, par ailleurs, décidé d'abandonner le projet de création d'une compagnie aérienne communautaire, Air Cemac. Au regard des difficultés de démarrage, les chefs d'Etat, de gouvernement et de délégation ont décidé de renoncer à ce projet, selon les participants du sommet.

Afrique : Nouvelle frontière Burkina Faso-Niger

2015-05-10, Numéro 367

Après des années de litige, le tracé de la frontière entre le Burkina Faso et le Niger, issu de la colonisation, va être modifié d'ici 2016 : la justice internationale a tranché et 18 communes vont du coup changer de pays. Ces deux pays du Sahel, immense région confrontée à des groupes islamistes et mafieux qui se jouent des frontières, ont été des colonies françaises jusqu'à leur indépendance en 1960. Ils partagent environ un millier de kilomètres de frontière commune, dont un tiers a déjà été borné. Le reste du tracé, contesté par les deux parties, a été redéfini dans un arrêt rendu le 16 avril 2013 par la Cour internationale de justice de La Haye, qui a attribué 786 km2 nigériens au Burkina Faso, tandis que 277 km2 burkinabè ont été rendus au Niger.

Bénin : Faut-il douter de Thomas Boni Yayi ?

2015-05-10, Numéro 367

Le chef de l’état béninois ne sera plus une ‘’anomalie’’ dans le paysage politique à Cotonou. Dans un message historique à la nation béninoise, Thomas Boni Yayi a été très clair : «Je ne serai plus sur aucune liste électorale au Bénin. Ni législatives ni présidentielle». Une déclaration qui rend populaire le président Thomas Boni Yayi, qui était dans une attitude tumultueuse peu conforme au respect de la constitution béninoise. Il propose de ne plus être sur une liste ‘’législative ou présidentielle’’. Mais au profit de qui ?

Bénin : L’opposition montre ses muscles

2015-05-10, Numéro 367

L’opposition béninoise a marché à Cotonou le mercredi 6 mai, malgré l’interdiction du gouvernement. Il s’agissait de mettre en garde le pouvoir après la tentative d’arrestation dont a été victime l’un de ses chefs de file, Candide Azannaï. Devant l’action des forces de l’ordre pour dissoudre la protestation, les leaders de l’opposition dont Candide Azannaï se sont rendus au siège de la chaîne de télévision privée Canal 3 pour s’adresser à la population. Les policiers se sont empressés d’y couper court en encerclant le siège du média. Le chef d’Etat Boni Yayi avait déposé plainte contre cette personnalité pour injure, après des insultes échangées au cours de la campagne pour les élections législatives.

Burundi : L'environnement "pas propice" à des élections

2015-05-10, Numéro 367

L'Union africaine a estimé que la situation n'était "pas propice" à des élections au Burundi, théâtre de nouveaux affrontements meurtriers entre opposants au président Pierre Nkurunziza, policiers et partisans du pouvoir. Pierre Nkurunziza a été élu par le Parlement en 2005 et réélu en 2010 au suffrage universel direct. Ses opposants -- la société civile et une grande partie de l'opposition politique -- jugent un troisième mandat anticonstitutionnel et contraire aux accords d'Arusha qui avaient ouvert la voie à la fin d'une longue guerre civile (1993-2006). Son camp estime la démarche parfaitement légale et la Cour constitutionnelle, jugée inféodée au pouvoir par les contestataires, lui a donné raison.

Centrafrique : Fin de la grève des policiers

2015-05-10, Numéro 367

Les policiers centrafricains ont levé le mouvement de grève déclenché il y a trois semaines sans obtenir la satisfaction de la moindre de leurs revendications. Mis sur pression par les autorités centrafricaines qui ont menacé de les radier des effectifs de la Fonction publique et de leur infliger des sanctions financières, les policiers ont été contraints d’arrêter leur mouvement. Cette décision fait également suite à une médiation entamée par le Conseil national de transition. Les policiers centrafricains réclament des primes d’habillement, de logement ainsi que les incidences financières en rapport avec le statut particulier que leur avait octroyé en 2009 l’ancien président François Bozizé.

Côte d'Ivoire : Arrestation d'opposants

2015-05-10, Numéro 367

L’arrestation et la détention dans des prisons éloignées de trois membres de l’ancien
parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, à cinq mois de l’élection présidentielle, portent
toutes les apparences d’une pression sur l’opposition politique, a déclaré Amnesty
International. Sébastien Dano Djedjé, Justin Koua et Hubert Oulaye, des cadres du Front populaire
ivoirien (FPI, opposition) ont été arrêtés la semaine dernière par la police et placés en
détention provisoire, moins d’une semaine après l’organisation au
centre-ouest d’Abidjan, d’une cérémonie d’investiture de Laurent Gbagbo, précédée
par des échauffourées entre certains membres du Fpi et les forces de l’ordre. Une aile
du parti avait déjà investi Pascal Affi Nguessan, un autre cadre de la même formation
politique.

