Abonner!

Abonner gratuitement!



DONNEZ!

Pambazuka Press

La verite cover La vérité aux puissants
Une sélection de cartes postales panafricaines

Tajudeen Abdul-Raheem

La mort prématurée du Dr Tajudeen Abdul-Raheem, le jour de la commémoration de la Libération de l'Afrique 2009, a frappé de stupeur le monde panafricain. Cette sélection de cartes postales panafricaines montre quel brillant orfèvre des mots il fut.

Visiter Pambazuka Press

PUBLIÉ PAR FAHAMU

FahamuPambazuka News (Pambazuka signifie levez-vous ou réveillez-vous en Kiswahili) est un outil pour le changement social progressif en Afrique. Pambazuka News est produit par Fahamu, une organisation qui utilise les technologies de la communication et de l’information pour couvrir les besoins des organismes et des mouvements sociaux qui aspirent à un changement social progressif.

Surveillance de l’UA

Ce site a été établi par Fahamu dans le but de réguliérement fournir des informations sur ce qui se passe au sein de l’Union Africaine. Dans l’immédiat, nous téléchargerons réguliérement des informations depuis le sommet de Khartoum à partir du 26 janvier 2006.
Visitez le site de Surveillance de l'Union

Pambazuka Press

Food Rebellions! Food Rebellions! Crisis and the hunger for justice Eric Holt-Giménez & Raj Patel.

Food Rebellions! takes a deep look at the world food crisis and its impact on the global South and under-served communities in the industrial North. While most governments and multilateral organisations offer short-term solutions based on proximate causes, authors Eric Holt-Giménez and Raj Patel unpack the planet's environmentally and economically vulnerable food systems to reveal the root causes of the crisis.

Visit Pambazuka Press

DONNEZ POUR QUE SURVIVE PAMBAZUKA !

Aidez les abonnés africains à recevoir Pambazuka News gratuitement : chaque $5.00 assurent un abonnement d’un an, alors donnez généreusement pour faire en sorte que le meilleur bulletin sur la justice sociale d’Afrique parvienne là ou l’on en a besoin.

Conflits & urgences

RSS Feed

Afrique : Une clôture de 700 kilomètres entre le Kenya et la Somalie

2015-06-22, Numéro 372

En vue de renforcer la sécurité et d’éloigner les terroristes transfrontaliers, le Kenya va construire une clôture barbelée de 700 km, baptisée Great Wall, le long de sa frontière commune avec la Somalie, fief des terroristes Al-Shabaab qui sèment le chaos au Kenya. Pour ce faire, les autorités kenyanes procèdent à des enquêtes aériennes et sur le terrain le long de la frontière. Des responsables du ministère de l’Intérieur assurent que ces études sont réalisées dans le but de délimiter la frontière et de permettre le démarrage des travaux de construction de la barrière de Lamu à Wajir. Les travaux doivent commencer en juillet, le premier mois de l’exercice fiscal 2015-2016.

Kenya : Le contingent du pays déterminé à combattre les shebab en Somalie

2015-06-22, Numéro 372

Contrairement au propos du président de la Commission des Affaires étrangères et de la Sécurité nationale du Sénat kényan, Yusuf Hajji, qui annonçait, début juin, un possible retrait des troupes du pays qui combattent les shebab en Somalie, le chef de l’État Uhuru Kenyatta a assuré le 17 juin que l’armée kenyane poursuivra la guerre contre les rebelles somaliens. Une source proche de la présidence kenyane indique qu’en marge du 25e sommet de l’Union africaine à Johannesburg, le président Uhuru Kenyatta a échangé avec les dirigeants des autres pays de l’Amisom (Burundi, Djibouti, Ethiopie, Ouganda), des moyens d’intensifier le combat contre les rebelles shebab.

