Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Développement

RSS Feed

Angola : L'économie au seuil de la rupture

2016-02-01, Numéro 393

Dans le sillage des cours du pétrole au plus bas, la devise angolaise, le kwanza, a lourdement chuté en 2015, plongeant le deuxième producteur d'or noir du continent dans une crise financière qui menace la stabilité d'une société déjà rongée par la pauvreté. La chute du cours du baril, à 28 dollars ces derniers jours contre environ 105 dollars en 2014, a entraîné le kwanza dans une vertigineuse descente : en un an son cours officiel a perdu 35% de sa valeur face au dollar. Les banques, en manque de liquidités, ne changent quasiment plus le kwanza et c’est sur le marché noir que les Angolais se précipitent pour troquer leurs économies dans une monnaie plus stable.

Mozambique : Le pays va devenir l’une des premières économies d’Afrique

2016-02-01, Numéro 393

Le Mozambique pourrait devenir l’une des plus grandes économies africaines d’ici à 2028, année à laquelle la production du gaz naturel découvert dans le nord devrait atteindre son point culminant, selon le Fonds monétaire international. Cette institution basée à Washington prévoit que dans le milieu de la prochaine décennie, la moitié du Pib du Mozambique proviendrait de gaz naturel mais a recommandé une approche prudente, compte tenu de la sensibilité du secteur aux conditions internationales. En 2010, le Mozambique a trouvé 180 milliards de mètres cubes de gaz au niveau du Bassin de la fleuve Rovuma dans la province septentrionale de Cabo Delgado. Ceci correspond à l’ensemble de toutes les réserves de gaz du Nigeria.

Éthiopie : Caritas s'inquiète des conséquences de la sécheresse

2016-01-18, Numéro 391

Guerres, violences communautaires et drames écologiques. À travers le monde, le nombre des interventions d’urgence ne fait que croître…. Caritas international en a compté 38 pour la seule année 2015. Le dernier appel lancé par le réseau d’agences catholiques d’aide aux plus pauvres concerne l’Ethiopie. Comme d'autres pays africains, de l’Érythrée à l’Afrique du Sud, ce pays de la Corne de l'Afrique s’apprête à connaître une sécheresse inédite en 50 ans. Entre 10 et 15 millions de personnes pourraient en subir les conséquences.

Nigeria : L'épidémie de fièvre Lassa est-elle vraiment sous contrôle ?

2016-01-18, Numéro 391

Si les autorités nigérianes assurent avoir réussi à maîtriser l'épidémie de fièvre Lassa, qui a fait 44 morts jusqu'ici, certains se demandent si les risques d'une contamination à plus grande échelle est réellement écarté dans le pays le plus peuplé d'Afrique. Plusieurs experts s'inquiètent de nouvelles contaminations possibles avec les fêtes de fin d'année, moment où les Nigérians ont voyagé d'un bout à l'autre du pays, pour rendre visite à leur famille, à bord de bus bondés.

Sénégal : Plus d’un Sénégalais sur deux s’estime pauvre

2016-01-18, Numéro 391

En novembre dernier, la publication d’un rapport du Fmi classant le Sénégal parmi les 25 pays les plus pauvres de la planète avait froissé les autorités. Le président Macky Sall avait déclaré : «Dire que l’on est parmi les 25 pays les plus pauvres du monde, c’est absurde». L’Agence nationale de la statistique et de la démographie appuyée par la Banque mondiale vient de publier un rapport préliminaire intitulé «A l’écoute du Sénégal de 2014». Un rapport subjectif car établi sur la perception de la population.

Soudan du Sud : Produire du miel malgré la guerre civile

2016-01-18, Numéro 391

Du miel pour adoucir le conflit au Soudan du Sud ? C’est le défi que s’est lancé Honey Care Africa, une entreprise basée à Nairobi qui a investi près d’un million de dollars (920 millions d’euros) dans le pays depuis 2013 afin de soutenir les apiculteurs, aidant un millier d’entre eux à exporter leur production vers le Kenya. Le pari est osé : depuis décembre 2013, le Soudan du Sud est plongé dans la guerre civile qui a déjà fait 50 000 morts et provoqué le déplacement de plus de 2 millions de personnes.

Tchad : Les étudiants victimes de la cure d’austérité du gouvernement

2016-01-05, Numéro 390

Depuis lundi 28 décembre, les étudiants tchadiens se mobilisent pour réclamer le paiement de leurs bourses scolaires qu’ils n’ont pas eues depuis trois mois. Et ce n'est pas la première fois. En juillet dernier, les étudiants tchadiens réclamaient six mois d’arriérés de bourse. Avec la chute des cours du pétrole, le Tchad est confronté à une baisse drastique de ses revenus. Il mène donc une politique budgétaire d'austérité qui se traduit par une baisse des prestations sociales.

