Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Éducation

RSS Feed

Afrique du Sud : Des bourses universitaires réservées aux jeunes filles vierges

2016-02-01, Numéro 393

Une municipalité sud-africaine offre des bourses universitaires à des jeunes filles à condition qu’elles soient vierges, une initiative «choquante» pour les féministes qui dénoncent une atteinte à la dignité. Cette aide financière baptisée «Bourse des vierges» a été mise en place par la municipalité d’Uthukela au nord-est. Des organisations de défense des droits des femmes ont fait part de leur indignation et estimé que cette initiative était anticonstitutionnelle.

Soudan du Sud : Record mondial d’abandon scolaire

2016-01-18, Numéro 391

Le Soudan du Sud bat le record mondial d’abandon scolaire a révélé vendredi 15 janvier, l’Unicef, dans un nouveau rapport. Le rapport a révélé que plus de la moitié des enfants du Soudan du Sud ne pouvait pas aller à l’école en raison des conflits continus dans le plus jeune Etat au monde.

Afrique : Boko Haram a détruit plus de 1.000 écoles cette année

2015-11-22, Numéro 387

Boko Haram a détruit quelques 1 100 écoles cette année dans la région du lac Tchad, a dénoncé, lundi 16 novembre, le coordinateur humanitaire de l’Onu pour le Sahel, Toby Lanzer. Selon lui, ces écoles se trouvaient au Cameroun, au Tchad, au Niger et au Nigeria, soit les quatre pays les plus affectés par les attaques du groupe. Ce n’est pas pour rien que Boko Haram s’en prend aux écoles. L’insurrection armée a en effet toujours rejeté la culture occidentale, estimant que l’enseignement la véhiculait.

Bénin : Marche des élèves de Natitingou pour exiger la reprise des cours

2015-11-22, Numéro 387

Les élèves des différents collèges d’enseignements publics de Natitingou sont descendus lundi 16 novembre dans les rues pour crier leur ras-le-bol face à la paralysie du système éducatif béninois. Tout au long du trajet, les apprenants ont scandé sans cesse «Yayi Boni au secours » tout en brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des messages poignants tels que « Nous sommes des orphelins de l’école», «Syndicalistes et Gouvernants entendez-vous pour ne pas faire de nous des futurs braqueurs», «Un enfant sans instruction est une calamité pour la nation».

Tchad : Les enseignants en grève

2015-11-22, Numéro 387

L’économie tchadienne en berne après la chute du cours du pétrole et l'engagement du pays contre la secte islamiste nigériane Boko Haram semblent être des explications apportées par les autorités aux grévistes pour justifier ces retards de salaires. Mais pour la Confédération indépendante des syndicats du Tchad (Cist), à l'origine du mouvement de grève qui secoue l’enseignement, ''ce n'est pas une raison pour ne pas payer les enseignants''. La Cist voudrait aussi s'assurer que tous les enseignants tchadiens, jusqu'en province, ont perçu la totalité de leurs salaires avant d'appeler à une quelconque reprise de travail.

Niger : Plus de 150 écoles fermées à cause des attaques de Boko Haram

2015-11-08, Numéro 386

Plus de 150 écoles du Niger accueillant quelque 12.000 élèves sont fermées à cause des attaques meurtrières des islamistes de Boko Haram dans la région de Diffa, dans le sud-est du pays proche du Nigeria, a annoncé l'ONU, le vendredi 6 novembre. Certains établissements ont fermé après les toutes premières attaques des islamistes en février 2015. D'autres plus récemment avec la recrudescence des attaques, a expliqué un responsable municipal local. Le Niger et ses partenaires, dont l'Onu, ont élaboré un plan qui est censé permettre aux élèves déplacés «de reprendre les cours fin du mois de novembre» dans des endroits plus surs.

Afrique du sud : Les étudiants mobilisés contre les frais de scolarité

2015-10-25, Numéro 385

Les étudiants de l'université du Witwatersrand (Wits), à Johannesburg, protestent contre une augmentation de 10,5 % des frais de scolarité à la rentrée de janvier 2016. Leur mouvement a abouti à la suspension provisoire de cette mesure budgétaire. Les organisations étudiantes dénoncent une augmentation trop rapide et intenable et accusent même l'université du Wits d'exclure de fait les étudiants les plus pauvres. Quant aux responsables universitaires, ils mettent en avant l'inflation et le budget limité de l'université.