Sénégal : Karim Wade oublié, Me Wade de plus en plus marginalisé

2015-05-10, Numéro 367

Me Wade a-t-il joué et perdu ? De moins en moins, on parle en effet de son fils Karim Wade qui est ravalé au même statut, ou presque, que les détenus ordinaires de droit commun. La faute aux opérations politiques mal montées, trop teintées d’émotions et plutôt approximatives qui se sont soldées par des arrestations et une extinction du front qui chauffait la rue.

Togo : Une impasse politique après la réélection de Faure Gnassingbé ?

2015-05-10, Numéro 367

L’alternance au Togo, un rêve, une utopie ? Faure Gnassingbé rempile pour un troisième mandat. Avant lui, son père, le général Gnassingbé Eyadema a régné sans partage durant 38 ans. L’opposition n’est pas parvenue à s’imposer faute d’organisation et de rivalités. La communauté internationale s’est félicitée du bon déroulement des élections faisant fi des nouvelles dénonciations de fraudes. La Cour Constitutionnelle a proclamé vainqueur Faure qui a même déjà prêté serment. Toute contestation restera lettre morte.

Algérie : Bouteflika, les secrets du quatrième mandat

2015-04-26, Numéro 366

Pourquoi et comment, malgré un Avc qui l'a cloué dans un fauteuil roulant, le président de la République algérienne a décidé de rempiler en 2014. Enquête sur une candidature qui aura fait couler beaucoup d'encre…

Burkina Faso : Le retour de Mariam Sankara en question

2015-04-26, Numéro 366

Le comité national d’organisation de la Convention Sankariste a donné une conférence de presse, mercredi 23 avril, à Ouagadougou. Objectif : informer sur l’agenda futur de cette convention, avec le retour de Mariam Sankara au Burkina Faso qui fait débat. Cette convention devra aboutir, selon les premiers responsables, à la désignation d’un candidat unique sankariste, l’établissement de listes communes pour les Législatives et les Municipales et la création d’un parti politique unifié sankariste. Mariam Sankara, épouse de l’ancien Président du Faso, Thomas Sankara, est attendue à cette convention des 16 et 17 mai pour parrainer la rencontre.

Bénin : Yayi défierait-il la Cour Constitutionnelle ?

2015-04-26, Numéro 366

Le président de la République peut-il faire campagne pour son fils, son épouse, son beau frère, etc., avec les moyens de l’Etat béninois en violation du code électoral ? Voilà une grosse question qui se pose à la démocratie béninoise et à ses garants qui ont le devoir de la sauvegarde de la constitution. Explications…

Burundi : Pierre Nkurunziza désigné candidat à un troisième mandat controversé

2015-04-26, Numéro 366

Le président burundais Pierre Nkurunziza a été désigné samedi 25 avril par son parti candidat à un troisième mandat présidentiel, en dépit des protestations de l'opposition qui jugent cette nouvelle candidature inconstitutionnelle. L'opposition et de nombreux pans de la société civile jugent qu'un troisième mandat serait inconstitutionnel et contraire aux accords d'Arusha qui avaient ouvert la voie à la fin de la longue guerre civile burundaise (1993-2006). L'opposition à appelé à des manifestations pacifiques afin de contrer ce qu'elle qualifie de "coup d'État" et contraindre Pierre Nkurunziza à renoncer à cette candidature. Le gouvernement a de son côté multiplié les mises en garde contre toute tentative de soulèvement et interdit les manifestations à partir dans tout le pays.

Congo : Désintérêt des jeunes pour la politique

2015-04-26, Numéro 366

La jeunesse du Congo-Brazzaville a connu un engagement politique avant et après les indépendances et surtout après la Révolution des 13, 14 et 15 août 1963, quand le pays a sombré dans le marxisme-léninisme. Aujourd’hui, cet engagement politique au niveau des jeunes laisse à désirer, surtout après la chute du mur de Berlin quand le pays est entré dans l’ère de la démocratie pluraliste. Pourquoi alors cette désaffection ?

