Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Conflits & urgences

RSS Feed

Guinée : Les ténors de l’opposition assignés à domicile

2015-05-10, Numéro 367

Depuis le mois de mars dernier, la Guinée est dans une spirale de manifestations politiques incessantes soldées par des morts, des blessés et des nombreuses arrestations. L'opposition qui organise ces manifestations ne recule pas devant le pouvoir qui estime normal le chronogramme des élections. L'appel à manifester du jeudi 7 mai a connu des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre dans plusieurs quartiers de la haute banlieue de la capitale Conakry. Des gendarmes quadrillent les résidences de Sidya Touré de l'Ufr et de Cellou Dalein Diallo de l'Ufdg. Une façon pour les forces de sécurité d'empêcher tout regroupement des manifestants et une éventuelle sortie des leaders. Les mêmes leaders avaient été empêchés de sortir pour manifester. Les opposants parlent de séquestration et ont décidé de traîner les autorités en justice.

Guinée : Marche de femmes pour réclamer le retour de Dadis Camara

2015-05-10, Numéro 367

Des centaines de femmes, selon les organisatrices, ont marché vendredi 8 mai dans la ville de Nzérékoré, capitale administrative de la Guinée forestière, à 1000 km au sud-est du pays. Elles réclamaient le retour du capitaine Moussa Dadis Camara, ex-chef de la junte au pouvoir (décembre 2008-décembre 2009) qui vit en exil à Ouagadougou, la capitale burkinabé. Hélène Zogbélémou, présidente du Mouvement des femmes forestières pour le retour de Moïse Dadis Camara, créé depuis deux mois, s’est réjouie du bon déroulement de la marche.

Nigéria : Plus de 200 femmes ex-otages de Boko Haram sont enceintes

2015-05-10, Numéro 367

C'est l'un des plus «gros succès» de l'armée nigériane dans sa lutte qui l'oppose au groupe terroriste Boko Haram. Près de 700 femmes et enfants ont été sauvés la semaine dernière dans la région de la forêt de Sambisa, l'un des fiefs de la secte islamique. Traumatisés et souffrant de sous-nutrition pour certains, les ex-otages reçoivent actuellement des soins post-traumatiques. Et peu à peu, les langues des anciens captifs de Boko Haram se délient. De nombreuses femmes ont confié avoir subi des sévices sexuels, des mariages forcés et des pressions psychologiques de la part de leurs ravisseurs. Selon un rapport non-officiel de l'organisation des Fonds des Nations unies pour la population, 214 des femmes secourues par l'armée nigériane seraient enceintes.

Ouganda : Le chef des rebelles ADF interrogé en Tanzanie

2015-05-10, Numéro 367

L’Ouganda a demandé à la Tanzanie l'extradition du chef rebelle Jamil Mukulu. Une délégation de policiers ougandais est en ce moment à Dar es-Salaam pour procéder à son interrogatoire et éventuellement son transfert si la Tanzanie l'accorde. Mukulu est le leader du groupe rebelle ougandais d'obédience islamiste Adf, qui sévit surtout dans le nord-est de la Rd Congo. Il a été arrêté le mois dernier en Tanzanie sur dénonciation. Ses multiples camouflages ont donné du fil à retordre aux enquêteurs. Sur la fiche de recherche d'Interpol, il apparaît sous neuf fausses identités et nationalités différentes.

Afrique : La Somalie demande au Kenya de lever le gel des entreprises de transfert d’argent

2015-04-26, Numéro 366

En visite au Kenya, le Premier ministre somalien Omar Ali Sharmarke a exhorté la Kenya à mettre un terme au gel des comptes des entreprises de transferts somaliens. Pour le Premier ministre somalien, le gouvernement kényan se doit de former les entreprises de transfert d’argent aux bonnes pratiques financières car le pays possède un bon système financier. Le Kenya souhaite agir fermement avec toutes les personnes coupables d’effectuer des transferts d’argent en vue de financer des activités terroristes. Pour ce faire, le Vice-président kényan a déclaré que la banque centrale kényane explorait les possibilités pour ramener les services de transfert d’argent dans le système réglementaire financier.