Angola : Le pays n’a pas le cœur à la fête

2015-12-07, Numéro 389

Habitué à des taux de croissance généreux depuis la fin de la guerre civile, l’Angola est frappé de plein fouet par les effets dévastateurs de la baisse du cours du pétrole, ressource qui lui avait permis d’assurer son spectaculaire développement. La crise actuelle n’est en rien comparable à celle vécue lors de la période 2009-2011. Elle est bien plus profonde et durable et elle imposera une véritable révision du modèle de développement. Le leitmotiv actuel est celui de la diversification économique afin de mettre en valeur les autres ressources du pays, agricoles notamment, de manière à réduire les coûteuses importations. Mais une telle diversification ne se décrète pas d’un claquement de doigts.

Guinée : Alpha Condé réélu, les caisses de l’Etat vides, les diplomates impayés

2015-11-22, Numéro 387

Si majoritairement, la réélection d'Alpha Condé a été saluée par les partisans du pouvoir, y compris les fonctionnaires de l’Etat, surtout ceux en détachement dans les ambassades de Guinée, la réalité aujourd’hui est que ces derniers souffrent actuellement des déconvenues de ce scrutin. Il se trouve que depuis juin 2015 (soit cinq mois maintenant), ces diplomates sont en attente difficile de leurs primes qui devraient leur être payées depuis

Guinée-Bissau : Financement de la BAD pour le secteur de l'électricité

2015-11-22, Numéro 387

La Banque africaine de développement (Bad) a accordé à la Guinée-Bissau 19 milliards de francs pour le financement de projet d'amélioration de la fourniture d'électricité à Bissau, annonce-t-on de source officielle. Les projets concernés sont le transport de l'électricité produite par les barrages de Sambangalou (au Sénégal) et Kaléta (en Guinée) jusqu'à Bissau. La Guinée-Bissau est confrontée à d'énormes difficultés dans le secteur de l'énergie, en particulier dans la fourniture régulière d'électricité.

Malawi : Légalisation du chanvre indien

2015-11-22, Numéro 387

Le député malawite de la localité de Ntchisi North devait introduire, jeudi 19 novembre, un projet en vue de la légalisation de la culture et de la transformation du chanvre indien industriel compte tenu de son énorme potentiel économique, médical et nutritionnel pour le pays. Il a appelé les législateurs à prendre la question de la légalisation du chanvre indien très au sérieux parce qu’il le potentiel pour changer l’économie du pays plutôt que de continuer de dépendre sur le tabac qui a été négativement affecté par le lobby anti-tabac mondial. L’économie malawite est très tributaire de l’agriculture notamment la culture et la vente de tabac.

Algérie : Baisse du dinar, coup dur pour les entreprises

2015-11-08, Numéro 386

La chute libre que subit la valeur du dinar algérien, sous l’effet de la crise financière qui perdure depuis plus d’un an, compromet la relance de la production nationale. Outre ses effets déjà ressentis sur le pouvoir d’achat et la consommation des ménages, la dépréciation de la monnaie nationale commence, en effet, à plomber les activités de production et d’investissement, alors même que celles-ci sont censées tenir lieu de seule perspective de sortie de crise. En juin dernier, les évaluations officielles de la Banque d’Algérie font état d’une chute drastique de 22%, sur à peine un an, du cours du dinar algérien par rapport à celui du dollar américain. La raison en est bien évidemment la dégringolade des prix du brut et ses corollaires que sont le creusement du déficit de la balance des paiements et l’effritement des réserves officielles de change.

Lesotho : Chute dans le classement Fitch

2015-11-08, Numéro 386

Le Lesotho a chuté dans le classement Fitch passant de stable à négatif en raison notamment de la crise politique qui persiste dans le royaume et une chute de ses revenus douaniers. L’agence de notation Fitch, une filiale du Groupe Fitch, est un leader mondial dans le domaine des informations financières avec des analyses prenant en compte plus de 30 pays. Dans un communiqué de presse, Fitch a noté que la crise politique continue dans le pays a affecté sa gouvernance.