Burkina Faso : Orpaillage et école

2015-10-25, Numéro 385

Le gouvernement burkinabè a annoncé récemment que 19 881 enfants dont 10 217 garçons et 9 664 filles ont été recensés en 2010 sur 86 sites miniers artisanaux du pays. Selon le rapport du ministère de l’Action sociale et de la Solidarité, parmi ces mineurs qui travaillent dans des conditions difficiles sur les sites miniers, il y a 7 152 enfants dont 5 276 fréquentent l’école primaire. Ll ressort que parmi ces mineurs, il y a 1 876 élèves du secondaire ayant abandonné l’école au cours de l’année 2012-2013 pour les sites d’orpaillage dans neuf régions du pays. Face à cette situation, le gouvernement de la transition du Burkina Faso a instruit les ministres concernés à prendre les mesures nécessaires pour la mise en œuvre urgente du ‘’programme de lutte contre le travail des enfants dans les sites d’orpaillage et carrières artisanales au Burkina Faso 2015-2020’’.

Kenya : Non à une hausse de salaire pour les enseignants

2015-09-28, Numéro 382

Le gouvernement kenyan a décidé de fermer les écoles publiques ainsi que les institutions privées en réaction à la grève des enseignants qu’ils observent depuis plus de trois semaines pour revendiquer une hausse des salaires. Dans un discours télévisé à la nation, le président Kenyan, Uhuru Kenyatta, a déclaré que le gouvernement ne peut pas se permettre l’augmentation de salaire demandée par les enseignants grévistes. Un tribunal kenyan a pourtant ordonné une augmentation de salaire d’au moins 50 % malgré les craintes du gouvernement de voir une telle hausse salariale affecter les finances publiques. Les enseignants ont rappelé qu’un accord salarial conclu en 1997 n’avait été que partiellement respecté. Mais le président Kenyatta a affirmé le contraire, assurant que la question avait été entièrement réglée et que les enseignants kenyans sont les troisièmes mieux payés du continent.

Afrique du Sud : Les handicapés exclus des écoles

2015-08-31, Numéro 379

Environ 500 000 enfants handicapés seraient exclus du système d'éducation sud-africain, selon une étude de Human Rights Watch (Hrw). Le gouvernement ferait preuve de discrimination contre les enfants handicapés lors de l’attribution de places dans les écoles. Les enfants seraient exclus des écoles ordinaires et forcés d'attendre des années pour rentrer dans des écoles spécialisées. Pour le gouvernement, le rapport de l’Ong "banalise" les efforts mis en œuvre pour aider les enfants handicapés. "C’est presque comme s’il tentait de dramatiser les défis réels et très graves rencontrés par les handicapés", a déclaré le département de l'éducation d’Afrique du Sud. Les chercheurs ont également constaté que les enfants handicapés recevaient une éducation inadéquate à cause d’une formation insuffisante des enseignants à la compréhension du handicap de l'enfant. Dans certains cas, des enfants subiraient notamment des violences physiques et de la négligence.

Algérie : Rentrée universitaire explosive

2015-08-31, Numéro 379

La rentrée sociale est prévue officiellement pour le 1er septembre prochain. Une rentrée qui s’affiche déprimante économiquement pour l’Algérie et qui risque d’être cruciale sur le front social. Si les syndicats du secteur de l’éducation nationale annoncent une rentrée paisible en attendant l’évolution de l’ouverture du dossier du statut particulier, le secteur de l’enseignement supérieur risque d’être perturbé. Le Conseil national des enseignants de supérieur annonce une rentrée «explosive ». Avec une incidence financière de 7 milliards de dollars, l’augmentation des salaires est quasiment nulle pour ces salariés qui touchent un salaire mensuel de moins de 18 000 dinars.

Sénégal : L’inquiétude des étudiants de l’Ucad

2015-08-31, Numéro 379

L’insertion professionnelle est un problème récurent auquel les nouveaux diplômés font face au Sénégal. Conscients de cette situation, les diplômés de la formation professionnelle de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar ont lancé une association dénommée «Club pédagogique». A travers cet espace, ils comptent déjà se mettre au diapason de la vie active en organisant des procès fictifs, offrant des formations en développement personnel et aux techniques d’art oratoire.