Angola : 22 morts dans des affrontements entre la police et une secte

2015-04-26, Numéro 366

Une opération de police menée dans la région de Huambo, au centre de l'Angola, s'est soldée par la mort de 22 personnes, 9 policiers et 13 membres d'une secte évangélique appelée "Septième jour, la lumière du monde". Les 13 civils décédés sont des personnes qui ont ouvert le feu. Elles appartenaient à la garde du leader Kalupeteka et avaient pour objectif de neutraliser et déstabiliser l'opération policière ? Cette tragédie a aussi donné lieu à une passe d'armes politique entre Mpla et Unita. Le premier, par la voie du gouverneur de la province de Huambo, a accusé le second de soutenir en sous-main la secte pour créer de l'instabilité, une affirmation vivement rejetée par l'Unita.

Côte d’Ivoire : Ouattara prêt à demander la levée de l’embargo sur les armes

2015-04-26, Numéro 366

Alassane Ouattara affirme qu’il compte demander la levée totale de l’embargo sur les armes en Côte d'Ivoire après les prochaines élections, dont la présidentielle prévue en octobre prochain. Il avait remporté les élections de 2010. Mais sa victoire a été contestée par le président sortant Laurent Gbagbo. Des violences s’en sont suivies. Le pays a été mis sous embargo durant cette période avec la présence d’une mission des Nations unies sur place.

Ethiopie : Des dizaines de milliers d'Ethiopiens manifestent contre l'Etat islamique

2015-04-26, Numéro 366

Fait rare en Ethiopie, des dizaines de milliers de personnes ont participé mercredi 22 avril à Addis Abeba à une manifestation organisée par le pouvoir contre le groupe Etat islamique, responsable de l'exécution de 28 chrétiens éthiopiens en Libye. Le rassemblement visait à canaliser l’émotion et la colère suscitées par le meurtre des ressortissants éthiopiens par le groupe jihadiste. Conscientes de l’émotion populaire, à seulement un mois d'élections générales, les autorités éthiopiennes ont promis d’aider à rapatrier les migrants éthiopiens qui se trouvent encore en Libye et donné consigne à leurs ressortissants de ne plus chercher à se rendre dans les zones où le groupe Etat islamique est actif.

Gabon : La tension monte au Gabon avant le retour du corps de Mba Obame

2015-04-26, Numéro 366

A un an de la présidentielle, la tension monte au Gabon avant le rapatriement du corps d'André Mba Obame, figure de l'opposition décédé le 12 avril au Cameroun. Ancien puissant ministre de l'Intérieur notamment, ex-baron du régime, Mba Obame était passé dans l'opposition à la mort de Omar Bongo Ondimba, resté 41 ans au pouvoir. Candidat à la présidentielle de 2009, il avait contesté la victoire du fils de l'ex président, Ali Bongo, et s'était proclamé vainqueur du scrutin.

Par la suite, l'opposant était tombé malade et une partie de ses partisans a accusé le régime de l'avoir empoisonné, visant particulièrement le directeur de cabinet du chef de l'Etat, Maixent Accrombessi, d'origine béninoise et naturalisé gabonais.

Global : Le conflit au Yémen est une menace pour la Somalie, selon le PM somalien

2015-04-26, Numéro 366

Le conflit au Yémen représente une menace pour l'économie et la sécurité en Somalie, a averti le Premier ministre somalien, estimant que le pays devait faire face à l'afflux de réfugiés et que les miliciens shebab, liés à Al-Qaïda au Yémen, pourraient tirer profit des combats. "Notre économie ne peut supporter cet afflux de réfugiés" venus du Yémen, a déclaré à Omar Abdirashid Ali Sh armake, en visite à Nairobi. Parmi ces réfugiés figurent des Yéménites mais aussi des Somaliens qui avaient fui au Yémen la guerre civile débutée en 1991 dans leur pays.

Global : Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

2015-04-26, Numéro 366

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche 19 avril en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est également soupçonné du meurtre d'une jeune femme le même jour. Que sait-on sur cet Algérien de 24 ans ? Portrait

Soudan du Sud : Environ 30 000 réfugiés suite aux nouveaux affrontements

2015-04-26, Numéro 366

Environ 30 000 personnes ont trouvé refuge au camp de protection des civils de l’Onu à Malakal, la capitale de l’Etat du Haut Nil, suite à quelques jours d’affrontements dans cette région riche en pétrole.
 Porte-parole par intérim de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud, Joe Contreras a affirmé à que 19 soldats de l’Armée populaire de libération du Soudan du Sud ont baissé leurs armes et cherché refuge au site. Ils se sont rapprochés du camp hier jeudi et ont accepté d’être désarmés en échange de leur admission dans le site.