Mali : Réalisation de la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’ouest

2015-11-08, Numéro 386

Dans 24 mois, la centrale solaire de Kita, d’une capacité de 50MW et présentée comme le plus grand projet en énergie solaire en développement en Afrique de l’Ouest, devrait injecter ses premiers watts dans le réseau électrique malien. Le gouvernement malien et le producteur indépendant français d’énergie renouvelable, Akuo Energy, ont signé une convention de concession pour la construction et l’exploitation de la centrale solaire photovoltaïque dans la localité située à une centaine de kilomètre au nord-ouest de Bamako. Selon le communiqué publié par l’entreprise, la convention, structurée sur le modèle Boot (Build Own Operate and Transfer), va permettre de développer et exploiter la centrale sur une durée de 30 ans via Akuo Kita Solar, la filiale locale. Période à l’issue de laquelle la propriété sera transférée à l’Etat malien. En outre, un contrat d’achat de production a été signé par la même occasion avec l’opérateur national Energie du Mali sur 28 ans.

Maroc : Le roi appelle à la fin de "l'économie de rente" au Sahara occidental

2015-11-08, Numéro 386

Le roi Mohammed VI a appelé à la fin de "l'économie de rente" afin de favoriser le développement du Sahara occidental, à l'occasion du 40e anniversaire de la "Marche verte" marocaine sur ce territoire contrôlé depuis par Rabat mais revendiqué par des indépendantistes. Il a évoqué la réalisation d’une «voie express» de près d’un millier de km entre Tiznit (sud-ouest du Maroc), et Dakhla, ou encore la construction d’une usine de dessalement d’eau de mer dans cette même ville, la deuxième du Sahara occidental.

Nigéria : Mais où va Buhari ?

2015-11-08, Numéro 386

Affectueusement, les Nigérians avaient surnommé Baba (« Père ») ce vieil homme longiligne à l’allure austère. Près de cinq mois après l’investiture de Muhammadu Buhari, 72 ans, le sobriquet s’est transformé en « Baba go slow » (« Père avance lentement »). Non seulement l’ancien général putschiste converti à la démocratie n’a toujours pas nommé de gouvernement mais il n’a pas non plus livré de véritable programme économique. Pourtant, bousculé par la déroute du pétrole, le Nigeria voit sa situation se dégrader mois après mois…

Zimbabwe : Le déficit énergétique hypothèque l’avenir des jeunes

2015-11-08, Numéro 386

Le délestage électrique au Zimbabwe affecte particulièrement les élèves en milieu rural qui constituent environ 55% des jeunes scolarisés du pays. «Les écoles sont les plus touchées par le déficit énergétique continu que connait actuellement le pays.» a déclaré Loyd Bako, un membre de l’Union des enseignants du milieu rural. L’interruption de la fourniture de l’électricité est devenue la norme dans le pays. Les ménages zimbabwéens endurent environ 10 heures de délestage en moyenne chaque jour. Ce phénomène conduit à l’interruption et parfois même à l’annulation des cours. Le déficit énergétique est dû à la baisse du niveau de l’eau dans le pays qui dépend en grande partie de l’hydraulique pour son énergie. Le barrage électrique de Kariba qui est censé fournir 819 Mw des 1345 Mw requis par la demande nationale, ne produit actuellement que 470 Mw.

Gabon : Les PME réclament 82 milliards à l’Etat

2015-10-25, Numéro 385

Le président du Conseil gabonais du patronat (Cgp), dans une conférence de presse mercredi 21 octobre à Libreville, a exigé le paiement immédiat de la dette intérieure de l’Etat gabonais auprès des Petites et moyennes entreprises (Pme) locales qui s’élève à 82 milliards de F Cfa pour sauver ces entreprises au bord du gouffre. Selon le Cgp, l’ensemble de la dette publique gabonaise auprès des entreprises locales, majors y compris, s’élève à 340 milliard. La situation est devenue très critique depuis le déclenchement de la crise du pétrole. Le Gabon qui tire plus de 70% de ses revenus de la vente du pétrole est englué dans une crise financière assez grave. Ses revenus ont été réduit de près de la moitié depuis près de 2 ans et la situation n’est pas sur le point de se stabiliser.

Madagascar : De retour sur les marchés internationaux

2015-10-25, Numéro 385

L’année 2015, une année de relance économique pour Madagascar. Confirmation de la Banque mondiale : la Grande Ile améliore son intégration dans les marchés internationaux selon le rapport d’Etude diagnostique sur l’intégration du commerce. Ce rapport est destiné à identifier les principaux obstacles à l’intégration du pays dans les marchés internationaux et à proposer des recommandations pour en améliorer la performance. La Banque mondiale recommande plusieurs orientations pour favoriser l’intégration du commerce malgache. Madagascar doit ainsi mener une politique commerciale plus offensive sur la base d’un plan de réformes visant à supprimer les entraves au commerce.