Libye : La Tunisie ferme son consulat à Tripoli

2015-06-22, Numéro 372

«La diplomatie tunisienne ne peut être prise en otage de cette manière criminelle», a lancé vendredi 19 juin le ministre des Affaires étrangères tunisien. Il était venu accueillir les dix diplomates tunisiens enlevés par une milice armée de Fajr Libya. En parallèle de cette libération, la Tunisie annonce la fermeture de son consulat à Tripoli en Libye. Fatigués, le visage fermé, mais visiblement soulagés, les diplomates tunisiens sont donc rentrés sains et saufs. Leur rapt était censé faire pression sur les autorités tunisiennes. La milice espérait ainsi monnayer la libération de Walid Glib, l'un des dirigeants de Fajr Libya, détenu en Tunisie depuis mai dans le cadre d'une enquête pour «terrorisme».

Tchad : le voile intégral banni

2015-06-22, Numéro 372

Après la double attaque terroriste qui a visé la capitale tchadienne lundi 15 juin, le Tchad a pris une série de mesures. Parmi les plus récentes, l'interdiction de porter dans le pays, le voile intégral encore appelé burqa. Le Premier ministre tchadien a annoncé cette mesure en invoquant des raisons de sécurité. Tout contrevenant sera interpellé et ordre a été donné aux forces de l'ordre de ramasser et brûler les burqas disponibles dans les marchés. Les leaders religieux sont priés de relayer ce message dans leurs prêches.

Afrique : Le Kenya va construire un mur à sa frontière avec la Somalie

2015-06-08, Numéro 370

La Somalie a critiqué le Kenya pour avoir décidé de construire une clôture le long de leur frontière commune, dans le but d’empêcher les attaques des militants islamistes Shebab. Le ministre somalien de la Sécurité a exhorté Nairobi d’abandonner le projet. Selon lui, la construction du mur ne pourrait pas arrêter les attaques menées par les islamistes, parce qu’estime-t-il, la plupart d’entre eux sont déjà au Kenya. Les travaux ont déjà commencé dans la ville côtière de Mombasa. Les Shebabs revendiquent souvent des attentats commis sur le sol kenyan. C’est le cas, il y a quelques mois, à l’Université de Garissa où près de 150 personnes ont été tuées.

Afrique : Le Tchad et le Nigeria enfin à l’unisson contre Boko Haram

2015-06-08, Numéro 370

Idriss Deby avait affirmé qu’il n’existait aucune stratégie commune pour contrer l’activisme de Boko Haram, précisant que les armées tchadienne et nigériane agissaient chacune de leurs côtés. Un constat sévère qui visait clairement Goodluck Jonathan, déjà très critiqué par la communauté internationale pour sa lutte contre la secte islamiste jugée inefficace. Un mois après, la situation a changé. Goodluck Jonathan ne dirige plus le Nigeria, son successeur Muhammadu Buhari adopte lui une attitude plus prompte à l’égard de ses voisins. Ce dernier achève une visite de trois jours à Ndjamena où il s’est entretenu avec son homologue tchadien. Résultat : M. Buhari a pris l’engagement de coordonner les efforts du Nigeria avec ceux de la force africaine qui combat actuellement Boko Haram.

Burundi : La contestation contre Pierre Nkurunziza s’essouffle

2015-06-08, Numéro 370

Comme l'espérait sans doute le pouvoir, la contestation contre un troisième mandat de Pierre Nkurunziza s'essouffle au Burundi. En grande partie sous l'effet d'une présence policière écrasante. Lassitude, besoin de gagner sa vie, les raisons sont multiples. Mais la brutalité de la police et son changement de tactique est sans doute la première cause. Après plus d'un mois de contestation, les habitants des quartiers frondeurs sont aussi pris à la gorge financièrement. La plupart n'ont pas travaillé depuis des semaines, certains par choix, d'autres contraints, parce que l'activité économique est paralysée et que leurs réserves sont épuisées.

Burundi : L'opposition a rejeté le médiateur de l'Onu

2015-06-08, Numéro 370

Saïd Djinnit, le médiateur des Nations unies nommé médiateur dans la crise burundaise par le secrétaire général Ban Ki-moon est récusé par les partis politiques du pays qui l'accusent de partialité. Dans une lettre adressée au secrétaire général, l'opposition burundaise a demandé au patron de l'Onu de « désigner un autre médiateur » à la place de Saïd Djinnit. Les partis politiques de l'opposition reprochent à Saïd Djinnit d'avoir montré un penchant pour le gouvernement lors du dialogue qu'il a mené entre les deux parties pour désamorcer la crise burundaise.