Afrique : Gel des transferts de fonds entre Kenya et Somalie

2015-04-12, Numéro 364

Les Somaliens, qui subissent eux aussi des attentats shebab, et leurs proches vivant au Kenya se sentent victimes d'une "punition collective", après la fermeture de fait par les autorités kényanes des compagnies de transfert d'argent, indispensables à la survie de beaucoup en Somalie. Le Kenya a gelé, le mercredi 8 avril, les comptes bancaires de 85 personnes et entités suspectées de liens avec les miliciens somaliens shebab, responsables de l'attaque du 2 avril contre l'université de Garissa qui a fait 148 morts, dont 142 étudiants. Figurent dans cette liste 14 compagnies de transfert d'argent, dont les activités sont de facto suspendues.

Centrafrique : Djotodia et Bozizé ne signent pas l’engagement de Nairobi

2015-04-12, Numéro 364

Les délégations d'anti-balaka et d’ex-Seleka présentes à Nairobi depuis novembre 2014, ont signé une déclaration d'engagement par laquelle ils reconnaissent les accords de Brazzaville. Les anciens présidents Michel Djotodia et François Bozizé devaient aussi signer, mais ils ne l'ont pas fait. C'est l'épilogue du feuilleton à rebondissements qui a agité la vie politique centrafricaine depuis la fin de l'année dernière. L'accord, devant être négocié discrètement à Nairobi, avait été rejeté par l'ensemble des partenaires internationaux de la Centrafrique et en particulier la France. Sous la pression et pour ne pas se résoudre à un fiasco, les négociateurs ont transformé cet accord en « déclaration d'engagement ». Un engagement des signataires à rallier l'accord signé à Brazzaville en juillet 2014 et à reconnaître de fait l'actuelle transition centrafricaine.

Gabon : Heurts à Libreville après la mort d’André Mba Obame

2015-04-14, Numéro 364

L'opposant gabonais André Mba Obame s'est éteint dimanche 12 avril à l’âge de 57 ans. Fondateur du parti l’Union nationale, il était passé dans l'opposition après avoir été un des ministres d'Omar Bongo, père de l’actuel président Ali Bongo. André Mba Obame s’est éteint à Yaoundé, au Cameroun, où il était soigné depuis plusieurs jours. Cette annonce a provoqué des violences à Libreville, marquées par l’incendie de l’ambassade du Bénin à Libreville. L’ambassadeur est toujours sur place. Le Bénin a protesté contre les «agissements inamicaux» qui ont conduit à cet incident et demande aussi au gouvernement gabonais de lui donner des explications officielles.

Global : L’ambassadeur de Djibouti appelle les ressortissants à quitter le Yémen

2015-04-12, Numéro 364

Depuis le déclenchement des raids de la coalition arabe, Djibouti a lancé une vaste opération d’évacuation de ses ressortissants vivant au Yémen. Mais il reste encore de nombreux Djiboutiens sur le territoire yéménite La situation sécuritaire se dégradant de plus en plus, l’ambassadeur Douhour a appelé les ressortissants de son pays quitter le Yémen. Depuis le déclenchement de la guerre au Yémen, quelque 4068 personnes d’une trentaine de nationalités différentes ont été évacuées du Yémen vers Djibouti par le couloir maritime et 579 personnes, toutes nationalités confondues, l’ont été par voie aérienne.

Guinée : L’inévitable déchirure entre pouvoir et opposition…

2015-04-14, Numéro 364

La Guinée semble se diriger dorénavant vers le point de non retour dans le différend autour du chronogramme électoral, qui a amené l’opposition à projeter des marches de protestation prévues respectivement le 13 et le 16 avril. Des manifestations de rue qui auront lieu, après la journée « ville morte » qui s’est déroulée le jeudi dernier dans la capitale, et qui avait été partiellement suivie. L’opposition entend réagir au blocage politique mis en œuvre par le pouvoir, afin de permettre à la Commission électorale de préparer les élections sans que les partis politiques de l’opposition ne soient associés à quoique ce soit.