Maurice : 48 737 chômeurs enregistrés sur l'île

2015-10-25, Numéro 385

L'île Maurice recense actuellement 48 737 personnes sans emploi et en recherche active pour obtenir un travail, soit 7,8% de la population active du pays. A la fin du premier trimestre, 50 300 chômeurs étaient ainsi répertoriés, dont plus de 19 000 étaient âgés de moins de 25 ans. En 2014, le taux de chômage touchait 44 800 personnes sans activité à l'île Maurice. Pour rappel, l'organisme officiel Statistics Mauritius a estimé fin septembre que le taux de chômage devrait avoisiner les 8% en fin d'année 2015.

Zambie : Restrictions sur les activités commerciales des étrangers

2015-10-25, Numéro 385

Le gouvernement zambien a annoncé, mercredi 21 octobre, des restrictions sur les activités commerciales des étrangers afin de réserver certains secteurs économiques aux populations locales. Le ministre de l'Information et de la Radiodiffusion et porte-parole principal du gouvernement a déclaré que la décision a été prise lors d'une réunion du Cabinet qui interdit aux étrangers de s'engager dans les secteurs tels que la production de volaille et le transport intérieur. Selon lui, les étrangers seront autorisés à s'engager dans les entreprises réglementées s'ils sont en coentreprises avec des investisseurs locaux.

Afrique : De l'énergie additionnelle au Botswana et au Sénégal

2015-10-15, Numéro 384

La société Apr Energy a annoncé avoir achevé avec succès l'installation et la mise en service de son nouveau projet de 35 Mw pour le compte de la Botswana Power Corp. ainsi que l'expansion de 48 Mw de son projet existant pour Senelec, le service public d'électricité national du Sénégal. Ces projets vitaux contribueront à améliorer de plusieurs façons la qualité de vie des populations du Botswana et du Sénégal, en soutenant notamment les écoles et installations médicales locales," a déclaré le président-directeur général, Laurence Anderson. Au Sénégal, l'ajout de 48 Mw de nouvelle capacité de production inclut des modules générateurs diesel redéployés depuis la Libye. L'expansion, annoncée le 9 juillet, porte la capacité installée de la société à 68 Mw pour Senelec.

La société est actuellement sous contrat pour fournir environ 300 Mw de capacité de production en Afrique, y compris des projets pour des services publics d'électricité en Angola et au Mali, et pour soutenir le développement d'une installation industrielle majeure en Egypte.

Tchad : Le gouvernement en plein marasme financier

2015-10-15, Numéro 384

Une baisse des revenus pétroliers, un faible taux de recouvrement des impôts, le Tchad fait face à la crise financière. Le gouvernement tchadien cherche à faire des économies pour se relever. Un séminaire gouvernemental était organisé la semaine dernière pour évoquer la crise afin de trouver les moyens d'en sortir. Avec un budget qui n’a pas été appliqué même à moitié alors qu’on est à deux mois de la fin de l’année, un Trésor public qui peine à la fin de chaque mois pour payer ses fonctionnaires, le gouvernement tchadien est en difficulté depuis le début de l’année.

Guinée équatoriale : Appel aux Chinois pour endiguer le chômage

2015-09-28, Numéro 382

En l’absence des statistiques officielles sur l’emploi et le chômage, les autorités équato-guinéennes estiment que le nombre de citoyens sans emploi augmente de jour en jour. Récemment, les autorités ont tenu une réunion avec les chefs d’entreprises chinoises auxquels elles ont demandé de «respecter le code du travail du pays en employant les nationaux». Ce code prévoit que les entreprises étrangères ne doivent pas dépasser, pour leur personnel, «10% d’expatriés» dans le bâtiment et «30% d’expatriés» dans les secteurs pétrolier et agricole, secteurs convoités prioritairement par les investisseurs chinois. Le ministre du Travail a ainsi invité les sociétés concernées à déposer à son département, sans tarder, des offres d’emplois en faveur des nationaux.