Cameroun : Quelque 1500 enfants kidnappés par Boko Haram

2015-06-08, Numéro 370

Environ 1 500 enfants ont été kidnappés depuis fin 2014 au Cameroun par le groupe islamiste nigérian Boko Haram, qui les emploie pour de menus travaux ou comme combattants, dénonce la coordinatrice humanitaire de l’Onu dans ce pays. Elle a également expliqué que Boko Haram utilisait ces enfants comme boucliers humains lors des combats.

Congo : Colère des lycéens après l'annulation du Bac à cause de fuites

2015-06-08, Numéro 370

Une quarantaine d’élèves scolarisés au lycée Boganda, dans le quartier Boy Rabe, ont été blessés mercredi 3 juin à Bangui dans des échanges de tirs, alors que la Minusca intervenait pour récupérer un véhicule volé. Deux casques bleus ont également été blessés. Selon le communiqué, les hommes armés ont utilisé les élèves comme boucliers humains.

Côte d’Ivoire : Violents affrontements entre populations et forces de l’ordre

2015-06-08, Numéro 370

Une manifestation de protestation contre la cession d’un domaine public à un opérateur économique de la ville a tourné au drame. Ainsi, une gare de transport, un entrepôt et des véhicules ont été incendiés et des magasins pillés, avec à la clé un mort et plusieurs blessés graves. Que s’est-il passé pour qu’on en arrive à là ?

Gambie : Expulsion de la représentante de l’UE à Banjul

2015-06-08, Numéro 370

Plus rien ne va dans les relations entre l’Union européenne et la Gambie. Ce pays d’Afrique de l’Ouest a donné 72 heures à la représentante du bureau de l’Union européenne à Banjul pour quitter le pays. Cette décision «stupéfait» Bruxelles. En 2010, l’Union Européenne avait justifié l’annulation d’une aide budgétaire du fait de la situation des Droits de l’homme et de la gouvernance dans ce pays dirigé par le président gambien Yahya Jammeh au pouvoir depuis 21 ans. 2012, Yahya Jammeh n’avait pas apprécié que l’Union Européenne lui demande d’abolir la peine de mort.

Madagascar : Une mise en garde du chef de l’état-major

2015-06-08, Numéro 370

Des tracts sur une éventuelle entrée en scène d’officiers de l’armée dans la crise politique à Madagscar ont fait grand bruit au cours des derniers temps. Le chef de l’état-major général des armées a mis en garde les officiers tentés de s’y impliquer. «Des mesures seront prises à l’encontre des officiers qui seraient tentés par la déstabilisation ou un coup de force», a affirmé le chef de l’état-major général de l’armée, sur les ondes d’une radio privée. Il a répondu aux diverses réactions concernant la diffusion de tracts, au cours derniers temps, annonçant l’implication ou la «prise de responsabilité» de militaires, face à la crise politique en cours provoquée par une grave crise institutionnelle.

Mali : Encore des obstacles à surmonter avant la paix

2015-06-08, Numéro 370

En Algérie, la Coordination des mouvements de l’Azawad a annoncé jeudi 4 juin qu’elle signerait l’accord de paix inter-malien le 20 juin prochain. Si cette annonce suscite des espoirs au sein de la communauté internationale, il reste encore des obstacles. La première difficulté pourrait bien survenir à Ménaka. Jeudi 4 juin, alors que le gouvernement et la CMA signaient un accord de cessation des hostilités prévoyant que les mouvements armés se retirent de la ville et qu’elle passe sous le contrôle de la Minusma, les mouvements de la Plateforme ont refusé de signer et déclaré qu’ils ne quitteraient pas la ville, comme le demande la médiation internationale. Ils estiment que leurs combattants sont chez eux à Ménaka