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara investi candidat pour la présidentielle

2015-04-26, Numéro 366

Le président sortant Alassane Ouattara a été investi samedi 25 avril à Abidjan "candidat unique" de la coalition au pouvoir en Côte d'Ivoire pour l'élection président. L'alliance du Parti démocratique de Côte d'Ivoire de M. Bédié et du Rdr a déjà fait ses preuves. Au deuxième tour de la présidentielle de novembre 2010, M. Bédié (arrivé troisième au 1er tour) avait appelé à voter pour M. Ouattara, l'aidant à l'emporter face à Laurent Gbagbo, qui était au pouvoir depuis dix ans. Mais, après une décennie de tourmente politique et militaire dans cette ex-colonie française, le refus de M. Gbagbo de reconnaître la victoire de M. Ouattara avait plongé le pays dans une crise sans précédent. Plus de 3.000 personnes ont péri.

Gambie : Le ton monte entre Macky et Jammeh

2015-04-26, Numéro 366

Le président sénégalais, Macky Sall a dénoncé les accusations dont il a fait l’objet de la part de son homologue gambien, Yahya Jammeh qui reproche au Sénégal d’offrir hospitalité aux ennemis du régime actuel gambien, alors que celui-ci n’a jamais autorisé un ennemi de Macky Sall de fouler le sol gambien. Lors d’un point de presse à Dakar, le chef de l’Etat sénégalais, voulant mettre les points sur les «i», a affirmé que «le président Yaya Jammeh sait très bien que le Sénégal n’est pas dans les dispositions de faire quelques actions que ce soit pour essayer de déstabiliser son régime».

Guinée : Bras de fer entre Condé et l’opposition

2015-04-26, Numéro 366

En maintenant la date des élections présidentielles prévues en octobre 2015, le président Condé s’est attiré la foudre des partis de l’opposition qui protestent depuis plusieurs jours pour obtenir le report de l’échéance électorale à l’année suivante. La principale crainte de l’opposition guinéenne réside dans le maintien pendant les élections présidentielles, des exécutifs communaux provisoires désignés par l’actuel régime. Ces derniers, proches du parti politique présidentiel, n’ont pas été changés depuis 2005, faute de scrutin communal. Les leaders de l’opposition craignent ainsi, que des fraudes massives puissent avoir lieu durant les élections présidentielles dans le cas où elles ne sont pas ajournées jusqu’en 2016.

Nigeria : Les plaintes sur l’éligibilité de Buhari rejeté par la justice

2015-04-26, Numéro 366

L'ancien général Muhammadu Buhari, 72 ans, a battu à l'élection du 28 mars le chef de l'Etat sortant Goodluck Jonathan. Le juge Adeniyi Ademola de la Haute cour fédérale d'Abuja a rejeté l'une des plaintes sur son éligibilité après que Mike Ozekhome, l'avocat du plaignant, un particulier dénommé Chukwunweike Okafor, eut déclaré au tribunal qu'il retirait cette plainte à la demande de son client. Selon l'avocat, la plainte a été retirée pour permettre au futur gouvernement de M. Buhari de se concentrer sur "l'énorme tâche" qui l'attend. Dans sa plainte, M. Okafor accusait M. Buhari de ne pas avoir les diplômes requis pour se présenter à l'élection présidentielle et d'avoir menti sous serment devant la Commission électorale indépendante en assurant que l'armée était en possession de ses diplômes.

Soudan : Omar el-Béchir qualifie les critiques internationales de "colonialistes"

2015-04-26, Numéro 366

La Grande-Bretagne, la Norvège et les Etats-Unis ont publié un communiqué commun critique de la politique de Khartoum, incapable selon eux d’organiser des «élections libres, justes et dans un climat propice». M. Béchir, 71 ans, arrivé à la tête du Soudan en 1989 à la faveur d’un coup d’Etat, a rétorqué que les organisations internationales venues surveiller le scrutin avaient « reconnu leur caractère juste et transparent, mais, malgré cela, des éléments colonialistes n’ont pas été satisfaits». «Cela n’affectera pas le processus démocratique», a-t-il ajouté lors d’une réunion à Khartoum de représentants des ministères de la Défense de pays d’Afrique de l’est.

Burkina : Les pro-Compaoré interdits aux élections d'octobre prochain

2015-04-12, Numéro 364

Les députés du Burkina Faso ont adopté un nouveau code électoral controversé interdisant aux partisans du président déchu Blaise Compaoré de participer aux scrutins d'octobre, à rebours des scrutins "inclusifs" exigés par la communauté internationale, avec 75 voix pour, 10 contre et 3 abstentions. Le projet de loi, dans sa dernière mouture, rend "inéligibles" les personnes ayant "soutenu un changement inconstitutionnel portant atteinte au principe de l'alternance démocratique". Ce texte fait référence à la tentative de révision de la Constitution fin octobre par Blaise Compaoré afin de se maintenir au pouvoir, et qui avait finalement causé sa chute.