Kenya : L'attaque de Garissa, le double échec des politiques kényanes

2015-04-12, Numéro 364

Marginalisation historique des populations somali et plus largement musulmanes, incapacité plus récente à sécuriser le pays : pour les analystes, le massacre de l'université de Garissa (148 morts) découle largement d'échecs politiques successifs au Kenya. Garissa, comme les autres régions frontalières de la Somalie, telles Mandera, Wajir ou la côte kényane - de l'archipel de Lamu au port de Mombasa - est le théâtre d'attaques chroniques, d'ampleur variable, des islamistes somaliens shebab. Voisines d'une Somalie livrée au chaos depuis plus de deux décennies, dont elle sont séparées par 700 km de frontière poreuse, ces régions pauvres, longtemps négligées, peuplées majoritairement de Somali et de Swahili musulmans stigmatisés, est devenue une cible privilégiée des islamistes: ils y trouvent relais, terreau propice à la radicalisation, et pour toute opposition un appareil sécuritaire faible.

Libye : Les palais de Kadhafi ne sont plus que ruines

2015-04-12, Numéro 364

Avant la chute du régime, les Libyens n'osaient pas s'en approcher. Il ne reste aujourd'hui qu'un terrain vague de la résidence la plus célèbre de Mouammar Kadhafi, dont un autre palais accueille désormais un marché aux animaux. Résidence personnelle mais aussi Qg du régime, il comprenait zoo, piscine, centres de commandement, caserne et même des tentes, le "Guide" ayant toujours prétendu vivre comme un bédouin. Bab Al-Aziziya n'est aujourd'hui plus que ruines après avoir été rasé par les bombardements de l'Otan puis détruit et pillé par les rebelles qui ont renversé Kadhafi en 2011. Les autorités de transition voulaient transformer Bab Al-Aziziya en une zone verte, un parc d'attraction pour les familles. Un ex-Premier ministre avait proposé en 2012 d'y construire une bibliothèque, un théâtre et un monument à la mémoire des "martyrs de la révolution libyenne".

Mali : L'Onu demande aux rebelles du nord de signer l'accord d'Alger

2015-04-12, Numéro 364

Le Conseil de sécurité de l'Onu a demandé instamment le vendredi 10 avril, aux rebelles du nord du Mali de signer sans délai l'accord de paix d'Alger avec le gouvernement malien. Dans une déclaration adoptée par consensus, les 15 pays membres "exhortent les groupes armés de la Coordination à parapher le projet d'accord et demandent à tous les acteurs qui ont de l'influence sur les parties prenantes au Mali de l'utiliser dans ce sens".

Nigeria : Un émir dans la ligne de mire

2015-04-12, Numéro 364

Ancien gouverneur de la Banque centrale, Son Altesse royale Muhammad Sanusi II s'est attiré les foudres d'un pouvoir rongé par l'affairisme. Et la secte djihadiste Boko Haram poursuit de sa haine ce musulman réformiste. Le parcours du souverain de Kano raconte tous les tourments du pays le plus peuplé d'Afrique…

Nigéria : Peut-on compter sur le nouveau président nigérian contre Boko Haram ?

2015-04-12, Numéro 364

Le Nigeria reste en proie à l’insurrection islamiste mais l’arrivée au pouvoir du nouveau président élu Muhammadu Buhari laisse entrevoir l’espoir d’un redressement sur le plan de la sécurité. Réussira-t-il là où son prédécesseur Goodluck Jonathan jugé inapte et impuissant face à la progression de Boko Haram, a échoué? Le défi est immense mais au regard de l’attitude de certains pays du nord à son égard, la crédibilité de celui qui incarne désormais le changement et l’espoir au Nigeria ne semble souffrir d’aucun doute. C’est après la passation de pouvoir avec Goodluck Jonathan que doit se tenir le sommet des chefs d’Afrique centrale et de l’Ouest sur la lutte contre Boko Haram, initialement prévu le 8 avril à Malabo en Guinée équatoriale.

Rwanda : La déclassification des archives du génocide saluée

2015-04-12, Numéro 364

L'annonce de la déclassification par les autorités françaises, des archives sur le génocide au Rwanda, a été plutôt bien accueillie, même si l'on attend de voir quel est le contenu de ces documents. «La relation politique, diplomatique et militaire franco-rwandaise pendant la période 1990-1995, a été un domaine bien gardé », a déclaré le ministre rwandais de la Justice, Johnston Busingye. «Peut-être que ce qu’il s’est passé à l’époque sera finalement révélé et permettra de faire la lumière sur de nombreuses zones grises», a-t-il poursuivi. Le ministre a toutefois ajouté espérer que «la déclassification soit totale». Toutefois le scepticisme reste de mise. Kigali pointe régulièrement du doigt la France concernant son rôle dans le génocide.