Afrique : Gel des transferts de fonds entre Kenya et Somalie

2015-04-12, Numéro 364

Les Somaliens, qui subissent eux aussi des attentats shebab, et leurs proches vivant au Kenya se sentent victimes d'une "punition collective", après la fermeture de fait par les autorités kényanes des compagnies de transfert d'argent, indispensables à la survie de beaucoup en Somalie. Le Kenya a gelé, le mercredi 8 avril, les comptes bancaires de 85 personnes et entités suspectées de liens avec les miliciens somaliens shebab, responsables de l'attaque du 2 avril contre l'université de Garissa qui a fait 148 morts, dont 142 étudiants. Figurent dans cette liste 14 compagnies de transfert d'argent, dont les activités sont de facto suspendues.

Centrafrique : Djotodia et Bozizé ne signent pas l’engagement de Nairobi

2015-04-12, Numéro 364

Les délégations d'anti-balaka et d’ex-Seleka présentes à Nairobi depuis novembre 2014, ont signé une déclaration d'engagement par laquelle ils reconnaissent les accords de Brazzaville. Les anciens présidents Michel Djotodia et François Bozizé devaient aussi signer, mais ils ne l'ont pas fait. C'est l'épilogue du feuilleton à rebondissements qui a agité la vie politique centrafricaine depuis la fin de l'année dernière. L'accord, devant être négocié discrètement à Nairobi, avait été rejeté par l'ensemble des partenaires internationaux de la Centrafrique et en particulier la France. Sous la pression et pour ne pas se résoudre à un fiasco, les négociateurs ont transformé cet accord en « déclaration d'engagement ». Un engagement des signataires à rallier l'accord signé à Brazzaville en juillet 2014 et à reconnaître de fait l'actuelle transition centrafricaine.

Gabon : Heurts à Libreville après la mort d’André Mba Obame

2015-04-14, Numéro 364

L'opposant gabonais André Mba Obame s'est éteint dimanche 12 avril à l’âge de 57 ans. Fondateur du parti l’Union nationale, il était passé dans l'opposition après avoir été un des ministres d'Omar Bongo, père de l’actuel président Ali Bongo. André Mba Obame s’est éteint à Yaoundé, au Cameroun, où il était soigné depuis plusieurs jours. Cette annonce a provoqué des violences à Libreville, marquées par l’incendie de l’ambassade du Bénin à Libreville. L’ambassadeur est toujours sur place. Le Bénin a protesté contre les «agissements inamicaux» qui ont conduit à cet incident et demande aussi au gouvernement gabonais de lui donner des explications officielles.

Global : L’ambassadeur de Djibouti appelle les ressortissants à quitter le Yémen

2015-04-12, Numéro 364

Depuis le déclenchement des raids de la coalition arabe, Djibouti a lancé une vaste opération d’évacuation de ses ressortissants vivant au Yémen. Mais il reste encore de nombreux Djiboutiens sur le territoire yéménite La situation sécuritaire se dégradant de plus en plus, l’ambassadeur Douhour a appelé les ressortissants de son pays quitter le Yémen. Depuis le déclenchement de la guerre au Yémen, quelque 4068 personnes d’une trentaine de nationalités différentes ont été évacuées du Yémen vers Djibouti par le couloir maritime et 579 personnes, toutes nationalités confondues, l’ont été par voie aérienne.

Guinée : L’inévitable déchirure entre pouvoir et opposition…

2015-04-14, Numéro 364

La Guinée semble se diriger dorénavant vers le point de non retour dans le différend autour du chronogramme électoral, qui a amené l’opposition à projeter des marches de protestation prévues respectivement le 13 et le 16 avril. Des manifestations de rue qui auront lieu, après la journée « ville morte » qui s’est déroulée le jeudi dernier dans la capitale, et qui avait été partiellement suivie. L’opposition entend réagir au blocage politique mis en œuvre par le pouvoir, afin de permettre à la Commission électorale de préparer les élections sans que les partis politiques de l’opposition ne soient associés à quoique ce soit.