Burundi : Tension et insécurité autour d’un troisième mandat

2015-04-12, Numéro 364

La tension monte au Burundi, poussant une population qui ne se souvient que trop bien de la longue guerre civile (1993-2005) à fuir vers le Rwanda voisin, quelques semaines avant des élections législatives en mai et une élection présidentielle qui doit se tenir en juin. La peur se trouve aussi du côté du pouvoir, comme dans tous les pays où les chefs d’Etat sont tentés de modifier leur Constitution pour se maintenir en poste. Du côté des autorités burundaises, un climat de tension et d’insécurité est entretenu depuis plus de 18 mois afin de dissuader toute velléité de soulèvement populaire.

Guinée : L'opposition interpelle le président après plusieurs agressions

2015-04-12, Numéro 364

L'opposition guinéenne s'insurge contre les agressions dont sont victimes des personnalités politiques depuis plusieurs mois. Après l'assassinat d'un ancien ministre en février, le porte-parole de l'opposition Aboubacar Sylla a été poursuivi par des motards qui ont fait feu sur son véhicule. L'opposition s'est emparée de l'affaire pour dénoncer une insécurité grandissante contre le personnel politique. Elle avait même promis d'apporter les preuves de l'existence d'escadrons de la mort avant d'y renoncer, affirmant vouloir protéger ses sources. Le gouvernement reste serein face à la polémique et rappelle que la lutte contre l'impunité est justement l'un de ses combats.

Guinée : L'opposition réclame les élections communales avant la présidentielle

2015-04-12, Numéro 364

Les partis de l'opposition guinéenne ont annoncé mercredi 8 avril l'organisation des manifestations à Conakry, les 13 et 16 avril, pour réclamer la tenue d'élections communales avant l'élection présidentielle prévue le 11 octobre 2015. Selon leur porte-parole, les responsables de l'opposition sont déterminés à se battre pour arrêter le processus électoral en cours et qui fonctionne sur la base d'un chronogramme de la "discorde". Pour ce faire, ils ont décidé, entre autres, de boycotter tous les travaux de l'Assemblée nationale en retirant ses députés et de ne plus reconnaître la Commission électorale nationale indépendante.

Madagascar : La possible candidature Mme Ravalomanana inquiète ses adversaires

2015-04-12, Numéro 364

La date de dépôt de candidature pour les prochaines élections communales et municipales a démarré le 8 avril mais personne n’a encore déposé des dossiers pour de nombreuses raisons. Les états major politiques affûtent leurs armes et s’observent. Chacun veut connaître les futurs adversaires avant de fixer définitivement la liste. Dans le camp de l’ancien président Ravalomanana le nom de son épouse circule pour figurer à la tête de liste du Tim (son parti) dans la capitale. Ce qui est probable dans la mesure où elle a été déjà candidate aux dernières présidentielles mais écartée par la Haute cour constitutionnelle.

Madagascar : Marc Ravalomanana de retour sur la scène politique

2015-04-12, Numéro 364

L'ancien président de Madagascar, Marc Ravalomanana, fait son grand retour sur la scène politique. Pour la première fois depuis son arrestation en octobre 2014, l'ancien chef d'État a pris la parole devant la presse. Il a engagé son parti, le Tim (Tiako I Madagasikara), pour les prochaines élections municipales annoncées le 31 juillet prochain. Cependant son retour est discuté, car Marc Ravalomanana est toujours sensé être assigné à résidence. Il est aussi condamné aux travaux forcés à perpétuité pour la mort de manifestants abattus.

Niger : L’opposition menace de boycotter les élections

2015-04-12, Numéro 364

L'opposition nigérienne a récemment annoncé qu’elle n’irait pas aux élections prévues dans un an si le régime continue sa politique de «concassage». Le groupe d'opposition l'Ardr déplore la manipulation du gouvernement d'Issoufou. Le gouvernement tenterait également de remplacer tous les représentants de l'opposition par des dissidents à la solde du régime au sein des différentes structures chargées de superviser les élections : le Conseil national du fichier électoral biométrique, le Conseil national de dialogue politique, la Commission électorale nationale indépendante. Une lettre de protestation a d'ailleurs été officiellement adressée au Premier ministre Brigi Raffini en ce sens.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/