Ghana : 53 fausses universités découvertes par le gouvernement

2015-07-22, Numéro 376

L’autorité d’accréditation des universités du Ghana, le National Accreditation Board a cette semaine publié une liste d’établissements universitaire qui évolueraient dans l’illégalité. Au nombre de 53 ces universités sont dénoncés par le National Accredited Board (Nab) pour exercice frauduleuse de la profession. Ces écoles n’ont aucun mandat pour délivrer des certificats académiques ou professionnels. Ni ces institutions, ni leurs programmes ne sont accrédités par les National Accredited Board.

Côte d'Ivoire : Ouattara décrète "l'école obligatoire" pour les 6 à 16 ans

2015-07-22, Numéro 376

Le président Alassane Ouattara a décidé de rendre l'école "obligatoire" pour les enfants de 6 à 16 ans en Côte d'Ivoire, une mesure qui devrait entrer en vigueur dès la rentrée scolaire prochaine (2015-2016). La politique de scolarisation obligatoire, annoncée trois mois avant la présidentielle d’octobre, vise à «donner à toutes les filles et à tous les fils de notre pays le droit à l’éducation, à une formation de qualité», a affirmé M. Ouattara, à l’issue d’un séminaire gouvernemental sur le sujet. Une ordonnance, qui précisera notamment «les moyens de réintégrer les enfants qui ont quitté le système éducatif», sera rapidement prise pour permettre la mise en œuvre du programme «en raison du délai assez court» (deux mois) jusqu’à la prochaine rentrée scolaire. Une loi sera votée à terme.

Niger : Suspension du baccalauréat pour fuite massive

2015-07-06, Numéro 374

Les examens du baccalauréat, démarrés la semaine dernière au Niger, ont été suspendus à cause d’une fuite massive qui a permis à beaucoup de candidats, surtout de la série A, de prendre connaissance des épreuves du jour. Ainsi, les épreuves de philosophie, d'histoire, de géographie et de mathématiques ont été dévoilées sur les réseaux sociaux par des particuliers. Ces derniers disent avoir agi ainsi, en publiant comme preuve les photos des copies, pour attirer l'attention des autorités sur cette fraude massive qui est en cours et surtout pour qu'elles prennent les dispositions qui s'imposent à cet effet.

Algérie : Réforme du système éducatif, «un échec total»

2015-03-29, Numéro 362

Le diagnostic «noir» sur le niveau des élèves de la réforme, présenté par le pédagogue Farid Benramdane, lors d’une journée parlementaire «sur la réforme du système éducatif et sa refonte» en Algérie, a choqué la majorité des députés. Ce qui a suscité le plus de réaction est le fait que le conférencier ait affirmé que l’étudiant universitaire en première année arrive à l’université avec deux années de retard d’enseignement. Et d’affirmer que les élèves de la réforme sont sous-qualifiés pédagogiquement et disqualifiés scientifiquement. Dans son réquisitoire, Farid Benramdane a affirmé que 33 % des élèves quittent les bancs de l’école avant 16 ans. Il a précisé que l’élève algérien fait, depuis 2003, 24 semaines d’enseignement au lieu de 32 par an. Pis, il précise que l’élève algérien n’arrive pas à acquérir des aptitudes intellectuelles telles que la critique, l’analyse ou encore la synthèse.

Burundi : Une université dans un camp de réfugiés

2015-03-29, Numéro 362

C’est une première mondiale, une Ong suisse, avec l’aide des Nations Unies et en partenariat avec la Sorbonne, lance une université dès la prochaine rentrée dans un camp de réfugiés de Musasa, au Burundi. Jusqu’à présent les Ong assuraient l’éducation de ces enfants déplacés mais jamais au dessus du niveau du baccalauréat. Des bourses étaient mises en place pour permettre à ces jeunes de pouvoir aller dans un autre continent pour étudier, mais très peu pouvaient en bénéficier et la plupart trouvaient un emploi sur place et ne revenaient ensuite plus en Afrique.