Kenya : L'attaque de Garissa, le double échec des politiques kényanes

2015-04-12, Numéro 364

Marginalisation historique des populations somali et plus largement musulmanes, incapacité plus récente à sécuriser le pays : pour les analystes, le massacre de l'université de Garissa (148 morts) découle largement d'échecs politiques successifs au Kenya. Garissa, comme les autres régions frontalières de la Somalie, telles Mandera, Wajir ou la côte kényane - de l'archipel de Lamu au port de Mombasa - est le théâtre d'attaques chroniques, d'ampleur variable, des islamistes somaliens shebab. Voisines d'une Somalie livrée au chaos depuis plus de deux décennies, dont elle sont séparées par 700 km de frontière poreuse, ces régions pauvres, longtemps négligées, peuplées majoritairement de Somali et de Swahili musulmans stigmatisés, est devenue une cible privilégiée des islamistes: ils y trouvent relais, terreau propice à la radicalisation, et pour toute opposition un appareil sécuritaire faible.

Libye : Les palais de Kadhafi ne sont plus que ruines

2015-04-12, Numéro 364

Avant la chute du régime, les Libyens n'osaient pas s'en approcher. Il ne reste aujourd'hui qu'un terrain vague de la résidence la plus célèbre de Mouammar Kadhafi, dont un autre palais accueille désormais un marché aux animaux. Résidence personnelle mais aussi Qg du régime, il comprenait zoo, piscine, centres de commandement, caserne et même des tentes, le "Guide" ayant toujours prétendu vivre comme un bédouin. Bab Al-Aziziya n'est aujourd'hui plus que ruines après avoir été rasé par les bombardements de l'Otan puis détruit et pillé par les rebelles qui ont renversé Kadhafi en 2011. Les autorités de transition voulaient transformer Bab Al-Aziziya en une zone verte, un parc d'attraction pour les familles. Un ex-Premier ministre avait proposé en 2012 d'y construire une bibliothèque, un théâtre et un monument à la mémoire des "martyrs de la révolution libyenne".

Mali : L'Onu demande aux rebelles du nord de signer l'accord d'Alger

2015-04-12, Numéro 364

Le Conseil de sécurité de l'Onu a demandé instamment le vendredi 10 avril, aux rebelles du nord du Mali de signer sans délai l'accord de paix d'Alger avec le gouvernement malien. Dans une déclaration adoptée par consensus, les 15 pays membres "exhortent les groupes armés de la Coordination à parapher le projet d'accord et demandent à tous les acteurs qui ont de l'influence sur les parties prenantes au Mali de l'utiliser dans ce sens".

Nigeria : Un émir dans la ligne de mire

2015-04-12, Numéro 364

Ancien gouverneur de la Banque centrale, Son Altesse royale Muhammad Sanusi II s'est attiré les foudres d'un pouvoir rongé par l'affairisme. Et la secte djihadiste Boko Haram poursuit de sa haine ce musulman réformiste. Le parcours du souverain de Kano raconte tous les tourments du pays le plus peuplé d'Afrique…

Nigéria : Peut-on compter sur le nouveau président nigérian contre Boko Haram ?

2015-04-12, Numéro 364

Le Nigeria reste en proie à l’insurrection islamiste mais l’arrivée au pouvoir du nouveau président élu Muhammadu Buhari laisse entrevoir l’espoir d’un redressement sur le plan de la sécurité. Réussira-t-il là où son prédécesseur Goodluck Jonathan jugé inapte et impuissant face à la progression de Boko Haram, a échoué? Le défi est immense mais au regard de l’attitude de certains pays du nord à son égard, la crédibilité de celui qui incarne désormais le changement et l’espoir au Nigeria ne semble souffrir d’aucun doute. C’est après la passation de pouvoir avec Goodluck Jonathan que doit se tenir le sommet des chefs d’Afrique centrale et de l’Ouest sur la lutte contre Boko Haram, initialement prévu le 8 avril à Malabo en Guinée équatoriale.