Sénégal : Echanges de tirs entre l’armée et des éléments rebelles casamançais

2015-04-12, Numéro 364

Après l’accalmie de ces dernières semaines, les armes lourdes ont encore parlé dans le Sud du Sénégal, en Casamance. Un accrochage entre l’armée et les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance se serait soldé par plusieurs blessés dans les rangs des éléments rebelles. Une reprise des hostilités qui risque de porter un coup dur au processus de paix en Casamance.

Tchad : 71 soldats tués en deux mois et demi dans la guerre contre Boko Haram

2015-04-12, Numéro 364

Le Tchad a payé un lourd tribut pour son engagement au Mali. C'est également le cas au Nigeria dans la lutte contre Boko Haram. "Depuis le déclenchement le 3 février d'une offensive terrestre au Nigeria depuis le Cameroun, puis depuis le Niger, 71 de nos vaillants soldats sont tombés glorieusement sur les différents champs de bataille. Nous déplorons également 416 blessés dans nos rangs, tout cela pour une cause juste et noble qui est celle de faire régner la paix et la sécurité dans la sous-région", a déclaré vendredi 10 avril le général de corps d'armée, chef d'état-major de l'armée tchadienne. Le Tchad n'a jamais indiqué officiellement le nombre total de soldats engagés dans la guerre contre les islamistes nigérians, mais selon des sources militaires, les effectifs sont de l'ordre de 5 000 hommes.

Afrique : Accord entre le Soudan, l’Egypte et l’Ethiopie sur le Barrage sur le Nil

2015-03-29, Numéro 362

L’Ethiopie s’apprête à construire un immense barrage sur le Nil qui portera le nom de Barrage Grande renaissance. Le pays a obtenu l’accord du Soudan et de l’Egypte. Une construction complexe qui va prendre du temps. Un immense chantier va voir le jour sur le Nil. L’accord de principe pour la construction du Barrage Grande renaissance vient d’être signé à Khartoum entre le Soudan, l’Egypte et l’Ethiopie. Un accord qui n’était pas gagné d’avance.

Burundi : Société civile et médias dans le collimateur des autorités

2015-03-29, Numéro 362

Au Burundi, face à une opposition fragmentée, médias et société civile endossent depuis plusieurs années le rôle de principal contre-pouvoir. Harcèlement, incarcérations: ils disent payer le prix fort, à deux mois d'élections tendues.

Centrafrique : Lancement du projet d’appui à la réconciliation nationale

2015-03-29, Numéro 362

Le projet d’appui à la réconciliation nationale pour une paix durable en Centrafrique a été officiellement lancé à Bangui, à l’occasion d’un atelier du Fonds des Nations unies pour la population destiné à préparer la participation des femmes centrafricaines à ces assises. Une cinquantaine de femmes leaders, membres de la Coalition des femmes pour la paix et la reconstruction en Centrafrique, participe à cet atelier de formation censé leur donner les fondamentaux pour rendre optimale leur participation au prochain forum sur la réconciliation nationale.

Global : L’Afrique veut une réunion d'urgence sur Boko Haram

2015-03-29, Numéro 362

Les pays africains ont demandé que le Conseil des droits de l'homme de l'Onu tienne une réunion d'urgence sur les violences perpétrées par le groupe islamiste nigérian Boko Haram. Le président du Conseil, l'Allemand Joachim Gauck, a reçu une requête en ce sens déposée par l'Algérie au nom du groupe des pays africains. Dix-neuf pays ont signé cette requête. L'insurrection islamiste et sa répression par les forces nigérianes ont fait plus de 13 000 morts et plus de 1,5 million de déplacés depuis 2009. Un grand nombre de ces derniers ont traversé les frontières poreuses pour trouver refuge dans les pays voisins.

Guinée : L'opposition veut rendre le pays ingouvernable et pousser l'armée à intervenir

2015-03-29, Numéro 362

L'opposition guinéenne, qui vient d'appeler à des manifestations contre le pouvoir, cherche à rendre le pays "ingouvernable", et même à pousser l'armée à intervenir, a accusé vendredi 27 mars, le ministre guinéen des Affaires étrangères François Louncény Fall. Dans une déclaration commune signée mardi à Paris, les anciens Premiers ministres Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté ont appelé à "la reprise des manifestations citoyennes pour exiger la satisfaction des revendications" de l'opposition, qui dénonce la tenue de l'élection présidentielle, fixée à octobre 2015, avant les élections locales, fin mars 2016.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/