Sénégal : Sur les 100 000 jeunes en quête d’emploi, seuls 5% sont diplômés»

2015-03-29, Numéro 362

Selon le ministre de la Jeunesse du Sénégal, la question de l’emploi des jeunes reste complexe Car révèle-t-il, «sur les 100 000 jeunes en quête d’emploi au Sénégal, 42% sont sans qualification et que 5% seulement sont diplômés». A l’en croire, «c’est au regard de cette situation que le Président Sall est en train de reformer l’Enseignement supérieur, pour une adéquation entre l’offre et la demande». C’est en ce sens, dit-il que «17 lycées techniques et 2 Universités basées sur l’Agriculture seront construits».http://bit.ly/1a73TwR

Sierre Leone : La réouverture des écoles repoussée

2015-03-29, Numéro 362

Le ministre de l'Education sierra léonais a indiqué que les autorités mettaient en oeuvre une série de mesures pour assurer la rentrée le 14 avril dans tous les établissements scolaires, publics comme privés, fermés depuis fin juillet 2014, au moment de l'instauration de l'état d'urgence pour lutter contre l'épidémie. La réouverture avait initialement été annoncée pour fin mars par les autorités en janvier, alors que l'épidémie commençait à refluer dans ce pays de quelque six millions d'habitants, qui compte le plus grand nombre de cas.

Gabon : Vers une année blanche ?

2015-03-01, Numéro 358

Face à l’enlisement de la grève observée depuis quelques mois, l’opinion craint que l’année scolaire en cours au Gabon ne remplisse plus les conditions de validité. Dans une récente lettre ouverte adressée aux enseignants, la Confédération nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) a explicitement indiqué qu’«on ne fait pas d’omelette sans casser les œufs». Pour la plateforme syndicale, il s’agit de se montrer ferme devant les «promesses accumulées non tenues» du gouvernement, notamment la revalorisation des salaires et le paiement de la Prime d’incitation à la performance. Depuis plusieurs semaines, les enseignants des établissements scolaires publics et privés ont cessé de dispenser les cours suite à l’ordre donné par la base syndicale, qui l’a par ailleurs réitéré le 21 février dernier au terme d’une assemblée générale.

Guinée : Les parents d'élèves en colère

2015-02-02, Numéro 354

La Fédération guinéenne des parents d’élèves et amis de l’école (Feguipae), a réclamé, le jeudi 29 janvier, des patrons des écoles privées le remboursement des trois mois de scolarité non-étudiés versés par les parents au profit de leurs enfants inscrits dans ces écoles. L’ouverture officielle des classes en Guinée a eu lieu le 19 janvier dernier.
 La majorité des parents d’élèves ont désapprouvé «la réouverture subite des classes» arguant ne pas être prêts financièrement pour la réinscription de leurs enfants, notamment pour ceux des écoles privées et aussi pour l’achat des fournitures scolaires à une période du mois où les économies sont fragilisées.

Guinée : Longtemps différée à cause d’Ebola, la rentrée scolaire fixée au 19 janvier

2015-01-18, Numéro 352

La rentrée scolaire, habituellement prévue en octobre 2014 en Guinée mais reportée cette année en raison de la fièvre Ebola, a été fixée au lundi 19 janvier sur l’ensemble du pays. Selon un communiqué du ministre de l’Enseignement pré-universitaire, la rentrée scolaire concerne tous les trois ministères en charge du système éducatif : le pré-universitaire et l’alphabétisation, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique et le professionnel.

Cameroun : Boko Haram fait régner la peur dans les écoles

2014-11-17, Numéro 347

Les salles de classe se vident dans le nord du Cameroun. Les enfants et leurs parents craignent les attaques de Boko Haram. Dans l'extrême-nord du Cameroun, le climat de peur est de plus en plus présent dans les villes frontalières du Nigeria. Certains parents à interdisent à leurs enfants d'aller à l'école. Pourtant malgré la multiplication des attaques dans cette région, des écoles restent ouvertes.

Egypte : Comment Sissi fait rentrer les universités dans le rang

2014-10-05, Numéro 341

Les autorités égyptiennes ont décidé de reporter le début de la nouvelle année universitaire de plus d’un mois. Dans le même temps, le gouvernement accentue la répression sur les étudiants et les professeurs d’universités, par crainte d’une reprise des manifestations anti-Sissi. Le ministre des Études supérieures, Al-Sayed Abdul Khaleq, a annoncé que les étudiants affiliés à des activités politiques ou soupçonnés d’avoir pris part à des manifestations contre le régime seraient expulsés.