Sénégal : Echanges de tirs entre l’armée et des éléments rebelles casamançais

2015-04-12, Numéro 364

Après l’accalmie de ces dernières semaines, les armes lourdes ont encore parlé dans le Sud du Sénégal, en Casamance. Un accrochage entre l’armée et les rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance se serait soldé par plusieurs blessés dans les rangs des éléments rebelles. Une reprise des hostilités qui risque de porter un coup dur au processus de paix en Casamance.

Tchad : 71 soldats tués en deux mois et demi dans la guerre contre Boko Haram

2015-04-12, Numéro 364

Le Tchad a payé un lourd tribut pour son engagement au Mali. C'est également le cas au Nigeria dans la lutte contre Boko Haram. "Depuis le déclenchement le 3 février d'une offensive terrestre au Nigeria depuis le Cameroun, puis depuis le Niger, 71 de nos vaillants soldats sont tombés glorieusement sur les différents champs de bataille. Nous déplorons également 416 blessés dans nos rangs, tout cela pour une cause juste et noble qui est celle de faire régner la paix et la sécurité dans la sous-région", a déclaré vendredi 10 avril le général de corps d'armée, chef d'état-major de l'armée tchadienne. Le Tchad n'a jamais indiqué officiellement le nombre total de soldats engagés dans la guerre contre les islamistes nigérians, mais selon des sources militaires, les effectifs sont de l'ordre de 5 000 hommes.

Afrique : Accord entre le Soudan, l’Egypte et l’Ethiopie sur le Barrage sur le Nil

2015-03-29, Numéro 362

L’Ethiopie s’apprête à construire un immense barrage sur le Nil qui portera le nom de Barrage Grande renaissance. Le pays a obtenu l’accord du Soudan et de l’Egypte. Une construction complexe qui va prendre du temps. Un immense chantier va voir le jour sur le Nil. L’accord de principe pour la construction du Barrage Grande renaissance vient d’être signé à Khartoum entre le Soudan, l’Egypte et l’Ethiopie. Un accord qui n’était pas gagné d’avance.

Burundi : Société civile et médias dans le collimateur des autorités

2015-03-29, Numéro 362

Au Burundi, face à une opposition fragmentée, médias et société civile endossent depuis plusieurs années le rôle de principal contre-pouvoir. Harcèlement, incarcérations: ils disent payer le prix fort, à deux mois d'élections tendues.

Centrafrique : Lancement du projet d’appui à la réconciliation nationale

2015-03-29, Numéro 362

Le projet d’appui à la réconciliation nationale pour une paix durable en Centrafrique a été officiellement lancé à Bangui, à l’occasion d’un atelier du Fonds des Nations unies pour la population destiné à préparer la participation des femmes centrafricaines à ces assises. Une cinquantaine de femmes leaders, membres de la Coalition des femmes pour la paix et la reconstruction en Centrafrique, participe à cet atelier de formation censé leur donner les fondamentaux pour rendre optimale leur participation au prochain forum sur la réconciliation nationale.

Global : L’Afrique veut une réunion d'urgence sur Boko Haram

2015-03-29, Numéro 362

Les pays africains ont demandé que le Conseil des droits de l'homme de l'Onu tienne une réunion d'urgence sur les violences perpétrées par le groupe islamiste nigérian Boko Haram. Le président du Conseil, l'Allemand Joachim Gauck, a reçu une requête en ce sens déposée par l'Algérie au nom du groupe des pays africains. Dix-neuf pays ont signé cette requête. L'insurrection islamiste et sa répression par les forces nigérianes ont fait plus de 13 000 morts et plus de 1,5 million de déplacés depuis 2009. Un grand nombre de ces derniers ont traversé les frontières poreuses pour trouver refuge dans les pays voisins.

Précédent | 1-30 | 31-60 | 61-90 | 91-120 | 121-150 | 151-180 ... Suivant

ISSN 1753-6839 Pambazuka News English Edition http://www.pambazuka.org/en/

ISSN 1753-6847 Pambazuka News en Français http://www.pambazuka.org/fr/

ISSN 1757-6504 Pambazuka News em Português http://www.pambazuka.org/pt/

© 2009 Fahamu - http://www.fahamu.org/