Kenya : La plus grande centrale solaire de l’Afrique de l’Est

2015-09-28, Numéro 382

Le Kenya mettra en place une centrale solaire de 320 Mw. Plus grande centrale solaire d’Afrique de l’est, elle sera constituée de 200 000 panneaux qui seront répartis sur 800 hectares. D’un coût total de plus de 471 millions de dollars, cette infrastructure sera implantée à Kiambere et dans la Tana Delta d’ici trois ans. La réalisation de ce projet sera menée par la Tana and Athi Rivers Development Authority (Tarda ) en collaboration avec l’Ultra Clean Energy SsrtzA) Ltd et la Hitachi India (PVT) Ltd. La construction de la centrale entre dans le cadre de la stratégie quadriennale 2014-2018 de la TARDA qui permettra au pays d’investir dans les énergies renouvelables afin de réduire sa dépendance aux sources d’énergies nocives pour l’environnement.

Madagascar : L’islam, une menace pour le pays ?

2015-09-28, Numéro 382

Les mosquées commencent à gagner les campagnes malgaches et le ministère de l’Intérieur aurait même permis l’installation de plus de 2 000 mosquées sur tout le territoire. Madagascar n’est, donc, pas le seul pays en Afrique à assister à ce phénomène plutôt curieux. Sur la Grande Ile, l’islam s’est toujours limité à quelques zones comme le Nord et l’Ouest, avec quelques mosquées dans la capitale. Qui finance la construction de ces nouvelles mosquées ? Comment expliquer l’émergence de l’islam en terre africaine, en général, et à Madagascar, en particulier ? Les réponses à ces questions sont souvent portées par des rumeurs…

Namibie : Mise en garde contre le détachement du Dollar namibien du Rand sud-africain

2015-09-28, Numéro 382

La Banque de Namibie estime que le pays n’a pas l’intention de détacher sa monnaie nationale, le dollar namibien, du rand sud-africain, même si le rand continue à chuter sur les marchés monétaires internationaux. La monnaie sud-africaine, jadis forte, continue de se déprécier face aux principales devises. Elle s’échange actuellement au taux de 14,0175 rands contre un dollar américain, alors qu’il était de 7 rands contre un Dollar il y a environ quatre ans. Malgré cela, le Directeur des communications stratégiques et du développement du secteur financier a confié aux journalistes que l’attachement du dollar namibien au rand sud-africain permettait de compenser largement les coûts.

Egypte : Jackpot pétrolier pour Sissi

2015-09-14, Numéro 380

Le président Abdel Fattah al-Sissi ne pouvait espérer plus beau don de la mer. Le groupe pétrolier italien Eni a annoncé la découverte « la plus importante jamais faite en Méditerranée » d’un champ gazier dans les eaux égyptiennes. Au large des côtes orientales, à 1 450 m de profondeur et sur un secteur de 100 km² gît un potentiel d’environ 850 milliards de mètres cubes de gaz, de quoi assurer «les besoins en gaz naturel de l’Égypte durant des décennies», a précisé la major. Une assurance-vie également pour le régime du maréchal Sissi, élu en mai 2014, qui avait fait de la réforme du secteur énergétique une priorité de son mandat. Il pourra puiser dans ce gisement providentiel baptisé Zohr («Zénith») les ressources nécessaires pour réaliser ses ambitieux programmes de relance industrielle et, surtout, pour répondre aux besoins des ménages, qui se sont accrus de 7 % par an entre 2004 et 2013.

Zambie : La dégringolade du Kwacha

2015-09-14, Numéro 380

Le deuxième pays africain producteur de cuivre en Afrique a des difficultés financières. Face aux défis énergétiques que traverse la Zambie, couplés à une baisse des prix du cuivre sur le marché international et la crise économique qui secoue la Chine, l’économie zambienne a du mal à maintenir sa résilience. «Notre politique sur la question est claire, nous allons maintenir une politique de taux de change flottant», a indiqué Denny Kalyalya, le gouverneur de la Banque centrale.
Il a précisé qu’il n’y aurait pas d’intervention sur le marché des devises, en vue d’apporter un soutien au Kwacha.

Afrique du Sud : Le rand au plus bas face au dollar et à l'euro

2015-08-31, Numéro 379

Afrique du Sud : Le rand au plus bas face au dollar et à l'euro Le rand sud-africain a atteint son plus bas historique lundi face au dollar et à l’euro dans un contexte international difficile pour les devises émergentes, en raison notamment de la chute des cours des matières premières, selon des économistes. La devise sud-africaine est brièvement passée au-dessus de la barre des 14 rands pour un dollar, et au-dessus des 15 rands pour un euro. Le rand, sous pression depuis plusieurs semaines, fait partie des monnaies les plus touchées par la double incertitude des marchés face au ralentissement de la croissance en Chine et à la politique monétaire américaine.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/