Centrafrique : Scolarisation de réfugiés centrafricains au Cameroun

2014-09-21, Numéro 339

Le délégué régional du ministère camerounais de l’Education de Base (Minedub) pour l’Est se plaint de la présence de «près de 15 000 enfants réfugiés centrafricains qui n’ont pas pris le chemin de l’école depuis la rentrée scolaire effective au Cameroun le 8 septembre». Il évoque «le manque d’infrastructures pour accueillir tous ces enfants et en appelle à la construction d'espaces d’apprentissage temporaires dans les sites qui les ont accueillis, afin d’assurer une éducation de base appropriée à ces enfants en détresse». La scolarisation de ces enfants nécessite également le recrutement d'enseignants volontaires.


Côte d’Ivoire : 192 cas de grossesses en milieu scolaire

2014-09-21, Numéro 339

Quelque 108 cas de grossesses enregistrés au premier trimestre, 52 au deuxième, et 32 au troisième trimestre. Soit un total de 192 cas de grossesses déclarés, au public, comme au privé, pour l’année scolaire 2013-2014. Information livrée le 16 septembre dernier par la directrice régionale de l’Education nationale et de l’Enseignement technique.

Gabon : La crise de l’«Affaire des «recalés du Baccalauréat 2014»

2014-09-21, Numéro 339

Près d’un mois après la démission de Léon Nzouba, le nouveau ministre de l’Education nationale n’est toujours pas connu. A quelques jours de la rentrée scolaire, certains dirigeants jettent, en coulisses, de l’huile sur le feu, espérant en tirer profit au plan personnel sans mesurer que c’est tout le système éducatif gabonais qui est maintenant en cause.

Afrique : Etudier sur le continent, combien ça coûte ?

2014-08-10, Numéro 337

Le mois d'août est souvent synonyme de vacances. Mais pour les étudiants, il est aussi associé à la rentrée qui approche à grands pas. Quand on s'apprête à entrer pour la première fois à l'université on se pose une multitude de questions. Mais les questions financières peuvent vite prendre le pas sur les rêves et les désirs personnels des étudiants. 500 euros, 1000 euros, 2000 euros ou encore gratuits : les frais de scolarité des universités publiques font le grand écart d'un pays à l'autre sur le continent. Découvrez quel est le prix à payer pour étudier au sein des meilleurs établissements du continent.

Centrafrique : Sauver l'année académique, oui mais comment ?

2014-08-04, Numéro 336

Depuis des semaines, l'université de Bangui est paralysée par une grève des enseignants. Le gouvernement centrafricain a cependant ordonné que les cours reprennent. C'est suite au déclenchement d'une grève illimitée par les enseignants du supérieur que la ministre de l'Education a exigé la reprise impérative des cours à l'université de Bangui. Mais, sur le terrain, la réalité est tout autre. Pour le rapporteur général adjoint du syndicat national des enseignants du supérieur, la reprise des cours est une prérogative qui relève non pas de la ministre mais du recteur de l'Université, or ce dernier n'a pas donné son accord. De son côté, le syndicat des enseignants dit avoir entamé une grève illimitée pour exiger la satisfaction de sept points de revendication.

Mali : Après six mois sans bourse, les étudiants adoptent le système D

2014-07-06, Numéro 332

La réforme de l’école malienne tant annoncée et tant attendue a vraiment du mal à se concrétiser. L’université est en proie à toutes les crises, depuis le début de l’année. Après le dossier toujours pendant des 6000 étudiants exclus suite à des erreurs parfois, les autorités en charge de l’enseignement supérieur ont toujours du mal à faire face aux problèmes universitaires. Le rapport du 2 mai dernier du Vérificateur général faisant état des pertes financières d’environ 2,5 milliards de F Cfa à l’Université de Bamako a relevé des pratiques dignes de la mafia dans l’enseignement supérieur. Depuis bientôt sept mois que les cours ont officiellement débuté, les étudiants n’ont toujours pas perçu un kopeck de leur bourse. Du coup, c’est le système D. A défaut de trouver de quoi vivre pour ne pas dire survivre, certains étudiants ont préféré rentrer au village.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/